Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 21-03-2020 06:42:23

smolski
quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : backports (buster) 10
Noyau : Linux 4.19.0-8-amd64
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

finement con

La police à une dame sortant d'un coin presse ouvert où elle a acheté son journal :

- Madame, vous savez que vous mettez la vie des autres en danger ?
- ...?????
- Les journaux ne sont pas des produits de première nécessité ...

Sortez couvert... lol

"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#2 21-03-2020 11:40:12

paul-riluma
Membre
Distrib. : debian...
Noyau : euh...
(G)UI : ah tiens !
Inscription : 22-09-2019

Re : finement con

euh...
y'a un truc là !
nan parce que ça indiquerait quand même que y'a un commerce ouvert, pas de première nécessité, et à qui la "police" n'a pas dit grand chose...

donc...
parano oblige : ça indique que si un commerce non de première nécessité est ouvert, c'est pour piéger les gens qui s'y rendent
donc, les commerces pas de première nécessité, genre un bureau de vote hein, sont des agences secrètes de la gestapo pour piéger un peu n'importe qui... qui n'a pas lu la liste des commerces de première nécessité éditée par la gestapo...

euh... c'est du Ray Bradbury ?

Hors ligne

#3 21-03-2020 11:49:42

Danlemile Z0la
Membre
Lieu : Bruxelles
Distrib. : Debian GNU/Linux 9.12 (stretch)
Noyau : Linux 4.9.0-12-amd64
(G)UI : MATE
Inscription : 10-03-2020

Re : finement con

Ray Bradbury.. Tu fais référence à quel bouquin ? Je le découvre via "Chroniques Martiennes" et j'aime beaucoup le style. Et j'ai le sentiment que tu fais allusion à une dystopie ; j'aime bien ça (j'ai lu récemment 1984 et Le meilleur des mondes) donc ça pourrait m'intéresser smile

"Always Look on the Bright Side of Life"
Ma configuration matériel

Hors ligne

#4 21-03-2020 12:56:47

smolski
quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : backports (buster) 10
Noyau : Linux 4.19.0-8-amd64
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : finement con

Danlemile Z0la a écrit :

Ray Bradbury.. Tu fais référence à quel bouquin ?


Celui-là : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fahrenheit_451

wink


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#5 21-03-2020 13:07:04

paul-riluma
Membre
Distrib. : debian...
Noyau : euh...
(G)UI : ah tiens !
Inscription : 22-09-2019

Re : finement con

oui, chroniques martiennes, c'est plein de charmes. j'aimais beaucoup...

je pensais là, à cause des flics parlant du journal comme pas-produit-de-première-necessité, à Farenheit 451, où les pompiers sont chargés de brûler des livres, voire, tous les livres...
mais bon... en fait, internet a déjà contribué grandement, avec grandeur et fascination populiste, à rendre obsolète la lecture de livres ...
donc bon, on n'a pas tellement à craindre de se faire incendier sa maison parce qu'on y auto-héberge une bibliothèque capitalisant les lectures de plusieurs branches familiales depuis les dix dernières années du 19ème siècle...
bon, y'a pas que des lectures "honorables" dans les bouquins de mes ancêtres que je conserve quand même avec affection hein, mais bon,... outre l'attachement affectif à ces personnes, malgré bien des "conflits" idéologiques et inter-subjectifs, y'a une sorte d'attachement nostalgique, pas forcément réaliste, à un passé culturel et social mort depuis la fin des années 1970...
et ce roman de Bradbury, me fait parfois penser aux moeurs contemporaines... à la généralisation de l'inscription sociale du profil "heichmann"... donc en fait, ma parano me fait voir "les gens" de façon bien plus sombre que celle "inventée" à des fins "pédagogiques" par Bradbury dans ses romans...
Le meilleur des mondes de Huxley, ça se rapproche aussi de cette vision sombre... et les analyses possibles, selon divers paradigmes de sciences sociales et psycho-sociales, sont multiples quant à cet auteur, dont je ne suis pas sûr qu'il ait vraiment "tout calculé" pour que ça donne tout ça.
On s'est focalisé à l'époque sur "le totalitarisme". or, ce qui est intéressant avec la science fiction americaine, c'est que c'est dans la lignée de gens comme Marc Twain, qui partaient d'observations du quotidien, de tendances inquiétantes chez leurs contemporains. Twain prenait la position d'un certain humour, du pardon à l'égard de la faiblesse humaine.
Dans un autre genre littéraire quant au style, tu peux aussi trouver des prolongements avec Philip K. Dick.
Les auteurs comme K. Dick ou Huxley, sont influencés par les paradigmes en développement de leurs époques, psychanalyse de diverses tendances, sociologies de plusieurs écoles européennes ou anglo-saxonnes et marxisantes. Donc ils ouvrent sur autre chose que de l'observation idéologique, mais sur "le côté obscure" de l'humain, le Thanatos que Marcus souligne comme toujours "derrière" l'Eros...

