Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#51 13-03-2017 05:26:53

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 3.16.0-4-amd64 - 3.16.39-1
(G)UI : gnome 1:3.14+3
Inscription : 21-10-2008

Re : Windows 10 et la pub

otyugh a écrit :

la complexité des objets qu'on manipule nous bloque en situation de victime, d'utilisateur, de consommateur ; incapable de coopérer, d'innover, et d'inventer sa vie.


J'imagine que c'était pareil pour le premier feu fabriqué par l'humain, les premières domestications des plantes et des animaux, la roue, le language articulé, l'écriture... Trop compliqués pour tous et puis on s'en arrange et l'entraide en simplifie l'accès, puis la compréhension, forcément.
L'informatique se traduit ainsi à travers le libre, même si le tout échappe, le fait d'y avoir accès librement permet d'en acquérir suffisamment de bouts pour s'en entretenir les uns auprès des autres et ainsi en augmenter l'acquisition et la réalité pour tous.

Le chemin fait la différence, pas seulement le lieu où il mène.
Aussi, en choisissant d'utiliser le libre et en le partageant nous choisissons de suivre l'exemple des pionniers en errance qui ont forgé pas à pas un peu de l'Humanité toute entière.
http://musictonic.com/music/Davy+Crocke … 29rkFftQlA

... character0175.gif


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#52 13-03-2017 10:47:02

nIQnutn
Modérateur
Lieu : Lyon
Distrib. : Stretch
Noyau : Linux 4.9.0-3-amd64
(G)UI : Gnome
Inscription : 16-03-2012
Site Web

Re : Windows 10 et la pub

je suis un peu d'accord avec smolski. la connaissance progresse toujours plus.
il y a 200 ans le taux d'alphabetisation était très faible. aujourd'hui ça n'est plus vrai même si on a quelques marges de progression.

après, on est dans un monde complexe mais la nature est déjà elle même complexe.
je sais que je n'aurai ni le temps ni la capacité de comprendre ce qui m'entoure, et pourtant ça m'intéresse.
rien n’empêche de transmettre un savoir, même au risque de le simplifier.
la connaissance est là pour nous ouvrir l'esprit, pas l'inverse.

si on prend le permis de conduire, on nous apprend quelques rudiments de mécanique. c'est peu, mais c'est un début.
sur le numérique, personne n'a cette place, un peu à l'école et encore c'est pour former à certains usages.
on est généralement formaté à des taches simples (on fait de l'homme un robot).
si un menu change, c'est la catastrophe.

ceux qui vouent un culte pour Microsoft ou Apple, c'est un autre problème mais ça ne fait pas d'eux des power-user.
comme j'ai vu des utilisateurs linux, n'avoir quasiment aucune connaissance.
ils sont tous dans le même panier.

après, comprendre un système dans son intégralité me semble peine perdu. pour autant, ça n’empêche personne d'avoir quelques notions de base  pour rester autonome et être en mesure de se poser les bonnes questions.
j'ai quelques notions de mécaniques et ça me suffit.
je n'ai aucune notion de cuisine et j'ai l'air d'un con. bien sûr, je pourrai acheter des plats préparés mais ça fait moi un simple consommateur.
c'est la même chose pour le numérique, on a des consommateurs, et la plupart pensent que cette technologie est forcément un bien pour l'humanité et que ça sera positif.
je ne m'attends pas à ce que tout le monde s'intéresse au numérique comme nous, mais puisque ça fait partie de notre quotidien, il faudrait peut être y accorder un peu d'importance. comprendre comment ça marche (dans les grandes lignes) et les enjeux dans notre société. A moins d'être entouré d'idiots, c'est à la portée de tout le monde.

attention, je ne dénigre personne, je fais un constat. quand je parle d'analphabetisme, je parle de personnes qui n'ont pas ou peu de connaissances.
sur les jeunes générations, il n'y a globalement pas beaucoup de progrès. mais être connecté sur les réseaux sociaux, jouer à des jeux vidéo en ligne , télécharger un film ou installer une application sur son smartphone ne fait de quelqu'un un expert en informatique


une vidéo intéressante sur l'éducation:
https://www.ted.com/talks/sal_khan_let_ … est_scores

En ligne

#53 13-03-2017 13:44:04

otyugh
Membre
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016

Re : Windows 10 et la pub

il y a 200 ans le taux d'alphabetisation était très faible. aujourd'hui ça n'est plus vrai même si on a quelques marges de progression.


