Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#51 30-11-2017 11:24:51

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 3.16.0-4-amd64 - 3.16.39-1
(G)UI : gnome 1:3.14+3
Inscription : 21-10-2008

Re : Le consentement sexuel.

Excellent lien lagrenouille, je mets le texte ci-dessous mais j'invite tous à regarder la vidéo qui illustre la chanson, ici :
http://musictonic.com/music/Tachan+Les+ … z0p3rZDKfA

Henri Tachan
LES Z'HOMMES
Paroles et musique: Henri Tachan

Font leur pipi contre les murs,
Quelquefois même sur leurs chaussures,
Pisser debout ça les rassure,
Les z'hommes,
Z'ont leur petit jet horizontal,
Leur petit siphon, leurs deux baballes,
Peuvent jouer a la bataille navale,
Les z'hommes,
Z'ont leur petit sceptre dans leur culotte,
Leur petit périscope sous la flotte,
Z'ont le bâton ou la carotte,
Les z'hommes,
Et au nom de ce bout de bidoche
Qui leur pendouille sous la brioche,
Ils font des guerres, ils font des mioches,
Les z'hommes...

Ils se racontent leurs conquêtes,
Leurs péripéties de braguette,
Dans des gros rire à la buvette,
Les z'hommes,
Ils se racontent leur guéguerre,
Leurs nostalgies de militaires,
Une lalarme à la paupière,
Les z'hommes,
Virilité en bandoulière,
Orgueil roulé en bande molletières,
Agressivité en oeillères,
Les z'hommes,
Ils te traiteront de pédé,
De gonzesse et de dégonflé,
A moins que tu ne sorte dehors si t'es
Un homme...

Z'aiment les femmes comme des fous,
C'est si pervers et c'est si doux,
"Enfin quoi! c'est pas comme nous,
Les z'hommes".

Z'aiment les femmes à la folie,
Passives, muette et jolies
De préférence dans le lit,
Des z'hommes,
Au baby-room ou au boudoir,
A la tortore ou au trottoir,
Z'aiment les femmes sans espoir,
Les z'hommes,
Prostituées ou Pénélopes,
Apprivoisées ou antilopes,
"Toutes les femme sont des salopes"
Pour les z'hommes...

C'est en quatre vingt treize, je crois
Qu'ils ont tué la femme du roi
Et la déclaration des Droits
De l'Homme,
C'est depuis deux mille ans, je pense,
Qu'ils décapitent en silence
Les femmes d'ailleurs et de France,
Les z'hommes,
Z'ont abattu les Tibétaines,
Z'ont fricassé les Africaines,
Z'ont indigné les Indiennes,
Les z'hommes,
Z'ont mis le voile aux Algériennes,
La chasteté aux châtelaines
Et le tablier à Mémène,
Les z'hommes...

Excusez-moi, mais elle me gratte,
Ma pauvre peau de phallocrate,
Dans la région de la prostate
Des z'hommes,
Excusez-moi, mais je me tire,
Sans un regret, sans un soupir,
De votre maffia, votre empire
Des z'hommes,
A chacun sa révolution,
Aurais-je seulement des compagnons
Qui partagent l'indignation
D'un homme?
D'un homme?

"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

En ligne

#52 30-11-2017 13:23:38

Mercredi
Membre
Distrib. : Testing
Noyau : 4.13
(G)UI : Gnome
Inscription : 25-09-2015

Re : Le consentement sexuel.

smolski a écrit :

Mercredi a écrit :

    J'avais surtout envie de souligner le paradoxe d'assimiler le stéréotype «rasé/mini jupe = femme» dans un débat sur le consentement de la femme car pour moi ce débat est en partie lié à celui de l'égalité des sexes.

Dans le contexte, je répondais par une caricature à la blagounette précédente sur l'utilisation de tests d'hormonaux pour un homme...
Désolé que cela soit pris au premier degré, avec mes excuses, Joe

Non ne t'excuse pas : je l'ai bien compris comme une blague en réponse au post précédent et non pris au premier degré wink Aucun problème pour moi cool

Je voulais voir les réactions en le sortant du contexte (mode vilaine fille on tongue ) Ça a fait un flop lol

smolski a écrit :

J'ai J'avais le même à l'inverse, je portais les cheveux longs et bouclés et j'ai vécu nu ainsi dans une communauté où le genre commençait à se trouver plus confondu. Imparfaitement bien sûr, c'était au début des véritables mouvements de liberté soixante-huit hard.

Je suis plus jeune (j'ai l'âge geek tongue) mais il me semble que la différenciation des sexes à tendance à s'accentuer ces dernières années alors qu'en parallèle des mesures sont mises en place pour favoriser l'égalité, encore un paradoxe.
Et que dire de cette dernière mode qui est l'écriture inclusive qui veut à tout prix séparer les genres là où il serait préférable de traiter tout le monde pareil (sans parler de la souffrance oculaire quand il faut l.i.r.e un.e texte écrit.e de cet.tte façon.e ). Il serait sûrement plus intelligent de déclarer qu'au pluriel le masculin devient neutre (ou le féminin si ça peut faire plaisir) ou pourquoi pas revenir à une ancienne règle qui accordait avec le genre le plus proche (ce qui permettrait de mettre des garçons au féminin et des filles au masculin sans avoir besoin d'Indochine*).

