Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#14701 22-12-2018 22:05:48

Philou92
Adhérent(e)
Lieu : Hauts de Seine
Distrib. : Debian stretch 9.8
Noyau : Linux 4.9.0-8-amd64
(G)UI : Gnome 3.22
Inscription : 29-04-2015

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

Extraordinaire, surtout le duo de cordes vocales à la fin. smile
Hotel California

Chaque siècle fera son œuvre, aujourd’hui civique, demain humaine. Aujourd’hui la question du droit, demain la question du salaire. Salaire et droit, au fond c’est le même mot. L’homme ne vit pas pour n’être point payé ; Dieu en donnant la vie contracte une dette ; le droit, c’est le salaire inné ; le salaire, c’est le droit acquis.
             Quatrevingt-treize
             Victor Hugo.

Hors ligne

#14702 24-12-2018 08:10:59

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 9 (stretch) 64 bits + backports
Noyau : 4.9.65-3+deb9u2
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

Les poètes de sept ans

Et la Mère, fermant le livre du devoir
S’en allait satisfaite et très fière, sans voir
Dans les yeux bleus et sous le front plein d’éminences,
L’âme de son enfant livrée aux répugnances.

Tout le jour il suait d’obéissance ; très
Intelligent ; pourtant des tics noirs, quelques traits
Semblaient prouver en lui d’âcres hypocrisies.
Dans l’ombre des couloirs aux tentures moisies,
En passant il tirait la langue, les deux poings
À l’aine, et dans ses yeux fermés voyait des points.
Une porte s’ouvrait sur le soir : à la lampe
On le voyait, là-haut, qui râlait sur la rampe,
Sous un golfe de jour pendant du toit. L’été
Surtout, vaincu, stupide, il était entêté
À se renfermer dans la fraîcheur des latrines :
Il pensait là, tranquille et livrant ses narines.
Quand, lavé des odeurs du jour le jardinet
Derrière la maison, en hiver, s’illunait,
Gisant au pied d’un mur enterré dans la marne
Et pour des visions écrasant son œil dame,
Il écoutait grouiller les galeux espaliers.
Pitié ! Ces enfants seuls étaient ses familiers
Qui, chétifs, fronts nus, œil déteignant sur la joue,
Cachant de maigres doigts jaunes et noirs de boue
Sous des habits puant la foire et tout vieillots,
Conversaient avec la douceur des idiots !
Et si, l’ayant surpris à des pitiés immondes,
Sa mère s’effrayait ; les tendresses, profondes,
De l’enfant se jetaient sur cet étonnement.
C’était bon. Elle avait le bleu regard, – qui ment !

À sept ans, il faisait des romans, sur la vie
Du grand désert, où luit la Liberté ravie,
Forêts, soleils, rives, savanes ! – Il s’aidait
De journaux illustrés où, rouge, il regardait
Des Espagnoles rire et des Italiennes.
Quand venait, l’œil brun, folle, en robes d’indiennes,
– Huit ans, – la fille des ouvriers d’à côté,
La petite brutale, et qu’elle avait sauté,
Dans un coin, sur son dos, en secouant ses tresses,
Et qu’il était sous elle, il lui mordait les fesses,
Car elle ne portait jamais de pantalons ;
– Et, par elle meurtri des poings et des talons,
Remportait les saveurs de sa peau dans sa chambre.

Il craignait les blafards dimanches de décembre,
Où, pommadé, sur un guéridon d’acajou,
Il lisait une Bible à la tranche vert-chou ;
Des rêves l’oppressaient chaque nuit dans l’alcôve.
Il n’aimait pas Dieu ; mais les hommes, qu’au soir fauve,
Noirs, en blouse, il voyait rentrer dans le faubourg
Où les crieurs, en trois roulements de tambour
Font autour des édits rire et gronder les foules.
– Il rêvait la prairie amoureuse, où des houles
Lumineuses, parfums sains, pubescences d’or
Font leur remuement calme et prennent leur essor !