Il y a 100 ans les enfants en milieu rural savaient reconnaître les simples et fournissaient la pharmacie. Aujourd'hui les enfants pensent que les frittes poussent dans les arbres et que la terre, c'est sale. Il ya tellement de caricatures de ce genre qui deviennent de plus en plus "courantes". Je me suis passionné sur la nature et la sociologie sur le tard, et je n'ai pas arrêté sur la route de me dire "mais. Mais ! Pourquoi qu'on me l'a pas appris à l'école ! Je vivais dans un monde où rien n'avait de sens, et là j'ai d'un coup des outils !". Le plus drôle, concernant la nature, c'est de causer à une vieille rurale de 94 ans qui en savait beaucoup plus que moi, de manière empirique et entrecoupé de légendes assez fausses, mais aussi avec plein de truc et astuces, de "hacking" de la vie... Je suis devenu assez convaincu d'être un incapable comme toute ma génération aux choses de la vie : on a des bébés de 20-30 ans en masse qui sont incapable de reconnaître une feuille d'ortie ou de planter un clou ou d'allumer un feu ! - de faire les choses du quotidien. Parce que ce n'est pas notre quotidien, on vit massivement dans un monde d'outils fait par d'autres.

J'imagine que c'était pareil pour le premier feu fabriqué par l'humain, les premières domestications des plantes et des animaux, la roue, le language articulé, l'écriture... Trop compliqués pour tous et puis on s'en arrange et l'entraide en simplifie l'accès, puis la compréhension, forcément.


Je pense que c'est se tromper lourdement de croire "qu'on évolue". On change, on mute, c'est certain, et nos outils sont plus avancés ; mais ça ne nous rend pas plus intelligent, capable, ou indépendant ; le contraire est assez vrai si on considère notre génération. On ne comprend pas mieux les choses, populairement j'ai l'impression du strict inverse : la population est de plus en plus vulnérable et dénié de ses compétences ; on se confie aux "spécialistes" et se moque de ce qui fut "des usages populaires", dit simplistes et scientifiquement erronnés.

On ne sait plus se soigner sans un "docteur" et sa parmacopée, on ne sait plus réparer son outil de travail ou la voiture sans expert. Et l'expert doit lui-même dépendre d'internet bien souvent, vu que l'étendue des connaissance à absorber est trop colossal.
L'effet "outil compliqués" rend pas l'outil plus efficace, mais rend la population complètement dépendante des experts, qui eux-même ne maîtrisent pas totalement les objets. Je ne vois pas où es la progression là-dedans, sinon que les "hackers/vulgarisateurs" au quotidien pourraient être tout le monde, et à la place c'est une poignée de gens. Je ne vois pas ça comme une fatalité, mais un choix de société pris par le capitalisme qui préfère sans cesse une économie marchande à la coopération. On préfère élever des enfants à du Windows que d'en faire des petits admin-sys, au même prix. Et on préfère montrer des soldes que des ateliers DIY. On a tous des ordinateurs, et combien savent même... Souder ? Une extrême minorité. Je suis auto entrepreneur et je me retrouve à me faire payer en tant qu'expert pour ouvrir un ordinateur et changer une barette de RAM ? Les gens sont persuadés qu'il faut laisser aux experts, et je ne sais pas si je peux le blamer. Si le toit de ma maison est abimé, je ne saurais pas en remplacer les ardoises, et pourtant, c'est simple d'après les "anciens" que je connais. Avec un peu de chance j'aurais l'occasion d'apprendre, sinon je devrais payer l'expert. Je donne des examples random pour illustrer mon propos :p

D'où l'importance pour moi du KISS : keep it simple stupid, qui modère la tendance actuelle.

Dernière modification par otyugh (13-03-2017 14:31:59)


Agenda du libre : se faire dépanner/dépanner IRL ! Le libre n'est pas qu'un phénomène internet.
Framapad sur les balados : Emissions audio pro/amateur, votre radio sur-mesure !

Hors ligne

#54 13-03-2017 14:30:08

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 3.16.0-4-amd64 - 3.16.39-1
(G)UI : gnome 1:3.14+3
Inscription : 21-10-2008

Re : Windows 10 et la pub

otyugh a écrit :

J'imagine que c'était pareil pour le premier feu fabriqué par l'humain, les premières domestications des plantes et des animaux, la roue, le language articulé, l'écriture... Trop compliqués pour tous et puis on s'en arrange et l'entraide en simplifie l'accès, puis la compréhension, forcément.