Hors ligne

#6 21-03-2020 13:11:23

smolski
quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : backports (buster) 10
Noyau : Linux 4.19.0-8-amd64
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : finement con

L'avantage du roman est qu'il ouvre des voies d'études et va bien plus loin que ce que suggère la recherche pure, bien que celle-ci reste indispensable dans l'évolution des théories bien sûr. wink

Dernière modification par smolski (22-03-2020 11:49:16)


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#7 21-03-2020 13:18:07

smolski
quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : backports (buster) 10
Noyau : Linux 4.19.0-8-amd64
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : finement con

paul-riluma a écrit :

quand même que y'a un commerce ouvert, pas de première nécessité, et à qui la "police" n'a pas dit grand chose...


Ce ne sont pas tant les commerces mais la clientèle qui est ciblée par le décret de confinement.
En effet, chez un buraliste, tu trouves les hauts revenus du tabac, des timbres pour la poste avec ceux destinés aux amendes...

big_smile


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#8 21-03-2020 14:54:54

paul-riluma
Membre
Distrib. : debian...
Noyau : euh...
(G)UI : ah tiens !
Inscription : 22-09-2019

Re : finement con

"avec ceux destinés aux amendes..."
wouai, bien-sûr, j'y avais pas pensé... tellement que je suis déjà parano et me méfie de tout et raze les murs tout le temps...
là...
j'ai de toute façon peur d'aller faire les courses et de croiser qui que ce soit...
ça renforce mon confinement naturel...
avec en plus là, la peur de contaminer maman et qu'elle meure après moi et qu'elle subisse non seulement le désespoir de perdre le seul de la famille à ne pas l'avoir abandonnée pour fonder une autre famille de merde ailleurs, mais en plus, qu'elle subisse la maltraitance dans un hepad du coin, en chambre commune à subir la télévision des "zautres", ...
nous on n'a pas la télé hein...

finbon, ...

Hors ligne

#9 21-03-2020 17:25:59

Philou92
Adhérent(e)
Lieu : Hauts de Seine
Distrib. : Debian bullseye (testing)
Noyau : Linux 5.6.0-1-amd64
(G)UI : LightDM et Xfce4
Inscription : 29-04-2015

Re : finement con

La police a écrit :

Les journaux ne sont pas des produits de première nécessité ...



Tout est relatif en temps de guerre. Quand il n'y a plus de PQ, la presse réac ça le fait… mrgreen.gif


Chaque siècle fera son œuvre, aujourd’hui civique, demain humaine. Aujourd’hui la question du droit, demain la question du salaire. Salaire et droit, au fond c’est le même mot. L’homme ne vit pas pour n’être point payé ; Dieu en donnant la vie contracte une dette ; le droit, c’est le salaire inné ; le salaire, c’est le droit acquis.
             Quatrevingt-treize
             Victor Hugo.

Hors ligne

#10 22-03-2020 07:32:46

Danlemile Z0la
Membre
Lieu : Bruxelles
Distrib. : Debian GNU/Linux 9.12 (stretch)
Noyau : Linux 4.9.0-12-amd64
(G)UI : MATE
Inscription : 10-03-2020

Re : finement con

Ah ! Fahrenheit 451.. J'avais jamais noté le nom de son auteur (je suis rarement attentif à çà..) ^^ Je l'ai lu il y a quelques mois - avec des substances, donc faut que j'y repasse sobre - mais il me semble bien que c'était tout les livres qui étaient brûlés.

paul-riluma a écrit :

Le meilleur des mondes de Huxley, ça se rapproche aussi de cette vision sombre... et les analyses possibles, selon divers paradigmes de sciences sociales et psycho-sociales, sont multiples quant à cet auteur, dont je ne suis pas sûr qu'il ait vraiment "tout calculé" pour que ça donne tout ça.



Je rejoins smolski, dans ce que je pense comprendre de son propos : la fiction (au sens large du terme) à cette attractivité de briser les barrières intellectuels du savoir et ouvrent les champs du possible. Je ne suis qu'un lecteur curieux dans certains domaines académiques, mais ces à travers des romans ou BD (çà doit être vrai pour les médias télévisuels mais j'y suis beaucoup plus passif) que j'ai pu "digérer" certains concepts académiques.
J'imagine que la corollaire est aussi vrai, l'auteur dans la liberté qui s'offre à lui laisse glisser ses pensées.

En tout cas, paul-riluma, ça fait quelques jours que je farfouille le site et t'as un style des plus intéressants ! Je dois tuer une famille d'ours polaire en recherche google à chacun de tes posts big_smile
Quand tu parles de profil "heichmann", tu parles du nazi ?


"Always Look on the Bright Side of Life"
Ma configuration matériel

Hors ligne

#11 22-03-2020 11:05:37

smolski
quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : backports (buster) 10
Noyau : Linux 4.19.0-8-amd64
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : finement con

Puisque tu vas le relire, je te laisse dans le suspens Danlemile Z0la.

Dernière modification par smolski (22-03-2020 11:12:23)


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#12 22-03-2020 11:18:31

smolski
quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : backports (buster) 10
Noyau : Linux 4.19.0-8-amd64
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : finement con

Côté Heichmann voir le travail de Anna Arendt à son propos suite à son procès :
http://institut-ethique-contemporaine.o … rendt.html

Eh oui, de la lecture, encore et encore...
Tu tires un fil et tu te retrouves à en trouver de nouveaux sans cesse :

... character0052.gif

Dernière modification par smolski (22-03-2020 11:19:30)


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#13 22-03-2020 21:24:04

paul-riluma
Membre
Distrib. : debian...
Noyau : euh...
(G)UI : ah tiens !
Inscription : 22-09-2019

Re : finement con

"Quand tu parles de profil "heichmann", tu parles du nazi ? "

oui, et Smolsky t'as indiqué une bonne piste.
On trouve les ouvrages d'hannah Arrendt en livre format poche. ce sont des grand classiques
quant à ce que j'appelle le "profil heischmann", c'est effectivement inspiré des travaux d'Arrendt. puis de ce qu'on a pu en faire par la suite.
L'allemagne nazi a été en fait un laboratoire pour le management capitaliste. on a expérimenté tout et son contraire dans le but d'avoir à tous les niveaux fonctionnels de production et d'organisation sociale, des gens "obéïssants" et surtout "croyants" en la tache qu'on leur donnait.
ce dernier élément est le plus important, car quelqu'un de "croyant" n'a pas besoin d'obéïr, et donc on n'a pas besoin de le contraindre, et donc on économise beaucoup d'organisation, de mains d'oeuvres, complexes et financièrement coûteuses !!!
ça a donné en particulier les travaux de psychologie de la motivation auprès des recruteurs et des fonctions de ressources humaines. progressivement, on a fabriqué et sélectionné des profils de gens très peu "nourris" en connaissance, savoir, savoir-faire, mais convaincus que la tache présentée était de l'ordre de leur "être", et on a mis l'accent, la pression, sur les "savoir-être"...
d'où la débâcle pour les gens comme moi, qui sont quelque soit la tache, des "mercenaires", ayant un savoir-faire, visant comme objectif d'être payé... par exemple, je peux fabriquer quelque chose, en sachant que c'est de la merde, que je n'achèterai jamais. dans les entretiens, on cherche à savoir si tu as, dans ton inscription sociale la foi dans le "produit" de ta tache. et comment ça s'inscrit dans ton identité. or, leurs produits correspondent à une idéologie et une onthologie... donc on te teste aussi sur ça, si tu joues un rôle, ou si tu crois , tu adhères, c'est à dire que tu "respectes", tout ça et que ça te fait "te sentir respectable".
Heischmann, c'est le type même du mec qui a été "formé" à ça. et c'est devenu la norme depuis une trentaine d'années...
bon, j'ai écrit la "tache", par fainéantise de mettre un â...
mais ça indique aussi ce que je pense en général de la plus part des boulots existants, et plus encore ceux correspondant aux postes de "cadres". ceux là... ben, heureusement hein, on va économiser les procès de nuremberg et de jérusalem... et de toute façon, ils sont tellement nombreux,que même une pandémie ne les éliminerait pas... techniquement, j'avais étudié le truc quand j'étais militaire... c'est pas réalisable...
alors après, ben on peut toujours écrire de la science fiction, des distopies...
mais bon...
j'préfère m'occuper de mon jardin et faire les soins de maman. j'suis bien meilleur soignant.
bon, smolsky a indiqué Camus aussi je sais plus où, c'est une référence incontournable.
Lis aussi Herbert Marcuse, c'est plus chiant que Camus mais du même sérieux qu'Arrendt...

