Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 12-02-2015 00:24:49

nIQnutn
Modérateur
Lieu : Lyon
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16-amd64
(G)UI : XFCE
Inscription : 16-03-2012
Site Web

Soirée Arté sur l'état islamique

pour ceux qui sont passé à coté des 2 documentaires sur sur l'état islamique.

Après un mois d'investigations en Irak, cette enquête révèle, pour la première fois, le visage complet et effroyable de Daech : une organisation djihadiste aussi riche qu'un État africain, devenue une multinationale de la terreur.


http://www.arte.tv/guide/fr/056621-000/ … terroriste


Irak, décembre 2014. Les forces de l'État islamique ont totalement encerclé les montagnes du Sinjar, à l'ouest de Mossoul. Une population de Kurdes yézidis, musulmans et chrétiens se retrouve prisonnière dans les villages. Le réalisateur Xavier Muntz a passé trois semaines avec les combattants kurdes, en première ligne contre les djihadistes. Un document exceptionnel.


http://www.arte.tv/guide/fr/058299-000/ … autoplay=1


et aussi pour compléter
http://info.arte.tv/fr/thema-au-coeur-d … -islamique

Hors ligne

#2 12-02-2015 08:40:35

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

Ces mouvements de guerres, religieuses ou pseudo territoriales comme en Ukraine actuellement, sont tous établis par le marché.
La religion ou le nationalisme ne les appuyant que pour en masquer la cause principale : la monnaie.
La monnaie étant la représentativité des deux faces des soumissions qu'elle assemble : pouvoir et dette. Pile et face.

Dernière modification par smolski (12-02-2015 09:23:29)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#3 12-02-2015 23:12:00

golgot200
Membre
Lieu : AIN
Distrib. : Debian Jessie
Noyau : Linux debian 3.16.0-4-amd64
(G)UI : MATE
Inscription : 05-08-2007

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

Et bien moi je vais me matter la chaine montagne, c'est plus reposant et moins stressant wink

@smolski
Que c'est beau ce que tu viens d'écrire là smile

L'ultime question ... l'intelligence a besoin de la bêtise pour s'affirmer, la beauté a besoin de la laideur pour resplendir, le courage nait dans la peur, les forts impressionnent au millieu des faibles, mais au final,... qui a donc besoin d'autant de connards ?

Hors ligne

#4 12-02-2015 23:15:41

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

Source : Dette - 5000 ans d'histoire
David Graeber

S't'un bouquin qui t'remue grave, sûr ! smile

"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#5 13-02-2015 11:43:01

nIQnutn
Modérateur
Lieu : Lyon
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16-amd64
(G)UI : XFCE
Inscription : 16-03-2012
Site Web

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

golgot200 a écrit :

Et bien moi je vais me matter la chaine montagne, c'est plus reposant et moins stressant wink

@smolski
Que c'est beau ce que tu viens d'écrire là smile



pourtant y a de très beau paysage dans le reportage wink
Sinon, comme le dit smolski, il est intéressant de voir comment se finance cet organisation.

Hors ligne

#6 13-02-2015 12:01:12

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

nIQnutn a écrit :

il est intéressant de voir comment se finance cet organisation.


Ben, par les banques, tu vois autrement toi pour avoir de l'argent ? big_smile

Bernard Maris a écrit :

    - D’où vient l’argent que les banques nous prêtent ?
    – Elles le fabriquent elles-mêmes avec l’autorisation de la banque centrale. Si par exemple vous achetez un immeuble [une arme - NdJ] qui vaut 500 000 euro, eh bien la banque va fabriquer 500 000 euro à partir de rien.
    – La banque fabrique 500 000 euro de billets ?
    – Oui, elle fabrique 500 000 euro de billets qu’elle peut vous donner. C’est une écriture, vous paierez votre immeuble [arme - NdJ] par chèque, mais c’est la même chose. Si vous vouliez le payer avec 500 000 euro en billets, elle vous donnerait 500 000 euro en billets qu’elle irait demander à la banque centrale, parce qu’elle dirait :
    « Alors voilà, j’ai une créance de 500 000 euro pour monsieur, qu’est-ce que vous donnez en échange ? »
    Et la banque centrale lui dirait :
    « Alors voilà, je vous donne 500 000 euros en billets. »
    Sauf que ces billets ne sont jamais demandés, ça circule sous forme d’écriture, mais c’est bien cela.
    La banque fabrique de l’argent à partir de rien, c’est le métier de banquier.
    La banque fabrique exclusivement de l’argent.


On voit dans cette démonstration que la créance pour « une arme » au départ se métamorphose en créance sans définition particulière ensuite.
C'est ça la monnaie : du pouvoir et de la dette assemblée.

Imaginons que la banque qui finance les criminels en armes demande de l'argent pour une créance en disant : « C'est pour acheter des armes qui vont tuer des populations, tuer des enfants, tuer des dessinateurs chez CharlieHebdo, qui vont te tuer, toi, ton frère et toute ta famille etc. »
Moins facile là, n'est-il pas ? lol


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#7 13-02-2015 12:27:06

nIQnutn
Modérateur
Lieu : Lyon
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16-amd64
(G)UI : XFCE
Inscription : 16-03-2012
Site Web

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

l'argent provient essentiellement du pillage, du racket et revente de matière première.  Cette organisation se procure tout les biens qui peuvent être échanger pour continuer leur guerre et s'étendre.
Dans ce cas il n'y a pas besoin de banque.

Hors ligne

#8 13-02-2015 12:53:01

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

J'imagine pas les marchands d'arme se passer des banques pour des ventes à ces quantités. big_smile

Ces trafics financiers transitent dématérialisés. Des bip électroniques suffisent.
Il ne faut pas voir l'argent comme une marchandise que l'on s'échange, comme un vélo contre un âne, ce sont des promesses de remboursement de valeurs sans signification particulière.
On appelle cela créer de la dette.
Ce sont les États qui garantissent par leur pouvoir (armées, polices, etc.) que ces dettes sont utilisables les unes par rapport aux autres, et ainsi le marchand d'arme reçoit le paiement de sa marchandise sans avoir à se préoccuper : ni d'où, ni comment, ni rien, de personne.

Et dormir...

"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#9 13-02-2015 13:19:52

golgot200
Membre
Lieu : AIN
Distrib. : Debian Jessie
Noyau : Linux debian 3.16.0-4-amd64
(G)UI : MATE
Inscription : 05-08-2007

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

smolski a écrit :


Ben, par les banques, tu vois autrement toi pour avoir de l'argent ? big_smile



Ou bien tu rentres dans la banque et tu ressors aussi sec tongue

Dernière modification par golgot200 (13-02-2015 13:20:46)


L'ultime question ... l'intelligence a besoin de la bêtise pour s'affirmer, la beauté a besoin de la laideur pour resplendir, le courage nait dans la peur, les forts impressionnent au millieu des faibles, mais au final,... qui a donc besoin d'autant de connards ?

Hors ligne

#10 13-02-2015 13:31:55

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

Pour moi, à chaque fois, c'est très très sec même !

J'ai un deal avec mon banquier, j'ai un compte et j'y prends l'argent que je veux... lui aussi. cool

"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#11 13-02-2015 19:05:30

sv0t
Membre
Distrib. : Debian
Noyau : Linux deb 3.16.0-4-amd64
(G)UI : oui
Inscription : 16-01-2015

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

nIQnutn a écrit :

pour ceux qui sont passé à coté des 2 documentaires sur sur l'état islamique.


Nous parlons bien de ce truc né des "printemps arabe" ou toute une bande de forcenés, achetés à coup de pétrodollar, fanatisé par une approche des plus sectaire de la religion, se sont retrouvé enrôlé dans un conflit ouvertement déclaré contre une démocratie moyen-orientale? Démocratie qui refusait la construction d'un oléoduc sur son territoire ? Parce que si c'est bien de ça que l'on parle, il ne faudrait pas sous-estimer l'aspect géopolitique de ce conflit... Ne vous méprenez pas, je cautionnerais pas, d'aucune façon, les exactions commise par ce groupuscule islamiste. C'est extrêmement choquant, je vous le concède, mais en même temps cette islamisation se fait ailleurs (sic) de façon.... rampante!

