Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 13-10-2012 22:16:37

daylight
Membre
Lieu : Lille (France, Nord)
Distrib. : Jessie
Noyau : 3.2.0-4-686-pae
(G)UI : xfce
Inscription : 12-09-2010
Site Web

Futur "Poids Lourd" du Libre ?

Hors ligne

#2 13-10-2012 22:24:47

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

du libre ???

MOUAAAAAAAAAAAAH lol

"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#3 13-10-2012 23:39:45

faustus
Membre
Inscription : 01-10-2012

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

On ne se moque pas des développeurs, ai-je cru comprendre... Non ? La loi n'est pas faite pour ceux qui la font ?
Mais je dis ça comme ça, je ne vise personne, ça va de soi... lol

Dernière modification par faustus (13-10-2012 23:42:39)

Hors ligne

#4 14-10-2012 06:27:36

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

wink

"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#5 14-10-2012 09:04:32

paskal
autobahn
Lieu : ailleurs
Inscription : 14-06-2011
Site Web

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

hs/

l’équipe de Gnome packageKit en ayant bien consciente.

Ki zaprenne a kôzer, d'ja !
/hs

troll/

leur gestion des logiciels laisse parfois à désirer


De qui se moque-t’on ? mad
/troll

question/

On ne se moque pas des développeurs


Tu vois du développement la-dedans ?:|
/question

averto/
c'est dimanche, je ne vais pas tarder à balancer ... gnarf, gnarf
/averto


I'd love to change the world
But I don't know what to do
So I'll leave it up to you...

logo-sur-fond.png

Hors ligne

#6 14-10-2012 15:15:39

seb95deMLO
Invité

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

deja la logitheque je ne l'apprecie pas du tout, je pense en effet que c'est plus facile pour un non initié mais pour un habitué, la logitheque a pas mal de defaut, lenteur, manque de transparence(qui fait quoi), qu'installe t'il en plus(dependance?)... et j'en passe.

#7 26-10-2012 13:24:01

bundy
Membre
Distrib. : wheezy
Noyau : desktop 3.2.0-4-amd64; laptop 3.2.0-4-686
(G)UI : desktop gnome 3 avec shell ; laptop lxde
Inscription : 14-09-2010

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

" une nouvelle expérience permettant de « cacher » l’aspect technique de la gestion des paquets"

mdr , c'est un des premier truc que j'ai kiffé en decouvrant GNU/linux .  dès mes premieres installations de paquets avec synaptique sous ubuntu ,je cliquais tout le temps sur la petite flêche pour fair apparaitre le terminal et voir les lib défiler et essayer de comprendre et de voir ce qui s'installait .

tu le laisse où il est l'aspect technique lol

Dernière modification par bundy (26-10-2012 13:30:00)

Hors ligne

#8 26-10-2012 21:59:02

Octopus Riot
Membre
Distrib. : Wheezy
Noyau : Linux 3.2.0-4-686-pae
(G)UI : XFCE 4.8
Inscription : 16-10-2012

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

+ 1000 Bundy ! J'apprécie particulièrement la gestion des paquets avec aptitude (interface ncurses) et la commande apt-cache policy. + les aptitude search et aptitude show, et la possible simulation de l'installation (aptitude -s) comment imaginer mieux ? On sait quels paquets sont installables et ce que leur installation / désinstallation implique en terme de dépendances. Ça serait dommage de passer à côté.

Hors ligne

#9 04-11-2012 23:47:31

vince06fr
Membre
Distrib. : Debian Sid/experimental
Noyau : Linux 3.7-trunk-amd64
(G)UI : gnome-shell (gnome 3.6)
Inscription : 29-10-2012

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

Synaptic, j'ai du m'en servir une semaine quand je suis arrivé sur ubuntu, je suis très vite passé à la ligne de commande, alors autant dire que la logithèque, je ne l'ai utilisé que pour voir à quoi elle ressemble..
. Mais si nous aimons la technique, ce n'est pas le cas de Mme Michu et Ubuntu ainsi que Fedora se veulent être des distribution accessible à Mme Michu..

Et il faut reconnaitre que la logithèque Ubuntu est très bien foutu de ce point là. Et si à ses début elle était quasi inutilisable à cause de sa lourdeur, ce n'est plus le cas maintenant.

Dernière modification par vince06fr (04-11-2012 23:53:16)

Hors ligne

#10 06-11-2012 17:03:31

tralalaploum
Membre
Distrib. : wheezy et squeeze
Noyau : 3.2.0-4 amd64
(G)UI : xfce et gnome2 (sauvez gnome2!!!)
Inscription : 06-09-2012

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

La logithèque c'est pas mal pour les débutants qui ont peur de passer à gnu/linux: ça évite de parler tout de suite de la ligne de commande quand la question de l'installation de logiciels est posée.

Dernière modification par tralalaploum (06-11-2012 17:05:19)


adhérent à l' APRIL
Une petite pub: http://www.monde-diplomatique.fr/
Une autre pub: http://pierrecarles.org/

Hors ligne

#11 15-11-2012 14:44:36

bundy
Membre
Distrib. : wheezy
Noyau : desktop 3.2.0-4-amd64; laptop 3.2.0-4-686
(G)UI : desktop gnome 3 avec shell ; laptop lxde
Inscription : 14-09-2010

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

c'est vraie que contrairement à synaptique, le debutant étant moin libre avec la logitheque, cela peu l'empécher de fair des conneries.Du moment que synaptique et, aptitude sont toujours présent dans fedora, je pense que ce n'est pas un mal.

Hors ligne

#12 15-11-2012 16:14:31

Haricophile
Adhérent(e)
Lieu : Pignans (Var)
Distrib. : SID
Noyau : 4.0.0-1-amd64
(G)UI : Mate / i3 selon...
Inscription : 14-09-2009

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

Tout dans ce texte me semble totalement contraire à l'esprit du libre et de Gnu, dont un précepte fondamental veut que l'on contrôle sa machine et non pas que l'on se laisse contrôler par la machine. Par ailleurs, j'aimerais connaître un certain nombre de définitions de l'auteur, comme par exemple celle de "logiciel" ?


Effectivement si grand public = consommateur d'apps vu par Apple comme il me semble que l'auteur pense, Linux est vachement en retard et pas du tout "grand-public". Tant mieux.


Je vais m'arrêter là parce que je connais très mal la logithèque Ubuntu et qu'il y a sûrement trop de choses à dire sur un sujet que je n'ai pas étudié.

« La religion et l'art sont les luxes des lâches, qui permettent de fuir la réalité quand elle devient trop difficile à affronter. La différence c'est que la religion transforme tout mensonge en vérité alors que l'art transforme toute vérité en mensonge. »

Hors ligne

#13 15-11-2012 19:01:24

vince06fr
Membre
Distrib. : Debian Sid/experimental
Noyau : Linux 3.7-trunk-amd64
(G)UI : gnome-shell (gnome 3.6)
Inscription : 29-10-2012

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

J'avoue ne pas comprendre votre point de vue. La logitheque, c'est juste un GUI sur des commandes,
si pour vous  un logiciel qui cache des aspect technique d'une fonctionnalité ne peut pas être un logiciel libre, alors il faut supprimer toutes les applications graphique de votre distrib hmm

Par exemple, pour le montage video, j'utilise des logiciels libre (ce qui je vous rappelle, signifie que le code source est accessible, modifiable, reutilisable et redistribuable  par tous mais, heureusement on n'est pas obligé d'en comprendre le fonctionnement). Ces logiciels libres sont des GUI qui me cache l'aspect technique de MLT, donc si je suis votre raisonnement, ces logiciels sont contraire à l'esprit GNU...

Si on pousse encore votre raisonnement, alors on peut dire que même les programmes en ligne de commande me cache l'aspect technique du fonctionnement de mon PC, plus qu'a se mettre à l'assembleur, et puis non, ça aussi c'est encore un truc qui me cache l'aspect technique, une machine ça parle en binaire.... lol

La logitheque est sous license GNU, c'est d'ailleurs pour ça que Fedora peut la porter sur sa distrib..

un précepte fondamental veut que l'on contrôle sa machine et non pas que l'on se laisse contrôler par la machine


La logitheque ne choisit pas pour toi, elle te permet juste d'installer facilement les applications de TON CHOIX.
Personnellement j'utilise apt-get pour installer un logiciel, mais un débutant sera rebuté par la ligne de commande et même par synaptic, et donc ne controlera rien du tout puisqu'il risque de ne pas être capable d'installer les logiciels de son choix.
Avec la logitheque, il fait une recherche sur le type de logiciel dont il a besoin, il obtient une liste des logiciels disponibles dans les dépôts qu'il a activé avec un resumé des fonctionnalité ainsi que de jolis screenshot et peut choisir le logiciel de SON CHOIX avec un simple clic..