Hors ligne

#14 22-03-2020 21:43:10

paul-riluma
Membre
Distrib. : debian...
Noyau : euh...
(G)UI : ah tiens !
Inscription : 22-09-2019

Re : finement con

à propos de Farenheit 451
j'écrivais :"mais bon... en fait, internet a déjà contribué grandement, avec grandeur et fascination populiste, à rendre obsolète la lecture de livres ...
donc bon, on n'a pas tellement à craindre de se faire incendier sa maison parce qu'on y auto-héberge une bibliothèque capitalisant les lectures de plusieurs branches familiales depuis les dix dernières années du 19ème siècle..."
il y a un personne dans ce roman qui est dans cette situation : sa maison va être incendiée parce que c'est une bibliothèque...
je sais pas si je me suis identifié pendant mon adolescence à ce personnage... j'pense pas. j'lisais déjà beaucoup tout en restant radicalement disorthographique... les autres, c'était pendant les années soixante dix hein, basaient n'importe quoi n'importe où en consommant tout ce qui pouvait les "stupéfier"... sont restés stupéfiés, en devenant souvent très bien placés socialement, en prenant dès la trentaine passée, voire souvent avant, une bedaine graisseuse de buveur de bierre, collectionnant quand ils en avaient les moyens les divorces, et des chiards élevés à la télévision...
j'lisais, et je travaillais mon piano...
j'continue : là, je trouve que le confinement est très facilitant pour moi. je suis beaucoup oins amère que d'habitude. si je vois personne, ben c'est parce que les gens sont obligés de rester chez eux. donc j'espère rien de part les circonstances. c'est reposant. génial.
bon, demain, va quand même falloir que j'aille remplir la cambuse. fait chier....

y'avait un film qui m'avait fait rêver pendant mon adolescence. je sais plus quel en était le titre. c'est l'histoire d'un mec tout seul dans une ville genre los angeles, immense. il est tout seul baricadé dans une grande barraque. la nuit y'a des malades genre zombies mais pas tout à fait hein, qui sont deviendus aveugles j'crois m'souvenir... donc il faut qu'il éclaire tout partout...
et le jour, il parcours lers rues pour chercher du matos et de la bouffe...
j'ùétais dis, tellement les zautres c'était des cons, que ça serait super chouette d'être comme ça survivant tout seul...
bon, y'avait tout un tas de romans dans ce genre, pas forcément basé sur l'histoire d'un mec dans une grande ville, des fois dans un truc genre grande forêt : ça, j'aime vachement plus hein, les grandes forêts. c'est beau et tout, les cascades de lumières entre les feuillages...
nan, alors que les villes, j'sais pas pourquoi, j'trouve ça malsain...
y'a que les bibliothèques qui doivent être sauvées.

