Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).


L'icône rouge permet de télécharger chaque page du wiki visitée au format PDF et la grise au format ODT → ODT PDF Export

Bash, découverte avancée

Nota : Contributeurs, les FIXME sont là pour vous aider, supprimez-les une fois le problème corrigé ou le champ rempli !

Les scripts de configuration

Bash possède comme la plupart des logiciels des fichiers de configuration globaux à tout le système, rangés dans /etc et des fichiers personnels, fichiers cachés2) rangés dans le répertoire utilisateur (« ~ »).

Les scripts concernant tous les utilisateurs du système sont les suivants :

  • /etc/profile
  • /etc/bash.bashrc

Les fichiers de configuration personnels sont les suivants

  • .bash_profile ou .bash_login ou .profile
  • .bashrc
  • .bash_logout
  • .bash_history

Au lancement d'un shell de login (par exemple via ssh ou dans un tty), bash interprète le fichier /etc/profile s'il existe, puis le fichier ~/.bash_profile.

S'il ne trouve pas ce dernier, il essaye d'interpréter le fichier ~/.bash_login, et à défaut tente le fichier ~/.profile.

Il est possible de simuler un shell de login en tapant

bash -l

Au lancement d'un shell non-interactif, c'est le fichier /etc/bash.bashrc qui est lu, suivi de ~/.bashrc.

Configuration globale

Le fichier ''/etc/profile''

PATH : Chemins contenant les exécutables

Les chemins contenant les exécutables sont déclarés dans la variable d'environnement PATH via le fichier /etc/profile

  • Pour les utilisateurs : /usr/local/bin:/usr/bin:/bin:/usr/games
  • Pour l'administrateur : /usr/local/sbin:/usr/local/bin:/usr/sbin:/usr/bin:/sbin:/bin

Voici l'extrait du /etc/profile définissant les PATH :

/etc/profile
if [ "`id -u`" -eq 0 ]; then
  PATH="/usr/local/sbin:/usr/local/bin:/usr/sbin:/usr/bin:/sbin:/bin"
else
  PATH="/usr/local/bin:/usr/bin:/bin:/usr/local/games:/usr/games"
fi
export PATH

Ici 4 chemins sont indiqués, séparés par le caractère “:”.
Vous pouvez les utiliser ainsi :

  • /usr/local/bin : Vos premiers script à mettre ici pour votre système local (pleins de petits scripts)
  • /usr/bin : ici pour les scripts avancés, pour d'autres utilisateurs (des scripts avec des menus)
  • /bin : ici il y en a déjà beaucoup, pour les scripts assurément finis (assez gros, avec des fonctions internes à vos scripts et aux autres)
  • /usr/games : il y en a déjà pas mal concernant les jeux…

Chargement des options spécifiques à bash

Le fichier /etc/profile vérifie ensuite d'il s'agit d'un shell bash interractif. Si c'est le cas, il charge les options globales spécifiques à bash (contenues dans /etc/bash.bashrc).

/etc/profile
if [ "$PS1" ]; then
  if [ "$BASH" ] && [ "$BASH" != "/bin/sh" ]; then
    if [ -f /etc/bash.bashrc ]; then
      . /etc/bash.bashrc
    fi
  else
    if [ "`id -u`" -eq 0 ]; then
      PS1='# '
    else
      PS1='$ '
    fi
  fi
fi

Dans le cas contraire, il définit les prompts minimaux pour root et pour les utilisateurs.

Chargement des configurations externes

Enfin, /etc/profile charge les fichiers de configuration externes (potentiellement installés par l'utilisateur ou par d'autres paquets Debian), situés dans /etc/profile.d/:

/etc/profile
# The default umask is now handled by pam_umask.
# See pam_umask(8) and /etc/login.defs.
 
if [ -d /etc/profile.d ]; then
  for i in /etc/profile.d/*.sh; do
    if [ -r $i ]; then
      . $i
    fi
  done
  unset i
fi

Le fichier ''/etc/bash.bashrc''

FIXME

Configuration utilisateur

Ces scripts ne concernent que l'utilisateur dans le dossier personnel duquel ils se trouvent. Ce sont des fichiers cachés, leur nom débute avec un point.

Mais si vous utilisez simplement la commande "ls" ainsi :

ls

Vous obtenez :

retour de la commande
2010-02-26--10.13.22           fstab             phpmyadmin.png
caisse_060810.ods              gparted1.png      resilier-sfr
commande_sed1.txt              liste-mail        RMLL_2.m4v
commande_sed2.txt              konversation      scripts_user
debian-504-i386-netinst.iso    listecamera_site  site_agen_100806.ods
debian-facile-le-magazine.pdf  liste_site.ods    site_agen_100809.ods
default                      
.../...

Ce sont vos fichiers simples présents dans votre home.
Mais avec son option -l ainsi :

ls -a

vous verrez en plus tous les fichiers cachés :

retour de la commande
.                              .gnome2_private       nfs-df.odt
..                             .gnupg                .openoffice.org
2010-02-26--10.13.22           gparted1.png          .openoffice.org2
.aptitude                      .gstreamer-0.10       out.ogv
.../...

~/.bash_profile, ~/.bash_login et ~/.profile

On voit que le fichier ~/.bash_profile par défaut ne fait rien d'autre que charger le ~/.bashrc.

~/.bash_profile
if [ -f ~/.bashrc ]; then
    . ~/.bashrc
fi

De même, le ~/.profile par défaut vérifie que le shell est bien bash, puis interprète le ~/.bashrc.