Et comme il savourait surtout les sombres choses,
Quand, dans la chambre nue aux persiennes closes,
Haute et bleue, âcrement prise d’humidité,
Il lisait son roman sans cesse médité,
Plein de lourds ciels ocreux et de forêts noyées,
De fleurs de chair aux bois sidérals déployées,
Vertige, écroulements, déroutes et pitié !
– Tandis que se faisait la rumeur du quartier
En bas, – seul, et couché sur des pièces de toile
Écrue, et pressentant violemment la voile !

Arthur Rimbaud - 26 mai 1871


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#14703 24-12-2018 17:59:47

lagrenouille
CA Debian-Facile
Lieu : Toulouse, con !
Distrib. : stable
Noyau : linux-debian-amd64 4.9.144-3.1
(G)UI : env- CLI- i3-weechat-bépo
Inscription : 28-03-2012
Site Web

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

reçu celui ci, il est mignon


file-R1bf1659a93807c89ae6a2fb9af7697e9

Et cependant tout le monde veut respirer et personne ne
peut respirer et beaucoup disent « nous respirerons plus tard ».
Et la plupart ne meurent pas car ils sont déjà morts.

Hors ligne

#14704 24-12-2018 18:51:46

Philou92
Adhérent(e)
Lieu : Hauts de Seine
Distrib. : Debian stretch 9.8
Noyau : Linux 4.9.0-8-amd64
(G)UI : Gnome 3.22
Inscription : 29-04-2015

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

Matou vu ! smile

Chaque siècle fera son œuvre, aujourd’hui civique, demain humaine. Aujourd’hui la question du droit, demain la question du salaire. Salaire et droit, au fond c’est le même mot. L’homme ne vit pas pour n’être point payé ; Dieu en donnant la vie contracte une dette ; le droit, c’est le salaire inné ; le salaire, c’est le droit acquis.
             Quatrevingt-treize
             Victor Hugo.

Hors ligne

#14705 16-01-2019 20:45:51

lagrenouille
CA Debian-Facile
Lieu : Toulouse, con !
Distrib. : stable
Noyau : linux-debian-amd64 4.9.144-3.1
(G)UI : env- CLI- i3-weechat-bépo
Inscription : 28-03-2012
Site Web

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

je vais acheter une toyota, c'est décidé


file-Rd3891b275247310f969aed544d4f82ac

Et cependant tout le monde veut respirer et personne ne
peut respirer et beaucoup disent « nous respirerons plus tard ».
Et la plupart ne meurent pas car ils sont déjà morts.

Hors ligne

#14706 25-01-2019 08:19:28

Frosch
Adhérent(e)
Lieu : Belgique
Distrib. : Calculate (Gentoo)
(G)UI : Plasma & Xfce
Inscription : 09-12-2015

Re : Je vous offre un petit café les DF ?


apt install anarchism

Hors ligne

#14707 26-01-2019 21:07:30

leonlemouton
Adhérent(e)
Distrib. : Stretch
Noyau : Linux 4.9.0-8-amd64
(G)UI : Mate ∨ LXQt
Inscription : 14-08-2012

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

Hop obligé !
file-Rfb59f755e3713ab7fa1f5840529fed91

Et un peu de musique aussi !
https://youtube.com/watch?v=OH1zO2xI8KA+#
Rejoice !

Leonlemouton
°(")°

Hors ligne

#14708 28-01-2019 15:17:23

otyugh
CA Debian-Facile
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016
Site Web

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

Deux chips que je trouve inspirantes d'un boulanger :

Comment réagir quand on pique dans votre caisse

Deux choses à ne (pas) faire pour attaquer le monde tel qu'il est

Dernière modification par otyugh (28-01-2019 15:19:28)


datalove-datalove-s1-2.png agendadulibre-lagendadulibre.png arzinfo-arzinfo.png

En ligne

#14709 23-02-2019 13:08:05

lagrenouille
CA Debian-Facile
Lieu : Toulouse, con !
Distrib. : stable
Noyau : linux-debian-amd64 4.9.144-3.1
(G)UI : env- CLI- i3-weechat-bépo
Inscription : 28-03-2012
Site Web

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

Attention, les anciennes lois et coutumes reviennent en folrce dans notre beau pays lol:o:D


                                 file-R7e07d7176bcf19752eb97b1b0c6aacd8

Et cependant tout le monde veut respirer et personne ne
peut respirer et beaucoup disent « nous respirerons plus tard ».
Et la plupart ne meurent pas car ils sont déjà morts.