Si on le désire, la logitheque permet d'installer des logiciels privateur, tout comme apt-get, aptitude ou synaptic...

Le seul point qui me parait discutable c'est la publicité, en effet la logitheque affiche des propositions de logiciels à tester en page d'accueil, ces logiciels peuvent être libres ou privateurs. Canonical a fait le choix d'afficher les 2, surement pour generer du revenus grace à la publicité
Fedora faira peut etre le choix de ne faire afficher que des propositions pour des logiciels libres.

Le truc le plus criticable sur ubuntu, c'est les nombreux patchs qui rendent le portage des logiciels dévellopés par les dev d'ubuntu particulierement difficiles sur d'autres distribs

Quand à l'esprit GNU et l'aspect technique, pour moi, l'esprit GNU c'est encourager le partage des connaissances mais surement pas l'obligation (ce mot à lui seul est contraire à l'esprit GNU) d'utilser des logicels accessibles seulement à ceux qui ont un minimum de connaissances aux detriment de ceux n'ayant aucune connaissance et de ceux pour qui l'informatique n'est qu'un outil dont le fonctionnement ne les interessent pas. A mon sens, ce type de raisonnement est totalement contraire à l'esprit GNU.

Dernière modification par vince06fr (15-11-2012 20:40:38)

Hors ligne

#14 15-11-2012 23:09:55

Haricophile
Adhérent(e)
Lieu : Pignans (Var)
Distrib. : SID
Noyau : 4.0.0-1-amd64
(G)UI : Mate / i3 selon...
Inscription : 14-09-2009

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

Ce n'est pas la logithèque qui me choque, mais le rédactionnel de l'article.

Je n'aime pas à titre personnelle et pour différentes raisons la logithèque mais ne confond pas la forme et le contenu.

Quoique justement au niveau contenu, cette logithèque favorise un certain modèle dont je vois déjà les limites avec les addons de Firefox et Gnome-Shell.  C'est pas pour rien que Debian met autant de temps à stabiliser son système dans un ensemble cohérent et débuggué, alors avec un truc avec des sources diverses et des versions pas toujours cohérentes...

Remarque j'ai testé la Fedora17, ça ne changera peut-être pas grand chose pour eux
(???)?????????!  (rire idiot)

« La religion et l'art sont les luxes des lâches, qui permettent de fuir la réalité quand elle devient trop difficile à affronter. La différence c'est que la religion transforme tout mensonge en vérité alors que l'art transforme toute vérité en mensonge. »

Hors ligne

#15 16-11-2012 00:47:27

vince06fr
Membre
Distrib. : Debian Sid/experimental
Noyau : Linux 3.7-trunk-amd64
(G)UI : gnome-shell (gnome 3.6)
Inscription : 29-10-2012

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

Haricophile a écrit :



C'est pas pour rien que Debian met autant de temps à stabiliser son système dans un ensemble cohérent et débuggué, alors avec un truc avec des sources diverses et des versions pas toujours cohérentes...


C'est vrai pour la version stable, mais qui presente le defaut de proposer des logiciels ainsi qu'un noyau dans des versions largement dépassés, et si tu veux un truc aussi moderne qu'une fedora ou une ubuntu avec une debian, faut sacrement mettre les mains dans le cambouis et faire joujou avec des dépôts qui peuvent rendre instable ton système, ce qui au final, n'est pas très diffèrent...
Bon et puis je peux tres bien faire "un truc avec des sources diverses et des versions pas toujours cohérentes" rien qu'editant mon sources.list avec vim smile

a propos de Debian, je suis en Sid/experimental et mon noyau n'est qu'en 3.2 alors qu'ubuntu est en 3.5
Le 3.5 n'est même pas dans les dépôts Debian hmm
J'ai voulu installé le 3.6 qui est dans experimental, mais faut que je le patche car certaines fonctionnalités dont je me sert sont manquantes, sans compter qu'il faut compiler kbuild pour avoir DKMS.
Je trouve ça formateur, mais pour un utilisateur novice ayant besoin de version récentes de ses logiciels, c'est sûrement autre chose...

Ce n'est pas la logithèque qui me choque, mais le rédactionnel de l'article.


Article assez court sans réelle prise de position de l'auteur, pas de quoi fouetter un chat bien que le titre soit un peu trop racoleur... (ce n'est que mon avis)

Dernière modification par vince06fr (16-11-2012 01:20:54)

Hors ligne

#16 16-11-2012 01:15:38

vince06fr
Membre
Distrib. : Debian Sid/experimental
Noyau : Linux 3.7-trunk-amd64
(G)UI : gnome-shell (gnome 3.6)
Inscription : 29-10-2012

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

Pour info software-center est present dans les dépots debian mais comporte un certains nombre de bugs

Bogues de gravité grave sur sessioninstaller (-> 0.20-1) <non corrigé>
#685015 - sessioninstaller: ImportError: No module named defer
Bogues de gravité serious sur apport (-> 2.6.1-2) <non corrigé>
#689922 - apport: Missing Breaks/Replaces for /etc/apport/crashdb.conf
Bogues de gravité serious sur update-manager-gnome (-> 0.200.5-2.1) <non corrigé>
#599523 - [update-manager-gnome] wants to downgrade packages without any notice
Bogues de gravité serious sur javascript-common (-> 8) <non corrigé>
#474913 - javascript-common overrides /javascript globally in lighttpd
Bogues de gravité serious sur gdb (-> 7.4.1-3) <non corrigé>
#691576 - GDB stops with sigtrap at 0 address on ia64 wheezy
Résumé :
apport(1 bogue), update-manager-gnome(1 bogue), sessioninstaller(1 bogue), javascript-common(1 bogue), gdb(1 bogue)


Pas de bugs critiques, je n'utilise pas lighttpd,  je ne suis pas sous wheezy, je ne me sert pas d'update-manager-gnome, les bugs d'apport ne vont pas trop me pourir l'existence j'ai donc tenté l'install pour voir

résultat :
1353020933.png
On est en version 5.1.2 alors que la version dans les dépôts ubuntu est en  5.4. Il y a eut d'enormes progres entre ces versions, la 5.1.2 est tres lourde et gourmande en ressource, ce qui n'est plus le cas en 5.4...
Le bandeau "our star app" de la version debian ne propose aucun logiciel privateur

et pour ceux qui penserait que la logitheque ne permet pas d'afficher tous les paquets installés :
1353021117.png

Dernière modification par vince06fr (16-11-2012 01:17:52)

Hors ligne

#17 16-11-2012 07:59:24

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

L'historique de la création du libre est :

Apprendre à pêcher aux affamés plutôt que de leur donner seulement du poisson pour vivre.


En ce sens, je rejoinds Haricophile pour ce qui est de l'utilisation de cette bibliothèque qui ne fait que nourrir en sur-abondance plutôt qu'autre chose.

On peut noter que justement les forums d'entraide du libre ne proposent pas que des solutions immédiates mais également des voies vers où pêcher les informations, ce que ne propose pas le principe des logithèques totomatics, nous laissant (sauf les élites) esclaves des acquisitions subies comme le privatisé au bout du compte.
Cela me paraît être en contradiction avec la notion novatrice de partage du savoir entreprise par le libre.

Une autre qualité du libre est qu'il n'a pas a subir comme principe essentiel l'accumulation numéraire d'utilisateurs comme le subi le privateur.
Nous, nous avons déjà en capital tout le temps disponible pour que les utilisateurs se sensibilisent à cette notion de partage du savoir, notion qui déborde largement de l'informatique pour aboutir à un principe sociétal, même. wink

Amitié, Joel big_smile


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#18 16-11-2012 12:03:12

vince06fr
Membre
Distrib. : Debian Sid/experimental
Noyau : Linux 3.7-trunk-amd64
(G)UI : gnome-shell (gnome 3.6)
Inscription : 29-10-2012

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

smolski a écrit :

L'historique de la création du libre est :

Apprendre à pêcher aux affamés plutôt que de leur donner seulement du poisson pour vivre.


Source? Le logiciel libre prône le partage de la connaissance et encourage à l'apprentissage mais imposer à l'utilisateur de se former pour pouvoir se servir de ses logiciels est contre le principe de liberté

FSF a écrit :

La liberté d'utiliser un programme est la liberté pour n'importe qui ou n'importe quelle organisation de l'utiliser sur n'importe quel système informatique, pour n'importe quelle tâche et sans être obligé de communiquer à ce sujet avec le développeur ou toute autre entité particulière. Dans cette liberté, ce qui compte est ce que veut faire l'utilisateur, pas le développeur ; en tant qu'utilisateur, vous êtes libre d'exécuter un programme comme bon vous semble et, si vous le redistribuez à quelqu'un d'autre, cette personne est libre de l'exécuter comme bon lui semble, mais vous n'êtes pas autorisé à lui imposer vos conditions.


Si l'utilisateur trouve inutile de lister tous les paquets dont il n'a aucune idée de l'interet (comme synaptic) il est tout à fait en droit d'utiliser un autre systeme ou une version modifié de son gestionnaire de paquet (la logitheque) qui ne lui propose pas lors de sa recherche de logiciels d'afficher tout un tas de trucs dont il n'a aucune idée de l’intérêt



On peut noter que justement les forums d'entraide du libre ne proposent pas que des solutions immédiates mais également des voies vers où pêcher les informations, ce que ne propose pas le principe des logithèques totomatics, nous laissant (sauf les élites) esclaves des acquisitions subies comme le privatisé au bout du compte.
Cela me paraît être en contradiction avec la notion novatrice de partage du savoir entreprise par le libre.


Au contraire le fait que TOUS les paquets installés sur le système soient listés par la logithèque peut inciter l'utilisateur débutant et curieux à se renseigner sur ce que sont ces paquets.
Sinon, sur un forum d'entraide, si on me demande comment installer un paquet X présent dans les dépôts, je répondrais surement apt-get install X car c'est une solution bien plus immediate que de passer par la logitheque hmm 
Mais la logitheque est bien pratique pour lister tous les logiciels présent dans les dépôts en fonction de leurs catégorie tout comme packagekit mais en un peu plus user friendly 

Une autre qualité du libre est qu'il n'a pas a subir comme principe essentiel l'accumulation numéraire d'utilisateurs comme le subi le privateur.
Nous, nous avons déjà en capital tout le temps disponible pour que les utilisateurs se sensibilisent à cette notion de partage du savoir, notion qui déborde largement de l'informatique pour aboutir à un principe sociétal, même. wink


FSF a écrit :

The FSF advocates for free software ideals as outlined in the Free Software Definition, works for adoption of free software and free media formats, and organizes activist campaigns against threats to user freedom like Windows 7, Apple's iPhone and OS X, DRM on music, ebooks and movies, and software patents.


La FSF mène des campagnes pour inciter un maximum d'utilisateurs y compris les novices, et ceux n'ayant pas de temps pour se former a se tourner vers les logiciels libres

La logitheque n'est qu'un outil qui peut être adapté ou non à l'utilisation faite par un usager de son ordinateur. Libre à chacun de l'utiliser ou non en fonction de ses besoins
Amicalement

Dernière modification par vince06fr (16-11-2012 12:15:43)

Hors ligne

#19 16-11-2012 12:29:52

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

Tu triches vince06fr en ne considérant pas l'ensemble de ma phrase qui indique :

plutôt que de leur donner seulement du poisson pour vivre


En effet, livrer l'intégralité des logiciels à tous est aussi important que tout le reste, je suis tout à fait d'accord. Mais le libre c'est aussi la part éducative des utilisateurs, contrairement au privateur :

À l’avenir, la liberté exigera de nous que nous ayons la capacité de surveiller nos appareils, de leur imposer ce que nous voulons qu’ils fassent


Source : sur le forum là : Stallman avait raison

Tu écris :

le fait que TOUS les paquets installés sur le système soient listés par la logithèque peut inciter l'utilisateur débutant


Je ne le nie pas, juste qu'il me semble que le principe de création d'une logithèque en se rapprochant de la conception social du privateur (je fais tout pour vous) s'écarte de fait du principe de la création des logiciels libres qui est d'éduquer les invidus qui le choisissent vers le partage du savoir, ce qui est et reste fondamental à la poursuite du développement du logiciel libre.
Ce n'est pas la gratuité, ce n'est pas le nombre d'individualités qui l'utilisent, c'est le sens du partage qui développe le libre tel qu'en l'état actuel, dans la société actuelle.

Ainsi, on peut suivre le plan billou en conservant l'élan esclavagiste du privateur jusque dans le libre, ou bien développer celui de la création du libre par Stallman qui est son contraire.
Voir la source (succinte) concernant les hackers initiaux et leurs visées sociales :
Hacker - l'art de la science en conscience

Dernière modification par smolski (16-11-2012 13:08:20)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#20 16-11-2012 15:23:23

vince06fr
Membre
Distrib. : Debian Sid/experimental
Noyau : Linux 3.7-trunk-amd64
(G)UI : gnome-shell (gnome 3.6)
Inscription : 29-10-2012

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

smolski a écrit :

À l’avenir, la liberté exigera de nous que nous ayons la capacité de surveiller nos appareils, de leur imposer ce que nous voulons qu’ils fassent



Source : sur le forum là : Stallman avait raison


Ça tombe bien que tu cite cette source que je connais bien car elle dit également :

Cependant, à mesure que le monde change, l’importance de la possibilité de vérifier ce que fait le code dans vos terminaux — ou de le faire faire par quelqu’un d’autre si vous n’en avez pas les compétences — devient de plus en plus évidente. Si nous perdons la possibilité de vérifier ce que font nos ordinateurs, nous sommes foutus.


Celui qui n'a pas la competence ou les connaissances pour etudier le fonctionnement d'un logiciel peut demander à quelqu'un de plus compétent de le faire pour lui (ouf! smile )

Tu écris :

le principe de création d'une logithèque en se rapprochant de la conception social du privateur (je fais tout pour vous) s'écarte de fait du principe de la création des logiciels libres qui est d'éduquer les invidus qui le choisissent vers le partage du savoir, ce qui est et reste fondamental à la poursuite du développement du logiciel libre.
Ce n'est pas la gratuité, ce n'est pas le nombre d'individualités qui l'utilisent, c'est le sens du partage qui développe le libre tel qu'en l'état actuel, dans la société actuelle.



On peut très bien développer des logiciels libres qui font tout pour nous, c'est d'ailleurs un peu le propre des logiciels de faire des choses pour nous, sinon je fairais encore mes photos en argentique...
Ce qui est important pour Stallman, c'est qu'on puisse controler ce que fait le logiciel, pas que l'utilisateur Lambda soit capable de le contrôler(il peut utiliser la compétence d'autres personnes), ce qui est important c'est que l'information soit disponible

Ainsi, on peut suivre le plan billou en conservant l'élan esclavagiste du privateur jusque dans le libre, ou bien développer celui de la création du libre par Stallman qui est son contraire.
Voir la source (succinte) concernant les hackers initiaux et leurs visées sociales :
Hacker - l'art de la science en conscience


J'avoue ne rien comprendre à ce que tu veux dire par là ni au lien sur le forum qui n'a qu'un rapport très éloigné avec les hackers initiaux

Un logiciel doit faire ce que je veux qu'il fasse, si je veux d'un logiciel qui me liste les applications installables sur mon systeme, à la maniere de la logitheque, je suis en droit d'en utiliser un et ce logiciel peut être libre ou non.
Si je veux un logiciel qui me liste la liste des dependance de chaque logiciels que j'installe, je suis en droit d'en utiliser un et ce logiciel peut être libre ou non

Les connaissances techniques necessaires à l'utilisation d'un logiciel n'ont strictement rien à voir avec le fait que ce logiciel soit libre ou non..

Dernière modification par vince06fr (16-11-2012 18:23:52)

Hors ligne

#21 16-11-2012 17:01:17

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

Salut vince06fr !

Il est bien évident que ces échanges sont un peu en creux, le développement de la logithèque semble acquis. smile

Alors, le lien concernant les hackers est là pour indiquer (je le fais court...) que l'informatique peut et va modifer la société qui l'utilise de plus en plus.
Dans ce sens, le développement de l'informatique libre propose l'évolution d'un système social de partage dans un système social d'échange institutionnalisé.
C'est de cette partie du libre dont je débats ici.

Sans s'y opposer directement non plus, une logithèque ne me paraît pas répondre à cette voie. Bien sûr que les utilisateurs du libre via celle-ci pourront toujours choisir ensuite d'acquérir des connaissances supplémentaires et les partager, mais bon, cette partie du partage du libre en sera beaucoup moins apparente et donc moins essentielle alors que c'est ce qui les porte.

Amitié, Jojo la lune wink

Dernière modification par smolski (16-11-2012 17:01:57)


"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#22 16-11-2012 18:53:05

vince06fr
Membre
Distrib. : Debian Sid/experimental
Noyau : Linux 3.7-trunk-amd64
(G)UI : gnome-shell (gnome 3.6)
Inscription : 29-10-2012

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

Le confort fournit par aptitude ou apt-get pour installer des logiciels ne sont guère plus propice à pousser les utilisateurs vers le choix d’acquérir des connaissances supplémentaires (entre nous apprendre à taper 4 mots dans une console pour installer un programme pour faire des mises à jour ne nécessite pas un très gros effort d'apprentissage...)

Le bandeau "our app star"  sert également sous ubuntu à faire de la publicité pour des livres et notament des livres sur GNU/Linux. Ceux ci ne sont pas nécessairement sous license libre et c'est bien sûr discutable mais une autre distribution utilisant la logithèque( par exemple Debian) pourrait faire le choix de proposer de la documentation sur l'informatique les logiciels libres, etc..
La logithèque pourrait donc être capable d'être un meilleur moteur d’échange de connaissance que ses équivalent en ligne de commande wink

Pour finir, ce débat me fait penser au vieux debat CLI contre GUI
Sur le forum d'ubuntu, j'ai participé à une discussion ou un nouvel utilisateur trouvait que le terminal ne devait pas être installé par défaut.. Je trouve ça ridicule
Un GUI a toujours un intérêt puisqu'il permet d'utiliser facilement des commandes plus ou moins complexe mais la ligne de commande est bien souvent plus puissante et est très utile pour aider les utilisateurs (c'est quand même beaucoup plus simple et rapide de dire à quelqu'un de faire un copié-collé de commandes dans un terminal que de lui expliquer de lancer tel application graphique et de faire tel manip le tout agrémenté de screenshot).
Les 2 ont donc leurs avantages et inconvénients et ont chacun leur place sur un desktop (on est bien d'accord qu'un GUI n'a pas sa place sur un serveur)


wink

Dernière modification par vince06fr (16-11-2012 18:58:08)

Hors ligne

#23 16-11-2012 19:00:47

bundy
Membre
Distrib. : wheezy
Noyau : desktop 3.2.0-4-amd64; laptop 3.2.0-4-686
(G)UI : desktop gnome 3 avec shell ; laptop lxde
Inscription : 14-09-2010

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

smolski a écrit :

Sans s'y opposer directement non plus, une logithèque ne me paraît pas répondre à cette voie. Bien sûr que les utilisateurs du libre via celle-ci pourront toujours choisir ensuite d'acquérir des connaissances supplémentaires et les partager, mais bon, cette partie du partage du libre en sera beaucoup moins apparente et donc moins essentielle alors que c'est ce qui les porte.



Franchement je me retrouve un peu dans ce que tu dis, j'ai eu cette atitude au début, lorsque j'ai découvert GNU/Linux via ubuntu. Je n'utilisais pas la logithèque, mais c'est vrai que j'ai eu tendance à prendre synaptique pour le père noël.
Qu'est-ce qui change la donne alors ? La façon de communiquer de la communauté, je pense; celle de DF à toujours été exemplaire cool

Hors ligne

#24 16-11-2012 20:30:08

deuchdeb
Moderato ma non troppo
Lieu : Pays de Cocagne
Distrib. : Jessie 8 + backports
Noyau : linux-image-3.16
(G)UI : KDE4.14 - Mate
Inscription : 13-01-2010

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

C'est bien intéressant ici, ça discute dur.

Je trouve de bons arguments des deux côtés. Mais je suis quand même plus du côté de smolski.


Je vais mettre mon petit grain de sel.
A force qu'on fasse tout pour nous , on va devenir des moutons.
L'homme est un animal fainéant. Si on lui donne la possibilité de ne pas trop réfléchir et de faire les choses sans trop se fatiguer (ici les neurones) et bien dans 90% des cas, nous allons choisir la facilité. Je ne suis pas contre la facilité mais faut pas que cela m’empêche d'utiliser mes jambes pour finir complètement dépendant dans un fauteuil roulant parce que j'ai pas voulu marché.

Personnellement si j'ai choisi d'utiliser Debian Gnu/linux, c'est pas pour un problème technique, j'ai jamais eu de problèmes avec Windows mais c'est bien par choix de ne pas être un mouton bêlant sa mère.
J'avais envie de grattouillé dans le cambouis et si Linux devient un truc trop Out of the box et bien j’irais voir du côté de BSD ou de Hurd. (Ça aussi c'est Debian)
Et puis quand on cherche un truc et qu'on y arrive, on aime bien venir le partager ici. Je trouve que c'est aussi ça l'esprit du libre. Alors si on a que des trucs comme la logithèque, facile et sans soucis, on n'aura plus rien à se dire. sad

Alors une logithèque, pourquoi pas, mais pas pour moi. Je suis pas là pour ça.

Hors ligne

#25 16-11-2012 20:40:24

Y316
Membre
Distrib. : stretch/sid
Noyau : 4.3.0-1-amd64
Inscription : 15-11-2012

Re : Futur "Poids Lourd" du Libre ?

que les utilisateurs se sensibilisent à cette notion de partage du savoir, notion qui déborde largement de l'informatique pour aboutir à un principe sociétal, même.

Il y a une certaine vanité courante chez les "initiés du code" à croire que seule l'informatique permet une prise de conscience de la nécessité du partage et qu'ils seraient les seuls sensibles à cette notion.
Partager un paquet debian ou des graines viables ou militer pour les médicaments génériques ou la gestion publique de l'eau, c'est exactement le même principe.

Certains, comme moi, viennent de ce chemin que vous décrivez et veulent aller vers ce que vous défendez : du principe sociétal acquis, aller vers la maitrise de son matériel informatique.
Je pratique déjà le partage du savoir dans d'autres domaines et je suis un fervent défenseur de l'open-source, plus par "haine" des brevets (comme on pourrait "haïr un cancer") que par volonté d'aller "ferrailler dans le cambouis". Inutile de me sensibiliser, la liberté est pour moi un principe acquis et le partage une notion inconditionnelle à ma cohérence.

Ce principe m'a imposé le choix Debian-main (je veux dire entièrement libre) pour sa philosophie annoncée et en accord avec l'idée que :

À l’avenir, la liberté exigera de nous que nous ayons la capacité de surveiller nos appareils, de leur imposer ce que nous voulons qu’ils fassent

C'est à cette exigence que je travaille avec les (petits) moyens qui sont les miens et me voici donc avec mon "pack-logithèque" très fonctionnel dont j'explore les entrailles pour essayer de le maitriser et aller vers l'usage (modeste) de la console.

Hélas, je constate qu'il est très difficile d'obtenir de l'aide dans ces conditions.
Entre l'approche par console-et-commandes et celle par logithèques, qui expliquera l'approche dont je pense que beaucoup ont besoin et qui serait une sorte de "retro-engenering" de la logithèque installée ?
Qui m'aidera à sortir de ce "gnome-main-logithèque" qui pour moi fonctionne très bien mais, je cite :

"laissant (sauf les élites) esclaves des acquisitions subies comme le privatisé"

, ne m'apporte au final, en termes de principe societal, pas plus que quelques économies financières.


Debian 8.3 (jessie)  + la pire ICC que vous ayez probablement jamais rencontré.

Hors ligne

Pied de page des forums