Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#151 05-11-2010 07:41:12

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

Asmodée a écrit:

Le fait est, et c'est ce que tu sembles oublier, que ces entreprises, privatrices ou non apportent autant au client que le client lui apporte.


Les entreprises sont guidés vers la même pensée unique du privateur et de ce fait soumisent au marché, elles ne peuvent supporter' sans une implication personnelle profonde, ou bien guidé par un choix stratégique vers une partie négligée par les "gros", de libérer ce qu'elles produisent et d'accorder aux "clients" cette même libération.

Par exemple, j'utilise Canon pour les impressions photos, il n'y a pas de marque équivalente pour l'efficacité.
Canon reçoit des billes de windows depuis quelques années et depuis ce temps il n'y a plus de pilote linux proposé par la firme.

Le desirata n'est plus chez l'acheteur mais chez le fournisseur des marchandises, ça s'appelle la dictature des marchés.

Ainsi, tux12 seb95deMLO écrit :

ubuntu tire tout de sid ou de testing


C'est à dire s'organise et exploite sur tous les utilisateurs debian, utilisateurs qui permettent par leurs concours libre et divers de faire évoluer l'utilisation des nouvelles branches en tests et en constructions.

Le rapport n'est plus tourné vers les utilisateurs mais vers les fournisseurs là-aussi.

Amitié, Jojo

Dernière modification par smolski (05-11-2010 14:12:45)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#152 05-11-2010 13:51:22

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

smolski a écrit :

On t'a imposé Ubuntu ? Tu ne connaissais rien au libre avant ?


Oui, on m'a imposé ubuntu pour remplacer windows dont je ne pouvais plus me débattre seul.
15 jours plus tard, mon neveu me dit : Tu es avec ubuntu, essaie debian (etch), tu verras.
Il m'a filé une iso, nous l'avons installé quelques fois ensembles, j'ai pris des notes et voilà.

Debian est séduisant pour ce qu'il représente dans sa conception.
C'est de l'émotion transmise, pas seulement de la technologie.
Voilà pourquoi on quitte windows, pour cette mise en émotion directe du libre (vraiment libre) avec son outil professionnel indispensable.


Ok, c'est ta motivation. Elle est louable et proche de la mienne. Mais ce n'est pas celle de tous et loin de là.

J'entends parler du libre parce que j'en parle beaucoup autours de moi. Je constate que Linux n'est pas inconnu, mais ignoré.


Demande les raisons de cela. Et regarde objectivement si Debian est en mesure, aujourd'hui, de renverser ces raisons.

La rencontre se fait par l'émotion qui nous habite. Ainsi, la première visite est percutante et durable.


Parle pour toi. Je suis d'accord, sans passion initiale, sans motivation, le passage n'est pas possible. Mais ce que j'aimerais que tu intègres, c'est qu'au moins dans mon entourage, ce moteur émotionnel n'est pas la liberté.



Le propos n'est pas qu'il faut ceci pour cela obligatoirement, de manière intégriste, mais que l'usage du libre est aussi l'idée du partage et de la communauté.


Tout a fait. Ce partage est UN des aspects du libre.

rejoignant les fantasmes issus du privateur qui lui est un pur intégriste, justement.


Oui et non. C'est un système différent et archaïque. Je ne renverse pas les rôles : la liberté ne s'est jamais bornée à la liberté du code d'un logiciel. Tu sembles au contraire penser que c'est le cas. Dans ce cas, c'est ton choix, ta représentation de ce qu'est la liberté. Ce que je dis, c'est que de mon côté, et de celui des développeurs Debian eux-même, nous considérons que la liberté ne se limite pas au code mais aussi à ce que l'on peut faire ou non avec sa machine. Pour ma part, je n'ai pas envie qu'on aille me dire ce que je dois mettre sur mon ordinateur ou non : que ce soit en rapport à Windows ou à certains paquets des dépôts. C'est AUSSI être esclave de sa machine que d'utiliser un pilote VESA parce que rien d'autre de libre ne supporte la nvidia 480GTX.

Hors ligne

#153 05-11-2010 14:45:29

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

seb95deMLO a écrit :

a ce que je sais c'est debian qui a 17 ans tandis que ubuntu est arrivée 11 ans apres... donc je le redis ubuntu n'est pas du tout essentiel pour debian, debian a su vivre sans  et saura revivre sans, par contre ubuntu tire tout de sid ou de testing donc tire tout du travaille des dev de debian


Yoho ! On se réveille... Je viens de te dire que de nombreux développeurs Debian travaillent chez Canonical. Si certains peuvent encore maintenir des paquets sous Debian, c'est parce qu'ils travaillent en parallèle sur Ubuntu...

C'est tellement facile de dire qu'ils pompent sans vergogne... Upstart et les mises à jour subséquentes d'init sous Debian sont intimement liés. C'est grace à Ubuntu, sinon ta Debian mettrait toujours 2 minutes complètes à s'allumer sans services et 5 minutes avec des services en réseaux tels que le montage de partitions NFS, etc. Debian n'y est pour rien.

Et comment se dire libriste et reprocher à quelqu'un de reprendre son code source ??? Ça, ça me dépasse...

n'est simplement un retour de manivelle des dev de ubuntu envers debian car les dev debian ont réclamé plus de respect envers leur travaille et un peu de retour de la part de ubuntu...


De nombreux développeurs Debian seraient donc schizophrènes ? Et Ubuntu est libre : si les développeurs "Debian only" veulent du retour, ils peuvent aller chercher les sources... D'ailleurs, le problème initial n'était pas en ces termes. Ce que reprochaient de nombreux développeurs "Debian only" aux développeurs "Ubuntu only", c'est, en gros, la façon ont étaient renvoyés les patches : de gros trucs monolithiques pas vraiment commentés.

Deuxième problème : les déclarations dépassent la réalité. Ce que reprochent certains développeurs Debian, c'est que des développeurs Ubuntu n'arrêtent pas de dire qu'ils contribuent en retour à Debian alors que les patches sont imbitables ou que les retours se font 2 fois dans l'année. C'est ce qui agace : le travail pas fait avec autant de rigueur que l'attend un Debianiste. On en arrive à une situation très frustrante : le travail n'est ni fait ni à faire. On est dans un entre-deux...


pour ce qui est de libre et non libre, tu parle des depots non-free mais a ma connaissance le depots non-free n'est meme pas activé par defaut tout comme contribe du reste. ce qui avec une installation standart te donne du 100% free.


Contrairement à des dépôts comme Debian multimedia, les dépôts contrib et non-free sont SUPPORTÉS et HÉBERGÉS par le projet Debian. Universalité signifie laisser le choix d'avoir un système totalement libre (dans ce cas, tu n'utilises qu'un dépôt) mais AUSSI de pouvoir faire appel à du non libre si nécessaire. Il faut bien comprendre une chose : si pour Debian la liberté, c'est avant tout la liberté du code, ils ne perdraient pas des Go de dépôts à héberger et parfois, maintenir, du non libre.

ce que ubuntu ne fait pas car j'ai pu voire que meme en ayant voulu les pilotes libre ati radeon  je me suis retrouvé avec des morceau de pilote non libre je sais plus exactement quel nom avait le paquet mais en tout cas ça finnissait en truc_firmware-fglrx...


Je te rappelle, ainsi qu'à tout le monde ici qu'Ubuntu laisse clairement le choix des logiciels installables. Debian a "main" "contrib" "non free", Ubuntu a "Main" "Restricted" "Universe" "Multiverse" qui permet d'obtenir le même genre de systèmes (free only, mixte, etc.).
La seule différence, c'est le choix par défaut, déterminé par les desiderata du public cible. Pour Debian, il me semble qu'on nous donne le choix à l'installation entre "main" et "main" + "contrib" + "non free". Pour Ubuntu, on commente une ligne et on passe au "tout libre".

Donc tout ce qui diffère, ce sont les choix par défauts pour deux publics différents. Et, sincèrement, qui garde les choix par défaut ? Surtout pas un geek libriste tongue

meme leur mecene a avoué l'importance de debian mais encore une fois il a aussi dit que debian dependait tout autant de ubuntu chose totalement absurde...


Canonical est l'un des tout premiers mécènes (en terme de fric) de Debian. Il n'y a rien d'absurde là dedans. En outre, dans les faits, Ubuntu sert indirectement à faire connaître Debian. smolski, si ton neveu ne t'avait pas vu utiliser Ubuntu, il t'aurait spontanément proposer d'installer etch ? Franchement, je ne le crois pas.

"c'est grace a nous, c'est nous qui.., on fait tout nous.."


Oui, c'est ce genre de choses qui agacent les développeurs Debian : la différence entre ce qui est dit et ce qui est fait.

et si on regarde ce que canonicale apporte au libre... bein on cherche, par rapport a fedora, a RH, a nowell, ect...


Si on regarde ce qu'il apporte au libre existant sous forme de nombre de commits, d'accord... Mais encore une fois:
1) Libre n'implique pas qu'il faille faire un retour à la communauté : j'utilise principalement python pour coder. Je ne vais pas poster toutes mes extensions tous les jours.
2) Le code d'Ubuntu demeure parfaitement libre et intégrable dans Debian. Tout ce qui lui est reproché, c'est de ne pas, physiquement, rapporter clairement ce code dans Debian et affirmer qu'ils le font.
3) J'en refous une couche : les logiciels développés par Canonical sont libres et open source !


le peu qu'elle fait est surtout avant tout pour eux... 2 projet qui viennent d'eux, simplescan et il me semble l'utilitaire des utilisateurs sous gnome.


Si ça te pose problème, va sur le site du projet de l'application qui te plaît et empaquette-la pour Debian.

