Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 04-06-2017 07:49:57

jeanmarc1
Adhérent(e)
Lieu : Vence (06)
Distrib. : Stretch en dual-boot sur portables Dell
Noyau : Linux 4.9.0-3-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 09-09-2012
Site Web

repartitionnement [RESOLU]

bonjour,
j''ai un disque dur actuellement formaté,, en dual boot avec un win 7 et une debian jessie, avec 4 partitions primaires, respectivement de gauche à droite :
une partiition 1 NTFS de 100Mo installée automatiquement par win, une partition 2 NTFS avec win 7, une partition 3 EXT4 avec jessie, une partition 4 pour le swap.
mon souhait serait de créer une partition étendue pour pouvoir installer d'autres systèmes à la demande.
ma question : par exemple, si je supprime la partition swap, crée une partition étendue n°4 , et recrée dedans une partition logique pour le swap, est-ce que debian installée en 3 pourra reconnaître le swap qui aura été déplacé ? ou bien peut-on déplacer, par exemple avec clonezilla, debian et le swap dans la partition étendue, sans avoir à le réinstaller ?
merci pour vos lumières.

Dernière modification par jeanmarc1 (04-06-2017 18:46:41)


"Being is not doing"

Hors ligne

#2 04-06-2017 08:25:20

raleur
Membre
Inscription : 03-10-2014

Re : repartitionnement [RESOLU]

jeanmarc1 a écrit :

si je supprime la partition swap, crée une partition étendue n°4 , et recrée dedans une partition logique pour le swap, est-ce que debian installée en 3 pourra reconnaître le swap qui aura été déplacé ?


Oui à condition que le nouveau swap ait le même UUID que l'ancien. Cet UUID figure dans /etc/fstab et peut être forcé lors de l'initialisation du nouveau swap par la commande mkswap avec l'option -U.
Note : ceci n'est valable que si le swap est identifié par son UUID dans fstab, ce qui est le cas par défaut lorsque le swap est défini lors de l'installation.

Par contre, la partition de swap actuelle ne doit pas être bien grande, donc tu ne mettras pas grand-chose dans la partition étendue. Il manque une opération, plus risquée : réduire la taille de la partition 3 afin de libérer suffisamment d'espace sur le disque.

jeanmarc1 a écrit :

peut-on déplacer, par exemple avec clonezilla, debian et le swap dans la partition étendue, sans avoir à le réinstaller ?


Peut-être, mais je n'en vois pas l'intérêt.

En ligne

#3 04-06-2017 14:45:08

jeanmarc1
Adhérent(e)
Lieu : Vence (06)
Distrib. : Stretch en dual-boot sur portables Dell
Noyau : Linux 4.9.0-3-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 09-09-2012
Site Web

Re : repartitionnement [RESOLU]

merci bcp pour les claires explications. j'ai pas mal d'espace inutilisé dans les partitions win et jessie. je vais le récupérer, et agrandir le swap aux environs de 50 Go. ensuite je pourrai le remplacer par une partition étendue et le recréer en forçant l'uuid. cela devrait fonctionner. merci ++

"Being is not doing"

Hors ligne

#4 04-06-2017 15:36:37

jeanmarc1
Adhérent(e)
Lieu : Vence (06)
Distrib. : Stretch en dual-boot sur portables Dell
Noyau : Linux 4.9.0-3-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 09-09-2012
Site Web

Re : repartitionnement [RESOLU]

l'opération a bien fonctionné. j'ai tout fait à partir d'un gparted d'une linux mint en live usb. j'ai tout d'abord rétréci les partitions win et jessie, ai agrandi la partition swap, puis l'ai remplacé par une partition étendue d'environ 45 Go, dans laquelle j'ai placé une partition swap de 4 Go à la fin de la partition étendue sur la droite. j'ai notifié dans gparted l'uuid de la nouvelle swap, et ai remplacé dans le fstab de jessie l'uuid du swap par la nouvelle uuid. au redémarrage, tout fonctionne bien. je ne sais comment on vérifie qu'une partition swap fonctionne bien, mais en tout cas aucun signal d'erreur au démarrage de jessie, ce qui laisse penser que le fstab est correctement écrit et que la partition swap a bien été localisée.
maintenant il me reste à apprendre à installer des systèmes, par exemple une debian unstable, dans la partition étendue. j'imagine qu'on crée dedans une partition ext4 et qu'on y installe le nouveau système.
merci en tout cas pour les explications qui sont excellentes.