~/.profile
if [ -n "$BASH_VERSION" ]; then
   # include .bashrc if it exists
  if [ -f "$HOME/.bashrc" ]; then
       . "$HOME/.bashrc"
  fi
fi

Il vérifie en plus si le dossier ~/bin existe, et, le cas échéant, l'ajoute au PATH.

~/.profile
if [ -d "$HOME/bin" ] ; then
  PATH="$HOME/bin:$PATH"
fi

~/.bashrc

Le fichier ~/.bashrc est celui contenant la réelle configuration utilisateur de bash.

Uniquement pour le mode interactif

Il commence par vérifier qu'il est bien lancé par un utilisateur et non interpréteur d'un script3). Il s'arrête si ça n'est pas le cas.

~/.bashrc
case $- in
    *i*) ;;
      *) return;;
esac

Historique

Les lignes suviantes concernent la configuration de l'historique de bash.

~/.bashrc
HISTCONTROL=ignoreboth
shopt -s histappend
HISTSIZE=1000
HISTFILESIZE=2000

Ici, l'historique ne stocke pas les doublons, conserve le précédent historique, mais le limite à 1000 lignes et 2ko.

Taille du terminal

Il met à jour la les variables d'environnement de taille du terminal:

~/.bashrc
shopt -s checkwinsize

Chroot

Il définit la variable debian_chroot s'il trouve un fichier /etc/debian_chroot. Cette variable sera ensuite utilisée dans le prompt.

~/.bashrc
if [ -z "${debian_chroot:-}" ] && [ -r /etc/debian_chroot ]; then
    debian_chroot=$(cat /etc/debian_chroot)
fi

Terminal en couleur

Il tente de déterminer par plusieurs moyens s'il s'agit d'un terminal couleur ou non :

~/.bashrc
case "$TERM" in
    xterm-color) color_prompt=yes;;
esac
 
#force_color_prompt=yes
 
if [ -n "$force_color_prompt" ]; then
    if [ -x /usr/bin/tput ] && tput setaf 1 >&/dev/null; then
	color_prompt=yes
    else
	color_prompt=
    fi
fi

Vous pouvez forcer la détection en décommentant #force_color_prompt=yes.

Prompt

Il définit le prompt suivant que le terminal soit en couleur ou non :

~/.bashrc
if [ "$color_prompt" = yes ]; then
    PS1='${debian_chroot:+($debian_chroot)}\[\033[01;32m\]\u@\h\[\033[00m\]:\[\033[01;34m\]\w\[\033[00m\]\$ '
else
    PS1='${debian_chroot:+($debian_chroot)}\u@\h:\w\$ '
fi
unset color_prompt force_color_prompt

Titre du terminal

Si le terminal est compatible xterm ou rxvt, il change le prompt de manière à changer le titre tu terminal.

~/.bashrc
# If this is an xterm set the title to user@host:dir
case "$TERM" in
xterm*|rxvt*)
    PS1="\[\e]0;${debian_chroot:+($debian_chroot)}\u@\h: \w\a\]$PS1"
    ;;
*)
    ;;
esac

Alias

Les alias sont des outils très pratiques, voir alias pour un description plus approfondie.

Le fichier ~/.bashrc commence par définir des alias colorés pour ls dans le cas d'un terminal coloré :

~/.bashrc
# enable color support of ls and also add handy aliases
if [ -x /usr/bin/dircolors ]; then
    test -r ~/.dircolors && eval "$(dircolors -b ~/.dircolors)" || eval "$(dircolors -b)"
    alias ls='ls --color=auto'
    #alias dir='dir --color=auto'
    #alias vdir='vdir --color=auto'
 
    #alias grep='grep --color=auto'
    #alias fgrep='fgrep --color=auto'
    #alias egrep='egrep --color=auto'
fi

Le fichier propose ensuite de définir quelques alias bien pratiques :

~/.bashrc
# some more ls aliases
#alias ll='ls -l'
#alias la='ls -A'
#alias l='ls -CF'

Enfin, si le fichier ~/.bash_aliases existe, il l'interprète :

~/.bashrc
if [ -f ~/.bash_aliases ]; then
    . ~/.bash_aliases
fi

Aussi, si vous voulez définir des alias personnels, la méthode la plus propre et portable est de les définir dans un fichier ~/.bash_aliases, à créer.

Autocomplétion

Bash tente enfin de charger l'autocomplétion si elle est disponible et souhaitable :

~/.bashrc
if ! shopt -oq posix; then
  if [ -f /usr/share/bash-completion/bash_completion ]; then
    . /usr/share/bash-completion/bash_completion
  elif [ -f /etc/bash_completion ]; then
    . /etc/bash_completion
  fi
fi

''~/.bash_logout''

Le fichier ~/.bash_logout s'occupe d'effacer le terminal à la déconnexion :

~/.bash_logout
if [ "$SHLVL" = 1 ]; then
  [ -x /usr/bin/clear_console ] && /usr/bin/clear_console -q
fi

''~/.bash_history''

Contient tout l'historique des commandes que vous avez saisies.

Voir aussi

1) N'hésitez pas à y faire part de vos remarques, succès, améliorations ou échecs !
2) cachés: le nom du fichier commence par un point : « . », ils apparaissent avec un ls -a.
3) via #!/bin/bash
doc/programmation/bash/config.txt · Dernière modification: 08/11/2015 17:50 par milou

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB