Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#176 06-11-2010 11:00:09

maxo
Membre
Lieu : Condé en Brie
Distrib. : Debian 5.0
Noyau : Linux 2.6.26
(G)UI : Gnome 2.20
Inscription : 30-10-2010

Re : debian vs ubuntu

Bonjour smolski,
Nous avons un choix et nous l'excerçons avec viligeance.Mais dans la pratique les idées sont fédératrices dans la mesure où une une grande majorité des acteurs approuvent les objectifs selon le principe de la charte Debian.La liberté est une notion infiniment complexe même dans le domaine informatique.
Le danger est ailleurs par exemple le Cloud Computing est une menace très réelle non pas sur nous petit utilisateur même si quelquefois nous imcorporons des logicels privatifs comme Flash ou mon cas un pilote écrit par le fabricant du matériel.Nous n'avons que peu de données sensibles et la nature même du système Linux nous offre une grande sécurité pour peu qu'on se penche sur sa documentation.
Le Cloud Computing lie les mains de l'utilisateur envers une société de service.Au dépard,l'idée est belle,la mutualisation des ressouces permet un coùt moindre autour de la maintenance.
Il faudrait ouvrir une discussion même si si cela doit gentillement troller.
Amitiés ,maxo
A+

Hors ligne

#177 06-11-2010 12:57:03

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

Il faudrait ouvrir une discussion même si si cela doit gentillement troller.


Chose faite au bar !
http://debian-facile.org/forum/viewtopi … 497#p24497

Entrez les troll faire la fête,
sans vergogne et sans prise de tête.


Mouaaaaaaaaaaaaaah big_smile

Dernière modification par smolski (06-11-2010 14:04:30)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

En ligne

#178 07-11-2010 01:16:03

Clem
Membre
Lieu : Au coin du bois
Distrib. : Stable && Sid
Noyau : 3.16-2 & 3.17-1 *-amd-64
(G)UI : XMonad & Mate(?)
Inscription : 09-03-2010

Re : debian vs ubuntu

Je voudrais troller sur le sujet suivant:
Peut-on troller sans vergogne et sans prise de tête.

Moi j'en suis capable ( et je trouve dans cette façon de troller toute la saveur du débat raisonnable ) smile
Mais qu'en est-il du monde et que sont les constatation des épistémiologistes traquant les métamorphose de troll en flamware. big_smile

pili36 a écrit :

C'est grâce à cette distribution que j'ai eu le courage d'appliquer ce "proverbe" de Clem [q]Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée[/q].


C'est pas un proverbe, c'est de la pub tongue

Dernière modification par Clem (07-11-2010 06:57:42)


Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée
Le sommeil de la raison ...

Hors ligne

#179 07-11-2010 09:11:49

Clem
Membre
Lieu : Au coin du bois
Distrib. : Stable && Sid
Noyau : 3.16-2 & 3.17-1 *-amd-64
(G)UI : XMonad & Mate(?)
Inscription : 09-03-2010

Re : debian vs ubuntu

Non, c'est vraiment plus fort que moi, je devais en remettre une couche:

Propos d'un ouindowsiens sur ubuntu-fr :

Potentiellement linux est peut être mieux que windows mais celui-ci livre sur un plateau tout ce que l'on a besoin alors que sur linux tout est possible mais il faut bidouiller encore et encore, votre passion n'est pas partagé par tous, je le répète... Clairement ubuntu l'une des seule distribution pour les non-bidouilleurs va peut être réussir à renverser la tendance notamment sur les netbook et tablettes où windows est un peu en retard mais pour ça il faudra du financements,beaucoup de compétences et une certaine permissivité et plus ça avance plus ubuntu dévie de la "philosophie du libre" pour se développer ce qui illustre finalement tout ce que je raconte.


Rhaâ il est bien velu celui là lol mais quelque part j'aurais bien du mal à lui donner tort.

Le fil est ici : http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=427627&p=1
Je vous invite à le parcourir il est vraiment intérressant ... Et dans la ligne direct des échanges récents sur ce débat.

Dernière modification par Clem (07-11-2010 09:23:25)


Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée
Le sommeil de la raison ...

Hors ligne

#180 07-11-2010 13:09:41

maxo
Membre
Lieu : Condé en Brie
Distrib. : Debian 5.0
Noyau : Linux 2.6.26
(G)UI : Gnome 2.20
Inscription : 30-10-2010

Re : debian vs ubuntu

Bonjour Clem,
J'ai abandonné Win quand la Ver était 3.11 cela ne date pas d'hier.Mon dernier ordi acheté était sous Vist? .Quel bordel! pour la faire marcher correctement,j'ai du essuyé les platresAprés j'ai testé beaucoup de distrib Linux j'avoue que jai choisi Debian pour sa stabilité et gnome pour le bureau malgrès une certaine lourdeur il est est très bien documenté.J'avoue que je ne conseille pas Debian si vous n'avez pas une grande curiosité informatique, chercher la commande qui vous sauve d'un plantage annoncé demande une bonne dose patience, mais cela permet d'explorer son système avec finesse.
J'ai toujours à coté de mon clavier le guide de survie du système Linux.
Je reconnais depuis plusieurs versions les développeurs Debian ont fait un grand effort de rationnalisation pour plus de facilité à maintenir le système.Rien que pour cela, ils méritent toute notre gratitude.
A+
Maxo

Hors ligne

#181 08-11-2010 01:05:40

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

smolski a écrit :

Oui Asmodée, cette reprise dans le contexte est nécessaire, j'aurai dû l'appuyer.
Ici, je ne suis pas manichéen mais maladroit, je te présente mes excuses.


Pas de mal smile

Le privateur par définition et nature, brime cette source.
Le libre la perpétue.


Dans l'idée, oui... Dans la pratique, si tout appartient à tout le monde, alors pas d'échange, pas de recherche du mieux, pas de possibilité de maintenir ce mieux... En plus, l'histoire nous montre que le communautarisme "gratuit" n'a jamais vraiment fonctionner. Une des raisons les plus fortes est la destruction de toute forme de reconnaissance. Cela a toujours poussé à un nivellement vers le bas. Alors que la compétition a toujours poussé à se dépasser.

Bien sûr, "comme d'hab'" j'ai envie de dire, l'excès de compétition est mauvais. Mais croire à une société fondée exclusivement sur le partage, non seulement n'est pas réaliste, mais en plus s'est toujours terminé sur échec par le passé.

Voilà en quoi je garde le sentiment d'être en accord avec le libre, et non de l'être avec du mitigé.


De mon côté, j'ai l'impression que tu ne vois qu'un seul et unique aspect des choses. Je suppose donc que si je te dis que GNU/Linux n'existerait pas aujourd'hui sans le propriétaire, de façon directe et indirecte, tu ne me croirais pas...


1) Qui est cette "minorité d'assassins" et comment tuent-ils des gens ?
2) En quoi le privateur tue-t-il la vie sociale de la majorité des gens ?
3) En quoi la faim a-t-elle un rapport avec le schmilblick ?


Là, si on ne le sait déjà par soi-même.


Non, effectivement, j'ai bien l'impression que tu ne sais pas toi-même... Le coup de ils veulent nous tuer. ils veulent faire des profits juteux au détriment de tout et de tous... Je connais... C'est un refrain que j'entends tout le temps et c'est bizarre comme il s'estompe quand je demande des précisions : au mieux, on me donne des exemples parfaitement particuliers et ponctuels ou alors des généralisations abusives, au pire, on ne me donne rien.

Proposition d'une définition claire de ce qui forme le privateur :

Ce qui appartient à tous ne m'appartient pas à moi.


Le privateur ou le libre ?

Hors ligne

#182 08-11-2010 01:22:37

Haricophile
Adhérent(e)
Lieu : Pignans (Var)
Distrib. : SID
Noyau : 4.0.0-1-amd64
(G)UI : Mate / i3 selon...
Inscription : 14-09-2009

Re : debian vs ubuntu

Asmodée a écrit :

De mon côté, j'ai l'impression que tu ne vois qu'un seul et unique aspect des choses. Je suppose donc que si je te dis que GNU/Linux n'existerait pas aujourd'hui sans le propriétaire, de façon directe et indirecte, tu ne me croirais pas...


J'ai un peu peur que ce soit un argument proche en valeur de ceux qui disent que la guerre favorise l'économie et l'armée la recherche...  Ce n'est pas parce que les bipèdes terriens on un comportement.... disons "non optimisé" qu'il n'existe pas d'alternatives bien plus optimales et performantes.