Dernière modification par jeanmarc1 (04-06-2017 15:39:59)


"Being is not doing"

Hors ligne

#5 04-06-2017 15:40:28

raleur
Membre
Inscription : 03-10-2014

Re : repartitionnement [RESOLU]

Pourquoi s'embêter à agrandir le swap si c'est pour le remplacer ensuite ? Autant le supprimer et utiliser l'espace libéré.

Note :
Si tu libères de l'espace disque en réduisant les partitions système de Windows et Debian, tu vas te retrouver avec deux espaces non alloués disjoints. Si tu veux créer une partition étendue occupant tout l'espace libre, il va falloir déplacer la dernière partition pour la coller à la précédente. C'est une opération longue (selon la taille de la partition) et potentiellement risquée car il ne faut absolument pas qu'elle soit interrompue sinon la partition est perdue.

Si les nouveaux systèmes que tu comptes installer sont des GNU/Linux, il y a une alternative : utiliser LVM pour unifier les deux espaces disjoints dans un même groupe de volumes dans lequel tu pourras créer des volumes logiques. Les volumes logiques sont beaucoup plus souples d'utilisation que les partitions logiques d'une partition étendue.

En ligne

#6 04-06-2017 15:45:09

raleur
Membre
Inscription : 03-10-2014

Re : repartitionnement [RESOLU]

jeanmarc1 a écrit :

j'ai remplacé dans le fstab de jessie l'uuid du swap par la nouvelle uuid


Si tu utilises l'hibernation (suspend to disk), il faut aussi mettre à jour l'UUID dans /etc/initramfs-tools/conf.d/resume et regénérer l'initramfs avec

update-initramfs -u

En ligne

#7 04-06-2017 15:52:11

jeanmarc1
Adhérent(e)
Lieu : Vence (06)
Distrib. : Stretch en dual-boot sur portables Dell
Noyau : Linux 4.9.0-3-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 09-09-2012
Site Web

Re : repartitionnement [RESOLU]

raleur a écrit :


Si tu utilises l'hibernation (suspend to disk), il faut aussi mettre à jour l'UUID dans /etc/initramfs-tools/conf.d/resume et regénérer l'initramfs avec

update-initramfs -u



bonne idée. j'ai fait la manip. juste quelques lignes d'erreur :

$ sudo update-initramfs -u
update-initramfs: Generating /boot/initrd.img-3.16.0-4-amd64
W: Possible missing firmware /lib/firmware/tigon/tg3_tso5.bin for module tg3
W: Possible missing firmware /lib/firmware/tigon/tg3_tso.bin for module tg3
W: Possible missing firmware /lib/firmware/tigon/tg3.bin for module tg3
 



mais probablement pas grave.


"Being is not doing"

Hors ligne

#8 04-06-2017 15:54:48

jeanmarc1
Adhérent(e)
Lieu : Vence (06)
Distrib. : Stretch en dual-boot sur portables Dell
Noyau : Linux 4.9.0-3-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 09-09-2012
Site Web

Re : repartitionnement [RESOLU]

raleur a écrit :

Pourquoi s'embêter à agrandir le swap si c'est pour le remplacer ensuite ? Autant le supprimer et utiliser l'espace libéré.



j'ai déjà procédé au repartitionnement. possible que j'ai supprimé directement le swap dès le début. je ne m'en souviens plus.

raleur a écrit :


Note :
Si tu libères de l'espace disque en réduisant les partitions système de Windows et Debian, tu vas te retrouver avec deux espaces non alloués disjoints. Si tu veux créer une partition étendue occupant tout l'espace libre, il va falloir déplacer la dernière partition pour la coller à la précédente. C'est une opération longue (selon la taille de la partition) et potentiellement risquée car il ne faut absolument pas qu'elle soit interrompue sinon la partition est perdue.



dans l'opération effectuée, j'ai réduit et bougé vers la gauche les partitions win et jessie, pour laisser un espace non alloué à droite, d'environ 50 Go, dans lequel j'ai créé la partition étendue.

raleur a écrit :


Si les nouveaux systèmes que tu comptes installer sont des GNU/Linux, il y a une alternative : utiliser LVM pour unifier les deux espaces disjoints dans un même groupe de volumes dans lequel tu pourras créer des volumes logiques. Les volumes logiques sont beaucoup plus souples d'utilisation que les partitions logiques d'une partition étendue.



oui, ce sera pas des linux. bonne idée éventuellement d'utiliser lvm.


"Being is not doing"

Hors ligne

#9 04-06-2017 16:05:18

raleur
Membre
Inscription : 03-10-2014

Re : repartitionnement [RESOLU]

jeanmarc1 a écrit :


bonne idée. j'ai fait la manip. juste quelques lignes d'erreur


Ce ne sont pas des erreurs mais des avertissements, et tu les as déjà à chaque mise à jour automatique du noyau suite à l'installation ou la mise à jour du noyau ou d'un paquet qui interagit avec l'initramfs (mdadm, lvm2, cryptsetup, firmwares...)
Il se produit parce parce que la machine a un contrôleur ethernet de la famille Broadcom Tigon3 qui est géré par le module tg3 et qui est susceptible d'utiliser ces firmwares manquants. Si ton contrôleur ethernet fonctionne bien il n'a pas besoin de firmware, ou alors optionnellement pour bénéficier de fonctions d'offload (déchargement de certaines tâches du processeur). Pour supprimer les messages tu peux installer le paquet firmware-linux-nonfree.

jeanmarc1 a écrit :

j'ai réduit et bougé vers la gauche les partitions win et jessie


Comme je l'ai écrit, le déplacement de partition n'est pas sans risque et peut être très long selon la taille de la partition.

jeanmarc1 a écrit :


oui, ce sera pas des linux. bonne idée éventuellement d'utiliser lvm.


Si ce ne sont pas des Linux, tu ne peux pas utiliser LVM.

Dernière modification par raleur (04-06-2017 16:06:02)

En ligne

#10 04-06-2017 18:43:04

jeanmarc1
Adhérent(e)
Lieu : Vence (06)
Distrib. : Stretch en dual-boot sur portables Dell
Noyau : Linux 4.9.0-3-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 09-09-2012
Site Web

Re : repartitionnement [RESOLU]

raleur a écrit :


Pour supprimer les messages tu peux installer le paquet firmware-linux-nonfree.



cela fonctionne bien en effet. les lignes en question ont disparu.

raleur a écrit :


Comme je l'ai écrit, le déplacement de partition n'est pas sans risque et peut être très long selon la taille de la partition.



sur un ssd de 120 Go, le redimensionnement des deux partitions (d'environ 20 et 50 Go) et leur déplacement vers la gauche n'a pris que quelques minutes. gparted prévient bien du risque lors d'un déplacement de partitions. bon, j'avais un clone du disque, mais il est vrai que je n'ai jamais eu de bug mortel.

raleur a écrit :


Si ce ne sont pas des Linux, tu ne peux pas utiliser LVM.



j'avais fait une faute de frappe. la partition étendue est bien pour des distributions linux. je vais me renseigner sur lvm que je n'ai pratiquement jamais utilisé.

merci pour tous les bons conseils smile


"Being is not doing"

Hors ligne

#11 04-06-2017 18:47:00

jeanmarc1
Adhérent(e)
Lieu : Vence (06)
Distrib. : Stretch en dual-boot sur portables Dell
Noyau : Linux 4.9.0-3-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 09-09-2012
Site Web

Re : repartitionnement [RESOLU]

ps : j'ai notifié "résolu".

