Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 11-06-2017 23:32:48

winproof
Membre
Distrib. : debian 8
Noyau : Linux 3.16.0-4-amd64
(G)UI : sans
Inscription : 15-05-2013

[RESOLU] mdadm : disque ou partition?

salut!

j'ai une question concernant mdadm.

je vient juste de changer le premier disque dur (sda) d'un raid 1, or j'ai fait une erreur en remontant le raid, j'ai tapé "mdadm --manage /dev/md0 --add /dev/sda" au lieu de "mdadm ... /dev/sda1".

tout s'est bien passé, et en cherchant sur internet j'ai vu que mdadm accepte indifféremment des disques (/dev/sda) ou des partitions (dev/sda1).

du coup vu qu'il fallait aussi que je change le 2éme disque par précaution, j'ai aussi remonté le deuxième disque avec /dev/sdb au lieu de /dev/sdb1, histoire de ne pas avoir un truc boiteux, avec /dev/sda et /dev/sdb1 dans mon raid.

par contre il y a bien une partition sur chaque disque (de la taille totale du disque), car j'avais utilisé "sfdisk -d /dev/sdb | sfdisk /dev/sda" avant mon erreur de remontage du raid, et même chose quand j'ai changé sdb plus tard.

du coup ma question, c'est y'a t-il une conséquence a avoir utiliser des disques plutôt que des partitions?

merci

Dernière modification par winproof (21-06-2017 17:50:46)


Minute existentielle : "Si nous ne sommes pas sensés grignoter la nuit, pourquoi y a-t-il une lumière dans le frigo?"

Hors ligne

#2 12-06-2017 00:27:51

raleur
Membre
Inscription : 03-10-2014

Re : [RESOLU] mdadm : disque ou partition?

On peut utiliser un disque entier comme membre RAID (ou PV LVM, conteneur de volume chiffré, système de fichiers...) mais à mon avis c'est une mauvaise idée car cela rend le contenu du disque moins facile à identifier. Avec une table de partition et une partition de type RAID, on sait immédiatement à quoi s'en tenir avec n'importe quel partitionneur.

Utiliser un disque entier alors qu'il contient une table de partition avec une partition est une TRES mauvaise idée. Comme on dit : il y en a qui ont essayé, ils ont eu des ennuis. Avec une telle configuration, le disque contient à la fois une partition et un membre RAID qui se recouvrent sans se superposer exactement. Il ne faudra pas t'étonner si parfois le RAID te dit qu'il manque un membre parce que cette fois le noyau a décidé que c'est la table de partition qui prend le dessus. Ce qui peut encore passer avec une table de partition DOS/MBR qui ne recouvre pas les méta-données RAID 1.2 ne passe plus avec une table de partition GPT qui occupe plus d'un secteur et recouvre une partie des méta-données RAID 1.2.

Je te recommande donc fortement de reconstruire ton RAID avec des partitions ou, à défaut, de supprimer les tables de partition (et pas seulement les partitions) de ces disques.

Hors ligne

#3 12-06-2017 00:56:11

winproof
Membre
Distrib. : debian 8
Noyau : Linux 3.16.0-4-amd64
(G)UI : sans
Inscription : 15-05-2013

Re : [RESOLU] mdadm : disque ou partition?

hum, c'est ce que je craignais.

quel est la bonne procédure?

sortir un des disques, supprimer la table puis la partition,recréer le tout puis ré-intégrer la partition dans le raid, et une fois la reconstruction finie refaire la même manip sur le second disque, ca suffira?

ou alors il faut carrément refaire le raid a partir de zéro?

question subsidiaire, quelle différence coté table de partition entre le type 83 et le FD?

Dernière modification par winproof (12-06-2017 03:54:25)


Minute existentielle : "Si nous ne sommes pas sensés grignoter la nuit, pourquoi y a-t-il une lumière dans le frigo?"

Hors ligne

#4 12-06-2017 09:36:46

raleur
Membre
Inscription : 03-10-2014

Re : [RESOLU] mdadm : disque ou partition?

winproof a écrit :

sortir un des disques, supprimer la table puis la partition,recréer le tout puis ré-intégrer la partition dans le raid, et une fois la reconstruction finie refaire la même manip sur le second disque, ca suffira?


Il faut aussi effacer le superbloc RAID qui a été écrit sur le disque, pour qu'il n'entre pas en conflit avec celui qui va être écrit sur la partition. Avec mdadm --zero-superblock ou wipefs.
Si la table de partition n'a pas été endommagée par la création du membre RAID, il n'est pas utile de la recréer ni de recréer la partition.

Mais tu peux aussi choisir l'autre option techniquement valide consistant à laisser le membre RAID sur le disque entier et juste supprimer la table de partition.

winproof a écrit :

quelle différence coté table de partition entre le type 83 et le FD?


En pratique, aucune.
Le type 0x83 (Linux filesystem) sert normalement à identifier une partition contenant directement un système de fichiers, mais on l'utilise aussi pour les conteneurs de volumes chiffrés faute de mieux.
A l'origine le type 0xFD (Linux RAID auto) servait au noyau à reconnaître les membres d'ensembles RAID à assembler automatiquement au démarrage. Mais cela ne fonctionne qu'avec les ensembles RAID au format de version 0.90 (obsolète) et si les modules RAID sont compilés en dur dans le noyau, ce qui n'est pas le cas des noyaux Debian. La pratique actuelle est d'assembler les ensembles RAID dans l'initramfs avec mdadm qui ne fait pas de distinction entre les types de partitions.
Comme je l'écrivais plus haut, l'utilisation du type 0xFD permet juste de reconnaître une partition RAID au premier coup d'oeil, sans avoir besoin d'examiner son contenu (ce que fait blkid par exemple).

Hors ligne

#5 12-06-2017 12:16:23

winproof
Membre
Distrib. : debian 8
Noyau : Linux 3.16.0-4-amd64
(G)UI : sans
Inscription : 15-05-2013

Re : [RESOLU] mdadm : disque ou partition?

ok, c'est plus clair, merci raleur!

Minute existentielle : "Si nous ne sommes pas sensés grignoter la nuit, pourquoi y a-t-il une lumière dans le frigo?"

Hors ligne

Pied de page des forums