« Un optimiste, explique Raymond Aubrac, n’est pas un être satisfait, content de la situation actuelle. C’est quelqu’un qui pense qu’il peut faire quelque chose qui servira. »

Hors ligne

#183 08-11-2010 04:02:23

Clem
Membre
Lieu : Au coin du bois
Distrib. : Stable && Sid
Noyau : 3.16-2 & 3.17-1 *-amd-64
(G)UI : XMonad & Mate(?)
Inscription : 09-03-2010

Re : debian vs ubuntu

'Jour

Haricophile a écrit :

Asmodée a écrit :

De mon côté, j'ai l'impression que tu ne vois qu'un seul et unique aspect des choses. Je suppose donc que si je te dis que GNU/Linux n'existerait pas aujourd'hui sans le propriétaire, de façon directe et indirecte, tu ne me croirais pas...


J'ai un peu peur que ce soit un argument proche en valeur de ceux qui disent que la guerre favorise l'économie et l'armée la recherche...


Bhen en fait plus qu'un argument ça ma semble être plutôt un constat.
A l'aube des Unix la notion de propriétaire et la fermeture des sources n'existait pas. Ce qui n'empéchait pas les boites de vendre leurs logiciels ( avec les sources ). Après, est-ce la cause de l'essor du net ou la "vulgarisation" de l'informatique cette notion est apparue ( qui, que, quoi, comment ; J'en sais foutrement rien ).
S'en suis la légende de RMS et de son imprimante : D'où il ressort que sans le proprio pas de RMS et pas de FSF donc pas de libre (au sens large ). Cqfd (oui d'accord c'est bancal tongue )

Asmodée a écrit :

smolski a écrit :

Proposition d'une définition claire de ce qui forme le privateur :

Ce qui appartient à tous ne m'appartient pas à moi.


Le privateur ou le libre ?


C'est vrai que c'est ambigüe lol

Asmodée a écrit :

C'est un refrain que j'entends tout le temps et c'est bizarre comme il s'estompe quand je demande des précisions :


Moi je sais ce sont les Archontes roll [small]C'est d'un sérieux tiens ...[/small]

maxo a écrit :

Bonjour Clem,
[ ... ]
Je reconnais depuis plusieurs versions les développeurs Debian ont fait un grand effort de rationnalisation pour plus de facilité à maintenir le système.Rien que pour cela, ils méritent toute notre gratitude.
A+
Maxo


+ 1000  Les alternatives (existantes ou à naitre) à Windows et Mac méritent d'être véritablement reconnues.

maxo a écrit :

J'ai abandonné Win quand la Ver était 3.11 cela ne date pas d'hier.Mon dernier ordi acheté était sous Vist? .Quel bordel! pour la faire marcher correctement,j'ai du essuyé les platresAprés j'ai testé beaucoup de distrib Linux j'avoue que jai choisi Debian pour sa stabilité


Idem, a ça près que j'ai découvert l'ordinateur avec Vista et Linux en dual-boot (pas mal d'essais avant de me fixer sous Debian). Je me suis mis à essayer de découvrir en parrallèlle les deux systèmes. Après quelque semaines de bidouilles j'avais une Debian fonctionnelle mais je n'avais pas pu tirer quoi que ce soit de ce £*§&é"'(  de Vista. J'ai appliqué ma signature à ce moment là.

Ma (ridicule) expérience personnelle me fait *affirmer* que les systèmes GNU/[small]Linux[/small] ne sont pas plus compliqués que les Win$ et autres et ( là se profile un problème qui me semble insoluble ) que l'idéal de l'utilisateur autonome est une chimère.

On aura toujours besoin de fournisseurs de services, d'association ou d'entreprises "empaquetrice" et garante de la qualité du ou des logiciels, de rédacteurs de documentation et de références (et je ne parle même pas des créateurs de logiciels)... etc ...
Que ce soit sur un système libre ou pas l'utilisateurs restera toujours tributaire de qqch ou qqn sad

Zebda, un groupe que j'adore toujours même après sa dislocation disait : "Libertad est un mensonge, faut qu'on le sache" et en voyant la vie telle qu'elle est je ne peux pas dire le contraire. Notre addiction croissante à l'informatisation nous pousse inéluctablement dans la gueule béante de la matrice.

Après une diatribe pareil même Zaratoushtra (74 wink ) le crépusculaire va passer pour un bisounours sad

Aaargh, bon je vais prendre mes antidépresseurs, arrêter la musique triste et pioncer big_smile

@Haricophile:

Haricophile a écrit :

Ce n'est pas parce que les bipèdes terriens on un comportement.... disons "non optimisé"


Tu ne serais pas suffisamment geek pour vouloir redémarrer ta vie en mode de récupération, des fois wink
@ +
'Nuit


Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée
Le sommeil de la raison ...

Hors ligne

#184 08-11-2010 04:19:51

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

Oui... Ce genre d'arguments est le genre "indirect" auquel je faisais référence... C'est vrai que dans ce cas, on balaie des arguments qui vont de "Richard Stallman n'aurait jamais eu l'idée du logiciel libre s'il n'y avait pas eu cette imprimante aux drivers propriétaires" à "Windows, c'est tellement pourri pour certaines utilisations qu'il y a un vide qu'il a fallu combler" en passant par "Sans l'exemple donné par les Unix, pas de Linux... Et si Unix avait été Open Source et gratuit, pas besoin de Linux, ni GNU, etc." et "la plupart des normes et paradigmes utilisées aujourd'hui ont, à l'origine, été développée et financées par et pour des sociétés privées".

Pour moi, ces arguments tiennent. Mais certains diront que je suis de mauvaise foi... Pourtant, je ne le pense pas...

Par contre, le monde propriétaire a largement, et aujourd'hui encore, investi dans le libre... IBM, SUN, ORACLE, Google, etc. investissent beaucoup de capitaux dans le logiciel libre. C'est bien grâce à eux que GNU/Linux est ce qu'il est: le but n'est pas tout à fait désintéressé (c'est du donnant-donnant), mais il faut dire ce qui est : de nombreux développeurs crèveraient de faim si ce genre d'entreprises n'investissaient pas. Et à ma connaissance, ce n'est pas avec le libre que ces entreprises ont fait fortune. Donc oui : les entreprises privatrices ont massivement et continuent massivement d'investir dans GNU/Linux. Pour parler d'une distribution qu'on connaît bien, c'est un riche businessman qui la maintient à flot, et avec elle, de nombreux contributeurs de Debian.

De la même façon, raison "directe" moins glorieuse : IBM détient un demi-millier de brevets qui pourraient entraîner la mort de GNU/Linux s'il portait plainte. Mais IBM ne veut pas porter plainte et aide plutôt la communauté (en fait, c'est le principal "investisseur" de GNU/Linux).

Enfin, certaines entreprises et associations se sont constituées pour acquérir et/ou déposer des brevets pour PROTÉGER légalement GNU/Linux. Sans cette garantie de "propriété", de même, sans les licences (par définition restrictives puisqu'une licence dit ce que l'on a le droit de faire ou non avec le logiciel), pas de GNU/Linux. Ces brevets et licences sont des règles pour imposer la liberté du code et d'autres choses (la GPL, les licences BSD et autres sont différentes et introduisent toutes des clauses restrictives). Sans cette notion de "propriétaire", pas de notion de brevet et de propriété intellectuelle. Sans ces deux notions, pas de notion de licence, et sans licences pour imposer la liberté du code, le monde du libre éclate.


Donc c'est super de cracher sur le propriétaire après l'avoir forké dans tous les sens, après se faire payer majoritairement par lui et après faire appel à une forme de propriété, vous avez juste la mémoire bien courte... Alors, si c'est réellement la liberté qui vous intéresse, ce n'est pas Debian qu'il faut prendre... Ni Ubuntu du reste... Essayez plutôt http://www.gnewsense.org/Main/HomePage. Ça marche très bien. Si vous voulez l'utiliser pour de la production en vidéo, graphisme, il faudra attendre que votre ordinateur neuf ait 2 ans par contre et possède une carte ATI. Si vous voulez aller sur youtube, vous pourrez attendre autant de temps pour que le plugin Gnash soit suffisament avancé. Pour le wifi, point de salut en dehors de atheros. La webcam, n'y pensez pas... Si vous faites parti des rares chanceux qui peuvent y penser, de toute façon, à quoi ça servirait ? À envoyer une image en 50x50 fait de 16 gros pixels à un ami distant... Sinon, pas de son, ni d'imprimante récentes. J'en passe.

Vous verrez donc ce que le 100% libre peut offrir aujourd'hui. Vous le vivrez sûrement très bien, mais certains doivent bosser avec leur ordinateur, et sans pilote proprio, pas de salut, sans firmware close source, pas de salut et sans logiciels proprio, là, c'est bon... parce que je peux me connecter à une station Windows distante. C'est triste, mais c'est ainsi.

NB: pour la FSF, Debian n'était pas libre à cause de l'inclusion de bouts de codes proprios dans le kernel (1ere chose), mais AUSSI parce qu'elle continue à soutenir des dépôts contenant des paquets non-libres.

Pour les contributeurs Debian, le système de dépôts permet de laisser un choix limpide à l'utilisateur, pour la FSF, Debian soutient le non libre. Donc je le répète encore, je me demande si vous avez choisi la bonne distribution.

Hors ligne

#185 08-11-2010 07:51:08

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

Oulà !

Bon, on se fait un petit récapitulatif :

Pour un privateur :

Ce qui appartient à tous ne m'appartient pas à moi.


Un privateur vit avec le sentiment de la vie éternelle : il doit déposséder les autres pour exister.
Voir le film : Vous ne l'emporterez pas avec vous de Capra :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vous_ne_l% … _avec_vous
Il ne s'agit pas de posséder en propre, mais de priver autrui, de prédater le commun !

Pour le libre, la formule serait :

Ce qui appartient à tous m'appartient aussi à moi.


L'inverse de la prédation, l'utilisation raisonnée par chacun des richesses et possibilités communes : les energies, la politique, les activités sociales,  l'art...

Et rien ne sert de présenter la privation de l'indispensable comme un fait de partage !
La privation de l'indispensable, parce qu'elle est une atteinte à la dignité et au respect dû à la personne est une privation intôlérable.
C'est justement un acte privateur par définition.

Il existe de nombreux exemples de communauté sans privauté personnelle, parfaitement épanouissante pour chacun.
Leurs limites ont toujours été la prédation venue de l'extérieur dont la puissance n'a été qu'un simple effet de nombre sans autre raison.


Asmodée écrit :

"la plupart des normes et paradigmes utilisées aujourd'hui ont, à l'origine, été développée et financées par et pour des sociétés privées".

Pour moi, ces arguments tiennent. Mais certains diront que je suis de mauvaise foi... Pourtant, je ne le pense pas...


Une privation intellectuelle équivaut à considérer la particularité innée humaine à l'invention et à la créativité comme un lieu de prédation.
Rien de ce qu'un humain ne sait, fait ou utilise aujourd'hui n'est étranger à l'histoire entière de l'humanité.
Le but de ces sociétés privés restent la saisie des éléments communs sans autres nécessité que de les retirer aux autres.

L'humanité a subsisté en tant qu'espèce par son sens inné de la communauté.
En faire une prédation, c'est conduire notre espèce à la destruction.

Pour les contributeurs Debian, le système de dépôts permet de laisser un choix limpide à l'utilisateur, pour la FSF, Debian soutient le non libre. Donc je le répète encore, je me demande si vous avez choisi la bonne distribution.


Pourquoi juger l'outil sans tenir compte du contexte et de ce qu'on en fait techniquement ? wink
Debian est un outil bien adapté pour le libre. S'en priver, c'est stupidement se conduire en privateur idéologue.
smile

Tchibâââ ! lol

Dernière modification par smolski (08-11-2010 07:55:05)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

En ligne

#186 08-11-2010 08:50:44

Clem
Membre
Lieu : Au coin du bois
Distrib. : Stable && Sid
Noyau : 3.16-2 & 3.17-1 *-amd-64
(G)UI : XMonad & Mate(?)
Inscription : 09-03-2010

Re : debian vs ubuntu

Je proteste :

Asmodée a écrit :

Donc je le répète encore, je me demande si vous avez choisi la bonne distribution.


Oui et 10 fois oui :

Asmodée a écrit :

Alors, si c'est réellement la liberté qui vous intéresse, ce n'est pas Debian qu'il faut prendre... Ni Ubuntu du reste... Essayez plutôt http://www.gnewsense.org/Main/HomePage. Ça marche très bien. Si vous voulez l'utiliser pour de la production en vidéo, graphisme, il faudra attendre que votre ordinateur neuf ait 2 ans par contre et possède une carte ATI.


Il se trouve que gnewsense est basée ( elle aussi ) sur Debian  ( cf =  http://www.gnewsense.org/FAQ?action=sho … Candwhy.3F )

Will gNewSense 3.0 be based on Debian instead of Ubuntu, and why?