Hors ligne

#154 05-11-2010 14:54:14

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

smolski a écrit :

Les entreprises sont guidés vers la même pensée unique du privateur et de ce fait soumisent au marché, elles ne peuvent supporter' sans une implication personnelle profonde, ou bien guidé par un choix stratégique vers une partie négligée par les "gros", de libérer ce qu'elles produisent et d'accorder aux "clients" cette même libération.


Tu sembles oublier feu SUN, Red Hat, Enthought, EDF, mozilla, google, ibm, kitware, etc.
La liste est longue des entreprises qui contribue plus ou moins activement/directement au libre... Ton comprends donc bien que je juge ta généralisation parfaitement excessive.


Le desirata n'est plus chez l'acheteur mais chez le fournisseur des marchandises, ça s'appelle la dictature des marchés.


Dans ce cas précis, il s'agit du maintien d'un monopole. Il ne s'agit pas d'une compétition saine. Ce genre de chose serait proprement impossible avec 3-4 OS principaux se partageant le marcher.

C'est à dire s'organise et exploite sur tous les utilisateurs debian, utilisateurs qui permettent par leurs concours libre et divers de faire évoluer l'utilisation des nouvelles branches en tests et en constructions.


dis un convaincu du libre... Décidément, j'ai du mal à suivre ta conception du libre.

Hors ligne

#155 05-11-2010 15:00:26

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

nous considérons que la liberté ne se limite pas au code mais aussi à ce que l'on peut faire ou non avec sa machine.


Oui, ce que l'on peut faire ou pas de sa machine, et bien d'autres particularismes.

Par le terme de libre, ce que je défends ici, ce n'est pas le dogme du libre.
Ce n'est pas la partie comptable, plus que, moins que.
Je propose à voir et à ressentir le sentiment du libre.
Par exemple (pour ne pas passer tout à fait pour un illuminé), le sentiment de ne pas appartenir à l'outil informatique (la magie intrinsèque véhiculée par le privateur), mais que cet outil m'appartient totalement parce qu'il est conçu et développé pour le faire.

Le privateur se développe sur l'esprit du marché : moins je donne, moins je révèle, plus je possède, plus j'existe.
Point barre. wink

Pas sur celui de la responsabilité directe des individus les uns envers les autres qui est l'expression du sentiment universel de la liberté.

Amitié, Jojo

Edit :

Dans ce cas précis, il s'agit du maintien d'un monopole. Il ne s'agit pas d'une compétition saine. Ce genre de chose serait proprement impossible avec 3-4 OS principaux se partageant le marcher.


Mauvaise pioche pour ta paroisse Asmodée, si on voit la téléphonie mobile, les energies fossiles et les banques.
Je ne te parle pas des bête en cour même, actionnaires assoiffés, dépassés par ce qui arrive de par leurs contentements individualistes.


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#156 05-11-2010 15:14:30

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

smolski a écrit :

Le privateur se développe sur l'esprit du marché [...]

Pas sur celui de la responsabilité directe des individus les uns envers les autres qui est l'expression du sentiment universel de la liberté.


De deux choses pour ne pas trop s'écarter du sujet : UNIX n'était pas libre... Et pourtant, qu'est-ce qu'on pouvait en faire des choses...
De deux, c'est comprendre parfaitement sa machine que faire le choix d'installer un logiciel non libre. Quant à la raison que tu donnes, je suis d'accord, mais j'espère que tu as de bonnes notions en C, C++, python, java, perl, fortran, lisp, haskell, etc. ainsi qu'en mécanique, en électronique, en électromagnétisme et en chimie quantique... Je ne vois pas d'autres solutions pour comprendre ce qu'est ton PC et ne plus le considérer comme une boite noire...

Plus sérieusement, ton argument ne tient que si tu parles les langages cités presque aussi couramment que le français et que tu fais l'effort de lire le code source. Sinon, le côté parano de type "au moins, on sait ce qu'il y a dans un logiciel libre, il n'y a pas d'espions" ne tient pas. Pour le côté "liberté du code", j'espère que tu modifies régulièrement les sources des programmes que tu utilises. Sinon, le côté "le libre me permet de modifier mes programmes comme bon me semble" ne tient pas.  Et enfin, j'espère que tu envoies des patches de ton code modifié au mainteneur du paquet en question, sinon le côté "le libre permet à chacun de contribuer" ne tient pas.

Ce que je veux montrer, c'est que ta notion du "marché" est un archétype grossi et vieilli qui est loin d'être valable partout. De la même façon, la liberté du code que tu sembles tant chérir n'est utile directement que pour le développeur qui veut mettre la main à la pâte. Pour le reste des gens, ils font pire que Canonical : ils prennent sans rien rendre.

Après, je suis d'accord, contribuer au libre, ce n'est pas QUE écrire ou maintenir du code. Écrire de la doc, monter des forums est aussi très louable (sachant que dans ce cas, ce n'est pas directement le libre qui est défendu, mais la communauté). Et en ce qui concerne la partie documentation et entraide, je suis désolé, mais Canonical a des années-lumière d'avance. Et en ce sens, ils contribuent largement plus qu'un Red Hat qui va faire payer le service ou Debian qui n'a pas vraiment de grosse plate forme comme celles maintenu par Ubuntu et/ou Canonical.

Hors ligne

#157 05-11-2010 15:16:26

Clem
Membre
Lieu : Au coin du bois
Distrib. : Stable && Sid
Noyau : 3.16-2 & 3.17-1 *-amd-64
(G)UI : XMonad & Mate(?)
Inscription : 09-03-2010

Re : debian vs ubuntu

Salut
Hum, le débat s'envole smile

Cependant il me semble que chaque partie se retranche dans son camp, ouvrez vos code sources, n'didjuu wink

seb95deMLO a écrit :

ensuite comme tu le dis c'est pas la meme clientelle, quand tu dis qu'un pc c'est ça marche et point barre moi j'aime toucher, comprendre mon pc, etre le maitre de mon pc et non l'esclave...
les debutant peuvent tres bien commencer avec debian,


Oui mais a coté des curieux et des débutants il y a aussi l'énorme majorité de personne pour qui l'ordinateur est un outil qui se borne a produire les résultats attendus. Ces gens là ne vont pas se mettre à bidouiller leur machine alors qu'ils ont déjà tant de choses à faire. Pour eux je pense qu'Ubuntu est une bonne chose ( imprimante, wifi, X qui marche et tout ces petits trucs ) a l'inverse des débutants ( ce qui sous-entends des gens qui veulent apprendre, ce ne sont pas les même que les utilisateurs cités plus haut ).

seb95deMLO a écrit :

ce que je n'aime pas chez ubuntu mais la je m'ecarte, c'est leur mentalité de "c'est grace a nous, c'est nous qui.., on fait tout nous.." et si on regarde ce que canonicale apporte au libre...


Ce n'est pas tant Ubuntu que les utilisateurs qui répendent cette idée, la masse, le "grand public" quoi. Pour beaucoup de gens Linux=Ubuntu. Ce qui est faux bien sur, tout aussi faux que de dire Debian=Linux. Ce serait bien trop réducteur.

smolski a écrit :

ubuntu tire tout de sid ou de testing


C'est à dire s'organise et exploite sur tous les utilisateurs debian, utilisateurs qui permettent par leurs concours libre et divers de faire évoluer l'utilisation des nouvelles branches en tests et en constructions.


En 1 an d'utilisation de Debian je me suis rendu compte de l'avancée de l'utilisation du système ( c'est flagrant ) et la grande majorité de ces amélioration existaient déjà depuis un certains temps sur Ubuntu.
Les Ubunteros sont eux aussi des bêta testeurs de certains logiciels qui sont propres a leurs utilisation ( je pense a upstart par ex. )qui une fois considérés "stable" deviennent des outils par défaut dans Debian ( cf *-dkms qu'Ubuntu utilise déjà depuis un bout de temps).

Asmodée a écrit :

Debian a pour vocation de devenir le système universel. Universel signifie accessible à tous et utile pour tous les usages. Les différentes branches et les différents dépôts sont là pour nous le rappeler.
[...]
La liberté, c'est AUSSI pouvoir choisir un pilote propriétaire parce qu'on en a besoin.


+ 1
J'ai le choix d'utiliser ma wifi et ma CG avec des drivers convenable ou de ne pas les utiliser.
Mais le reproche que je fais à Ubuntu est de ne pas donner le choix : Il impose les drivers ou indique leur installation par une banale notification.

smolski a écrit :

Le desirata n'est plus chez l'acheteur mais chez le fournisseur des marchandises, ça s'appelle la dictature des marchés.


Le libre trouvera bien assez tot un modèle économique viable par peser suffisamment sur la balance smile

Asmodée a écrit :

J'entends parler du libre parce que j'en parle beaucoup autours de moi. Je constate que Linux n'est pas inconnu, mais ignoré.


Demande les raisons de cela. Et regarde objectivement si Debian est en mesure, aujourd'hui, de renverser ces raisons.


J'ai pas compris, neutral Mais si ce que je pense de ce que tu as voulu dire est vrai : "La vérité est ailleurs"
J'ai découvert Win en même temps que GNU/Linux et je ne sait toujours pas utiliser Windows.

Trois raison restent:
1. L'habitude de toute une génération d'utilisateurs d'ordinateurs individuels.
2. L'absence de *grosse* boite de promo/centralisation dans le monde Libre/open-source.
3. Le manque de compatibilitéavec les outils "traditionnels" ( les jeux oui mais aussi certains logiciels professionnels )


DEBIAN:
+
[ ... ]
- et j'en vois pas d'autre...


- La doc roll

@ +

Dernière modification par Clem (05-11-2010 15:18:37)


Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée
Le sommeil de la raison ...

Hors ligne

#158 05-11-2010 15:20:35

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

Mauvaise pioche pour ta paroisse Asmodée, si on voit la téléphonie mobile, les energies fossiles et les banques.
Je ne te parle pas des bête en cour même, actionnaires assoiffés, dépassés par ce qui arrive de par leurs contentements individualistes.


Ah, parce qu'il y a compétition ? Si je parlais de plusieurs OS, c'est en reprenant le schéma normal de la compétition, c'est à dire celui suivi par 99,999% des entreprises : "si mon service n'est pas meilleurs à prix identique, je vais couler". Pas besoin de prendre quelques cas particuliers et de les brandir comme la généralité... Et d'ailleurs, tu crois que les SMS seraient à 11ct s'il n'y avait qu'un seul opérateur ? Alors, pour les accords illicites, d'accord. Mais on est TRÈS loin du monopole et de toute ses dérives.

Hors ligne

#159 05-11-2010 15:41:43

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

Je suis d'accord avec ton analyse Clem. Juste une précision :

Clem a écrit :

Asmodée a écrit :

J'entends parler du libre parce que j'en parle beaucoup autours de moi. Je constate que Linux n'est pas inconnu, mais ignoré.


Demande les raisons de cela. Et regarde objectivement si Debian est en mesure, aujourd'hui, de renverser ces raisons.


J'ai pas compris, neutral Mais si ce que je pense de ce que tu as voulu dire est vrai : "La vérité est ailleurs"
J'ai découvert Win en même temps que GNU/Linux et je ne sait toujours pas utiliser Windows.


Ce que j'ai voulu dire, c'est qu'un certain nombre de raisons entraîne l'impassibilité de l'utilisateur vis-à-vis de GNU/Linux (ils "l'ignore" comme le dit smolski...). Ils l'ignore pour une raison simple : "qu'est-ce que cela va m'apporter ?". Si on regarde Debian de loin, la réponse à cette question est souvent "rien", voire "des emmerdes". Et je ne pense pas que Debian telle qu'elle est change cette image.

Alors qu'Ubuntu est en bonne voie de changer cette image. L'abandon de gnome par défaut peut permettre d'obtenir d'excellents résultats sur la perception de GNU/Linux en général en changeant son image et en proposant quelque chose de nouveau attisant la curiosité smile


Trois raison restent:
1. L'habitude de toute une génération d'utilisateurs d'ordinateurs individuels.
2. L'absence de *grosse* boite de promo/centralisation dans le monde Libre/open-source.
3. Le manque de compatibilitéavec les outils "traditionnels" ( les jeux oui mais aussi certains logiciels professionnels )


Les points 1 et 3 rejoignent ce que j'ai dit. La seconde rejoint ce en quoi je crois : j'aimerais qu'un maximum d'utilisateurs découvrent GNU/Linux, et en ce sens, Canonical pourrait bien jouer le rôle de catalyseur en faisant la promo d'Ubuntu. La marche ensuite pour passer de Ubuntu à une autre distro est si petite que je crois vraiment que ce serait suffisant.

Hors ligne

#160 05-11-2010 16:12:48

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

Dans ce débat, le sentiment paraît être une grosssièreté !

Amitié, Jojo le mal-appris lol

"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#161 05-11-2010 17:12:38

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

Ben... non, pas vraiment... C'est juste qu'il faut comprendre que si les sentiments sont définis comme subjectifs, ce n'est pas pour rien : le subjectif est infiniment difficile à généraliser.

Une motivation est, à sa source, toujours subjective, c'est pourquoi je ne pense pas avoir éludé le sentiment : je lui donne, au contraire, une place centrale. Je n'ai aucun intérêt à utiliser du libre, et pourtant, je le fais. Je n'ai aucun intérêt à faire du prosélytisme pour le libre, et pourtant je le fais. Je sais pertinemment que ma motivation première n'est pas rationnelle.

Alors pourquoi t'emmerder avec du rationnel ? Tout simplement parce que tes sentiments et ta subjectivité dressent Debian comme le meilleur OS disponible pour tout le monde, sous entendant que tout le monde a les mêmes attentes que toi, que tout le monde éprouve ou devrait éprouver le même sentiment que toi à l'égard du libre. Or ce n'est pas juste. J'ai juste voulu te montrer que ce n'était pas le cas et que la majorité des gens vivent très bien comme ça, dusses-tu ne pas être d'accord avec eux. wink

Hors ligne

#162 05-11-2010 18:12:07

Clem
Membre
Lieu : Au coin du bois
Distrib. : Stable && Sid
Noyau : 3.16-2 & 3.17-1 *-amd-64
(G)UI : XMonad & Mate(?)
Inscription : 09-03-2010

Re : debian vs ubuntu

smolski a écrit :

Dans ce débat, le sentiment paraît être une grosssièreté !


Meuh non, mais le sentiment [small]d'un OS[/small] Universel c'est une sacré paire de manche.
J'écris depuis Ubuntu et mon sentiment c'est que : bien que cela marche du feu de Dieu le "Linux pour tout le monde" c'est pas demain la veille ( pas de son, éclairage à 'donf, bidouillage ).
Enfin ça avance quand même smile


Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée
Le sommeil de la raison ...