Mais je m'éloigne du sujet, pour y revenir et plus particulièrement sur l'image du post #2, entre les deux il y reste quand même plusieurs façons de demander.  C'est aussi à chacun de ne pas céder à un demi-consentement car c'est encourager la pérennité d'un rapport qui n'est pas sain. Pour moi chantage ça rime avec dégage épicétout.

*https://www.youtube.com/watch?v=SWtiCRntA-E Profitez-en la prochaine fois ce sera du métôl namého!


De toutes les forces de l'univers, la plus dure à surmonter, c'est la force de l'habitude. T.Pratchett - Trois Soeurcières.

Hors ligne

#53 01-12-2017 15:10:15

otyugh
Membre
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016

Re : Le consentement sexuel.

Supprimer les genres dans la langue française, je serai pas contre. Pis ça enlèverai une couche de complexité non nécessaire. Toujours trouvé ça bizarre les mots genrés aussi, on trouve ça dans vraiment beaucoup de langues (et en général c'est un bordel) ; or quand on sait qu'on pense avec les mots, ça doit pas aider de penser "une ménagère, un travailleur" dès le berceau. hmm
S'agit pas renier qu'il y ait des genre quand y en a, mais de les sortir d'où ça n'a pas d'intêret autres que des reliques du passé. Pourquoi la Lune et le Soleil boudiou ? ~

Cela dit ça changerai rien du jour au lendemain, le combat du sexisme est un peu comme celui de l'anti-racisme ou de la non-violence : c'est tous les jours probablement pour toujours, pour combattre notre héritage culturel et la tendance "spontané" qu'ont les humains de s'arrêter aux réflexions les plus simplistes basées sur des préjugés ou les premières apparences, réflexe à l'emporte-pièce qui nous a probablement aidé dans la jungle, et qui nous dessert en tant que société "d'égal à égal".

Tant que je verrais "le noir" dans un groupe de blanc, tant que je verrai "l'homme" dans le groupe de femme. Tant qu'y aura pas un brassage assez fort (et il ne le sera probablement jamais assez), les préjugés et les mécanisme des groupes nous feront faire des choses qui, avec le recul, est un pas franchement con, et ça sera un effort d'abstraction et d'écoute de s'en sortir, rien que personnellement.

Le plus ironique dans cette histoire, c'est que s'obséder sur des inégalités nous fait "créer" ces catégories. Je pense qu'un monde où on ne pense pas vraiment "race" ou "genre" ou même sexualité est infiniment plus souhaitable que celui où on s'obsède à faire des catégories à respecter... Mais je sais pas si c'est atteignable d'aucune façon sinon qu'en mélangeant tout le monde au plus tôt ; pour que le problème ne soit pas de combatte "homme vs femmes", mais "humains vs préjugés qui tiennent pas la route"

Dernière modification par otyugh (01-12-2017 15:21:54)


Agenda du libre : se faire dépanner/dépanner IRL ! Le libre n'est pas qu'un phénomène internet.
Framapad sur les balados : Emissions audio pro/amateur, votre radio sur-mesure !

Hors ligne

#54 01-12-2017 16:55:08

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 3.16.0-4-amd64 - 3.16.39-1
(G)UI : gnome 1:3.14+3
Inscription : 21-10-2008

Re : Le consentement sexuel.

otyugh a écrit :

le combat du sexisme est un peu comme celui de l'anti-racisme ou de la non-violence : c'est tous les jours


yes.gif

Le tout est de ne pas dissimuler les inégalités à fin de les supprimer totalement.
Par exemple, les hommes qui sont actuellement les plus valorisés au travail et donc les plus à même d'avoir le pouvoir de dénoncer cette iniquité flagrante devraient réflechir à deux fois sur les conséquences à ne pas le faire, car actuellement, étant les plus distingués pécuniairement ils forgent leurs chaînes en ne pouvant mener une vie sociale équilibrée entre le travail et le foyer dans le couple, surtout avec les enfants dont ils ne distinguent plus grand chose maintenant.
À salaire égal, le choix serait ouvert et plus concerté selon les circonstances.

otyugh a écrit :

s'obséder sur des inégalités nous fait "créer" ces catégories


Mauvais point de vue, si on y réfléchi bien... wink

Un peu dans le genre de la fable du loup et du chien :
http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/loupchien.htm big_smile

Dernière modification par smolski (01-12-2017 16:55:51)


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

En ligne

#55 01-12-2017 20:46:29

otyugh
Membre
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016

Re : Le consentement sexuel.

smolski a écrit :

otyugh a écrit :

s'obséder sur des inégalités nous fait "créer" ces catégories


Mauvais point de vue, si on y réfléchi bien... wink


Ce que je voulais dire c'est que dès que paradoxalement, on voit un groupe de personnes lésées, on le voit presque partout. Quand l'idéal vers lequel on tend serait de ne plus voir d'inégalité, elles ressortent d'autant plus qu'on s'y sensibilise.

Je ne regarde plus l'art avec la même candeur que quand j'étais plus collégien, y a beaucoup de choses que je trouvais excellent jeune, qui en seconde lecture, m'inspirent plus des objections politiques/philosophique que du plaisir.

Quand on s'informe sur les sujets pour "permetre plus d'éthique", en général, on finit paradoxalement par en voir de moins en moins.

Dernière modification par otyugh (01-12-2017 20:56:36)


Agenda du libre : se faire dépanner/dépanner IRL ! Le libre n'est pas qu'un phénomène internet.
Framapad sur les balados : Emissions audio pro/amateur, votre radio sur-mesure !

Hors ligne

Pied de page des forums