Yes, because:

    * Debian separates free and non-free software better, so it's easier to make a fully free derivative out of it.
    * Debian supports the architectures we want to support (e.g. MIPS).
    * it suits our infrastructure better (easier development).


Par ailleurs tout marche bien avec gnewsense chez moi ( sauf la wifi forcément ) comme tu le souligne les pilotes libres ati sont bons et suffisent a mon utilisations. Mais j'ai été en outre surpris de constater la fluidité du pilotes nouveau.
Donc ce que l'ont fait avec gnewsense ont peut le faire avec Debian, les dépots non-free n'étant *jamais* activés par défaut. ( bon après utiliser Katia  ou Inventor en VB...heu... neutral  lol ). La seule diférence entre les deux est que Gns n'inclue pas de dépots non-free mais rien ne nous oblige à les activer pour Debian (oui vous le devinez pour moi ce dérivé n'a que peu d'intérêts) .

Asmodée a écrit :

NB: pour la FSF, Debian n'était pas libre à cause de l'inclusion de bouts de codes proprios dans le kernel (1ere chose),


L'extractions des firmware est déjà bien avancée ( paquet firmware-linux-nonfree ).
Au final Debian est à mon sens une des plus libriste des distribution par le simple fait qu'elle n'impose pas ni la liberté ni l'utilisation de firmwares.

En outre un libriste "intégriste" choisira sa machine et ils sont loin d'être majoritaire. Un libriste modéré (dont je fait partie) fera au mieux et ajustera ses exigeances selon ses besoins.

smolski a écrit :

L'humanité a subsisté en tant qu'espèce par son sens inné de la communauté.
En faire une prédation, c'est conduire notre espèce à la destruction.


Par un sens inné de la communauté prédatrice plutot neutral

smolski a écrit :

Il existe de nombreux exemples de communauté sans privauté personnelle, parfaitement épanouissante pour chacun.
Leurs limites ont toujours été la prédation venue de l'extérieur dont la puissance n'a été qu'un simple effet de nombre sans autre raison.


Je t'envie ton optimisme smile

Bonne journée à tous ( chez moi il flotte comme vache qui pisse hmm )

Dernière modification par Clem (08-11-2010 09:02:19)


Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée
Le sommeil de la raison ...

Hors ligne

#187 08-11-2010 11:13:58

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

Clem a écrit :

Par un sens inné de la communauté prédatrice plutot


Bah, il est plusieurs exemples historiques de civilisation prédatrice d'une autre qui n'a finalement que mis en commun le meilleur de chacune d'elle.

Historiquement, le développement des communautés libres est continuelle, l'effacement des unes n'est pas la fin de toutes.

Le principe de la communauté libre est inné dans la racine des espèces vivantes.
Par exemple, il se pratique au quotidien, comme je le trouve ici, sur ce forum, il est inscrit en nous, dans notre nature génétique.
Je le crois issu de la nécessité sexuelle à nous reproduire continuellement et avec succès.
Cette nécessité implique la mise en commun du patrimoine génétique de chacun avec la communauté la plus grande des individus, sous peine de disparition totale.
Je pense que ce mouvement inné est le chaînon du libre, le sentiment du libre et son implication quotidienne dans notre vie.

Faisons l'amour, pas la guerre !
Et là, je ne parle pas seulement de reproduction sexualisée, mais aussi intellectuelle et artistique.

C'est de l'optimiste ça, ou un joyeux constat posé lucidement sur le vivant ? lol

Amitié, Jojo


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

En ligne

#188 08-11-2010 11:48:39

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

smolski a écrit :

Debian est un outil bien adapté pour le libre. S'en priver, c'est stupidement se conduire en privateur idéologue.


Change Debian par Ubuntu et ce que tu dis est tout aussi vrai... Mes raisonnements par l'absurde ne se cantonnent pas à Debian wink

Hors ligne

#189 08-11-2010 12:29:34

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

Change Debian par Ubuntu et ce que tu dis est tout aussi vrai...


Effectivement, sans Debian je serai certainement avec Ubuntu.

Mon expérience avec Ubuntu a été la première construite avec le libre et a duré :
15 jours.

Mon expérience avec Debian est de :
25 mois, 18 jours une poignée d'heures et de secondes... big_smile

Il n'y a pas photo :
Ubuntu m'a laissé un sentiment d'utilisation sous contrainte, semblable à celui diffusé par le privateur.
Debian répond parfaitement à mon attente d'utiliser un outil le plus librement et le plus facilement possible en le partageant avec le maximum de personnes.:)

Le subjectif, c'est pas mesurable.
Eh oui, ça ne veut pas dire qu'il est faux ni qu'il ne peut être communiqué entre nous sans valeur d'argument. smile

Nota :
L'utilisation d'un outil ( informatique ou autre) ce fait par l'anesthésie de la partie de notre être que cet outil remplace ou multiplie.
(C'est grosso modo du Mac Luhan (pour comprendre les medias) dans le contexte.)
Il y a un effacement de la technicité d'un outil dans notre perception lors de son utilisation et une valeur de ressenti qui nous indique pourtant la portée de cet outil.
Il serait dommage que cette valeur somme toute essentielle passe au second plan par défaut de compréhension des phénomènes qui l'animent.
(Nous ne comprenons pas ce qu'est le sentiment ni sa portée sur le réel quoi.)

Je crois que cette valeur est telle chez les dev lorsqu'il pratique sur debian et n'est pas parfaitement identique lorsqu'ils pratiquent pour ubuntu.
Il me vient à savoir que des dev communs aux deux ont montré quelques agacements envers ubuntu et la prédation de leur travail commun, non ?

Ah ! Peut-être encore quelques élucubrations :
de poëtes affamé pendu dans leur cellule avec son lacet
et qui chantent, chantent, soir et matin,
narguant fantômatiquement toute la maréchaussée !

d'après Charles Trenet - Je chante !
http://www.frmusique.ru/texts/t/trenet_ … chante.htm

Bon, je me calme, des messieurs en blouses blanches viennent d'entrer et

Dernière modification par smolski (09-11-2010 22:06:47)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

En ligne

#190 09-11-2010 13:08:54

seb95deMLO
Invité

Re : debian vs ubuntu

j'arrive plus a vous suivre c'est toujour debat sur ubntu/debian ou c'est devenu proprio/libre???:P

sinon on peut aussi debattre de opensource(T.Linus) et logiciel libre(R.Stallman).

#191 09-11-2010 13:15:32

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

essaie là :
http://debian-facile.org/forum/viewtopic.php?id=1878

wink

Sinon, les motivations personnelles de chacun implique effectivement une vision beaucoup plus large que le simple point de vue purement technique.

Tchap ! smile

Dernière modification par smolski (09-11-2010 13:19:34)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

En ligne

#192 09-11-2010 21:52:15

maxo
Membre
Lieu : Condé en Brie
Distrib. : Debian 5.0
Noyau : Linux 2.6.26
(G)UI : Gnome 2.20
Inscription : 30-10-2010

Re : debian vs ubuntu

bonjour,
Le débat tourne en rond.J'avoue que je suis pas un intégriste fanatique du libre,le choix qui nous est donné colle plus à ma façon de pensée. L'être humain évolue dans une communauté et toujours à coté d'autres. on vit dans un monde infiniment complexe,sans cette diversité on devient que des robots.Seul le temps permet d'avoir une vue d'ensemble.Se poser des questions est salutaire mais poser un débat entre Debian et Ubuntu semble stérile nous ne pourrons jamais trouver un terrain d'entente.Chacun voit midi à sa porte.
Bonsoir   A+

Hors ligne

#193 09-11-2010 22:07:38

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : debian vs ubuntu

poser un débat entre Debian et Ubuntu semble stérile


Oui, si on veut [Résoudre] quelque chose.
smile

En apportant ainsi chacun sa petite pierre à la continuité de ce fil, il me semble au contraire que l'on évite la stérilité propre au fanatisme.

Toutefois, il est vrai que le débat s'essouffle, à qui de ranimer un peu la chandelle ? lol

Amitié, Joel

Dernière modification par smolski (09-11-2010 22:08:26)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

En ligne

#194 10-11-2010 00:14:48

seb95deMLO
Invité

Re : debian vs ubuntu

Toutefois, il est vrai que le débat s'essouffle, à qui de ranimer un peu la chandelle ?


bon je m'elance alors!!! et si on voyait un signe dans l'abandon de certaine dérivées de ubuntu pour debian, par exemple Mint qui veut se rapprocher de debian, d'autre qui abandonne totalement ubuntu pour se baser sur deb testing...

alors je le relance ce troll euh debat...:lol:

