Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).


L'icône rouge permet de télécharger chaque page du wiki visitée au format PDF et la grise au format ODT → ODT PDF Export

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
Dernière révision Les deux révisions suivantes
doc:systeme:partition [20/09/2018 12:55]
smolski [Système de fichier]
doc:systeme:partition [15/07/2019 07:31]
smolski [Système de fichier]
Ligne 118: Ligne 118:
  
 //Et à la vigilance du //​**captnfab**//​ qui du haut de son timon nous apporte les précisions supplémentaires.//​ :-D //Et à la vigilance du //​**captnfab**//​ qui du haut de son timon nous apporte les précisions supplémentaires.//​ :-D
 +
 +=== swap - Comment ça marche ? ===
 +
 +**Nsyo a écrit :** \\
 +//j'ai toujours lu et entendu que le swap avait pour rôle d'​être une extension de la ram au cas ou celle-ci serait pleine.//
 +
 +**raleur :** \\
 +C'est une simplification grossière. D'​autre part chaque système d'​exploitation gère le swap d'une façon qui lui est propre. Le swap n'est pas une extension de la RAM. Il faut bien comprendre que instructions exécutées par les processus et les données manipulées par ces instructions à un instant donné doivent être présentes en RAM.
 +
 +
 +**Nsyo a écrit :** \\
 +//Auquel cas c'est sur le disque qu'​écrit le noyau.//
 +
 +**raleur :** \\
 +Pas forcément. Le swap peut être en mémoire. Quel intérêt ? Il peut être compressé (via zram).
 +
 +**Nsyo a écrit :** \\
 +//​vm.swappiness par défaut est à 60 chez Debian, donc écriture sur le disque à partir de 40% d'​occupation de la ram.//
 +
 +**raleur :** \\
 +60 est la valeur par défaut du noyau Linux, elle n'est pas spécifique à Debian.
 +Je répète que cette valeur ne correspond pas du tout à un seuil d'​occupation de la mémoire. Il suffit d'​examiner la sortie de la commande **free** pour le voir. Cela n'​aurait aucun sens de laisser 60% par défaut de la mémoire libre (donc inutilisée),​ cela reviendrait à avoir 60% de mémoire en moins !
 +
 +La mémoire est faite pour être utilisée. TOUTE la mémoire. La mémoire libre est de la mémoire gaspillée.
 +
 +La mémoire est divisée en pages. En simplifiant à l'​extrême,​ les pages mémoire se répartissent en deux catégories :
 +  - les pages "​anonymes"​ contenant les données des processus,
 +  - les pages de cache contenant des données liées au système de fichiers, qui se répartissent elles-même en plusieurs catégories (pagecache, dentries, inodes) mais je n'​entrerai pas dans les détails.
 +
 +Toutes les données lues ou écrites sur le système de fichiers sont mises en cache en mémoire. En lecture, cela permet d'​accèder plus rapidement aux données déjà en cache sans avoir besoin de les recharger depuis le disque. En écriture, cela permet de ne pas attendre que les données soient effectivement écrites sur le disque.
 +
 +Quand le noyau a besoin d'​allouer de la mémoire et que la mémoire libre est en deçà d'un certains seuil (qui n'a rien à voir avec vm.swappiness,​ je le répète), il va lancer une procédure "​d'​éviction"​ pour libérer de la mémoire. L'​éviction consiste à décharger des données de la mémoire. Les pages candidates à l'​éviction sont dans les deux catégories citées précédemment : les pages anonymes et les pages de cache. Les pages de cache contiennent des données qui sont déjà stockées sur disque ou qui ont vocation à y être stockées (écritures en attente). Les données déjà stockées sur disque peuvent être immédiatement supprimées,​ et celles en attente d'​écriture sur disque peuvent être écrites puis supprimées.
 +
 +Les pages anonymes, en revanche, ne sont pas associées au système de fichiers. Avant de les décharger de la mémoire, elles doivent être écrites dans un espace du disque appelé "​espace d'​échange"​ ou swap. La encore, les pages qui ont été écrites dans le swap puis rechargées et utilisées sans être modifiées peuvent être immédiatement supprimées,​ alors que les pages qui n'ont jamais été écrites dans le swap ou qui ont été modifiées depuis leur précédente écriture doivent être écrites sur disque avant d'​être supprimées.
 +
 +On peut constater une similitude des mécanismes d'​échange entre les pages anonymes et le swap d'une part, et les pages de cache et le système de fichiers d'​autre part. D'une certaine façon on pourrait dire que les pages anonymes sont le cache du swap.
 +
 +La valeur de vm.swappiness n'​influe que sur la préférence du noyau à évincer des pages de cache (si valeur basse) ou anonymes (si valeur élevée). Mais ce n'est pas le seul critère qui entre en compte. Le noyau peut préférer swapper une page anonyme qui n'a pas été utilisée depuis longtemps plutôt qu'une page de cache qui a été utilisée récemment et a donc une plus grande probabilité d'​être utilisée à nouveau. ​
 +
 +**Lien sur le forum :**
 +  * https://​debian-facile.org/​viewtopic.php?​pid=277412#​p277412
 +
 +Merci à **Nsyo** et **raleur** pour la qualité de ces échanges. \\
  
 === A voir aussi : === === A voir aussi : ===
Ligne 132: Ligne 175:
  
 La dernière version du projet **ntfs-3g** ouvre la possibilité d'​écrire et de lire sans danger sur une partition **NTFS** à partir d'un système GNU/Linux. La dernière version du projet **ntfs-3g** ouvre la possibilité d'​écrire et de lire sans danger sur une partition **NTFS** à partir d'un système GNU/Linux.
 +<note important>​Par défaut le montage d'un système de fichiers NTFS avec ntfs-3g se fait avec l'​option umask=0, qui équivaut à des [[doc:​systeme:​chmod|permissions 777]], soit accès complet pour tout le monde.</​note>​
  
 Pour installer ntfs-3g : Pour installer ntfs-3g :
doc/systeme/partition.txt · Dernière modification: 14/08/2019 14:59 par smolski

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB