Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 25-04-2015 19:10:57

Severian
Membre
Distrib. : Debian GNU/Linux 8.6 (jessie)
Noyau : Linux 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : Openbox 3.6.1-2
Inscription : 13-12-2014

Re : Surveillance généralisée : c'est voté !

chuugar a écrit :

Severian a écrit :

soyons heureux
NextInpact - Loi Renseignement : régime spécial pour les magistrats, parlementaires, avocats et journalistes

Une heure environ avant le début du débat autour du projet de loi renseignement, le gouvernement a déposé un amendement pour protéger certaines professions à risque. Concrètement, il veut que l’ensemble des techniques de renseignement ne puisse être mis en œuvre « à l’encontre d’un magistrat, un avocat, un parlementaire, ou un journaliste ou concerner leurs véhicules, bureaux ou domiciles » qu’à la condition de décrocher une nouvelle autorisation du Premier ministre, après avis de la commission réunie.



donc ceux qui votent la mise en place des "boites noires" ne seront pas ceux qui seront écouté...



Donc même les médecins seraient sujet à ce genre d'écoute. Un pas de plus pour le secret médical. smile



à lire pour les médecins, ça commence à se bouger
silicon.fr - Renseignement : Mozilla et les médecins entrent dans l’arène


"il est urgent d'attendre" (bendia)
ob3-debian2-150x50.png

Hors ligne

#27 25-04-2015 20:02:20

chuugar
Membre
Lieu : Nancy, France
Distrib. : Jessie
Noyau : 4.7.2 (compilé)
(G)UI : Openbox
Inscription : 17-08-2012

Re : Surveillance généralisée : c'est voté !

Severian a écrit :

chuugar a écrit :

Severian a écrit :

soyons heureux
NextInpact - Loi Renseignement : régime spécial pour les magistrats, parlementaires, avocats et journalistes

Une heure environ avant le début du débat autour du projet de loi renseignement, le gouvernement a déposé un amendement pour protéger certaines professions à risque. Concrètement, il veut que l’ensemble des techniques de renseignement ne puisse être mis en œuvre « à l’encontre d’un magistrat, un avocat, un parlementaire, ou un journaliste ou concerner leurs véhicules, bureaux ou domiciles » qu’à la condition de décrocher une nouvelle autorisation du Premier ministre, après avis de la commission réunie.



donc ceux qui votent la mise en place des "boites noires" ne seront pas ceux qui seront écouté...



Donc même les médecins seraient sujet à ce genre d'écoute. Un pas de plus pour le secret médical. smile



à lire pour les médecins, ça commence à se bouger
silicon.fr - Renseignement : Mozilla et les médecins entrent dans l’arène



Merci pour le lien. smile
Ca me rassure un peu de voir que l'Ordre va essayer de faire bouger les choses. smile


Vous cherchez une alternative à Google?
Essayez StartPage !

Hors ligne

#28 25-04-2015 20:45:05

nIQnutn
Modérateur
Lieu : Lyon
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16-amd64
(G)UI : XFCE
Inscription : 16-03-2012
Site Web

Re : Surveillance généralisée : c'est voté !

Le projet de loi prévoit notamment de protéger certaines professions comme les magistrats, les journalistes, les avocats et les parlementaires


on voit déjà les contours de la loi.
J'ai en mémoire une conférence TED sur la Stasi et j'ai du mal à croire que ça va dans le bon sens. J'ai commencé à regarder La surveillance sur Internet - Fabrice Epelboin - Web2day 2014  et dés les premières minutes ça balance.

Pour info une manif est organisé à Lyon
http://www.copilibre69.org/nos-actions/ … veillance/

Hors ligne

#29 25-04-2015 21:23:23

Severian
Membre
Distrib. : Debian GNU/Linux 8.6 (jessie)
Noyau : Linux 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : Openbox 3.6.1-2
Inscription : 13-12-2014

Re : Surveillance généralisée : c'est voté !

un peu d'explication et de vocabulaire

http://blog.jbfavre.org/2015/04/20/la-p … e/#fnref:3

Métadonnées, c’est un mot que je connais, qui a une signification dans mon monde d’administrateur système, de technicien.
Du coup, sous l’avalanche d’informations qui a prévalu quand j’ai lu le projet de loi (quelques jours après sa divulgation par le Figaro), c’est presque passé comme une lettre à la poste: finalement, il n’y a pas grand péril à divulguer nos adresses IP.