Je pense que c'est se tromper lourdement de croire "qu'on évolue".


Ce n'est pas mon propos, je mets en exemple que le feu et la suite furent les premieres techniques mises en partage que l'humanité a façonnées et que depuis elle n'a cessé d'en faire de nouvelles dont la technicité ne fut abordable par la plupart que bien après cette diffusion libre.
De ce point de vue, l'outil informatique d'aujourd'hui fera de même, dans les temps à venir...

Que des magistrats s'emparent en passant de ces techniques pour s'établir est un autre problème qui s'éloigne de toute société de partage à des abysses d'imbécilité lumière inconcevables !

... character0129.gif


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#55 13-03-2017 17:34:50

otyugh
Membre
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016

Re : Windows 10 et la pub

Ivan Illitch parlait du problème de la disparition des "outils conviviaux" parce que si on voulait que tout le monde s'approprie ces outils, il fallait que les gens puissent apprendre des outils, de la vie, par eux-mêmes, ou leur entourage ; dès qu'il y a besoin d'un expert pour expliquer, on retire la capacité populaire de se saisir de l'outil pour eux-même, et d'oser les hacker. (je reformule l'idée qui me semble centrale, juste pour être sûr de me faire comprendre yikes)

D'ailleurs on l'a déjà fait avec notre santé qu'on délègue au médecin, hacker sa santé c'est un truc assez "rare" somme toute vu que la médecine demande les fameuses potions magiques des labos tongue.
Or on ne peut pas vulgariser certaines choses : on ne peut pas vulgariser la production maison de nos médicaments fait par procédés industriels, et on ne peut pas vulgariser vraiment l'informatique telle quelle devient : pleine de boites noir et de technologies de pointe ; le prof sur le point d'aller à la retraite que j'avait en informatique nous a montré sa carte graphique "soudé de ses mains" avec un driver "fait maison", ça c'était avant ; même les concepteur de ce matos d'aujourd'hui ne savent qu'une partie de la fabrication et ne comprennent eux-même pas toutes les étapes qui mènent au produit fini. En tant qu'utilisateur on peut se gargariser d'avoir une vague idée de comment ça fonctionne, mais au fond, c'est de la magie. Comme les médocs dans la pharmacie sont une "magie". On croit une institution/groupe d'expert et on abandonne finalement toute idée de comprendre vraiment.

Dernière modification par otyugh (13-03-2017 17:38:23)


Agenda du libre : se faire dépanner/dépanner IRL ! Le libre n'est pas qu'un phénomène internet.
Framapad sur les balados : Emissions audio pro/amateur, votre radio sur-mesure !

Hors ligne

#56 13-03-2017 17:37:05

Grompf
Adhérent(e)
Distrib. : LMDE 2
Noyau : Linux 3.16.0-4-amd64
(G)UI : Cinnamon
Inscription : 08-06-2016

Re : Windows 10 et la pub

otyugh a écrit :

il y a 200 ans le taux d'alphabetisation était très faible. aujourd'hui ça n'est plus vrai même si on a quelques marges de progression.


Il y a 100 ans les enfants en milieu rural savaient reconnaître les simples et fournissaient la pharmacie. Aujourd'hui les enfants pensent que les frittes poussent dans les arbres et que la terre, c'est sale. Il ya tellement de caricatures de ce genre qui deviennent de plus en plus "courantes". Je me suis passionné sur la nature et la sociologie sur le tard, et je n'ai pas arrêté sur la route de me dire "mais. Mais ! Pourquoi qu'on me l'a pas appris à l'école ! Je vivais dans un monde où rien n'avait de sens, et là j'ai d'un coup des outils !". Le plus drôle, concernant la nature, c'est de causer à une vieille rurale de 94 ans qui en savait beaucoup plus que moi, de manière empirique et entrecoupé de légendes assez fausses, mais aussi avec plein de truc et astuces, de "hacking" de la vie... Je suis devenu assez convaincu d'être un incapable comme toute ma génération aux choses de la vie : on a des bébés de 20-30 ans en masse qui sont incapable de reconnaître une feuille d'ortie ou de planter un clou ou d'allumer un feu ! - de faire les choses du quotidien. Parce que ce n'est pas notre quotidien, on vit massivement dans un monde d'outils fait par d'autres.

J'imagine que c'était pareil pour le premier feu fabriqué par l'humain, les premières domestications des plantes et des animaux, la roue, le language articulé, l'écriture... Trop compliqués pour tous et puis on s'en arrange et l'entraide en simplifie l'accès, puis la compréhension, forcément.


Je pense que c'est se tromper lourdement de croire "qu'on évolue". On change, on mute, c'est certain, et nos outils sont plus avancés ; mais ça ne nous rend pas plus intelligent, capable, ou indépendant ; le contraire est assez vrai si on considère notre génération. On ne comprend pas mieux les choses, populairement j'ai l'impression du strict inverse : la population est de plus en plus vulnérable et dénié de ses compétences ; on se confie aux "spécialistes" et se moque de ce qui fut "des usages populaires", dit simplistes et scientifiquement erronnés.

On ne sait plus se soigner sans un "docteur" et sa parmacopée, on ne sait plus réparer son outil de travail ou la voiture sans expert. Et l'expert doit lui-même dépendre d'internet bien souvent, vu que l'étendue des connaissance à absorber est trop colossal.
L'effet "outil compliqués" rend pas l'outil plus efficace, mais rend la population complètement dépendante des experts, qui eux-même ne maîtrisent pas totalement les objets. Je ne vois pas où es la progression là-dedans, sinon que les "hackers/vulgarisateurs" au quotidien pourraient être tout le monde, et à la place c'est une poignée de gens. Je ne vois pas ça comme une fatalité, mais un choix de société pris par le capitalisme qui préfère sans cesse une économie marchande à la coopération. On préfère élever des enfants à du Windows que d'en faire des petits admin-sys, au même prix. Et on préfère montrer des soldes que des ateliers DIY. On a tous des ordinateurs, et combien savent même... Souder ? Une extrême minorité. Je suis auto entrepreneur et je me retrouve à me faire payer en tant qu'expert pour ouvrir un ordinateur et changer une barette de RAM ? Les gens sont persuadés qu'il faut laisser aux experts, et je ne sais pas si je peux le blamer. Si le toit de ma maison est abimé, je ne saurais pas en remplacer les ardoises, et pourtant, c'est simple d'après les "anciens" que je connais. Avec un peu de chance j'aurais l'occasion d'apprendre, sinon je devrais payer l'expert. Je donne des examples random pour illustrer mon propos tongue

D'où l'importance pour moi du KISS : keep it simple stupid, qui modère la tendance actuelle.



Oui. Je me spécialise dans des tâches précises liées à mon champ professionnel.
Du coup, toute une partie de ma vie dépend de professionnels divers, car moi je ne sais pas me débrouiller seul. Et à chaque fois, je paie, il me faut de l'argent, une entreprise se fait des marges, l'état récolte de la TVA, etc.
Quand qqn faisait construire sa maison et qu'il recourrait à l'aide de la famille élargie, cette aide ne générait aucun transfert d'argent, n'était pas taxée, etc.

Je sens qu'on va repartir dans les notions de travail bénévole...


CONFIGURATION :
    1. Lenovo Thinkpad X220 i5 - carte graphique Intel Corporation (2nd generation Core...) - Debian Stretch Cinnamon - noyau 4.9..0-3-amd64
    2. Lenovo Thinkpad T510 i7 - carte graphique : NVIDIA GT218M (NVS 3100M) - LMDE 2 Cinnamon - noyau 3.4.6

Hors ligne

#57 13-03-2017 17:44:34

otyugh
Membre
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016

Re : Windows 10 et la pub

N'est-ce pas central ? On parle beaucoup de liberté, il me semble que c'est le moindre des choses de parler de la "non-liberté" des gens 8h par jour en travail subordonné, dit aussi salarié, font des choses qui vont contre leur éthique ou leur envie ? Ça me semble un sujet de débat central de nos sociétés, bien plus politique que notre démocratie représentative, parce que celle là est quotidienne.

Agenda du libre : se faire dépanner/dépanner IRL ! Le libre n'est pas qu'un phénomène internet.
Framapad sur les balados : Emissions audio pro/amateur, votre radio sur-mesure !

Hors ligne

Pied de page des forums