Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 15-05-2018 20:21:08

bendia
Admin stagiaire
Distrib. : Stretch (et un peu Jessie)
Noyau : Linux 4.9.0-2-amd64
(G)UI : Gnome + Console
Inscription : 20-03-2012
Site Web

Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Je lis plein de truc intéressant aujourd'hui.

Donc, le libre, c'est comme la vie, c'est pas tout blanc ou tout noir. Cet article exprime juste parfaitement ce que je pense de ça smile http://epi.asso.fr/revue/articles/a1805e.htm

Ben
___________________
La seule question bête, c'est celle qu'on ne pose pas.
file-Re06858991f6f328b4907296ac5cea283

Hors ligne

#2 15-05-2018 21:44:22

Frosch
Adhérent(e)
Lieu : Belgique
Distrib. : openSUSE Tumbleweed
Noyau : 4.16
(G)UI : KDE 5.12
Inscription : 09-12-2015
Site Web

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Tout à fait d'accord avec l'article, merci!

kde_userbar.gif

Hors ligne

#3 16-05-2018 02:44:52

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 9 (stretch) 64 bits + backports
Noyau : 4.9.65-3+deb9u2
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

La devise des révolutionnaires est celle de Napoléon :
« Quand on n'a pas tout fait, on n'a rien fait. »


Napo était empereur, pas révolutionnaire, et cette devise lui convient bien. tongue

La devise des révolutionnaires est plutôt :
« Si tu ne bouges pas, tu ne connais pas tes chaînes. »

Je suis assez d'accord avec le développement que ce texte propose au regard du logiciel libre. smile


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#4 16-05-2018 04:42:01

otyugh
Adhérent(e)
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Je ne me reconnaît pas trop. L'idéaliste penserai "je dois utiliser du libre". Je vois pas ça comme ça. Je vois ça plutôt comme un "je ne veux pas utiliser du privateur" pas parce que le libre c'est bien. Le libre c'est pas "bien", c'est normalité. De mon point de vue la taille de l'arsenal juridique nécessaire pour créer le logiciel privateur témoigne de l'artificialité de cette situation ; le avant-privateur était libre avant même la naissance juridique du logiciel libre.

Je tracerai donc la ligne différament : y a ceux qui pense que le sabotage et l'expropriation d'un bien commun se justifie au nom de la propriété lucrative, et les autres.

Ça me semble plus clair formulé ainsi. Y a aussi le mot "idéaliste". Quelque part qualifier des positions "d'idéaliste" c'est nier le fait évident qu'on l'est tous et que personne n'est dans l'objectivité ; pragmatisme et idéalisme n'existent donc pas ; y a les religions qui ont réussies qui deviennent de saints pragamatiques, et les sectes de déviants minoritaires qui sont de vils idéalistes.

Donc ça me semble foireux d'utiliser ces mots, catégories, et concepts, en dernière analyse.
...Aherm. La clarté d'un textes écrits à 4h du mat (je vous épargne la plâtré de texte que j'ai pas envoyé parce que ça finissait par se contredire... Ça piétine grave là-dedans ^^')

Dernière modification par otyugh (16-05-2018 04:48:06)


Agenda du libre : dépannage par des bénévoles pour tout le monde !
Arzano Informatique : dépannage gagne-pain.
Liste de balados (aussi dit "podcast") : emissions audio pro/amateur

Hors ligne

#5 16-05-2018 09:21:21

bendia
Admin stagiaire
Distrib. : Stretch (et un peu Jessie)
Noyau : Linux 4.9.0-2-amd64
(G)UI : Gnome + Console
Inscription : 20-03-2012
Site Web

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

otyugh a écrit :

Donc ça me semble foireux d'utiliser ces mots, catégories, et concepts, en dernière analyse.

Dans cet article, il y a une définition de ces mots. A partir de là, on peut tout à fait raisonner dessus, même si il n'existe personne de réel derrière ces mots.

otyugh a écrit :

y a ceux qui pense que le sabotage et l'expropriation d'un bien commun se justifie au nom de la propriété lucrative

Je ne le pense pas, et pourtant, j'utilise des logiciels propriétaires.


Ben
___________________
La seule question bête, c'est celle qu'on ne pose pas.
file-Re06858991f6f328b4907296ac5cea283

Hors ligne

#6 16-05-2018 10:44:50

Tito
Membre
Distrib. : Devuan 64 (100% free, fork de Debian)
Noyau : 3.16.0-5
(G)UI : TTY + LXDE de temps en temps
Inscription : 13-10-2016

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

Plop,

Juste à la lecture de ça, j'ai clos l'onglet tongue

Je propose un argument pour dissoudre un point de désaccord entre les tenants du « logiciel libre » et les tenants de « l'Open Source ».



Il n'y a pas de désaccord mais une vision différente de l'usage d'un programme informatique. Et c'est très bien ainsi.woohoo.gif

Un ex-debianeux qui a migré sur Devuan et OpenBSD.

Hors ligne

#7 16-05-2018 13:18:25

otyugh
Adhérent(e)
Lieu : Quimperlé/Arzano
Distrib. : Debian Stable
Inscription : 20-09-2016

Re : Article : Le libre, la vie privée et le premier pas de travers

bendia a écrit :

otyugh a écrit :

Donc ça me semble foireux d'utiliser ces mots, catégories, et concepts, en dernière analyse.

Dans cet article, il y a une définition de ces mots. A partir de là, on peut tout à fait raisonner dessus, même si il n'existe personne de réel derrière ces mots.


Sûr on peut faire des raisonnement en définissant arbitrairement des catégories, cela dit ça sera à chaque fois un choix idéalogique de trancher d'une manière en faisant croire que "c'est comme ça et pas autrement". En fait son discours sur le libre/open source est super normé et à y penser je le vois un peu partout, du "libriste extrêmiste" au "open source opportuniste", et on demande en général de prendre parti pour l'un ou l'autre comme s'il n'y avait que deux champs. C'est assez réducteur quand même.

otyugh a écrit :

y a ceux qui pense que le sabotage et l'expropriation d'un bien commun se justifie au nom de la propriété lucrative

Je ne le pense pas, et pourtant, j'utilise des logiciels propriétaires.


Tu penses que " le sabotage et l'expropriation d'un bien commun au nom de la propriété lucrative" ne se justifie pas et tu utilises quand même des logiciels propriétaires parfois ?
Hé. On est deux au moins. Je le fais personnellement pour des amis - et pour accéder à certaines oeuvres d'art aussi - je trouve injuste et illégitime tout l'attirail propriétaire que je suis poussé à utiliser, mais ce serait encore plus injuste qu'il me prive d'amis ou d'oeuvres d'art.

Ça casse la conception du "le libriste doit utiliser 100% de libre ou bruler en enfer" ? C'est pas ma conception du bidule apparemment. Je vois ça comme des cathédrales ou des pyramides ; je visite volontiers l'ouvrage, mais je ne donnerai pas un cent ni un coup de main forcé par l'emploi aux esclavagistes.

Dernière modification par otyugh (16-05-2018 13:28:09)


Agenda du libre : dépannage par des bénévoles pour tout le monde !
Arzano Informatique : dépannage gagne-pain.
Liste de balados (aussi dit "podcast") : emissions audio pro/amateur

Hors ligne

Pied de page des forums