Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#201 24-02-2018 13:59:51

vv222
Modérateur
Lieu : Bretagne
Distrib. : GNU/Linux Debian « Sid »
Noyau : >= Linux 4.16 (amd64)
(G)UI : Openbox + ROX
Inscription : 18-11-2013
Site Web

Re : Quel livre lisez-vous en ce moment ?

En ce moment je suis sur La Horde du Contrevent, de Alain Damasio. Un roman quelque part entre fantasy et science-fiction, qui raconte l’histoire d’une horde qui remonte face au vent, à pied, pendant des années, sur un monde où le vent souffle extrêmement fort et en permanence.

C’est le roman le plus prenant que je lis depuis très longtemps, un grand merci à l’ami qui me l’a conseillé !

Jouer sous Debian ? Facile !

Hors ligne

#202 24-02-2018 14:10:07

Artheriom
Membre
Lieu : Clermont-Ferrand
Distrib. : Debian Stretch
Noyau : Linux 4.9.0-5-amd64
(G)UI : Gnome3
Inscription : 29-01-2018
Site Web

Re : Quel livre lisez-vous en ce moment ?

Bonjour !

Le dernier livre que j'ai lu est un bouquin pas très long qu'un de mes profs m'a prêté : A l'assaut de l'empire du disque - Quand toute une génération commet le même crime.

C'est le récit très intéressant de 3 personnes incarnant 3 points de vue différent, à l'arrivée dans les années 90'/2000, lors de l'avènement du mp3, du piratage de masse, etc. On va suivre selon les chapitres soit Doug Morris, célèbre dirigeant des plus grands majors du disque (dont Universal), Dell Glover, un grand nom du piratage, ayant fait partie de La Scene, un groupuscule de pirates très coordonnés, et les chercheurs de la Fraunhofer, inventeurs du mp3, Entre nous, la partie avec Doug Morris est pas la plus intéressante, loin de là. Mais le reste du livre vaut le détour. C'est l'histoire d'un ensemble incroyable de coïncidences et en même temps d'une implacable évidence qui ont conduit une fois de plus à la quasi-banqueroute d'une industrie entière, mais également d'une énorme libération culturelle. Enfin, on se rends compte que ce n'est qu'une répétition de l'histoire... Mais je n'en dit pas plus. tongue

Étudiant en Master à l'Institut Informatique d'Auvergne.
Parfois je fais des trucs sur le Oueb", et généralement ça fonctionne. Fondateur de Goldheim https://goldheim.fr/
Linuxien convaincu depuis 2010. Adepte de Debian, CentOS, Mandrake, Ubuntu, SolusOS. Mandravia, c'était pas si mal.

Hors ligne

#203 24-02-2018 15:18:12

matelas 4
Membre
Lieu : Loire Atlantique
Distrib. : 9.5
Noyau : Linux 4.9.0-7-amd64
(G)UI : XFCE
Inscription : 04-11-2017

Re : Quel livre lisez-vous en ce moment ?

J'ai lu un très beau polar de Didier Daeninckx "La mort n'oublie personne".
L'histoire d'un jeune étudiant qui se suicide en 1963, après que ses camarades l'aient traité de "fils d'assassin".
Je vous le recommande vivement.

Matelas4

Hors ligne

#204 15-03-2018 00:09:21

avinash
Membre
Lieu : Rosnay 85320
Distrib. : Debian Stretch
Noyau : Linux 4.9-amd64
(G)UI : Gestionnaire de fenêtres Mutter ?
Inscription : 04-06-2013

Re : Quel livre lisez-vous en ce moment ?

Bonjour,
Le génie des abeilles. De superbes photos et très bien documenté !

Hors ligne

#205 15-03-2018 11:48:51

deuchdeb
Moderato ma non troppo
Lieu : Pays de Cocagne
Distrib. : Stretch 9 + backports
Noyau : Noyau stable
(G)UI : KDE 5.8 - Gnome 3.22
Inscription : 13-01-2010

Re : Quel livre lisez-vous en ce moment ?

Bonjour,

Le livre sans nom.

Le sang gicle, la police est sur les dents, la pierre bleue a disparue et demain c'est le jour de l'éclipse.
5 ans après l'horrible carnage, il semblerait que tous les ingrédients soient réunis pour que l'histoire se répète à Santa Mondega .

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Livre_sans_nom

En ligne

#206 15-03-2018 12:10:13

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 9 (stretch) 64 bits + backports
Noyau : 4.9.65-3+deb9u2
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : Quel livre lisez-vous en ce moment ?

Raison & liberté - Noam Chomsky

Ce livre réuni onze textes de Noam Chomsky pour la plupart inédit en français.


C'est une reprise de ma part, je l'avais laissé un peu en plan...

wink


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

En ligne

#207 15-03-2018 12:11:39

bendia
Admin stagiaire
Distrib. : Stretch (et un peu Jessie)
Noyau : Linux 4.9.0-2-amd64
(G)UI : Gnome + Console
Inscription : 20-03-2012
Site Web

Re : Quel livre lisez-vous en ce moment ?

Le grand roman des maths, de la préhistoire à nos jours de Mickaël Delaunay (Micmaths)

C'est plus de l'histoire que des maths, il n'y a pas besoin d'avoir la bosse pour comprendre tongue

Ben
___________________
La seule question bête, c'est celle qu'on ne pose pas.
file-Re06858991f6f328b4907296ac5cea283

En ligne

#208 15-03-2018 22:57:25

enicar
Membre
Lieu : Grenoble
Distrib. : debian/sid
Noyau : Linux 4.16.2
(G)UI : openbox
Inscription : 26-08-2010

Re : Quel livre lisez-vous en ce moment ?

Je suis en train de lire « Les mathématiques à l'aube du XXIe siècle » de Piergiorgio Odifreddi.
C'est parfois un peu difficile à suivre mais très intéressant smile

La machine, c'est dépassé ! On va tout remplacer par des humains big_smile

En ligne

#209 04-06-2018 18:09:07

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 9 (stretch) 64 bits + backports
Noyau : 4.9.65-3+deb9u2
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : Quel livre lisez-vous en ce moment ?

L'intelligence des plantes
Stefano Mancuso & Alessandra Viola

Excellente approche de l'espèce végétale, les découvertes et recherches sont présentées clairement avec ce qu'elles impliquent et plus que tout, le fait que le végétal habite la planète alors que les animaux n'y font que passer est au final plutôt bien étayé !

Les premiers chapîtres sont un peu démonstratifs, presque répétitifs, mais cela prend du sens au fur et à mesure de l'avancée dans la lecture.
La seconde partie plus scientifique m'a parût nettement plus étoffées et jouissive.

Nota :
J'ai manqué de sources pendant les démonstrations, en fait elles sont toutes regroupées à la fin du bouquin.

Je le conseille à tous, 18 € c'est pas la mort, et si vous les avez pas de dispo... wink

Dernière modification par smolski (04-06-2018 18:10:23)


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

En ligne

#210 04-06-2018 19:09:22

Ludox
Membre
Lieu : Bouches du Rhône
Distrib. : Debian Stretch 9.4 sur Macbook blanc 2010 Débutant
Noyau : Linux 4.9.0-6-amd64
(G)UI : Gnome 3.22.2 xorg
Inscription : 01-05-2018

Re : Quel livre lisez-vous en ce moment ?

"Utopies réalistes" de Rutger Bregman. Un argumentaire étayé (par exemple sur les travaux de Picketty) sur des sujets comme le revenu de base inconditionnel. Génial pour contredire l'idéologie selon laquelle donner de l'argent aux gens stérilise la volonté, la créativité et l'utilité.

“La formule abstraite du Panoptisme n'est plus « voir sans être vu », mais « imposer une conduite quelconque à une multiplicité humaine quelconque».”
Gilles Deleuze.

Hors ligne

#211 05-07-2018 09:03:22

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 9 (stretch) 64 bits + backports
Noyau : 4.9.65-3+deb9u2
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : Quel livre lisez-vous en ce moment ?

De Pierre Jouventin : éthologue, ancien directeur de la recherche au CNRS, spécialiste en écologie comportementale et auteur de :
L'homme, cet animal raté.
Edition Libre et solidaire

Extrait du siné mensuel double juillet-août 2018. Et si vous ne pouvez vous l'acheter... wink

Entretien par Benoît Delépine :

Pendant plus de 95% de notre existence, nous avons été le seul primate qui chassait en groupe, comme les loups avec qui nous partagions la même niche écologique de chasseur coopératif du gros gibier. On est sorti de la forêt pour coloniser la savane et se trouver devant une nourriture abondante, c'est à dire les grands herbivores mais aussi des carnivores dangereux. Dans ce milieu ouvert, l'homme ne pouvait survivre et se nourrir qu'en bande. Il a donc grandement développé au cours de son évolution les techniques de chasse et les liens sociaux. Je pense, contrairement à ce qui est dit partout que l'animal le plus proche de nous n'est pas le chimpanzé ni le bonobo, bien que génétiquement ce soit indéniable. Aux plans social et psychologique, nous sommes plus proche du loup par convergence écologique, seule à expliquer notre originalité de primate super-prédateur.

Si ont était si proche que ça psychologiquement du chimpanzé, on aurait des chimpanzés domestiqués.

Bien sûr ! Pourquoi cohabitons-nous si bien avec des chiens mais pas avec des chimpanzés ? Parce que les chiens sont très proches de nous malgrè les apparences. Ils ont le sens de la hiérarchie sociale et de l'entraide. Pourquoi et comment l'homme a-t'il "inventé" le chien ? Les hommes préhistoriques ont d'abord [...] sélectionné les louveteaux les plus dociles de chaque portée, et
ils ont obtenu des loups qui restent infantiles et ne remettent jamais en question l'autorité du chef de meute : Le chien est donc un "ado éternel".

C'est pour ça que le football est le sport mondial : ce sont de petites bandes de mecs qui s'affrontent. On revien donc au schéma de base de l'être humain. C'est une bande de dizaine de personnes chassant une proie.

Dans tous les domaines humains, c'est la base biologique que laquelle reposent la sexualité, le pouvoir, l'amitié. Le football est un développement hypertrophié de la défense collective de la tribu.

On connaît la célèbre phrase : "L'homme est un loup pour l'homme." Mais l'homme est pire qu'un loup pour l'homme.

Cette phrase a été reprise de l'Antiquité par Thomas Hobbes qui considérait que les hommes étaient tellement méchants qu'il fallait les protéger, et donc qu'il falllait un État pour y parvenir. Je pense comme vous et Rousseau que c'est l'inverse : "l'homme est naturellement bon mais la société actuelle le rend méchant. "En effet, les chasseurs-cueilleurs étaient nomades et travaillaient
deux à trois heures par jour d'après les ethnologues (ce que j'ai pu constater chez les Pygmées). Après la révolution néolitique, le temps contraint exige trois fois plus de travail. La nourriture augmente et la population aussi. Il faut alors stocker les réserves contre les pillards et les sociétés dites "égalitaires" deviennent inégalitaires. Les chefs, jusque-là symboliques deviennent des tyrans. La violence a toujours existé mais la guerre apparaît seulement au néolitique, puis l'armée et la police. L'individu s'inquiète et les dirigeants lui font expliquer par des penseurs comme Hobbes qu'il faut un état pour le protéger, puisque l'homme est naturellement mauvais.

En plus, le cerveau humain rétrécit !

C'est classique chez les animaux domestiqués. Ils perdent jusqu'à un tiers de leur cerveau : le chien par rapport au loup, le porc par rapport au sanglier, la poule domestique par rapport à la poule bankiva. On oublie de signaler que l'homme actuel a moins de volume de cerveau que l'homme de Cro-Magnon et de Néanderthal...

[...]

Quand on se rend compte de notre évolution, ou non-évolution, elle explique beaucoup plus de choses que la philosophie ! Un milliardaire qui gagne 100 milliards, c'est ridicule. On se dit : "Pourquoi a-t'il besooin de 100 milliards ? Il n'arrivera jamais à les dépenser." Il s'en fout, il fait parti d'un petit groupe et ne se rend pas compte du bordel qu'il a créé.

Lorsque j'étudiais sur le terrain un babouin forestier, le mandrill, j'ai vécu un moment dans une tribu de Pygmées. Là-bas, le chef, c'était celui qui allait planter la lance sous le ventre de l'éléphant ou qui parlait au nom des autres. S'il abusait de son pouvoir, les membres du groupe ne lui accordaient plus d'attentions. Rien à voir avec nos présidents français qui peuvent déclencher une guerre sans consulter personne...

[...]

On est trop nombreux pour redevenir des chasseurs-cueilleurs...

Bien sûr, mais regardez Notre-Dame-des-Landes ! La vraie trouille des autorités, ce ne sont pas les "casseurs", comme ils disent. Leur crainte, c'est de voir se développer une contre-société avec des codes totalement différents. Et marginalement, cela va se dévellopper de plus en plus. Pas question de prendre le pouvoir comme on l'imaginait en 36. On n'arrivera pas à remplacer nos hommes et femmes politiques qui sont imbattables dan sleur pratique de la lanque de bois. En revanche, on peut vivre de peu en dehors du système, d'une manière raisonnable qui nous satisfasse.

La notion de progrès ne vous dit rien qui vaille...

On nous a piégés avec le progrès. Regardez le grand débat Rousseau contre Voltaire. Voltaire avait raison à son époque : l'avenir était souriant et le progrès libérateur. Mais autant Rousseau se ridiculait en son temps, autant il redevient d'actualité, parce qu'il a vu plus loin, que cela ne pouvait pas aboutir à une solution durable. Et c'est lui qui est en train de gagner.


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

En ligne

#212 10-07-2018 23:07:47

oui
Membre
Inscription : 02-08-2009

Re : Quel livre lisez-vous en ce moment ?

smolski a écrit :

De Pierre Jouventin : éthologue, ancien directeur de la recherche au CNRS, spécialiste en écologie comportementale et auteur de :
L'homme, cet animal raté.
Edition Libre et solidaire

Extrait du siné mensuel double juillet-août 2018. Et si vous ne pouvez vous l'acheter... wink

Entretien par Benoît Delépine :

...
On est trop nombreux pour redevenir des chasseurs-cueilleurs...

Bien sûr, mais regardez Notre-Dame-des-Landes ! La vraie trouille des autorités, ce ne sont pas les "casseurs", comme ils disent. Leur crainte, c'est de voir se développer une contre-société avec des codes totalement différents. Et marginalement, cela va se dévellopper de plus en plus. Pas question de prendre le pouvoir comme on l'imaginait en 36. On n'arrivera pas à remplacer nos hommes et femmes politiques qui sont imbattables dan sleur pratique de la lanque de bois. En revanche, on peut vivre de peu en dehors du système, d'une manière raisonnable qui nous satisfasse.

La notion de progrès ne vous dit rien qui vaille...

On nous a piégés avec le progrès. Regardez le grand débat Rousseau contre Voltaire. Voltaire avait raison à son époque : l'avenir était souriant et le progrès libérateur. Mais autant Rousseau se ridiculait en son temps, autant il redevient d'actualité, parce qu'il a vu plus loin, que cela ne pouvait pas aboutir à une solution durable. Et c'est lui qui est en train de gagner.



hum, ok, mais tout cela ne fonctionne pas. c'est abstrait et ne tient pas du tout compte de la nature!

autour de nous, cette année, les plantes ont pour beaucoup produit des fruits à foison plus que d'habitude en années "normales" (qu'est-ce qui est "normal"?).

en passant à côté d'êtres qui sont dans la région où je vis la mémoire des êtres vivants, chez nous c'est un tilleul (bien que cela n'en donne pas l'impression sur la photo, il parait qu'il est ainsi sauvé), il est bien plus que semi-millénaire (700 ans) et a connu dans sa prime jeunesse des choses comme ça ), nous nous posions la question pourquoi une essence dont le bois se laisse particulièrement bien sculpter, donc sans doute plus "molle" que du bois de fer, donne d'aussi vieux arbres, riches en senteur, mais aussi en pollen diront les allergiques.

parce que c'est

sa nature.

il y a partout des tilleuls extrêmement vieux. ils ne sont pas tous vieux, mais parmi les vraiment vieux arbres, ils sont très fréquents (et peut-être qu'on sculpte moins qu'on ne produit de poutres ou de planches! ça aide à survivre...)

la société humaine n'est pas un cas isolé car elle a jailli à plusieurs endroits isolés initialement et a continué ensuite à se développer d'une base sociale et culturelle hyper simple ou primitive plusieurs fois à des niveaux culturels impressionnants,  parallèlement et probablement sans se connaître mutuellement. d'ailleurs souvent sans être du tout contemporains, en fait

très semblables...

donc la crainte, qui est de voir se développer une contre-société avec des codes totalement différents, est ridicule et puérile!

et, actuellement, ce dont on re-parle, c'est de généraliser à nouveau l'uniforme scolaire à l'école, et, pourquoi pas, dans la vie commune!

Hors ligne

Pied de page des forums