"Being is not doing"

Hors ligne

#12 04-06-2017 19:54:14

raleur
Membre
Inscription : 03-10-2014

Re : repartitionnement [RESOLU]

Forcément, avec un SSD qui a un temps d'accès quasi-nul, ça va beaucoup plus vite qu'avec un disque dur.

LVM a de nombreux avantages par rapport aux partitions logiques :
- l'espace alloué à un volume logique LVM n'a pas besoin d'être contigu (comme un fichier qu'on peut fragmenter), donc on n'a pas besoin de déplacer des partitions pour créer de grands espaces libres contigus.
- on peut donner un nom convivial à un volume logique, et ce nom ne risque pas de changer au gré des ajout et suppressions d'autres volumes logiques contrairement aux numéros des partitions logiques.
- on peut créer, supprimer, redimensionner facilement et à chaud un volume logique même si des volumes logiques sont en cours d'utilisation
- on peut créer des snapshots (instantanés) servant de points de restauration.

Les gros inconvénients :
- ce n'est pas utilisable par d'autres systèmes d'exploitation comme Windows
- je ne connais pas d'outil convivial en mode graphique pour gérer les volumes logiques comme Gparted pour gérer les partitions, tout se fait en ligne de commande.

En ligne

#13 05-06-2017 06:37:50

jeanmarc1
Adhérent(e)
Lieu : Vence (06)
Distrib. : Stretch en dual-boot sur portables Dell
Noyau : Linux 4.9.0-3-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 09-09-2012
Site Web

Re : repartitionnement [RESOLU]

raleur a écrit :


LVM a de nombreux avantages par rapport aux partitions logiques :
- l'espace alloué à un volume logique LVM n'a pas besoin d'être contigu (comme un fichier qu'on peut fragmenter), donc on n'a pas besoin de déplacer des partitions pour créer de grands espaces libres contigus.
- on peut donner un nom convivial à un volume logique, et ce nom ne risque pas de changer au gré des ajout et suppressions d'autres volumes logiques contrairement aux numéros des partitions logiques.
- on peut créer, supprimer, redimensionner facilement et à chaud un volume logique même si des volumes logiques sont en cours d'utilisation
- on peut créer des snapshots (instantanés) servant de points de restauration.

Les gros inconvénients :
- ce n'est pas utilisable par d'autres systèmes d'exploitation comme Windows
- je ne connais pas d'outil convivial en mode graphique pour gérer les volumes logiques comme Gparted pour gérer les partitions, tout se fait en ligne de commande.



dans un disque déjà partitionné avec win et linux, peut-on utiliser LVM uniquement pour certaines partitions, et non les autres ?


"Being is not doing"

Hors ligne

#14 05-06-2017 11:49:48

raleur
Membre
Inscription : 03-10-2014

Re : repartitionnement [RESOLU]

Oui, un conteneur de volumes logiques LVM ("volume physique") peut être une partition à côté d'autres partitions non LVM.

En ligne

#15 05-06-2017 12:46:29

jeanmarc1
Adhérent(e)
Lieu : Vence (06)
Distrib. : Stretch en dual-boot sur portables Dell
Noyau : Linux 4.9.0-3-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 09-09-2012
Site Web

Re : repartitionnement [RESOLU]

raleur a écrit :

Oui, un conteneur de volumes logiques LVM ("volume physique") peut être une partition à côté d'autres partitions non LVM.



merci pour la précision.


"Being is not doing"

Hors ligne

Pied de page des forums