Hors ligne

#15 22-03-2020 23:14:32

smolski
quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : backports (buster) 10
Noyau : Linux 4.19.0-8-amd64
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : finement con

paul-riluma a écrit :

y'avait un film qui m'avait fait rêver pendant mon adolescence. je sais plus quel en était le titre. c'est l'histoire d'un mec tout seul dans une ville genre los angeles, immense. il est tout seul baricadé dans une grande barraque. la nuit y'a des malades genre zombies mais pas tout à fait hein, qui sont deviendus aveugles j'crois m'souvenir... donc il faut qu'il éclaire tout partout...


Le survivant :
Synopsis et détails

Dans un futur proche. La surface de la Terre a été ravagée par les guerres biologiques. Robert Neville, un ancien scientifique, est le dernier des hommes. A Los Angeles, dans sa solitude planétaire, il essaye de survivre en trouvant de la nourriture et en évitant de devenir fou. Les seuls autres êtres vivants, atteints par les épidémies, sont des sortes de mutants, sensibles à la lumière, qui rôdent la nuit dans les rues désertes. Bientôt, Robert rencontre Lisa et s'aperçoit que d'autres que lui ont survécu...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Survivant wink

Il y a un remake en 2007 avec Will Smith reprenant le titre original : « Je suis une légende », mais un peu chiant par le modernisme de son graphisme et les effets spéciaux brise noix qui suppriment tout l'envoûtement, la grâce et la profondeur du scénario original...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Je_suis_u … de_(roman)

Dernière modification par smolski (22-03-2020 23:28:21)


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#16 23-03-2020 15:53:51

paul-riluma
Membre
Distrib. : debian...
Noyau : euh...
(G)UI : ah tiens !
Inscription : 22-09-2019

Re : finement con

oui, t'as raison, c'est ça, le survivant, avec charlton heston. bon je le trouvais bel homme quand j'étais ado.
mais un peu sec et pas drôle en fait...

alors que will smith, il est encore plus sexy et en plus il est souvent drôle même dans des rôles pas drôle.
voilà...
et si hein, j'ai bien aimé cet autre film plus récent où il est une légende.
j'suis pas spécialement nostalgique des films "anciens". le spectacle, au cinéma, ben c'est du "vrai" spectacle, on sait d'avance que c'est du "mensonge". donc bon, après... et s'il y a des effets spéciaux, ben, c'est mélies qui a inventé tout ça et on continue hein...
après...
nan, le spectacle horrible, c'est celui de la "démocratie", là, c'est l'enfer de satan rejouant à tout propos la tentation de jésus... ainsi que sa rencontre avec "légion"... ponce pilate s'en lavant les mains, c'est de la gnognotte à côté...

Hors ligne

#17 23-03-2020 16:37:54

smolski
quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : backports (buster) 10
Noyau : Linux 4.19.0-8-amd64
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : finement con

paul-riluma a écrit :

des effets spéciaux, ben, c'est mélies qui a inventé tout ça et on continue hein...


Je ne suis pas que nostalgique des films anciens ni avare de surprise avec les effets spéciaux.
Avatar est un film qui m'émeut, sa construction est une pièce de théâtre animée qui m'a dévoré. wink
Men in black itou
etc...


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#18 23-03-2020 18:15:48

rodrigue7973
Membre
Lieu : beloeil
Distrib. : debian 10.3 buster
Noyau : Linux 5.4.0-0.bpo.3-amd64
(G)UI : kde plasma 5.14.5
Inscription : 19-11-2017
Site Web

Re : finement con

cause coroan virus ? big_smile

Malgré cette dyslexie, je fais des efforts pour écrire, et j'aime bien échanger avec les autres. J'espère que vous aurez aussi du plaisir à parler avec moi. merci
my diaspora-fr: rodrigue7973 à diaspora-fr.org
my mail : rodrigue@rodrigue7973.org

Hors ligne

#19 23-03-2020 18:27:02

paul-riluma
Membre
Distrib. : debian...
Noyau : euh...
(G)UI : ah tiens !
Inscription : 22-09-2019

Re : finement con

ah wouai, c'est vrai que Avatar, dans le genre grande forêt, c'était pas mal. bon et puis y'avait des acteurs bienfoutus aussi...
très érotique en plus avatar par bien des côtés.
men en noir vachement moins je trouve, mais bon...
j'préfère dans le genre agence secrète délirée, les agents du shield de chez marvel. ce qui m'emmerde en revanche dans ce genre d'univers, c'est que c'est la plus part du temps dans des environnements artificiels, genre boites de conserves volantes. mais les personnages m'amusent beaucoup. et les nanas ont un QI de plus de 195 et sont vachement acrobatiques. donc hein...

Hors ligne

#20 23-03-2020 19:39:44

smolski
quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : backports (buster) 10
Noyau : Linux 4.19.0-8-amd64
(G)UI : gnome
Inscription : 21-10-2008

Re : finement con

rodrigue7973 a écrit :

cause coroan virus ?


Ben je suis cinéphile depuis l'enfance, et les maisons des jeunes ouvrant des cinémathèques avec débats de forme et de fond m'ont formé à plus d'entendement et d'amour partagé pour des réalisations extraordinaires que la télévisuelle n'en a offert ensuite aux générations suivantes.

Aujourd'hui à la retraite (enfin !) je partage avec mon amie coquine une extension cinéphilique d'envergure en fichiers numériques... On s'régale !

... r2d2-message.gif

Dernière modification par smolski (30-03-2020 12:16:46)


"Théo et Adama te rappellent pourquoi Zyed et Bouna couraient…"
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#21 24-03-2020 17:38:30

Danlemile Z0la
Membre
Lieu : Bruxelles
Distrib. : Debian GNU/Linux 9.12 (stretch)
Noyau : Linux 4.9.0-12-amd64
(G)UI : MATE
Inscription : 10-03-2020

Re : finement con

smolski a écrit :

Côté Heichmann voir le travail de Anna Arendt à son propos suite à son procès :
http://institut-ethique-contemporaine.o … rendt.html



Lecture intéressante ! Je connaissais de nom la personne, sans avoir rien lu particulièrement. Je repars encore avec quelques références sous le bras, ça me fera quelques emplettes chez le libraire une fois réouvert !

Je trouve vos propos à tous les deux 'achement intéressant. Et je prend conscience comment le libre s'insère dans une vision global de la politique et c'était d'ailleurs en relisant le manifeste - de Stallman je crois - que j'ai eu envie de relancer mon ordinateur pour participer à cela.
Paul-riluma, je crois me retrouver dans certaines de tes idées à ceci près que j'en ai une approche beaucoup plus pacifiste et optimiste -probablement dû à ma personnalité.
Je reprends ton idée de "profil Eichmann", si j'ai bien compris l'idée (avec le texte fourni par smolski), ce profil est le résultat d'un glissement moral. Ce changement est à mon sens opérable dans l'autre sens, c'est mon postulat de départ. Et, parceque l'on reste dans le cas d'une manipulation de masse qui me déplaît même si elle va dans le "bon" sens, je reste persuadé qu'il est possible d'amener un esprit critique à force de travail, génération après génération, dans la population qui encrerait solidement l'impossibilité de créer ce "profil" de nouveau (au sens large que tu lui donnes, ou en tout cas que je lui comprend, donc soumis passivement à la loi -ici du marché-).


"Always Look on the Bright Side of Life"
Ma configuration matériel

Hors ligne

#22 24-03-2020 21:48:10

paul-riluma
Membre
Distrib. : debian...
Noyau : euh...
(G)UI : ah tiens !
Inscription : 22-09-2019

Re : finement con

donc soumis passivement à la loi -ici du marché-


euh...
nan, en fait, ils sont pas passifs du tout !!! ils zy croient à la loi, par exemple du marché, celle del'individualisme, celle du "si tu veux tu peux"...
et ils s'y identifient.
et
donc, ils l'entretiennent parce qu'ils s"y entretiennent aussi !!!

quant à l'espoir de développer dans les populations un esprit critique... euh... c'est vieux ça comme idée... en occident, ça remonte à Socrate par exemple...
alors y'a des périodes, sur une génération qui parce qu'elle en a vachement chié, ça se met en place... la génération suivante récite les leçons de la précédente, comme de "bons élèves" dont c'est devenu le conformisme et... la bêtise...
autrement, y'a tout le temps des personnes, souvent isolées, ou vaguement afiliés parfois à un réseau, qui sont "comme ça", "critiques", ou "analystes"... mais ça reste une toute petite minorité qui passe facilement pour élitiste, voire, non-démocratique, puisque ne s'inscrivant  pas dans la "loi du grand nombre", voire, "à tendance oligarchique". l'oligarchie, c'est pas réservé "aux riches" hein... c'est aristote qui propose ça, et pas n'importe comment, en réponse à la gabegie hypocrite de la démocratie de socrate et platon... et ça n'a rien à voir avec ce qu'on nomme ou désigne par oligarchie bourgeoise...

Hors ligne

#23 25-03-2020 08:39:43

solar66
Adhérent(e)
Distrib. : debian buster
Noyau : Linux 4-19-0-6-amd64
(G)UI : xfce
Inscription : 23-08-2016

Re : finement con

"Dépister et fabriquer des masques, sinon le confinement n’aura servi à rien"
à lire:
https://reporterre.net/Depister-et-fabr … rvi-a-rien

thierry

Hors ligne

#24 25-03-2020 11:03:46

Danlemile Z0la
Membre
Lieu : Bruxelles
Distrib. : Debian GNU/Linux 9.12 (stretch)
Noyau : Linux 4.9.0-12-amd64
(G)UI : MATE
Inscription : 10-03-2020

Re : finement con

paul-riluma a écrit :

[...]



Je crois que c'est là que nos visions divergent ; il me semble que c'est une servitude volontaire au sens qu'en donne de la Boétie, qui vient avec le sentiment d'impuissance. On s'y identifie car there is no alternative (Parceque moi aussi je balance des références, y'a pas de raison, non mais oh cool). A mon sens la majorité n'y croient pas, ils ont simplement oubliés (bien aidé par un matraquage systémique) la possibilité d'une alternative. Et ce même parmi les trolls les plus velues du libéralisme..

Mais je dois être honnête néanmoins, je n'ai "pas le choix" de penser comme çà. J'ai un léger problème de gestion de la colère  - le temps me montrant qu'il est dû à mon impuissance intellectuel, je veux dire l'incompréhension que j'avais tendance à éprouver face à notre "bêtise". c'est pour cela qu'il est si important pour moi de retrouver mes apnées, quand je me plonge dans des romans ou des lectures plus académiques où les choses s'éclaircissent petit à petit - et j'aurai une tendance à lutter contre la source des problèmes par la violence.
Ce qui n'irait pas dans le sens de mon éducation, et surtout du monde utopique que je conçois.

paul-riluma a écrit :

la génération suivante récite les leçons de la précédente, comme de "bons élèves" dont c'est devenu le conformisme et... la bêtise...



Tu soulèves un point qui était dans mon angle mort.. Je n'avais pas pensé au fait que l'esprit critique peut lui même devenir un dogme.. Je prendrais compte de ça dans mes réflexions futures, je te remercie.

peace_flag.gif Bon par contre, va falloir se calmer sur l'appel aux anciens penseurs (et même les moins anciens) ou aux concepts "loi du grand nombre".. J'ai pas encore découvert le secret de la vie éternel, j'ai des jeux auxquels jouer, mon corps à nourrir et reposer, une partenaire à satisfaire physiquement et psychiquement, bref je peux pas tout lire non plus !!
A chaque fois que je poste, je me retrouve avec un shitstorm d'idées sur lequel je dois me renseigner pour pas rester pantois, ça deviens fatiguant lol


"Always Look on the Bright Side of Life"
Ma configuration matériel

Hors ligne

#25 25-03-2020 19:31:02

paul-riluma
Membre
Distrib. : debian...
Noyau : euh...
(G)UI : ah tiens !
Inscription : 22-09-2019