Hors ligne

#163 05-11-2010 18:38:35

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

Tchap !

Ce que je propose est de considérer la formule originelle, avouée qui a participé à la création de GNU, de GNU/Linux et de Debian.
Historiquement, c'est :

la volonté de quelques hackers d'utiliser l'informatique pour changer le monde vers le sens du communautarisme..


Pas d'introduire le privateur dans l'informatique, ce qui en est l'inverse.

C'est tout à fait mon sentiment personnel, et je m'applique à le diffuser, dans tous mes actes.
Et dans l'informatique aussi, bien que là je suis loin de savoir hacker comme il faut. smile

Argh :

que la majorité des gens vivent très bien comme ça


Ben non.
La majorité des gens ne vivent pas très bien comme ça :

La majorité des gens subi le joug d'une minorité d'assassins.
Le privateur tue la vie sociale de la majorité des gens.
La faim décime la majorité des gens.
La maladie handicape la survie de la majorité des gens.
Et ce n'est pas le cri de leur silence forcé qui doit nous faire oublier, ici et maintenant, que la majorité des gens existent par eux-mêmes, individuellement.

Jo...jo... président ! lol

Dernière modification par smolski (05-11-2010 18:40:14)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#164 05-11-2010 19:02:12

seb95deMLO
Invité

Re : debian vs ubuntu

3) J'en refous une couche : les logiciels développés par Canonical sont libres et open source !


la je te contredis totalement tout leur programme ne sont pas libre launchpad au depart(pendant 3ans il me semble), bazar...

pour ma carte ati tas pas compris ce que je disais, avec l'installation de base il m'avait quand meme foutu des brique de fglrx... hors ma carte ati est tres bien supporté par le pilote LIBRE RADEON et non radeonHD(qui lui me la gere tres mal) et en plus j'ai meme le droit a la 3d en plus reactif... quand le libre est mieu foutu que le proprio je vais pas me priver!!!

sinon un point negatif en tout cas pour moi de debian c'est les produit mozilla, perso je trouve ça ridcule d'avoir encor fait des clones de produit excellent simplement pour une politique non adapté au pc de bureau. je m'explique firefox sort une nouvelle version, deja il y a des failles de securitées comblées mais en plus de nouvelle fonction et debian ne veut pas inclure dans la stable des mises a jour incluant de nouvelle fonction, je trouve ça mal pensé.

amicalement

#165 05-11-2010 19:06:59

pili36
Membre
Lieu : Lille
Distrib. : Debian Jessie / Raspbian Jessie
Noyau : 3.16_amd64 / 3.16_armhf
(G)UI : Xfce / Lxde
Inscription : 03-11-2009

Re : debian vs ubuntu

Non le sentiment n'est pas une grossièreté. D'ailleurs je vais donner le mien.
J'ai commencer sur Ubuntu (à partir de la 8.04). J'ai adoré cette distribution et est appris beaucoup de chose. Ubuntu me paraît être une excellente distribution pour commencer. C'est grâce à cette distribution que j'ai eu le courage d'appliquer ce "proverbe" de Clem [q]Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée[/q].
J'ai migré vers Debian pour 2 raisons essentielles:
    Je suis pas toujours d'accord avec les orientations de Canonical (notamment d'ajouter des logiciels propriétaire payant dans la "logithèque Ubuntu" donc, pour rejoindre seb59deMLO, tout n'est pas libre chez Canonical) (d'ailleurs chez Debian non plus, tout n'est pas libre, mais c'est un choix de l'utilisateur et c'est plus transparent grâce à la section non-free et contrib) et
    Je trouve qu'au fur et à mesure des versions, la qualité d'Ubuntu (que j'utilise au boulot en version 10.04) baisse, mais bon je suis surement grossier puisque ca n'est que mon sentiment smile

En conclusion: Ubuntu est une bonne distribution, surtout pour débuter, mais Debian est un cran au dessus!!! Mais ca n'est que mon avis!

Dernière modification par pili36 (05-11-2010 19:10:53)


Debian Jessie Amd64, Xfce, Lenovo G50, Amd Q4000 4*1,3Ghz, 4Go RAM, Amd Radeon R3
Debian Jessie Amd64, (pour Steam), Xfce, Amd Athlon 860K 4*3.7Ghz, 8Go RAM, AMD Radeon R7 250 2Go
Raspbian Jessie Armhf, Lxde, Raspberry Pi model B

Hors ligne

#166 05-11-2010 19:14:07

Clem
Membre
Lieu : Au coin du bois
Distrib. : Stable && Sid
Noyau : 3.16-2 & 3.17-1 *-amd-64
(G)UI : XMonad & Mate(?)
Inscription : 09-03-2010

Re : debian vs ubuntu

En plus il existe aussi icecat ( qui devait s'appeler iceWeasel lol )

smolski a écrit :

Argh :

que la majorité des gens vivent très bien comme ça


Ben non.
La majorité des gens ne vivent pas très bien comme ça :


Bhen oui mais on ne peut pas être partout sad
Que chacun fasse ce qu'il sait faire avec les outils adaptés smile


Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée
Le sommeil de la raison ...

Hors ligne

#167 05-11-2010 19:19:19

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

Entre reconnaître une vérité :

on ne peut pas être partout


Et dire une contre-vérité :

que la majorité des gens vivent très bien comme ça


Je pense qu'il était nécessaire de relever la situation et d'éclaircir les points de vue.

Tchibâââ ! lol


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#168 05-11-2010 19:29:15

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

[18:08] <Haricophile> Ubuntu c'est génial pour commencer, on ne progresse pas avec un système qui ne se plante pas.
[18:09] <cthuluh> qui ne se plante pas ?
[18:09] <firebird_> Haricophile: heu
[18:09] <cthuluh> ha ha ha ha ha
[18:09] <Haricophile> ^^*
...
[18:16] <cthuluh> propageons le troll sur le forum \o/


Voilà, c'est fait mon gârs ! big_smile


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#169 05-11-2010 19:33:43

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

seb95deMLO a écrit :

la je te contredis totalement tout leur programme ne sont pas libre launchpad au depart(pendant 3ans il me semble), bazar...


Oui oui. Disons alors qu'ils le sont tous maintenant et étaient quasiment tous il y a quelques temps...

pour ma carte ati tas pas compris ce que je disais, avec l'installation de base il m'avait quand meme foutu des brique de fglrx...


Et tu n'as pas compris ce que je disais :
1) Sauf si ça a changé depuis l'an dernier, Ubuntu te propose une liste de drivers. Il ne te les impose pas.
2) Il existe des branches dans Ubuntu comme sous Debian. Une ligne de commentée et Ubuntu ne te proposera que du libre.



sinon un point negatif en tout cas pour moi de debian c'est les produit mozilla, perso je trouve ça ridcule d'avoir encor fait des clones de produit excellent simplement pour une politique non adapté au pc de bureau. je m'explique firefox sort une nouvelle version, deja il y a des failles de securitées comblées mais en plus de nouvelle fonction et debian ne veut pas inclure dans la stable des mises a jour incluant de nouvelle fonction, je trouve ça mal pensé.


Peut-être que la branche stable n'est pas adaptée à ton utilisation ?

Hors ligne

#170 05-11-2010 19:42:28

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

smolski a écrit :

Tchap !

Ce que je propose est de considérer la formule originelle, avouée qui a participé à la création de GNU, de GNU/Linux et de Debian.
Historiquement, c'est :

la volonté de quelques hackers d'utiliser l'informatique pour changer le monde vers le sens du communautarisme..


Pas d'introduire le privateur dans l'informatique, ce qui en est l'inverse.


Initialement, internet a été développé par et pour les militaires et les universitaires. Conclusion, seuls les militaires et les universitaires devraient être autorisés à accéder et publier du contenu sur internet.

que la majorité des gens vivent très bien comme ça


Ben non.
La majorité des gens ne vivent pas très bien comme ça :

La majorité des gens subi le joug d'une minorité d'assassins.
Le privateur tue la vie sociale de la majorité des gens.
La faim décime la majorité des gens.
La maladie handicape la survie de la majorité des gens.
Et ce n'est pas le cri de leur silence forcé qui doit nous faire oublier, ici et maintenant, que la majorité des gens existent par eux-mêmes, individuellement.


Il serait judicieux de ne pas sortir ma phrase de son contexte. Tu as des choses à dire, d'accord, mais ne le fait pas en mon nom ou par opposition à ce que j'aurais pu dire. Je disais donc que la plupart des gens vivent très bien sans les logiciels libres ou, si on prend plus large : de nombreuses personnes sont heureuses et vivent très bien sans partager tes sentiments à l'égard du libre.

Et au sujet de ce que tu viens de dire, je trouve que ce sont des énormités:
1) Qui est cette "minorité d'assassins" et comment tuent-ils des gens ?
2) En quoi le privateur tue-t-il la vie sociale de la majorité des gens ?
3) En quoi la faim a-t-elle un rapport avec le schmilblick ?
4) Idem
5) Idem

Hors ligne

#171 05-11-2010 19:51:10

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

pili36 a écrit :

notamment d'ajouter des logiciels propriétaire payant dans la "logithèque Ubuntu"


En quoi cela est-il dérangeant à la fin ? Si ça ne vous plaît pas, n'installez pas ces logiciels. Personne ne vous oblige à les installer... Pareil pour l'utilisateur lambda s'il est sensible aux considérations libristes... Ubuntu, comme Debian, le permet très simplement en modifiant très légèrement son source.list.

Mais pour les autres dont on croirait, à vous lire, qu'ils n'ont pas le droit d'effleurer l'idée d'un jour installer une distrib, oui, les autres, ils seront bien contents de pouvoir acheter leur musique en ligne à partir d'Ubuntu ou bien d'utiliser skype pour parler à la famille à l'autre bout du monde. Que vous n'aimiez pas skype par principe, d'accord, mais quand il s'agit d'avoir une image en 800x600 dans laquelle on voit quelque chose avec une voix intelligible, étrangement, aucun logiciel libre ne répond à l'appel. C'est dommage, mais c'est comme ça, ce sont les faits.

Et la liberté, c'est aussi pouvoir choisir le logiciel le plus adapté à ses besoins. Sans concessions si on a décidé de ne pas en faire.

Hors ligne

#172 05-11-2010 20:29:16

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

Oui Asmodée, cette reprise dans le contexte est nécessaire, j'aurai dû l'appuyer.
Ici, je ne suis pas manichéen mais maladroit, je te présente mes excuses.

Ça n'enlève rien à mes propos, si tu ôtes la personnalisation, nous sommes dans un monde devenu associal et nous en portons la responsabilité collectivement.

Pour ce qui est du rapport avec internet, ce n'est pas mon propos particulier.
Je reprends pour les cancres près du radiateur :

Le hackage est l'introduction dans la vie sociale de l'outil informatique avec un but précis :

Changer la société pour y inscrire le communautarisme.


Le privateur par définition et nature, brime cette source.
Le libre la perpétue.

Voilà en quoi je garde le sentiment d'être en accord avec le libre, et non de l'être avec du mitigé.
L'eau froide mis dans de l'eau chaude ne donne pas de l'eau chaude, mais moins.
Cela donne en réalité de l'eau qui n'est plus chaude. Point barre ! wink wink

1) Qui est cette "minorité d'assassins" et comment tuent-ils des gens ?
2) En quoi le privateur tue-t-il la vie sociale de la majorité des gens ?
3) En quoi la faim a-t-elle un rapport avec le schmilblick ?


Là, si on ne le sait déjà par soi-même.

Amitié, Jojo la chaufferette tranquille. lol

Edit :

Mais pour les autres dont on croirait, à vous lire, qu'ils n'ont pas le droit d'effleurer l'idée d'un jour installer une distrib,


Euh, tu prends contagion du manichéisme ? big_smile

Proposition d'une définition claire de ce qui forme le privateur :

Ce qui appartient à tous ne m'appartient pas à moi.


Tchibâââ ! lol

Dernière modification par smolski (05-11-2010 20:58:48)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#173 05-11-2010 20:40:10

Haricophile
Adhérent(e)
Lieu : Pignans (Var)
Distrib. : SID
Noyau : 4.0.0-1-amd64
(G)UI : Mate / i3 selon...
Inscription : 14-09-2009

Re : debian vs ubuntu

Déjà je mettrais une très grosse nuance entre un logiciel payant opensource et un logiciel payant ne fournissant que un binaire difficilement contrôlable et immodifiable. Dans le premier cas, on vend un service, dans le deuxième une rareté de ressource en contrôlant l'utilisateur, c'est à dire côté utilisateur on fait payer de la restriction sans cause technique, c'est à dire de la moins-value.

Je pense aussi aux logiciels concernant le matériels qui sont fermés sans raison. Ils vendent du hard, pourquoi s'enquiquinent-t-ils a faire du soft verrouillé sans réelle valeur ajoutée ?

« Un optimiste, explique Raymond Aubrac, n’est pas un être satisfait, content de la situation actuelle. C’est quelqu’un qui pense qu’il peut faire quelque chose qui servira. »

Hors ligne

#174 05-11-2010 22:13:05

maxo
Membre
Lieu : Condé en Brie
Distrib. : Debian 5.0
Noyau : Linux 2.6.26
(G)UI : Gnome 2.20
Inscription : 30-10-2010

Re : debian vs ubuntu

J'avoue que votre débat dépasse ma compréhension du libre,chacun déploie ses visions philosophiques libristes mais il faut laisser aux concepteurs de tel ou telle distrib un minimum de choix , déjà pour tirer des ressources financières,pour pouvoir les injecter dans l'Open-source.Dans ce bas monde rien n'est gratis.Un serveur coûte même s'il est hébergé par un acteur du libre.Nous devrions avoir une pensée, pour tout ce monde qui croit et qui mette des outils aussi bien logiciels que langages à notre disposition.Rien n'est parfait mais nous choisis la moins mauvaise.
Amitiés A+

Hors ligne

#175 05-11-2010 22:28:05

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

Salut maxo et bienvenue à ce débat ! smile

Oui, rien n'est parfait, nos choix et ce que l'on nous propose tout autant, tu as raison.
Ça n'empêche pas la vigilance, non ?

Pour en savoir un peu plus entre libre et open source :
http://debian-facile.org/forum/viewtopic.php?id=1878

Amitié, Joel

"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

Pied de page des forums