Hors ligne

#14710 25-02-2019 21:49:06

Philou92
Adhérent(e)
Lieu : Hauts de Seine
Distrib. : Debian stretch 9.8
Noyau : Linux 4.9.0-8-amd64
(G)UI : Gnome 3.22
Inscription : 29-04-2015

Re : Je vous offre un petit café les DF ?


Chaque siècle fera son œuvre, aujourd’hui civique, demain humaine. Aujourd’hui la question du droit, demain la question du salaire. Salaire et droit, au fond c’est le même mot. L’homme ne vit pas pour n’être point payé ; Dieu en donnant la vie contracte une dette ; le droit, c’est le salaire inné ; le salaire, c’est le droit acquis.
             Quatrevingt-treize
             Victor Hugo.

Hors ligne

#14711 26-02-2019 11:57:18

Y316
Membre
Distrib. : stretch
Noyau : Linux 4.9.0-8-amd64
(G)UI : MATE 1.16.2
Inscription : 15-11-2012

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

A la bonne mémoire de mes aïeux :

La loi du 13 juillet 1906 instituant le repos dominical en France a mis fin à un long conflit social, né d'une catastrophe minière dans le Nord, et a ouvert une période d'"apaisement religieux", au lendemain de la séparation des Eglises et de l'Etat.

C'est un radical bon teint, Ferdinand Sarrien, qui devient président du Conseil le 13 mars 1906, quelques jours après le coup de grisou de Courrières (1.099 morts).

Il faut calmer la colère des mineurs, éviter les incidents lors des "inventaires" des biens du clergé, préparer l'opinion au procès en cassation d'Alfred Dreyfus qui déchaînait les passions, et se lancer dans la bataille des législatives.

La vieille revendication du repos dominical et celle de la journée de 8 heures -satisfaite seulement en 1919- sont au coeur des débats et manifestations.

Sarrien préside un gouvernement prestigieux comprenant deux futurs présidents de la République, Raymond Poincaré et Gaston Doumergue, et trois futurs présidents du Conseil: Aristide Briand, Georges Clemenceau, Louis Barthou. Tous voulaient des avancées sociales.

La loi du 12 juillet 1880 a aboli le repos dominical sous prétexte qu'il avait été décrété sous la Restauration. Le "jour de repos" est dès lors décidé par le patron.

Après la tragédie de Courrières, 45.000 mineurs se mettent en grève le 16 mars. Le 17, Clemenceau (Intérieur), promet de ne pas faire intervenir la force, mais change d'avis quand la mairie de Lens est occupée le 20. La répression est dure, un policier est tué. 50.000 "gueules noires" défilent à Paris le 1er mai, à l'appel de la CGT.

Le 20 mai, la gauche remporte les élections de façon écrasante.

La loi Sarrien est votée. Son article 2 dispose que le dimanche est jour de repos hebdomadaire des employés et ouvriers. Employés de maison et travailleurs agricoles en sont provisoirement exclus.

Cette loi est aussi appelée "loi Lemire", nom du député-maire d'Hazebrouck, l'abbé Jules Lemire, républicain ardent à l'origine des allocations familiales, qui a su convaincre que le choix du dimanche n'était pas une revanche des religieux, quelques semaines après la loi de séparation. L'"apaisement" est en route.

Le 13 juillet 1906 voit aussi la réintégration du capitaine Dreyfus et le vote du transfert des cendres d'Emile Zola au Panthéon.

Et pour le samedi férié, il faudra attendre le Front populaire, trente ans plus tard.

Les dispositions de la loi Sarrien sont toujours en vigueur. Mais plus de 180 dérogations sont appliquées.
https://www.ladepeche.fr/article/2008/1 … ocial.html


Debian 9 (stretch)  + la pire ICC que vous ayez probablement jamais rencontré.