Re : finement con

bon, alors, t'affoles pas hein... l'exemple "loi du grand nombre", c'es tun façon que j'ai de raccourcir certaines explications un peu plus longue et fine. mais en gros, c'est en rapport avec les constats à faire quant à l'induction sur une orientation d'expression d'opinion ou même d'hypothèse scientifique, du ressenti que l'on à dans certaines circonstances d'un rapport de force.
Le gros problème de par exemple "la démocratie", c'est que à partir d'une certaine taille de groupes sociaux, et cela en rapport avec la richesse de son "capital de connaissance", connaissance dans le sens de système construit et en construction, à partir de "données", à qui des références dimensionnelles donnent un ou des sens et que cela transforment en "informations", puis des savoir-faire, par exemple de traitement permettant de donner du sens à des "données",, et des savoir, en tant que corpus de notions, données, informations et indication de traitements,, ce qui donne à la fin ce qu'on peut appeler "connaissance", qui est un système permettant de s'enrichir de tout ça... donc le rapport de la taille d'une population à son système de connaissance, induit son potentiel d'organisation  politique, de système de diffusion, ré-organisation, transformation, prise de décision sur échange des connaissances... puis ce rapport doit être mis en rapport avec l'homogénéïté, sur le groupe considéré, de la capacité des membres du groupe à "discuter", "dialectiser"... de sorte que les décisions soient prise selon l'ensemble des membres du groupe synthétisant leurs divergences selon leur moyen de négocier les désaccords inter-individuels tout en comprenant que la richesse du groupe consiste dans ce potentiel à enrichir la connaissance du groupe des divergences et désaccords...

le rapport de force devient, au delà d'une certaine densité de population autant et surtout avec une hétérogénéïté des potentiels de connaissances des membres du groupe, écrasant pour tout un chacun.

si en plus, comme tu le notes, y'a un truc qui "pourri" l'homogénéïté du capital de connaissance sur le groupe, par un effet systémique du système de communication sociale... ben, on obtient d'une part une fascination axacerbée de la grande majorité des membres du groupe, pour des "décisionnaires"... voire, bien pire que ça hein, et l'apparission de manipulateurs, n'ayant pas besoin de se concerter, mais utilisant la faiblesse d'esprit analytique et dialectique du groupe, pour orienter non seulement les "informations", fabriquer par là de l'homogénéïté, obtenir un accord généralisé, à l'égard de décisions qu'ils installent, selon les intérêts qu'ils ont en commun en tant que manipulateurs...

bon, pour les références aux vieux penseurs : j'indique juste les racines auxquels mêmes les gens "penseurs" récents, se réfèrent implicitement, parce que tout simplement, ils participent d'un système de pensé dont les fondations, enfin celles dont on a encore des traces "solides", ont été maintes fois reprises, mais à chaque fois... ben on revient à des gens de la grèce antique... simple exemple hein.

ensuite quant à l'idée de "la vie éternelle"... et du rapport aux occupations incontournables... et le temps de lecture nécessaire...
suis beaucoup allé à l'école en m'imbibant de ce que disaient les profs : un "manque du père" évident chez moi.
quand j'avais 42 ans, l'anpe m'a fait faire une formation d'administration d'entreprise, constatant, qu'avec mon dea de géochimie, et mes expériences professionnelles décalées de ce métier initial, j'avais beaucoup "d'impossibilité" à être embauché.
lors de ce dess, un des profs, en comptabilité analytique, assez jeune, lançait souvent des débats houleux avec certains camarades ayant eux des positions politiques précises et expérimentées. moi, j'en n'avais pas à l'époque. mais j'avais depuis longtemps pas mal de références diverses et philosophiques. et les gens ne comprenaient jamais "où" je me plaçais : nulle part en fait. je dialectisais avec ce qui se présentait là pendant les discussions. je récupérais pas mal de pistes de nouvelles lectures, et je vérifiais et corrigeais certaines lacunes et certaines mésinterprétations de mes lectures ou "écoutes" antérieures.
Le prof, m'a un jour pris à part, à la suite d'un désaccord lors d'un précédent débat, et m'a demandé comment je faisais pour avoir acquis toutes ces sources de réflexions. je lui ai expliqué que je n'avais j'amais eu de vie affective... il a tout de suite compris en me disant que ça laissait du temps effectivement...

par la suite, j'ai jamais été embauché avec ce diplôme là, et j'ai jamais eu de couple non plus hein...

Hors ligne

Pied de page des forums