Parce que, pour un technicien réseau, les métadonnées c’est ça: adresses IP et ports réseau. Pour un informaticien, « qui parle avec qui » revient à identifier quelle adresse IP échange des informations avec quelle autre adresse IP. Ce sont des informations techniques réseau.

[...]

Ce que les services de renseignement convoitent particulièrement, et qu’ils appellent métadonnées, sont donc bien des informations de contenu au sens réseau du terme.
Quelques exemples:

    Champs From, To et Subject pour un mail
    Entêtes HTTP qui donnent, entre autres, le nom d’hôte du site visité, l’URL, le navigateur, etc…
    Les identifiants d’accès (nom d’utilisateurs et mot de passe) à, par exemple, une boîte GMail ou un compte Twitter

Toutes ces informations sont appelées métadonnées par les services de renseignement et le gouvernement, mais elles font partie du contenu pour les techniciens réseau.



de mon coté ce qui me choque, c'est l'absence de juge. tout passe par le bureaucrate.
je m'imagine dans 2 ou 7 ou 15 ans à une élection où un parti extrême arrive au pouvoir, je ne pense pas que les "restrictions" d'écoutes serviront à grand chose, et voila comment donner des outils pour supprimer tout opposition politique... et dire que nos politiques aujourd'hui n'y ont pas songé (ou n'ont ils plus qu'une vision à très cours termes de leur petits intérêts personnels)


"il est urgent d'attendre" (bendia)
ob3-debian2-150x50.png

Hors ligne

#30 25-04-2015 22:37:27

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Surveillance généralisée : c'est voté !

Severian a écrit :

n'ont ils plus qu'une vision à très cours termes


Mais quand l'exercice du pouvoir n'est-il pas cela simplement ? tongue


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#31 26-04-2015 02:27:48

nIQnutn
Modérateur
Lieu : Lyon
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16-amd64
(G)UI : XFCE
Inscription : 16-03-2012
Site Web

Re : Surveillance généralisée : c'est voté !

Severian a écrit :

un peu d'explication et de vocabulaire

http://blog.jbfavre.org/2015/04/20/la-p … e/#fnref:3

Métadonnées, c’est un mot que je connais, qui a une signification dans mon monde d’administrateur système, de technicien.
Du coup, sous l’avalanche d’informations qui a prévalu quand j’ai lu le projet de loi (quelques jours après sa divulgation par le Figaro), c’est presque passé comme une lettre à la poste: finalement, il n’y a pas grand péril à divulguer nos adresses IP.

Parce que, pour un technicien réseau, les métadonnées c’est ça: adresses IP et ports réseau. Pour un informaticien, « qui parle avec qui » revient à identifier quelle adresse IP échange des informations avec quelle autre adresse IP. Ce sont des informations techniques réseau.

[...]

Ce que les services de renseignement convoitent particulièrement, et qu’ils appellent métadonnées, sont donc bien des informations de contenu au sens réseau du terme.
Quelques exemples:

    Champs From, To et Subject pour un mail
    Entêtes HTTP qui donnent, entre autres, le nom d’hôte du site visité, l’URL, le navigateur, etc…
    Les identifiants d’accès (nom d’utilisateurs et mot de passe) à, par exemple, une boîte GMail ou un compte Twitter

Toutes ces informations sont appelées métadonnées par les services de renseignement et le gouvernement, mais elles font partie du contenu pour les techniciens réseau.



de mon coté ce qui me choque, c'est l'absence de juge. tout passe par le bureaucrate.
je m'imagine dans 2 ou 7 ou 15 ans à une élection où un parti extrême arrive au pouvoir, je ne pense pas que les "restrictions" d'écoutes serviront à grand chose, et voila comment donner des outils pour supprimer tout opposition politique... et dire que nos politiques aujourd'hui n'y ont pas songé (ou n'ont ils plus qu'une vision à très cours termes de leur petits intérêts personnels)



C'est le principe de l'engrenage, et petit à petit le gouvernement s'octroie un pouvoir qui devient illégitime. L'évolution de la société est incertaine et ce qui est permis aujourd'hui sera interdit demain et quid de la sécurité de toutes ces données ?
On m'a toujours dit, "la confiance n'exclut pas le contrôle" et l'absence de juge dans ce cas me gêne particulièrement..
En plus on voit qu'il y a des arrangements avec des professions qui seraient épargnés. Au final, un article vidé de sa substance et je ne sais pas combien cela coûtera. Je ne fais pas non plus d'illusions sur les entreprises qui vont voir arriver un nouveau marché et je ne parle pas encore de corruption pour ces marchés.