#195 10-11-2010 00:37:00

Clem
Membre
Lieu : Au coin du bois
Distrib. : Stable && Sid
Noyau : 3.16-2 & 3.17-1 *-amd-64
(G)UI : XMonad & Mate(?)
Inscription : 09-03-2010

Re : debian vs ubuntu

Pour moi c'est signe que le petit coucou est près a voler de ses propre ailes et a quitter le nid. Peut-être qu'Ubuntu est en passe de devenir une distribution à part entière.  [small]Attention un énorme troll est caché dans ces deux innocentes lignes[/small]

Crunchbang, eebuntu gnewsens, mint ; tout celles-ci se rapprochent de Debian après s'être baties sur une distro qui était une Debian simplifié mais qui ne l'est plus pour cette raison là.

Dernière modification par Clem (10-11-2010 00:38:15)


Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée
Le sommeil de la raison ...

Hors ligne

#196 10-11-2010 04:01:42

Gallarus
Membre
Distrib. : squeeze
Noyau : 2.6.32
(G)UI : LXDE / GNOME / XFCE
Inscription : 03-06-2010

Re : debian vs ubuntu

c'est aussi du fait que Ubuntu est faite pour être une distro terminal, qui ce suffit à elle même et si il le faut en s'éloignant de la distro mère. J'ai lu un article comme quoi il était vraiment dur de ce baser sur Ubuntu qui patch énormément le code pour que le résultat soit "parfait" (selon les conditions des créateurs) dès le démarrage.
A l'inverse Debian avec sa charte insiste sur l'obligation que chaque composante de Debian puisse être réutilisé sans jamais nécessiter la distro complète, ce qui rend plus simple une personnalisation (au niveau de la distro même) de Debian plutot que d'Ubuntu.

Hors ligne

#197 10-11-2010 15:18:39

Asmodée
Membre
Lieu : /dev/null
Distrib. : Squeeze
Inscription : 16-05-2010

Re : debian vs ubuntu

Il me semble que l'analyse de Gallarus est la bonne smile en tout cas, elle me semble parfaitement correcte.

Hors ligne

#198 10-11-2010 15:42:38

seb95deMLO
Invité

Re : debian vs ubuntu

la je sors du cadre du débat mais la mint version debian m'intéresse. En plus vu le savoir faire de mint a faire les petits plus qui manque parfois a debian ça doit bien donné!!!

#199 10-11-2010 17:41:09

Clem
Membre
Lieu : Au coin du bois
Distrib. : Stable && Sid
Noyau : 3.16-2 & 3.17-1 *-amd-64
(G)UI : XMonad & Mate(?)
Inscription : 09-03-2010

Re : debian vs ubuntu

Mint Debian ( LMDE ) est encore en test et a pour vocation d'être une "testing permanente". Je l'ai testé en VB ( je le ferai en dur le jour ou je serai moins feignant ) et à part des spécificités esthétique je n'ai pas vu de grande différences avec un Testing ( pour le moment)

Asmodée a écrit :

Il me semble que l'analyse de Gallarus est la bonne smile en tout cas, elle me semble parfaitement correcte.


+1

Le débat est clos, on a la solution lol


Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée
Le sommeil de la raison ...

Hors ligne

#200 10-11-2010 22:16:40

maxo
Membre
Lieu : Condé en Brie
Distrib. : Debian 5.0
Noyau : Linux 2.6.26
(G)UI : Gnome 2.20
Inscription : 30-10-2010

Re : debian vs ubuntu

Bonsoir à vous tous,
J'avoue que le débat reste globalement intéressant.Malgrès tout il est une chose un peu oubliée c'est que la Canonical chef d'orchrestre d'Ubuntu veut une distrib populaire,pour se faire il doit coller aux habitudes de Win,pour pouvoir approcher une clientèle captive je ne peux pas le blâmer c'est de la compétition et de plus il est parti avec un sacré handicap.Linux reste un système bien à part dans le monde de l'informatique,il ne faut se voiler la face,il représente un monde de mordu de la ligne de commande ou du terminal et c'est bien.
Au départ c'est la curiosité et après seulement on devient un adepte,il faut quand même une bonne dose de travail et d'HUMOUR pour le faire tourner à son image,là on devient un petit fou du clavier et de la souris.
J'espère m'avoir blessé persone avec mes propos:lol:
Bonne soirée A+ maxo

Hors ligne

Pied de page des forums