Hors ligne

#14712 26-02-2019 12:10:14

Y316
Membre
Distrib. : stretch
Noyau : Linux 4.9.0-8-amd64
(G)UI : MATE 1.16.2
Inscription : 15-11-2012

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

image.jpg

Debian 9 (stretch)  + la pire ICC que vous ayez probablement jamais rencontré.

Hors ligne

#14713 31-03-2019 08:35:43

lagrenouille
CA Debian-Facile
Lieu : Toulouse, con !
Distrib. : stable
Noyau : linux-debian-amd64 4.9.144-3.1
(G)UI : env- CLI- i3-weechat-bépo
Inscription : 28-03-2012
Site Web

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

voila pourquoi les bretons gardent la forme, et font de l’informatique sans jamais le mal de dos big_smilelol


rebouteu breton en action pour soulager un debianiste coincé

file-R682d19887b0ca358c8b9d194e5109663

Et cependant tout le monde veut respirer et personne ne
peut respirer et beaucoup disent « nous respirerons plus tard ».
Et la plupart ne meurent pas car ils sont déjà morts.

Hors ligne

#14714 31-03-2019 08:52:41

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 9 (stretch) 64 bits + backports
Noyau : 4.9.65-3+deb9u2
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

Et là... Ça vous chatouille ou ça vous gratouille ?

lol

"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#14715 31-03-2019 08:57:44

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 9 (stretch) 64 bits + backports
Noyau : 4.9.65-3+deb9u2
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

lagrenouille a écrit :

comment on supprime un post loupé


On le demande par signalement et avant on efface soi-même le contenu en mettant à la place un petit mot gentil. Cré vain diou ! big_smile

Dernière modification par smolski (31-03-2019 08:58:23)


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#14716 07-04-2019 22:30:14

Philou92
Adhérent(e)
Lieu : Hauts de Seine
Distrib. : Debian stretch 9.8
Noyau : Linux 4.9.0-8-amd64
(G)UI : Gnome 3.22
Inscription : 29-04-2015

Re : Je vous offre un petit café les DF ?


Chaque siècle fera son œuvre, aujourd’hui civique, demain humaine. Aujourd’hui la question du droit, demain la question du salaire. Salaire et droit, au fond c’est le même mot. L’homme ne vit pas pour n’être point payé ; Dieu en donnant la vie contracte une dette ; le droit, c’est le salaire inné ; le salaire, c’est le droit acquis.
             Quatrevingt-treize
             Victor Hugo.

Hors ligne

#14717 14-04-2019 09:18:39

lagrenouille
CA Debian-Facile
Lieu : Toulouse, con !
Distrib. : stable
Noyau : linux-debian-amd64 4.9.144-3.1
(G)UI : env- CLI- i3-weechat-bépo
Inscription : 28-03-2012
Site Web

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

QUELLE ÉQUIPE ! quand je pense que je viens de leur confier l'installation de ma buster, ça craint lol

                                               file-R8f1141090b9c1687cf3e404976bc2009

Et cependant tout le monde veut respirer et personne ne
peut respirer et beaucoup disent « nous respirerons plus tard ».
Et la plupart ne meurent pas car ils sont déjà morts.

Hors ligne

#14718 14-04-2019 12:05:25

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 9 (stretch) 64 bits + backports
Noyau : 4.9.65-3+deb9u2
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

Ah la bande de bras cassé que voilà ! lol

"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#14719 14-04-2019 12:13:49

Jean-Pierre Pinson
Membre
Lieu : Orléans
Distrib. : Trisquel 8 64bits Ordi.: Thinkpad T400
Noyau : 4.15.0-42-generic x86_64
(G)UI : xfce
Inscription : 04-03-2017

Re : Je vous offre un petit café les DF ?

Elle est marrante la grenouille Comme son maître, J'aime bien cette chanson de Michel Fugain "les gentil les méchant" Il y a aussi La chanson De Michel Magne du film "Tous le monde il est beau Tout le monde il est gentil" https://www.youtube.com/watch?v=34QxDoQo6KI

Dernière modification par Jean-Pierre Pinson (14-04-2019 12:15:18)


Trisquel 8 64bits
Bureau : xfce
Ordinateur : Thinkpad T400 libreboot

Hors ligne

Pied de page des forums