Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).


L'icône rouge permet de télécharger chaque page du wiki visitée au format PDF et la grise au format ODT → ODT PDF Export

gdisk

Introduction

gdisk est un programme de manipulation de table de partitions pour GNU/Linux sous curses ou, si vous préférez, en mode texte. Il sera donc lancé en console ou à partir de n'importe quel terminal en mode administrateur.

Nota :
  1. gdisk ne peut être utilisé que sur des disques non montés. Pour manipuler les disques du système en place, utilisez obligatoirement un livecd ou une clé usb-live.
  2. gdisk favorise l'utilisation d'une table de partition de type GPT (compatible uefi).

La préparation du partitionnement avec gdisk entraînera la perte de toutes les données présentes sur le disque dans lequel vous effectuez cette opération !

Utilisation

Pour lancer gdisk, il faut préciser le nom du périphérique (préalablement identifié avec lsblk) comme argument.

Par exemple, pour un disque identifié comme étant sdc et non monté :

gdisk /dev/sdc

Nous sommes accueilli par :

Tapez P pour voir la liste des partitions présentes.

Créer une table de partition GPT

Tapez O pour créer une nouvelle table de partition vide au format GPT. Confirmez votre choix : tapez Y

Il est alors possible :

  • d'écrire la table de partitions et de quitter (tapez W);
  • de créer des partitions (tapez N).

Créer des partitions linux

Tapez N pour créer une nouvelle partition.
Choisir le numéro de la partition ou suivre le choix par défaut.
Choisir l'emplacement du début de partition.
Choisir l'emplacement de fin.

Nota :

Il est possible de définir directement la taille de la partition par une valeur en poids.
Pour cela, il est nécessaire d'encadrer cette valeur entre un + et l'unité choisie :

  • mégaoctet avec l'indication M.
  • gigaoctet avec l'indication G.

Choisir le type de partition à utiliser :

Nota :

La valeur par défaut correspond à l'usage le plus courant pour une partition linux (8300 pour linux filesystem).
Pour créer une partition swap, la valeur choisie sera (8200 Linux swap).

Ce qui donne pour la création d'une partition linux de 500 MB :

Il est possible de contrôler l'état des partitions en les affichant : tapez P

Pour valider l'ensemble des actions, écrivez la table de partitions puis quittez l'application : tapez W

Une fois les partitions créées, vous pouvez utiliser la commande MKFS pour les formater à votre convenance.
Il ne faudra pas oublier de modifier votre fstab pour ajouter les partitions à votre système.

1) N'hésitez pas à y faire part de vos remarques, succès, améliorations ou échecs !
doc/systeme/gdisk.txt · Dernière modification: 01/10/2015 18:40 par milou

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB