Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).


L'icône rouge permet de télécharger chaque page du wiki visitée au format PDF et la grise au format ODT → ODT PDF Export

Chemin relatif ou absolu illustrés par quelques commandes

Nota :

Contributeurs, les FIXME sont là pour vous aider, supprimez-les une fois le problème corrigé ou le champ rempli !

Introduction

Objectifs

S'exercer sur quelques commandes en vue d'assimiler les notions de chemin relatif et de chemin absolu.
Ou se servir de différentes expressions syntaxiques pour écrire des commandes équivalentes.

À savoir

  • Le répertoire courant est le répertoire dans lequel on se trouve.
  • Attention à la confusion entraînée par l'utilisation de l'expression “son home”, préférerez plutôt “son répertoire personnel”.
  • À l'ouverture d'une session de terminal, le répertoire courant est notre répertoire personnel,

comme nous l'indique le prompt de l'utilisateur toto ci-dessous:

toto@debian:~$

Mais ici :

toto@debian:~/Documents$

le prompt indique que le répertoire courant est le fichier de type répertoire “Documents” situé dans le répertoire personnel de l'utilisateur “toto” :

Ainsi par exemple :

⇒ Après l'ouverture du terminal entrez la commande ls puis validez votre commande en tapant sur la touche “entrée” : vous obtiendrez la liste des fichiers contenus dans votre répertoire personnel.

Puis en entrant: cd “Documents” et en validant votre saisie par la touche “entrée”, le répertoire courant sera alors le répertoire “Documents”.

* Le tilde : ~/ est une variable de l'interpréteur de commande bash qui sera interprété, s'il n'est pas entouré de guillemets ou d'apostrophes, comme le répertoire personnel de l'utilisateur qui a lancé la commande. Ainsi, par exemple, l'utilisateur toto pourra utiliser le caractère tilde dans une ligne de commande en remplacement du chemin absolu de son répertoire personnel : /home/toto

Il permet donc d'écrire dans les commandes le chemin relatif à son répertoire personnel d'un fichier de type-répertoire ou d'un fichier-ordinaire 2)

L'utilisateur toto peut ainsi écrire :

en utilisant un chemin absolu (pour un utilisateur “toto”)

cd /home/toto/Documents

ou

 cd ~/Documents
echo ~
/home/toto

(Pour aller plus loin, voir tilde)

Autres précisions :

1) Le point “.” représente le répertoire courant (où l'on se trouve).
Et deux points “..” indiquent le répertoire parent de celui dans lequel on se trouve.

2) Le slash “/“ représente la racine mais il sert aussi à séparer les composants d'un nom de fichier (comme dans /home/toto/Documents/fiche-anglais)3)

Ainsi par exemple:

cd .. : permet de retourner dans le répertoire parent du répertoire courant ou actuel (depuis le répertoire “Documents” par exemple les deux points signifient remonte au répertoire parent du répertoire “Documents”)

cd . : permet de rester dans le répertoire courant ( le point indiquera le répertoire où l'on se trouve)

cd et cd ~ : permettent de retourner dans son répertoire personnel, depuis n'importe quel répertoire.

           ( le tilde ''~'' étant interprété comme le chemin du répertoire personnel de l'utilisateur). 

cd / : permet d'aller à la racine du système de fichier.

Si l'on lance une commande en root, le chemin relatif du répertoire personnel de l'utilisateur toto (représenté par ~) ne fonctionnera pas. Il faudra alors utiliser le chemin absolu.
Et cela, parce que le répertoire “Documents” fait partie du compte de l'utilisateur toto, mais ne fait pas partie au compte root.
Ainsi par exemple, pour déplacer un fichier-ordinaire du fichier-répertoire “Bureau” au fichier-répertoire “Documents”, la commande suivante fonctionnera :

mv /home/toto/Bureau/fichier-ordinaire /home/toto/Documents/fichier-ordinaire

Et la commande suivante ne fonctionnera pas en root, mais seulement en user:

 mv ~/Bureau/fichier-ordinaire ~/Documents/fichier-ordinaire

Énoncé des questions ci-dessous

Soit le répertoire personnel d'un utilisateur "toto" (également appelé "home" de "toto")

le prompt à l'ouverture du terminal est alors :

 toto@debian:~$ 
pwd 
/home/toto

vocabulaire : Ce n'est pas le prompt qui répond, il ne sert que d'indicateur. C'est le programme de la commande qui retourne le texte affiché.
Entrainez-vous en entrant pwd, après avoir rentré chacune les trois utilisations de cd indiquées ci-dessus. Puis en les entrant après avoir avancé jusqu'où vous le souhaitez dans l'arborescence des fichiers !

Soit la création dans ce répertoire personnel d'un fichier de type répertoire nommé essai1

 mkdir essai1

Soit la création d'un autre fichier de type répertoire nommé « essai2 »

après les commandes suivantes :

1) pour avancer dans l'arborescence et créer « essai2 » dans « essai1 »

cd essai1

À remarquer : le prompt est alors

toto@debian:~/essai1$

après pwd le lieu indiqué est bien :

/home/toto/essai1

2) Pour créer un fichier de type répertoire « essai2 » depuis son répertoire parent (“essai1”)

Entrez alors :

mkdir essai2

Depuis “essai1” on aurait pu créer “essai2” en faisant

mkdir /home/toto/essai1/essai2

3) Pour créer le fichier normal “lili” dans le fichier de type répertoire “essai2”
(reconnu aussi sous l'écriture ”/home/toto/essai1/essai2” ou “~/essai1/essai2”) Utilisons la commande echo pour y inscrire le mot « bonjour » comme ceci :

depuis le répertoire parent « essai1 » du fichier “lili” on peut faire :

cd essai2/

depuis le répertoire parent « essai1 » du fichier “lili” on aurait pu faire aussi :

cd /home/toto/essai1/essai2/

Remarquez le changement du prompt qui indique le répertoire actuel comme étant “essai2”

toto@debian:~/essai1/essai2$

Pour créer le fichier ordinaire “lili”, dans le répertoire “essai2” :

utilisez la commande echo selon la syntaxe suivante
(avec ou sans les guillemets sur le mot “bonjour”) :

 echo "texte à écrire dans un fichier" > /chemin-absolu-du-fichier-à-créer/nom-du-fichier-créé

On notera que le texte peut contenir des retours à la ligne, il doit alors impérativement être entouré de guillemets.

echo bonjour > lili

Ou encore

echo bonjour > /home/hypathie/essai1/essai2/lili

4) Retour au niveau dans son répertoire personnel en faisant :

cd ~  

À la place de ce long énoncé

On aurait pu créer en une seule commande les deux répertoires “essai1” et “essai2” ainsi

mkdir -p /home/toto/essai1/essai2

puis pour créer le fichier ordinaire “lili”

echo "bonjour" > /home/toto/essai1/essai2/lili

Questions sur cette base :

Afin d'assimiler les notions de chemin relatif et absolu, je vous propose d'essayer de répondre de vous-mêmes aux questions avant d'aller regarder la réponse.

1) Reformulez l'énoncé au moyen du chemin relatif

En faisant :

mkdir -p ~/essai1/essai2

puis

echo "Bonjour" > ~/essai1/essai2/lili

2) Comment aller directement (sans une succession de cd, puis de cd ..) de son répertoire personnel à "lili", puis retourner du répertoire contenant "lili" à son répertoire personnel ?

a) si on connaît où est “lili” : utiliser l'autocomplétion (touche tabulation) :

cd essai1/essai2/

le prompt est maintenant:

toto@debian:~/essai1/essai2$

b) on a malheureusement oublié dans quel répertoire est rangé “lili” :

* astuce pour que soit indiqué le chemin absolu d'un fichier:

depuis n'importe où (car le programme “locate” n'utilise pas, pour ses recherches, l'arborescence du système de fichiers, mais une base de données, mise à jour régulièrement par le programme “updatedb”) :

updatedb
locate lili
/home/toto/essai1/essai2/lili

Puis du répertoire contenant “lili” à mon répertoire personnel ?

toto@debian:~$ cd essai1/essai2/
toto@debian:~/essai1/essai2$ cd ~
toto@debian:~$

3) Corriger la faute d'orthographe sur "bonjour" en écrasant "lili", depuis son home ?

Pour ce faire utiliser la commande echo.

On est au niveau de son répertoire personnel
le prompt est

toto@debian:~$ 

echo Bonjour > ~/essai1/essai2/lili

4) Trouvez deux façons d'écrire le chemin relatif de la commande ci-dessus ?

cd /home/toto/essaie1/essai2

cd ~/essaie1/essai2
cd ./essaie1/essai2

Écritures équivalentes d'une commande

1) Pour aller du home à la racine avec cd puis avec l'usage des points ?

cd /

puis

pwd
/

Et le prompt !

toto@debian:/$

ou encore

cd ../..
pwd
/

2) Retourner dans son home depuis la racine à l'aide du tilde ?

cd ~

ou

cd ~

le prompt !

toto@debian:~$

3) Utiliser le point avec une autre commande que cd :

Depuis son home : copier de trois façons différentes “lili” dans le fichier de type répertoires nommé « essai1 » ?

en absolu :

cp  /home/toto/essai1/essai2/lili /home/toto/essai1/lili

en relatif (depuis n'importe où) :

cp ~/essai1/essai2/lili ~/essai1/lili

en relatif (depuis son répertoire personnel) :

cp ./essai1/essai2/lili ./essai1/lili
1) N'hésitez pas à y faire part de vos remarques, succès, améliorations ou échecs !
2) Cette distinction parce que sous Linux tout est “fichier”, mais en pratique, on peut dire fichier de type-répertoire pour désigner les fichiers qui peuvent contenir d'autres fichiers ; tandis que fichier-ordinaire renvoie aux fichiers dans lesquels on peut écrire du texte, par exemple. Pour une explication très approfondie de cette différence, voir http://www.linux-france.org/article/dalox/unix02.htm Et bien sûr en tapant “fichier” dans la fenêtre rechercher de la documentation de Debian-Facile vous aurez une idée sur les différentes sortes de texte que l'on peut inscrire sur un fichier.
3) C'est donc un caractère qu'il est interdit d'utiliser dans les noms de fichiers de tout type (normaux, répertoires, de périphériques.
doc/programmation/shell/illustration-navigation-shell.txt · Dernière modification: 03/07/2014 00:06 (modification externe)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB