Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 15-05-2018 20:21:08

bendia
Admin stagiaire
Distrib. : Stretch (et un peu Jessie)
Noyau : Linux 4.9.0-2-amd64
(G)UI : Gnome + Console
Inscription : 20-03-2012
Site Web

Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Je lis plein de truc intéressant aujourd'hui.

Donc, le libre, c'est comme la vie, c'est pas tout blanc ou tout noir. Cet article exprime juste parfaitement ce que je pense de ça smile http://epi.asso.fr/revue/articles/a1805e.htm

Ben
___________________
La seule question bête, c'est celle qu'on ne pose pas.
file-Re06858991f6f328b4907296ac5cea283

Hors ligne

#2 15-05-2018 21:44:22

Frosch
Adhérent(e)
Lieu : Belgique
Distrib. : openSUSE
(G)UI : KDE & Xfce
Inscription : 09-12-2015
Site Web

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Tout à fait d'accord avec l'article, merci!

kde_userbar.gif

Hors ligne

#3 16-05-2018 02:44:52

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 9 (stretch) 64 bits + backports
Noyau : 4.9.65-3+deb9u2
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

La devise des révolutionnaires est celle de Napoléon :
« Quand on n'a pas tout fait, on n'a rien fait. »


Napo était empereur, pas révolutionnaire, et cette devise lui convient bien. tongue

La devise des révolutionnaires est plutôt :
« Si tu ne bouges pas, tu ne connais pas tes chaînes. »

Je suis assez d'accord avec le développement que ce texte propose au regard du logiciel libre. smile


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

En ligne

#4 16-05-2018 04:42:01

otyugh
CA Debian-Facile
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016
Site Web

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Je ne me reconnaît pas trop. L'idéaliste penserai "je dois utiliser du libre". Je vois pas ça comme ça. Je vois ça plutôt comme un "je ne veux pas utiliser du privateur" pas parce que le libre c'est bien. Le libre c'est pas "bien", c'est normalité. De mon point de vue la taille de l'arsenal juridique nécessaire pour créer le logiciel privateur témoigne de l'artificialité de cette situation ; le avant-privateur était libre avant même la naissance juridique du logiciel libre.

Je tracerai donc la ligne différament : y a ceux qui pense que le sabotage et l'expropriation d'un bien commun se justifie au nom de la propriété lucrative, et les autres.

Ça me semble plus clair formulé ainsi. Y a aussi le mot "idéaliste". Quelque part qualifier des positions "d'idéaliste" c'est nier le fait évident qu'on l'est tous et que personne n'est dans l'objectivité ; pragmatisme et idéalisme n'existent donc pas ; y a les religions qui ont réussies qui deviennent de saints pragamatiques, et les sectes de déviants minoritaires qui sont de vils idéalistes.

Donc ça me semble foireux d'utiliser ces mots, catégories, et concepts, en dernière analyse.
...Aherm. La clarté d'un textes écrits à 4h du mat (je vous épargne la plâtré de texte que j'ai pas envoyé parce que ça finissait par se contredire... Ça piétine grave là-dedans ^^')

Dernière modification par otyugh (16-05-2018 04:48:06)


Agenda du libre : dépannage par des bénévoles pour tout le monde !
Arzano Informatique : dépannage gagne-pain.
Liste de balados (aussi dit "podcast") : emissions audio pro/amateur

Hors ligne

#5 16-05-2018 09:21:21

bendia
Admin stagiaire
Distrib. : Stretch (et un peu Jessie)
Noyau : Linux 4.9.0-2-amd64
(G)UI : Gnome + Console
Inscription : 20-03-2012
Site Web

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

otyugh a écrit :

Donc ça me semble foireux d'utiliser ces mots, catégories, et concepts, en dernière analyse.

Dans cet article, il y a une définition de ces mots. A partir de là, on peut tout à fait raisonner dessus, même si il n'existe personne de réel derrière ces mots.

otyugh a écrit :

y a ceux qui pense que le sabotage et l'expropriation d'un bien commun se justifie au nom de la propriété lucrative

Je ne le pense pas, et pourtant, j'utilise des logiciels propriétaires.


Ben
___________________
La seule question bête, c'est celle qu'on ne pose pas.
file-Re06858991f6f328b4907296ac5cea283

Hors ligne

#6 16-05-2018 10:44:50

Tito
Membre
Distrib. : Devuan 64 (100% free, fork de Debian)
Noyau : 3.16.0-5
(G)UI : TTY + LXDE de temps en temps
Inscription : 13-10-2016

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Plop,

Juste à la lecture de ça, j'ai clos l'onglet tongue

Je propose un argument pour dissoudre un point de désaccord entre les tenants du « logiciel libre » et les tenants de « l'Open Source ».



Il n'y a pas de désaccord mais une vision différente de l'usage d'un programme informatique. Et c'est très bien ainsi.woohoo.gif

Un ex-debianeux qui a migré sur Devuan et OpenBSD.

Hors ligne

#7 16-05-2018 13:18:25

otyugh
CA Debian-Facile
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016
Site Web

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

bendia a écrit :

otyugh a écrit :

Donc ça me semble foireux d'utiliser ces mots, catégories, et concepts, en dernière analyse.

Dans cet article, il y a une définition de ces mots. A partir de là, on peut tout à fait raisonner dessus, même si il n'existe personne de réel derrière ces mots.


Sûr on peut faire des raisonnement en définissant arbitrairement des catégories, cela dit ça sera à chaque fois un choix idéalogique de trancher d'une manière en faisant croire que "c'est comme ça et pas autrement". En fait son discours sur le libre/open source est super normé et à y penser je le vois un peu partout, du "libriste extrêmiste" au "open source opportuniste", et on demande en général de prendre parti pour l'un ou l'autre comme s'il n'y avait que deux champs. C'est assez réducteur quand même.

otyugh a écrit :

y a ceux qui pense que le sabotage et l'expropriation d'un bien commun se justifie au nom de la propriété lucrative

Je ne le pense pas, et pourtant, j'utilise des logiciels propriétaires.


Tu penses que " le sabotage et l'expropriation d'un bien commun au nom de la propriété lucrative" ne se justifie pas et tu utilises quand même des logiciels propriétaires parfois ?
Hé. On est deux au moins. Je le fais personnellement pour des amis - et pour accéder à certaines oeuvres d'art aussi - je trouve injuste et illégitime tout l'attirail propriétaire que je suis poussé à utiliser, mais ce serait encore plus injuste qu'il me prive d'amis ou d'oeuvres d'art.

Ça casse la conception du "le libriste doit utiliser 100% de libre ou bruler en enfer" ? C'est pas ma conception du bidule apparemment. Je vois ça comme des cathédrales ou des pyramides ; je visite volontiers l'ouvrage, mais je ne donnerai pas un cent ni un coup de main forcé par l'emploi aux esclavagistes.

Dernière modification par otyugh (16-05-2018 13:28:09)


Agenda du libre : dépannage par des bénévoles pour tout le monde !
Arzano Informatique : dépannage gagne-pain.
Liste de balados (aussi dit "podcast") : emissions audio pro/amateur

Hors ligne

#8 24-05-2018 15:09:20

hyrr0
Membre
Distrib. : Debain stable
Noyau : 4.9
(G)UI : KDE 5.8 LTS
Inscription : 12-01-2018

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Merci Bendia pour cet article. Mais pour être totalement franc, je le trouve mauvais.

Je trouve que catégoriser les usages a un côté très pervers. Je peux avoir un esprit de libriste et être pragmatique quant à l'utilisation des services non-libres. Est-ce que cette utilisation fait de moi un étranger au mouvement libre et libriste? Je ne crois pas.

Prenons un exemple dans la mouvance actuelle : Les régimes alimentaires. Des carnivores, des flexitariens, des végétariens, des végétaliens, des végans, des paléo... bref, une chiée de régimes tous différents.

Quand t'es végan, tu défends la cause animale et te refuse à toute consommation ou usage de quoi que ce soit en lien de près ou de loin à l'animal. Ainsi, un vegan ne portera pas de chaussures en cuir ou ne s'assoit pas dans un canapé en cuir. Il ne portera pas de pull en laine et ne mangera pas d’œufs ou de lait. Pourtant, quand tu possèdes déjà des biens en cuir ou en laine... la plupart des végans vont les jeter et acheter d'autres trucs synthétiques par exemple. Le bilan carboné final du "je jette puis j'achète" est donc bien plus grand que je simple "j'ai donc j'utilise". De même, certains produits vegans sont produits à l'autre bout de l'Europe ou du monde. Leur importation est bien plus impactant sur l'environnement que de manger un fromage produit localement. Est-ce que s'assoir dans un canapé en cuir vous brûle tel le soleil sur la peau d'un vampire? Alors, est-ce qu'utiliser un logiciel privateur brûle les doigts du libriste? Le libre est un monde merveilleux. Mais à moins de faire particulièrement attention à son hardware, faut admettre qu'on a souvent pas le choix quant à l'utilisation de certains logiciels privateurs.

Pourquoi je vous parle de ça? Parce que c'est un dogme. Qu'on suit des préceptes parce qu’ils nous ont été présenté d'une façon qui les rend viables et intéressants à nos oreilles et qu'on ne réfléchi par tellement plus loin que le bout de notre nez; Le manteau en cuir? Le jeter ne vas pas ressusciter la vache. Arrêter d'en acheter, par contre, aura un impact fort à l'échelle globale.

Le libre, c'est pareil (je parle pas de l'OpenSource, c'est du truandage lexical pour moi) : L'usage du libre est propre à chacun. De la même façon que personne ne peut définir une liberté commune. Je pense pouvoir me définir comme "libriste"... et pourtant, parfois j'ai pas le choix d'aller sur un site non-libre pour un client et j'y vais sans broncher. Mon PC possède un BIOS fermé et une carte NVidia (avec Optimus en plus!)... j'en ai pas changé pour autant. On peut être libriste sans être intégriste... Et dans cet article, ça ne ressort pas du tout!

Pour moi, cet article essaie d'avoir une vision générale mais se trouve enfermé dans une vision restreinte et archaïque du monde libre. Tout le monde n'est pas Stallman. L'auteur nous invite à nous rendre vers le libre et non pas l'inverse. Moi, je pense le contraire. Car avec les attaques des GAFAM pour rafler des utilisateurs et les convertir à leur paroisse, GNU/Linux n'a pas grand chose à faire valoir si ce n'est un esprit d'entraide et de liberté dont (et c'est un constat personnel) la société dans laquelle nous vivons se fout de plus en plus.

Hors ligne

#9 24-05-2018 17:28:38

Trefix
Adhérent(e)
Lieu : 48
Distrib. : kiss0s Stretch + bpo
Noyau : linux 4.9.0-6-amd64
(G)UI : fluxbox par arnault
Inscription : 15-02-2015

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

hyrr0 a écrit :

Je trouve que catégoriser les usages a un côté très pervers.


Tout à fait #foufurieux

wink

Je file, mais pas trop vite, ça monte très fort puis descend à peine moins, puisque dans l'autre sens c'est "La montée Jalabert" wink


HL > DF // Les cahiers du débutant // DFLinux
.
JE SUIS toujours abonné à CHARLIE

Hors ligne

#10 24-05-2018 20:42:06

otyugh
CA Debian-Facile
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016
Site Web

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Pourquoi je vous parle de ça? Parce que c'est un dogme. Qu'on suit des préceptes parce qu’ils nous ont été présenté d'une façon qui les rend viables et intéressants à nos oreilles et qu'on ne réfléchi par tellement plus loin que le bout de notre nez


Mais tout le monde est dogmatique, ça ne te crève pas les yeux ? Pourquoi se serrer la main ou faire la bise quand c'est un vecteur important de maladies ? Pourquoi s'habiller quand il fait trop chaud ? Pourquoi porter des sous vêtements d'ailleurs ? Pourquoi la pudeur ? Pourquoi la monogamie ? Pourquoi la romance ? Pourquoi perdre des heures à écrire des runes à des inconnus ? Pourquoi pourquoi ? On est complètement irrationnel - soit on l'embrasse et on "se hack" en sachant d'où on vient (de dogmes et de valeurs provenant d'une culture, d'un vécu, qui n'ont rien de rationnel) - soit on fait l'erreur de croire être dans le vrai absolu et de juger tous les autres de son arbre. Qui est forcément "le bon arbre", les autres sont des cultistes qui marchent à côté de leur pompe, hein ! wink

D'ailleurs, pour m'amuser à suivre des cours de première année de sociologie, l'idée même de modernisme ou d'archaïsme au niveau de tradition ou de société est archa... Ahem. Obsolète - on s'est rendu compte qu'il n'y avait aucun moyen sérieux de mesurer ce genre de chose.

Je peux avoir un esprit de libriste et être pragmatique quant à l'utilisation des services non-libres.


Je pense que tu veux dire opportuniste ou indulgent : tu acceptes dans certains cas de faire des exceptions au nom de raison qui te sembles justes. ...Et apparemment tu juges illégitime les gens qui sont moins "souple" que toi sur la légitimité de ces "bonnes raisons à faire une concession".

...Or moi je suis pas le plus rigide dans le genre, mais je pense qu'il est nécessaire d'en avoir, parce qu'ils permetteront à tout le monde d'avoir du 100% libre. Si y avait personne pour s'acharner à développer des pilote libre de X carte, on utiliserai tous les machin proprio au nom de notre côté pragmatique tellement plus moderne que cet archaïque qui perd son temps, hein ?
Päreillemnt, Stallman est un gros fossile, plutôt que de se faire chier à faire un GNU/Linux from scratch il lui aurait suffit de faire des concession bien plus efficaces !

Bref. Tu vois où je veux en venir. Tu te focalises sur les cas caricaturaux de gens bernés par des marqueteux pour représenter une classe de gens "convaincus de ce qu'ils font" ; cette représentation relève de la réthorique de l'homme de paille.

Dernière modification par otyugh (24-05-2018 20:49:55)


Agenda du libre : dépannage par des bénévoles pour tout le monde !
Arzano Informatique : dépannage gagne-pain.
Liste de balados (aussi dit "podcast") : emissions audio pro/amateur

Hors ligne

#11 24-05-2018 21:22:55

bendia
Admin stagiaire
Distrib. : Stretch (et un peu Jessie)
Noyau : Linux 4.9.0-2-amd64
(G)UI : Gnome + Console
Inscription : 20-03-2012
Site Web

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Bon, je dois être absolument con pour ne pas comprendre cet article comme les autres hmm (je l'ai partagé ailleurs, c'est pareil). Je comprends de cet article qu'il n'y a rien de binaire (bon, j'ai une formation de biologiste, ça explique probablement des choses tongue ), mais un chemin vers plus de liberté, qui peut s’arpenter en courant, ou en flânant comme un escargot, en rebroussant un peu chemin parfois, bref, il n'y a pas juste 2 catégories hmm

Ben
___________________
La seule question bête, c'est celle qu'on ne pose pas.
file-Re06858991f6f328b4907296ac5cea283

Hors ligne

#12 24-05-2018 21:33:26

otyugh
CA Debian-Facile
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016
Site Web

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Je comprends de cet article qu'il n'y a rien de binaire


Ouais mais ça, c'est évident ?  (du moins en théorie - j'ai cité Foucault sur le sujet, je suis convaincu que ça marche comme ça chez nous - on peut pas s'empêcher de catégoriser tongue)

Du coup "on" pinaille sur le "sens fin". Personnellement sur la généralité je suis d'accord, mais ça n'a pas beaucoup de sens ni d'intêret tant ça me semble... Ce que tout le monde pense déjà.

Dernière modification par otyugh (24-05-2018 21:36:53)


Agenda du libre : dépannage par des bénévoles pour tout le monde !
Arzano Informatique : dépannage gagne-pain.
Liste de balados (aussi dit "podcast") : emissions audio pro/amateur

Hors ligne

#13 24-05-2018 21:40:13

bendia
Admin stagiaire
Distrib. : Stretch (et un peu Jessie)
Noyau : Linux 4.9.0-2-amd64
(G)UI : Gnome + Console
Inscription : 20-03-2012
Site Web

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

otyugh a écrit :

Ce que tout le monde pense déjà.

Ben la preuve que non, et les forum du libre sont remplis de personnes meilleurs libristes que  les autres tongue


Ben
___________________
La seule question bête, c'est celle qu'on ne pose pas.
file-Re06858991f6f328b4907296ac5cea283

Hors ligne

#14 24-05-2018 22:58:13

otyugh
CA Debian-Facile
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016
Site Web

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Mhm. J'essaye de l'appliquer à moi et j'ai pas l'impression de faire ça. Poutre dans mon oeil ? Tu m'a déjà repris sur le sujet du purisme, donc je pense que tu peux me mettre mon nez dans ma crotte, parce que je ne vois pas ce que tu vois é_è

Cependant je comprends bien la tendance de nous autres nevrosés (ou humains) à faire péter l'égo en étant plus pur/dur/long que le voisin. - Il me semble que c'est omniprésent dans la société que je cotoie.

Dernière modification par otyugh (24-05-2018 22:59:33)


Agenda du libre : dépannage par des bénévoles pour tout le monde !
Arzano Informatique : dépannage gagne-pain.
Liste de balados (aussi dit "podcast") : emissions audio pro/amateur

Hors ligne

#15 25-05-2018 11:33:39

hyrr0
Membre
Distrib. : Debain stable
Noyau : 4.9
(G)UI : KDE 5.8 LTS
Inscription : 12-01-2018

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Disons que cette article est mal positionné dans son propos. Il se veut simple mais reste complexe.

Tu coup, il est trop compliqué pour les novices (auxquels il serait plutôt destiné) et trop succin pour les autres (nous).

Un moment, faut bien définir le libre pour réussir à l'expliquer. Tenter de donner des "classes" est une approche simplificatrice mais pourtant efficace quand il s'agit d'expliquer quelque chose. Ca reste faux, mais ça permet de mettre le pied à l'étrier et de creuser par la suite.

T'as raison, y'a rien de binaire. Mais ça, faut pas avoir fait l'ENA pour le savoir. Mais comme y'a rien de "binaire" y'a rien de gravé dans le libre. On peut être libriste et utiliser un téléphone Android. Tout comme on peut être sensible au traitement des animaux sans être vegan. Y'a le dogme et l'interprétation qu'on en fait. L'interprétation est libre à chacun. Et c'est en cela qu'il n'y a pas 4 classes mais n classes qui sont les n utilisateurs du libre et de l'OpenSource.

Si tu veux vraiment prendre le détail : Dans le privateur c'est les conditions d'utilisation qui font tout. T'as du privateur qui n'est pas malsain. Des gens qui protègent leur patrimoine intellectuel sans pour autant venir te pomper ta vie privée. Du coup la réalité est bien plus nuancée que celle qui est présenté. Et le problème de l'article, c'est que l'auteur se veut "catégorique"... il n'ouvre pas à la diversité et n'explique pas concrètement ce que c'est. C'est assez maladroit.

Bon... faut être honnête, je lance ma boîte et, à ce titre, je réalise un petit blog pour la mettre en valeur. J'ai tenté de rédigé un article sur le sujet du libre et je n'en suis toujours pas satisfait depuis près de 2semaines (j'ai d'ailleurs un peu laissé tombé). Même si on connait le sujet, c'est vraiment très compliqué de l'expliquer à tous avec un niveau lexical relativement simple sans prendre les gens pour des abrutis et en leur fournissant les clés dont ils ont besoin. C'est un exercice vraiment compliqué dont on se réalise pas vraiment la charge sans y être confronté. Donc, je suis dur avec l'article, mais je sais pas si j'aurais pu faire mieux. Faut aussi contraster smile Au moins, il a essayé smile

Hors ligne

Pied de page des forums