Visiblement, ce que la population approuve c'est les actions militaires et tout ce qui touche à la sécurité (intervention militaire au Mali, Centre Afrique et avant la Libie mais aussi le renforcement de la présence policière et militaire après les attentats du 11 janvier). Pas forcément quelque chose à valoriser dans un pays qui se veut démocratique et pays des droits de l'homme. En plus on s'appuie sur des sondages pour faire croire que c'est une avancée contre la lutte contre le terrorisme, mais j'ai l'impression que peu comprenne les enjeux et la portée d'un tel projet de loi.
En plus, faire croire qu'on peut arriver à une sécurité absolu c'est de la propagande rien de plus.

edit: JCFrog a fait 2 chansons sympa sur le sujet http://jcfrog.com/blog/

Dernière modification par nIQnutn (26-04-2015 02:37:26)

Hors ligne

#32 26-04-2015 05:49:16

nono47
Membre
Lieu : dans l'engrenage ...
Distrib. : sid
Noyau : Linux 4.8.0-1-amd64
(G)UI : gnome-shell
Inscription : 09-05-2012

Re : Surveillance généralisée : c'est voté !

Salut,

1984, de George Orwell a écrit :



Derrière Winston, la voix du télécran continuait à débiter des renseignements sur la fonte et sur le dépassement des prévisions pour le neuvième plan triennal.
Le télécran recevait et transmettait simultanément. Il captait tous les sons émis par Winston au dessus d’un chuchotement très bas. De plus, tant que Winston
demeurait dans le champ de vision de la plaque de métal, il pouvait être vu aussi bien qu’entendu. Naturellement, il n’y avait pas moyen de savoir si, à un moment
donné, on était surveillé. Combien de fois, et suivant quel plan, la Police de la Pensée se branchait-elle sur une ligne individuelle quelconque, personne ne pouvait
le savoir. On pouvait même imaginer qu’elle surveillait tout le monde, constamment. Mais de toute façon, elle pouvait mettre une prise sur votre ligne chaque fois
qu’elle le désirait. On devait vivre, on vivait, car l’habitude devient instinct, en admettant que tout son émis était entendu et que, sauf dans l’obscurité, tout mouvement
était perçu.

Winston restait le dos tourné au télécran. Bien qu’un dos, il le savait, pût être révélateur, c’était plus prudent. À un kilomètre, le ministère de la Vérité, où il travaillait,
s’élevait vaste et blanc au-dessus du paysage sinistre. Voilà Londres, pensa-t-il avec une sorte de vague dégoût, Londres, capitale de la Première Région Aérienne,
la troisième, par le chiffre de sa population, des provinces de l’Océania. Il essaya d’extraire de sa mémoire quelque souvenir d’enfance qui lui indiquerait si Londres
avait toujours été tout à fait comme il la voyait. Y avait-il toujours eu ces perspectives de maisons du XIXe siècle en ruine, ces murs étayés par des poutres, ce carton
aux fenêtres pour remplacer les vitres, ces toits plâtrés de tôle ondulée, ces clôtures de jardin délabrées et penchées dans tous les sens? Y avait-il eu toujours ces
emplacements bombardés où la poussière de plâtre tourbillonnait, où l’épilobe grimpait sur des monceaux de décombres? Et ces endroits où les bombes avaient dégagé
un espace plus large et où avaient jailli de sordides colonies d’habitacles en bois semblables à des cabanes à lapins? Mais c’était inutile, Winston n’arrivait pas à se
souvenir. Rien ne lui restait de son enfance, hors une série de tableaux brillamment éclairés, sans arrière-plan et absolument inintelligible



1430020067.jpg

sad

LA GUERRE C’EST LA PAIX

LA LIBERTÉ C’EST L'ESCLAVAGE

L’IGNORANCE C’EST LA FORCE

1430022301.jpg

Dernière modification par nono47 (26-04-2015 06:50:10)

Hors ligne

#33 26-04-2015 21:09:45

nIQnutn
Modérateur
Lieu : Lyon
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16-amd64
(G)UI : XFCE
Inscription : 16-03-2012
Site Web

Re : Surveillance généralisée : c'est voté !

Mediapart organise un débat le lundi 4 mai à partir de 16h
http://blogs.mediapart.fr/blog/la-redac … rveillance

Hors ligne

#34 26-04-2015 21:15:08

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Surveillance généralisée : c'est voté !

Le travail rend libre.

"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

Pied de page des forums