Nous avons de la chance, en France, la laïcité est censée nous protéger de tout ça. neutral

Hors ligne

#12 13-02-2015 19:14:12

paskal
autobahn
Lieu : ailleurs
Inscription : 14-06-2011
Site Web

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

smolski a écrit :

J'imagine pas les marchands d'arme se passer des banques pour des ventes à ces quantités. big_smile

Ce ne sont que des "intermédiaires" et, au final, c'est bien le contribuable qui financera les avions rafale pour l'Egypte.  hmm


I'd love to change the world
But I don't know what to do
So I'll leave it up to you...

logo-sur-fond.png

Hors ligne

#13 13-02-2015 19:42:26

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

Le diplo- septembre 2014 - Etat islamique, un monstre providentiel

Peter Harling a écrit :

Ce mouvement conquérant a une identité étonnamment claire, étant donné sa composition — des volontaires venus de partout — et ses origines. L’histoire commence en Irak quand, à la suite de l’invasion américaine de 2003, une poignée d’anciens moudjahidins de la guerre d’Afghanistan mettent sur pied une franchise locale d’Al-Qaida. Très vite, leur doctrine se dissocie de celle de la maison mère : ils donnent la priorité à l’ennemi proche plutôt qu’à l’adversaire lointain que peuvent représenter les Etats-Unis ou Israël. Ignorant de plus en plus l’occupant américain, ils déclenchent une guerre confessionnelle entre sunnites et chiites, puis rentrent dans une logique fratricide. Leur ultraviolence se retourne contre les traîtres et les apostats supposés parmi les sunnites, c’est-à-dire dans leur propre camp. L’autodestruction qui s’ensuit, entre 2007 et 2008, réduit cette mouvance à quelques radicaux retranchés dans les confins du désert irakien.
[...]
Ils mettent une énergie toute particulière à se battre pour des puits de pétrole qui leur garantissent une remarquable autonomie financière [mis en gras par jojo]. Ils s’attaquent volontiers à de fragiles rivaux sunnites dans leurs zones de prédilection, mais l’enthousiasme retombe lors de confrontations trop coûteuses avec des adversaires plus sérieux : ils participent peu à la lutte contre le régime syrien, évitent le face-à-face avec les milices chiites irakiennes et modèrent leur antagonisme envers les factions kurdes.
[...]
Représentant peu de chose en lui-même, l’Etat islamique se nourrit d’un effet de système. Il peut tout à la fois constituer une forme de rédemption par défaut, un allié de circonstance, un ascenseur social ou une identité en prêt-à-porter pour des milieux sunnites qui traversent une crise profonde. Il sert de repoussoir ou de distraction utile à ses détracteurs les plus cyniques, et d’épouvantail concentrant les peurs d’acteurs confrontés à leurs propres échecs. Cette polysémie, dans la confusion qui caractérise cette ère de changements chaotiques, est ce qui fait son succès.

Peter Harling
Chercheur pour l’International Crisis Group.


Donc oui, c'est bien une histoire de pétrole, mais à l'inverse d'interdire un oléoduc ou de réagir à un printemps arabe , c'est d'en tirer un avantage financier direct pour eux-mêmes.

À signaler que le pétrole que daech récolte est mis en vente à moitié prix dans les ports de la méditerranée et que les pétroleurs s'en engorgent jusqu'à plus soif.
On peut se demander si la baisse du pétrole brut que l'on constate actuellement n'est pas liée à ce fait plutôt qu'à une pseudo-guerre économique menée contre le rouble, comme nous le serine « les médias bien informés », ce qui positiverait cette attitude alors qu'elle nourrit les criminels du daech sans aucune vergogne !

wink

Dernière modification par smolski (13-02-2015 20:24:25)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#14 13-02-2015 19:57:19

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Soirée Arté sur l'état islamique

@paskal Oui, les banques (et les financiers qui les mènent) sont des intermédiaires qui, via la dématérilisation de la réalité des échanges (exemple : une pomme contre une balle de fusil), permettent de ne pas s'interroger sur ce qui est mis à disposition sur le marché, ni à qui, ni ce à quoi ça va servir., ni au dépend de qui.
C'est la logique de la science économique qui n'est, quand on y regarde en fond, qu'une fumisterie dissimulant l'activité réelle des marchés.
Ici, à fournir des armes à des assassins.
Fatalement des assassins ! cool

Dernière modification par smolski (13-02-2015 19:59:08)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

Pied de page des forums