Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).


L'icône rouge permet de télécharger chaque page du wiki visitée au format PDF et la grise au format ODT → ODT PDF Export

ssh-client : se connecter pour administrer à distance

Introduction

Lorsque vous démarrez un ordinateur, à moins que vous n'ayez configuré de connexion automatique, il vous est demandé un nom d'utilisateur et un mot de passe.
C'est le processus de login qui vous permet de vous authentifier en tant qu'utilisateur de la machine.
À l'issue de cette authentification, vous avez accès à une interface vous permettant de lancer des commandes, souvent une interface graphique comme shell.

Le principe ici va être le même :
via un canal sécurisé2) vous allez fournir

  1. un nom d'utilisateur et
  2. un mot de passe

mais cette fois, depuis votre PC à une machine distante.

Installation sur le serveur ssh

Comme d'habitude, ça tient en une ligne :

apt-get update && apt-get install openssh-client

Utilisation

Pour pouvoir accéder à une machine via la couche IP (qu'utilise SSH), il nous faut :

  • soit l'adresse IP de la machine,
  • soit son nom d'hôte (hostname).

Par exemple, pour se connecter au serveur ssh debian, vous pouvez lui envoyer des ping en l'adressant par son IP ainsi :

ping -c 5 128.31.0.51

ou via son nom d'hôte :

ping -c 5 debian.org

Obtenir un shell distant

Par exemple, pour vous connecter sous le nom d'utilisateur3) jojo sur la machine dont le nom (hostname) est coincoin4), vous faites simplement :

ssh jojo@coincoin

Si la machine sur laquelle le serveur serveur ssh tourne n'écoute pas sur le port 22, vous pouvez spécifier le numéro de port à l'aide de l'option -p :

ssh -p 1234 jojo@coincoin

Obtenir un shell distant avec export X

Il est aussi possible de lancer sur le serveur distant une application graphique qui s'affichera sur votre ordinateur client.

Pour vous connecter sous le nom d'utilisateur jojo sur la machine dont le nom (hostname) est coincoin et obtenir l'export X,

  1. vous faites simplement :
    ssh -X jojo@coincoin
  2. Puis vous lancez votre application graphique via le shell obtenu.

Authentification

Par nom d'utilisateur/mot de passe

Le nom d'utilisateur est spécifié dans la commande de connexion. Le serveur nous demande alors notre mot de passe pour nous connecter, de la même façon que sur une machine locale.

ssh jojo@coincoin

Ce à quoi le serveur vous répond :

  jojo@coincoin's password:

Par clés asymétriques

Les mots de passe sont souvent peu complexes. On peut alors utiliser une paire de clés publique/privée plus complexe et plus sûre.

Le principe est le suivant, on génère une paire de clés. La clé privée reste sur votre poste client. La clé publique doit être transférée sur le serveur manuellement ou par le réseau. C'est cette clé qui servira alors à l'authentification.

Création de la paire de clés

D'aprés l'ANSSI les clefs dsa sont à éviter (cf page 7 du document). Il est recommandé d'utiliser des clefs ecdsa en 256 ou rsa en 2048. Les clés doivent être générées dans un contexte où la source d’aléa est fiable, ou à défaut dans un environnement où suffisamment d’entropie a été accumulée. Pour des raisons évidentes, les systèmes nouvellement démarrés ne peuvent avoir accumulé suffisamment d’entropie. Il est donc recommandé d’obtenir de l’aléa une fois qu’une période d’activité suffisante s’est écoulée.

Les commandes suivantes sont à lancer en utilisant le compte utilisateur dont vous souhaitez pouvoir ouvrir une session distante.

Pour une clef ecdsa en 256:

 ssh-keygen -t ecdsa -b 256

Pour une clef rsa en 2048:

ssh-keygen -t rsa -b 2048

Pour une clef dsa en 2048:

ssh-keygen -t dsa -b 2048
Generating public/private dsa key pair.
Enter file in which to save the key (/home/user/.ssh/id_dsa): /home/user/.ssh/nom_fichier
Enter passphrase (empty for no passphrase): (mettre une passphrase qui sera demandée à chaque connexion - ou rien si ce n'est pas nécessaire pour vous)

Vous validez 2 fois et vous obtiendrez le résultat un rapport détaillé concernant la création de votre paire de clés dsa.

Exportation de la clé
  • exportation de la clé avec la commande ssh-copy-id :

Votre clé sera générée en 1024 bits dans votre dossier /home/votre_user/.ssh/ pour la mettre en place il vous suffit de la copiee sur votre pc distant.

ssh-copy-id -i /home/user/.ssh/id_dsa.pub user@192.168.x.x
  • On vous demande alors votre mot de passe une dernière fois

Si vous avez changé côté serveur, le port 22, par exemple par le port 1234, il faut alors utiliser la commande :

ssh-copy-id -i ~/.ssh/id_dsa.pub -p 1234 ${USER}@192.168.x.x

Adaptez l'adresse IP selon celle de votre serveur.

À présent, c'est la passphrase qui sera demandée.

À savoir la commande ssh-copy-id qui vient d'être utilisée pour copier la clé publique, est un script qui crée à cette occasion le fichier de type répertoire ~/.ssh et le fichier ~/.ssh/authorized_keys.

Pour copier le contenu du fichier ~/.ssh/id_dsa.pub (créée côté client), sur le serveur par un autre moyen que la commande ssh-copy-id,
il faudra créer soi-même le fichier de type répertoire ~/ssh et vérifier qu'il ait les droits 700 (lecture + écriture + exécution pour le propriétaire du répertoire).

  • Puis soit créer le fichier ~/.ssh/authorized_keys (cp /chemin/de/la/clé ~/.ssh/authorized_keys)
  • Soit, s'il existe déjà parce qu'il a été créé pour un autre client qui se connecte aussi à ce serveur, y ajouter cette clé :
    cat /chemin/de/id_rsa.pub » ~/.ssh/authorized_keys
  • enfin donner ou vérifier que “authorized_keys” ait les droits 400 (lecture seule pour le propriétaire du fichier)

  • copie de la clé publique en utilisant une clef USB :

On peut par exemple copier sur une clé USB le fichier ~/.ssh/id_dsa.pub contenant la clé publique du client, puis copier le contenu de ce fichier dans le fichier ~/.ssh/authorized_keys sur le serveur. Pour ce faire :

- sur l'ordinateur client :

mount /dev/sdxx /mnt/usb
cp ~/.ssh/id_dsa.pub /mnt/usb/
umount /mnt/usb

-sur le serveur :

mount /dev/sdxx /mnt/usb

puis :

mkdir ~/.ssh

-puis copie de ssh/id_dsa.pub et création du fichier ~/.ssh/authorized_keys

mv /mnt/usb/ssh/id_dsa.pub ~/.ssh/authorized_keys 
umount /mnt/usb

Pour vérification :

ls -la ~/.ssh/
retour de la commande
drwxr-xr-x  2 user user 4096 mai   15 11:05 .
drwxr-xr-x 29 user user 4096 mai   15 11:09 ..
-rw-r--r--  1 user user  402 mai   15 10:58 authorized_keys
  • Pour donner au propriétaire du fichier uniquement les droits de lecture au fichier ~/.ssh/authorized_keys :
chmod 400 ~/.ssh/authorized_keys
retour de la commande
drwxr-xr-x  2 user user 4096 mai   15 11:05 .
drwxr-xr-x 29 user user 4096 mai   15 11:09 ..
-r--------  1 user user  402 mai   15 10:58 authorized_keys
  • la connexion se fait comme précédemment :
ssh -p <Numéro de port choisi> user@192.168.XXXX

A présent, lors de votre connexion, seule votre éventuelle passphrase indiquée lors de la génération de la clé vous sera demandée, mais plus votre mot de passe.

Pour éviter de taper toute cette commande, il faut renseigner le fichier ~/.ssh/config comme indiqué plus bas

ssh-agent

Afin d'éviter de retaper votre passphrase à chaque connexion, vous pouvez utiliser ssh-agent. Il doit être invoqué au début de votre session de la façon suivante avec un shell bourne (comme bash)

eval `ssh-agent -s`

et comme cela avec un shell C

eval `ssh-agent -c`

Il suffit ensuite d'indiquer la clé à utiliser grâce à la commande ssh-add

ssh-add $cle_privee

Sans l'argument $clee_privee, ssh-add ajoute les clés suivantes ~/.ssh/id_rsa, ~/.ssh/id_dsa, ~/.ssh/id_ecdsa and ~/.ssh/identity

Pour lister les clés ajoutées

ssh-add -l

Pour supprimer toutes les clés enregistrées

ssh-add -D

Ce système ne fonctionne que pour une seule session. Ainsi, si vous fermez votre session (ou votre émulateur de terminal), votre passphrase vous sera à nouveau demandé. Pour garder une trace de cet enregistrement, il faut utiliser keychain

keychain

Installation

apt-get install keychain

configuration

Il faut appeler le script. Dans votre fichier ~/.bashrc ou ~/.bash_profile ajoutez (en remplaçant $cle_privee par le nom de votre clé)

###########################################################################
# allow $USER to use keys. Only enter once and it will remain enabled till
# you delete it or reboot the server 
###########################################################################
/usr/bin/keychain $HOME/.ssh/$cle_privee
source $HOME/.keychain/$HOSTNAME-sh

Si votre but est uniquement de permettre à des scripts (lancés par cron par exemple) de se connecter en ssh en interdisant une connexion manuelle sans passphrase, il faut utiliser le code suivant

#####################################################################################
### The --clear option make sure Intruder cannot use your existing SSH-Agents keys 
### i.e. Only allow cron jobs to use password less login 
#####################################################################################
/usr/bin/keychain --clear $HOME/.ssh/id_rsa
source $HOME/.keychain/$HOSTNAME-sh

Source : http://www.cyberciti.biz/faq/ubuntu-debian-linux-server-install-keychain-apt-get-command

Pour voir les fichiers avec konqueror et Nautilus rien de plus simple

Konqueror
fish://user@192.168.x.x
Nautilus
ssh://user@192.168.x.x:22

Tunnel chiffré en SSH

Il se peut que vous vouliez établir une connexion distante pour transiter des données de manière 100% transparente et sécurisée, nous allons donc établir un tunnel ssh.

ssh -L 5901:localhost:5900 user@80.80.80.80

Cette technique est très utile pour relier en local un bon nombre d'utilisation, comme sur kde distant, un serveur smtp personnel, une boite mail ( pop ou imap ) personnelle, un bon nombre d'utilisations ont recours à cette technique.

Détail sur la ligne de commande SSH :

  • ssh : invoque le protocole
  • -L invoque de la création d'un tunnel crypté
  • 5901 : port coté local
  • localhost : indique que l'accès se fera en local de manière transparente
  • 5900 : port du service distant
  • user@80.80.80.80 : indique avec quelle user et sur quelle ip on va établir la connection.

Configuration

Par défaut, SSH n'a pas besoin de configuration. Cependant, pour se simplifier la vie ou pour les cas particuliers, il est possible de préciser préalablement quelques informations sur les connexions que l'on effectue régulièrement.

Cela se fait au moyen de l'édition du fichier de configuration ~/.ssh/config5) :

nano ~/.ssh/config

Si vous vous connectez régulièrement sur l'ordinateur de votre maman, d'IP ordi.de.ma.maman sous le nom d'utilisateur gaston , et sachant que son serveur ssh est configuré pour écouter sur le port 444 , ajoutez ceci dans votre fichier de configuration :

Host maman
Hostname ordi.de.ma.maman
User gaston
Port 444

Et, pour vous connecter sur l'ordi de votre môman, il vous suffira maintenant de taper simplement la ligne suivante :

ssh maman

Dans le même fichier de configuration, vous pouvez ajouter plusieurs alias comme celui-ci.

Host ServeurA
IdentityFile ~/.ssh/cleA
Host ServeurB
IdentityFile ~/.ssh/cleB

Pour une liste de toutes les options disponibles, et il y en a… une floppée ! Tapez :

man ssh_config

Problèmes courants

Après réinstallation du serveur

Si le pc serveur est réinstallé, la clé unique l'identifiant est changée.
Le client va détecter le changement et soupçonner que quelqu'un d'autre essaye de se faire passer pour le serveur original et vous obtiendrez alors un message comme celui-ci :

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
@    WARNING: REMOTE HOST IDENTIFICATION HAS CHANGED!     @
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@
IT IS POSSIBLE THAT SOMEONE IS DOING SOMETHING NASTY!
Someone could be eavesdropping on you right now (man-in-the-middle attack)!
It is also possible that the RSA host key has just been changed.
The fingerprint for the RSA key sent by the remote host is
xx:xx:xx:xx:xx:xx:xx:xx:xx:xx:xx:xx:xx:xx:xx.
Please contact your system administrator.
Add correct host key in /home/user/.ssh/known_hosts to get rid of this message.
Offending key in /home/user/.ssh/known_hosts:9
RSA host key for 192.168.X.XX has changed and you have requested strict checking.
Host key verification failed.

Ce message indique la ligne contenant l'empreinte de l'ancien serveur ici :

 Offending key in ~/.ssh/known_hosts:9

Dans cet exemple, il faut alors supprimer la 9ème ligne de son fichier /home/user/.ssh/known_hosts

Donc nous éditons6) ce fichier en user7) :

nano ~/.ssh/known_hosts

et nous supprimons cette 9ème ligne.

À notre prochain contact vers le serveur, après le yes d'acceptation habituelle, une nouvelle clé d'identification sera créée et tout ira pour le meilleur des mondes ssh possible.

Après réinstallation du client

  • Lors de la création de clés asymétriques côté client

Rappel : il s'était créé une paire de clés, rangée par exemple dans le dossier proposé ~/.ssh/ :
- “~/.ssh/id_rsa”
- “~/.ssh/id_rsa.pub” (celle qu'on a envoyé au serveur, par exemple avec la commande ssh-copy-id ou en scp.

Donc si on veut, pour une raison ou un autre8) changer cette pair de clé, il faut :

  • Côté serveur : Éditer le fichier /etc/ssh/sshd_config pour vérifier ou remettre l'authentification par mot de passe est à yes : PasswordAuthentication yes9);
  1. recharger ssh : service ssh start ;
  2. supprimer le fichier “~/.ssh/authorized_keys
  • Côté client : supprimer les fichiers “~/.ssh/id_rsa” et “~/.ssh/id_rsa” puisqu'on va les régénérer en se créant une nouvelle paire de clés.

⇒ On peut ensuite recommencer la procédure : se connecter une première fois au serveur (si ça coince ne pas hésiter à supprimer sur le client ~/.ssh/known_hosts si on ne l'a pas fait) ; puis côté client créer une paire de clé et l'envoyer au serveur).

  • Si tout va bien pour se connecter, mais qu'on veut simplement changer la passphrase de sa clé privée (crée avec ssh-keygen -t dsa), la commande est (côté client) :
ssh-keygen -p

TP

1) N'hésitez pas à y faire part de vos remarques, succès, améliorations ou échecs !
2) mais ça, c'est ssh qui s'en charge via openssl
3) user
4) PAN !
5) à créer s'il n'existe pas déjà
7) voir cette documentation interne :su
8) par exemple on a réinstallé le système anciennement client et on n'arrive plus à se connecter à son serveur
9) le temps de la procédure, après laquelle, il veut mieux remettre la valeur “no”
doc/reseau/ssh/client.txt · Dernière modification: 21/09/2016 01:20 par MicP

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB