Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 28-04-2010 20:55:10

mani
Road-Runnerus digestus
Lieu : Au bout du bout
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16.0-4-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 20-06-2007

[Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

[Remarques pour Squeeze : voir le post #5.]

Bonsoir à tous,

Je vous propose un très gros tuto sur l'installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10. C'est la compilation de quasiment un an de recherches, de tests et de prises de notes, un tuto que j'avais donc en tête depuis un moment.

Il est centré sur le NC10 mais aborde des notions qui pourraient être utiles ou en tout cas donner des pistes en cas de problèmes pour l'installation de Debian sur un ordinateur portable.

J'ai volontairement pris quelques raccourcis à certains moments pour ne pas surcharger le tuto, mais n'hésitez pas à me demander de préciser tel ou tel point s'il s'avérait nécessaire.

smile

1. PRÉPARATIFS


Conventions des commandes :

- $ Mode utilisateur
- # Mode administrateur (commande su)

Au premier démarrage du Samsung NC10 sous Windows XP, il est possible de créer une partition D: pour séparer les données du système Windows. J'ai laissé 40Go pour C:, le reste pour D: qui sera supprimée lors de l'installation de Debian.

J'utilise une Debian déjà installée pour créer une clé USB d'installation, mais les manipulations devraient fonctionner de la même manière sous n'importe quel autre système GNU/Linux. Sinon il est possible d'utiliser UNetbootin sous Windows XP pour la créer.

Téléchargez une iso NetInstall et le fichier boot.img.gz qu'on va placer dans le répertoire utilisateur (ici /home/utilisateur/) :
- http://cdimage.debian.org/debian-cd/5.0 … etinst.iso
- http://ftp.nl.debian.org/debian/dists/l … oot.img.gz

Ouvrez un terminal et déplacez-vous dans votre répertoire utilisateur si ce n'est déjà fait :

   

$ cd /home/utilisateur/


Puis passez en mode superutilisateur :

   

$ su


Branchez la clé USB et repérez son point de montage :

# df
Sys. de fich.        1K-blocs       Occupé Disponible Capacité Monté sur
/dev/sda1              9614116   2851712   6274032  32% /
tmpfs                  1031236         0   1031236   0% /lib/init/rw
udev                     10240       804      9436   8% /dev
tmpfs                  1031236         0   1031236   0% /dev/shm
/dev/sda3            470616048 254584676 192125448  57% /home
/dev/hda1             39571244    303068  37258048   1% /media/stockage
/dev/sdb1              1956060   1283168    672892  66% /media/Skargokey


Ici il s'agit de /dev/sdb1. Démontez la clé :

   

# umount /dev/sdb1


Copiez le fichier boot.img.gz :

   

# zcat boot.img.gz > /dev/sdb


Copiez l'iso NetInstall :

   

# mkdir /media/mount
# mount /dev/sdb /media/mount && cp debian-504-i386-netinst.iso /media/mount && umount /dev/sdb


Vous pouvez retirer la clé !


2. INSTALLATION DE DEBIAN


Raccordez le NC10 à un câble Ethernet, branchez la clé USB puis démarrer le Samsung NC10. L'installation n'est pas plus compliquée qu'une autre, voici donc les principaux points à ne pas négliger :

L'interface à utiliser pour configurer le réseau est "eth0 Marvell Technology Group Ltd. 88E8040 PCI-E Fast Ethernet C". L'interface wifi wlan0 est détectée mais n'est pas gérée par l'installeur, c'est pourquoi nous passons par le port Ethernet pour l'instant.

Pour le partitionnement, choisissez le disque dur "SCSI1 (0,0,0) (sda) - 160.0 GB ATA SAMSUNG HM160HI". Il est essentiel si vous souhaitez garder Windows XP de ne pas toucher aux partitions sda1 et sda2 qui contiennent respectivement le système de récupération de Windows et le système Windows XP. Choisissez donc le partitionnement manuel et supprimez la partition n°3. Créez trois partitions logiques dans l'espace libre :

- la première en ext3 pointant vers /
- la deuxième de type "swap"
- la troisième en ext3 pointant vers /home

En général je met 5-6 Go pour la partition racine /, 1 Go pour le swap et le reste pour /home. Attention à ne pas modifier le secteur de boot qui doit se trouver sur la partition n°2 (il est indiqué par un "B". Vous pouvez appliquer les changements et poursuivre l'installation.

Le but étant d'avoir un système aussi minimal que possible, je décoche tout à l'écran de choix des logiciels à installer ("Environnement graphique de bureau", "Ordinateur portable" et "Système standard"). On termine avec l'installation de Grub qui doit trouver deux autres systèmes : un système de type Vista (la partition sda1 contenant le système de récupération de Windows XP) et un système de type XP (la partition sda2 qui contient Windows XP). Voilà, votre Debian est installée !


3. CONFIGURATION DES DÉPÔTS


Au redémarrage, identifiez-vous avec votre identifiant utilisateur, puis passez en mode superutilisateur :

   

$ su


La première chose à faire est d'interdire à Apt l'installation automatique des paquets recommandés. On va donc éditer le fichier /etc/apt/apt.conf (qui n'existe pas encore) :

   

# nano /etc/apt/apt.conf


Et y placer la ligne suivante :

   

APT::Install-Recommends "false";


Enregistrez avec Ctrl+o et quittez avec Ctrl+x. Éditez ensuite la liste des dépôts :

   

# nano /etc/apt/sources.list


Et placez-y les lignes suivantes :

   

# Dépôts Lenny
deb http://ftp.fr.debian.org/debian/ lenny main
deb-src http://ftp.fr.debian.org/debian/ lenny main
 
# Dépôts Lenny - Security
deb http://security.debian.org/ lenny/updates main
deb-src http://security.debian.org/ lenny/updates main
 
# Dépôts Lenny - Debian-multimedia
deb http://mirror.home-dn.net/debian-multimedia lenny main
deb-src http://mirror.home-dn.net/debian-multimedia lenny main
 
# Dépôts Lenny - Backports
deb http://www.backports.org/debian lenny-backports main
deb-src http://www.backports.org/debian lenny-backports main


Enregistrez et quittez. Je n'ai volontairement pas mis les dépôts "contrib" et "non-free", car il est possible d'avoir un système entièrement libre et fonctionnel. On continue avec le fichier /etc/apt/preferences pour empêcher Apt d'aller piocher à tort et à travers dans les dépôts Backports et Multimedia :

     

# nano /etc/apt/preferences


Qu'on renseigne avec les lignes suivantes :

   

Package: *
Pin: release o=Unofficial Multimedia Packages,a=stable
Pin-priority: 221
 
Package: *
Pin: release o=Backports.org archive,a=lenny-backports
Pin-priority: 221


On peut ensuite mettre à jour la base d'Apt :

   

# apt-get update


Deux erreurs sont renvoyées car les signatures numériques des dépôts Backports et Multimedia ne sont pas installées. Il suffit de les installer et de relancer la mise à jour d'Apt :

   

# apt-get install debian-multimedia-keyring debian-backports-keyring && apt-get update


On contrôle enfin que les priorités sont bien prises en compte avec :

   

# apt-cache policy


Si tout va bien, continuons !


4. INSTALLATION DU WIFI


Si vous ne comptez pas utiliser le wifi, vous pouvez passer directement à l'étape suivante. Le noyau 2.6.26 fourni avec Lenny ne prend pas en charge le module ath5k nécessaire au fonctionnement de la carte wifi, nous allons donc en installer un nouveau depuis les Backports. On recherche d'abord celui que l'on veut. Pour vous mâcher un peu le travail, un 2.6.30 fonctionne très bien, donc :

   

# apt-cache search linux-image-2.6.30


Une liste de noyaux apparaît, celui qui nous intéresse est celui-ci : linux-image-2.6.30-bpo.2-686, que nous allons installer :

   

# apt-get install -t lenny-backports linux-image-2.6.30-bpo.2-686


Nous allons ensuite configurer le fichier /etc/network/interfaces pour utiliser le wifi. J'ai choisi de mettre la configuration en dur car je n'utilise que mon réseau wifi personnel. Si vous êtes nomade et que vous vagabondez de réseau en réseau, il est sûrement plus judicieux d'installer Wicd ou NetworkManager quand Openbox sera installé. De plus, la configuration ci-dessous est valable pour un réseau Wifi émis par une Freebox avec un cryptage WPA AES+CCMP et le DHCP activé. Ceci étant dit, éditons ce fameux fichier :

   

# nano /etc/network/interfaces


Nous allons rajouter les lignes suivantes à la suite :

   

# Wlan0
allow-hotplug wlan0
iface wlan0 inet dhcp
wpa-driver wext
wpa-ssid NOM_DE_VOTRE_RESEAU
wpa-psk VOTRE_CLE_WPA
wpa-proto WPA
wpa-key_mgmt WPA-PSK
wpa-pairwise CCMP
wpa-group CCMP


Prenez garde à bien modifier les valeurs de wpa-ssid et de wpa-psk avant d'enregistrer et de quitter. Enfin, terminons par l'installation des paquets nécessaires au support du wifi :

   

# apt-get install wpasupplicant wireless-tools


Vous pouvez débrancher le câble Ethernet et redémarrer sur le nouveau noyau 2.6.30 :

   

# shutdown -r now


5. INSTALLATION D'OPENBOX


Une fois la machine redémarrer, reconnectez-vous avec votre utilisateur puis passez en mode superutilisateur. Nous allons d'abord installer le serveur X.org :

   

# apt-get install xfonts-base xserver-xorg-video-intel x11-utils x11-xserver-utils


Puis Openbox, ainsi que quelques utiltaires qui seront bien utiles pour débuter :

   

# apt-get install openbox obmenu obconf xterm


Ensuite nous allons indiquer à la machine de démarrer automatiquement Openbox. Deux options existent : l'utilisation d'un gestionnaire de connexion ou la connexion automatique de l'utilisateur. J'ai une nette préférence pour la première solution, mais c'est à vous de choisir.

Solution n°1 : Gestionnaire de connexion Slim

Nous allons installer un gestionnaire de connexion léger qui fait très bien son boulot, Slim :

   

# apt-get install slim


Vous pouvez ensuite le configurer à l'aide du fichier /etc/slim.conf, ou modifier/rajouter des thèmes dans le répertoire /usr/share/slim/themes/, mais ce n'est pas là le but de ce tuto. À ce stade vous pouvez redémarrer le NC10, vous arriverez directement en graphique sous Slim.

Solution n°2 : Connexion automatique d'un utilisateur avec Mingetty

Nous allons tout d'abord installer les paquets nécessaires à cette connexion automatique :

   

# apt-get install mingetty xinit xauth


Puis nous allons modifier le fichier /etc/inittab :

   

# nano /etc/inittab


Cherchez les lignes suivantes :

   

1:2345:respawn:/sbin/getty 38400 tty1
2:23:respawn:/sbin/getty 38400 tty2
3:23:respawn:/sbin/getty 38400 tty3
4:23:respawn:/sbin/getty 38400 tty4
5:23:respawn:/sbin/getty 38400 tty5
6:23:respawn:/sbin/getty 38400 tty6


Et remplacez-les par celles-ci (en mettant bien le nom de votre utilisateur) :

   

1:2345:respawn:/sbin/mingetty --autologin nom_de_l_utilisateur tty1
2:23:respawn:/sbin/mingetty 38400 tty2
3:23:respawn:/sbin/mingetty 38400 tty3
4:23:respawn:/sbin/mingetty 38400 tty4
5:23:respawn:/sbin/mingetty 38400 tty5
6:23:respawn:/sbin/mingetty 38400 tty6


Puis, quittez le mode superutilisateur :

   

# exit


Et modifiez le fichier /home/utilisateur/.bash_profile

   

$ nano /home/utilisateur/.bash_profile


En y inscrivant les lignes suivantes :

   

if [[ -z "$DISPLAY" ]] && [[ $(tty) = /dev/tty1 ]];
  then
  startx
fi


Puis modifiez le fichier /home/utilisateur/.xinit

   

$ nano /home/utilisateur/.xinit


En y inscrivant cette ligne :

   

exec openbox-session


Vous pouvez redémarrer (si vous avez tout bien suivi et retenu depuis le début, cela nécessite donc de repasser en mode superutilisateur) !

Solution n°2 Bis : Connexion automatique d'un utilisateur sans Mingetty

Merci à Thuban qui a donné un lien vers une méthode de connexion automatique sans utiliser mingetty !


6. COMPILATION DE TINT2


Le bureau d'Openbox est austère à première vue, on va déjà lui rajouter une barre des tâches qui affichera également les bureaux, l'heure et l'état de la batterie. Comme il serait dommage que ce soit trop simple, on va installer Tint2... qui ne se trouve pas dans les dépôts. On va donc allez chercher les sources sur le site officiel (http://code.google.com/p/tint2/), rubrique "Downloads". À l'heure actuelle, la dernière version est tint2-0.9.tar.gz, qu'on télécharge donc dans /home/utilisateur/.

Ouvrez donc un terminal à l'aide du menu d'Openbox (c'est pour ça qu'on a installé xterm), et placez-vous dans le répertoire où se trouve l'archive (comme on a dit /home/utilisateur, normalement vous y êtes déjà). On décompresse tout ça :

   

$ tar -xvf tint2-0.9.tar.gz


Puis on se place dedans :

   

$ cd /tint2-0.9/


On va avoir besoin d'installer certains paquets nécessaires à la compilation, on commence par l'essentiel (après être passé en superutilisateur, bien entendu) :

   

# apt-get install build-essential checkinstall


On installe ensuite les sources des dépendances de Tint2. Pour savoir quoi installer, soit on se réfère à la doc de Tint2, soit on lance la compilation et on regarde les erreurs qui ne manqueront pas d'arriver. Voilà ce qu'il faut :

   

# apt-get install libpango1.0-dev libxdamage-dev libxcomposite-dev libxinerama-dev libimlib2-dev


Nous pouvons lancer la compilation, en quatre étapes :

   

# ./configure


# make


# checkinstall


# make clean


Tint2 est maintenant installé. Vous pouvez supprimer les bibliothèques de développement que vous avez installées, mais Tint2 a besoin du paquet libimlib2 pour fonctionner. Nous allons donc passer ce paquet en état "Installé manuellement" pour qu'il ne soit pas désinstallé en même temps :

   

# apt-get install libimlib2


# apt-get remove libpango1.0-dev libxdamage-dev libxcomposite-dev libxinerama-dev libimlib2-dev && apt-get autoremove


Quittez le mode administrateur puis lancez Tint2 :

   

$ tint2


Qui vous renvoie le message suivant :

   

usage: tint2 [-c] <config_file>


Des fichiers de configuration d'exemple sont fournis avec les sources, dans le répertoire sample/. J'aime bien default.tint2rc, et comme j'aime encore plus ne pas avoir de fichiers qui traînent, je vais le copier dans un répertoire créé pour l'occasion :

   

$ mkdir /home/utilisateur/.config/tint2


$ cp sample/default.tint2rc /home/utilisateur/.config/tint2/


Il ne reste qu'à lancer Tint2 avec son fichier de configuration :

   

$ tint2 -c /home/utilisateur/.config/tint2/default.tint2rc


Et voilà !


7. LEGERS REGLAGES D'OPENBOX


Vous avez une belle barre des tâches, mais Openbox est quand même encore assez moche. On va déjà s'occuper du thème GTK2 et des icônes. On va installer les paquets suivants :

   

# apt-get install lxappearance dmz-cursor-theme hicolor-icon-theme nitrogen librsvg2-common gtk2-engines-murrine murrine-themes


Dans l'ordre : lxappearance permet de régler le thème GTK2 ainsi que les icônes, dmz-cursor-theme permet de profiter de curseurs de souris un peu plus jolis, hicolor-icon-theme est un thème d'icônes, nitrogen permet d'avoir un fond d'écran, librsvg2-common est indispensable pour l'affichage des icônes au format .svg et les deux derniers installent les thèmes GTK2 Murrine, que j'aime beaucoup (et que je trouve plus réactifs également).

Pour régler tout ça (en mode simple utilisateur) :

   

$ lxappearance


$ nitrogen /home/utilisateur/wallpapers/


En partant du principe que vos fonds d'écran sont dans le répertoire /home/utilisateur/wallpapers/ bien évidemment.

Deux autres programmes sont indispensables sous Openbox : obmenu et obconf. Le premier permet d'éditer le menu, le deuxième de régler l'apparence et le comportement d'Openbox aux petits oignons. Notamment, obconf permet de modifier le thème du tour des fenêtres. Vous trouverez pas mal de thèmes sur http://www.box-look.org. Deux fichiers sont utilisés pour garder en mémoire tous ces paramètres :

- /home/utilisateur/.config/openbox/rc.xml pour la configuration générale
- /home/utilisateur/.config/openbox/menu.xml pour le menu

Enfin, nous allons créer le fichier /home/utilisateur/.config/openbox/autostart.sh pour démarrer automatiquement Tint2 et restaurer le fond d'écran à chaque démarrage :

   

$ nano /home/utilisateur/.config/openbox/autostart.sh


Dans lequel on place les lignes :

   

#!/bin/bash
tint2 -c /home/utilisateur/.config/tint2/default.tint2rc &
nitrogen --restore &


Attention, n'oubliez pas le & à la fin de chaque ligne ! Voilà, je ne m'étalerai pas plus sur la configuration d'Openbox, sachez juste que les possibilités sont énormes avec ce gestionnaire de fenêtres. Il existe pas mal de ressources disponibles sur Internet, parmis lesquelles :

- le wiki officiel : http://openbox.org/wiki/Main_Page (en anglais cependant...)
- un guide en français : http://phollow.fr/2009/01/openbox-le-guide/
- un autre en anglais : http://urukrama.wordpress.com/openbox-guide/


7. EXTINCTION, MISE EN VEILLE ET HIBERNATION


Ces commandes nécessitent les droits superutilisateurs, ce qui n'est pas très pratique à l'utilisation. Pour contourner ce fonctionnement, on va utiliser sudo :

   

# apt-get install sudo


Les commandes d'extinction, de redémarrage, de mise en veille et d'hibernation sont respectivement gérées par sudo shutdown -h now, sudo shutdown -r now. pm-suspend et pm-hibernate. Les deux dernières sont contenues dans le paquet pm-utils, qu'on va installer :

   

# apt-get install pm-utils


Puis nous allons autoriser l'utilisateur à utiliser sudo sans mot de passe sur ces commandes avec visudo :   
   
   

# visudo


Sous la ligne :

   

root    ALL=(ALL) ALL


Nous allons rajouter celles-ci (en prenant soin de changer "utilisateur" par votre propre login):

   

utilisateur     ALL = NOPASSWD: /sbin/shutdown
utilisateur ALL = NOPASSWD: /usr/sbin/pm-hibernate
utilisateur ALL = NOPASSWD: /usr/sbin/pm-suspend


Vous pouvez dorénavant modifier le menu d'Openbox pour intégrer ces quatre commandes :

- sudo shutdown -h now pour l'extinction
- sudo shutdown -r now pour le redémarrage
- sudo pm-suspend pour la mise en veille
- sudo pm-hibernate pour l'hibernation


8. CONFIGURATION DU SON
   

On va maintenant installer le système audio Alsa :

   

# apt-get install alsa-base alsa-utils alsamixergui


Lancez alsamixergui en simple utilisateur et assurez-vous de mettre "Front" au maximum. Les réglages audio via les touches Fn porteront sur "Master" (que vous pouvez baisser un peu pour ne pas avoir le son au maximum).


9. GESTION DE L'ENERGIE : LAPTOP-MODE-TOOLS ET CPUFREQUTILS


Nous allons maintenant nous préoccuper de la gestion de l'énergie à l'aide des paquets laptop-mode-tools et cpufrequtils :

   

# apt-get install laptop-mode-tools cpufrequtils


Les outils "Laptop Mode" sont un ensemble de scripts qui permettent la gestion de l'énergie sur un ordinateur portable. On va notamment les utiliser pour forcer la mise en hibernation quand le niveau de la batterie est faible. On va d'abord éditer le fichier auto-hibernate.conf :

   

# nano /etc/laptop-mode/conf.d/auto-hibernate.conf


Nous allons modifier deux lignes :

   

ENABLE_AUTO_HIBERNATION=1
HIBERNATE_COMMAND=/usr/sbin/pm-hibernate


Cependant le script ne fonctionne pas automatiquement avec le NC10. Pour le forcer, nous allons utiliser cron :

   

# crontab -e


Et y insérer la ligne suivante (qui va forcer la relance du script toutes les cinq minutes) :

   

*/5 * * * * /usr/sbin/laptop_mode


Ces outils apportent également une gestion agressive de la gestion d'énergie des disques durs (parquage des têtes de lecture trop réguliers), qui réduit la durée de vie des disques durs. J'en suis encore à essayer différentes combinaisons, mais il semblerait qu'en modifiant le fichier laptop-mode.conf, le problème soit plus ou moins réglé :

   

# nano /etc/laptop-mode/laptop-mode.conf


Nous allons modifier ces deux lignes :

   

CONTROL_HD_POWERMGMT=1
BATT_HD_POWERMGMT=254


Cela fait baisser l'autonomie de la batterie mais réduit le nombre de parquage des têtes de lecture. Passons à cpufrequtils : il n'y a rien de spécial à faire, le processeur choisit automatiquement la fréquence la plus adaptée. Pour info, les commandes permettant de changer le fonctionnement de cpufrequtils :

   

# cpufreq-set -c 0 -g ondemand && cpufreq-set -c 1 -g ondemand
# cpufreq-set -c 0 -g powersave && cpufreq-set -c 1 -g powersave
# cpufreq-set -c 0 -g performance && cpufreq-set -c 1 -g performance


"ondemand" est utilisé par défaut, le processeur varie automatiquement sa fréquence. "powersave" et "performance" forcent respectivement le processeur à sa fréquence minimum et maximum.


10. RECONNAISSANCE DES TOUCHES FN


Nous allons voir comment paramètrer les touches suivantes :
   
- Fn+Esc : Mise en veille
- Fn+F5 : Extinction du LCD
- Fn+F6 : Son On/Off
- Fn+F9 : Wifi On/Off
- Fn+Haut : Augmenter la luminosité
- Fn+Bas : Baisser la luminosité
- Fn+Droite : Augmenter le volume
- Fn+Gauche : Baisser le volume

Ces touches Fn ne sont pas toutes reconnues par défaut. Pour savoir quelles touches sont reconnues et quelles touches ne le sont pas, on va utiliser xev :

   

$ xev


Appuyez ensuite sur les touches que vous souhaitez configurer. Si xev affiche quelquechose, la touche est reconnue, sinon elle ne l'est pas. Mais pas de panique, tout est possible sous GNU/Linux ! Repérer tout d'abord quelles touches ne renvoient rien : normalement Fn+Esc, Fn+F5, Fn+F9, Fn+Haut et Fn+Bas ne renvoient rien, seules les touches dédiées au contrôle du volume renvoient quelquechose.

Quittez xev (Ctrl+c) puis appuyer sur une des combinaisons qui ne fonctionnent pas, puis (en mode superutilisateur) :

   

# tail /var/log/messages


Dans les dernières lignes, vous devriez voir apparaître quelquechose comme ça :

   

atkbd.c: Unknown key pressed (translated set 2, code 0x84 on isa0060/serio0).
atkbd.c: Use 'setkeycodes e004 <keycode>' to make it known.


Ici, ce qui nous intéresse est e004 (il va changer suivant les touches), il va falloir lui attribuer un keycode. On va tout d'abord vérifier les keycodes disponibles :

   

# dumpkeys | grep "nul" > keycode.list


Le fichier keycode.list ainsi créé contient la liste de tous les keycodes qui ne sont pas attribués (c'est un fichier texte). On remarque qu'à partir de 128, ils sont libres. On va donc maintenant éditer le fichier /etc/init.d/bootmisc.sh :

   

# nano /etc/init.d/bootmisc.sh


Et insérer à la fin (juste avant le dernier ":") :

   

setkeycodes e004 128


Faites de même avec toutes les autres touches, en changeant de keycode à chaque fois (129, 130, 131...) et redémarrer le système. Relancez xev et appuyez à nouveau sur les touches. Si tout va bien, quelquechose qui ressemble à ça devrait s'afficher (là c'est la touche "k" du clavier de mon fixe, mais ça revient au même) :

   

KeyRelease event, serial 35, synthetic NO, window 0x1400001,
        root 0x1a6, subw 0x0, time 13354768, (-226,279), root:(367,916),
        state 0x10, keycode 45 (keysym 0x6b, k), same_screen YES,
        XLookupString gives 1 bytes: (6b) "k"
        XFilterEvent returns: False


La partie qui nous intéresse est le nombre qui s'affiche après keycode sur la troisième ligne. Notez chaque keycode associé à chacune des touches que vous souhaitez configurer. Il va falloir transformer ce nombre décimal en hexadécimal pour l'utiliser avec Openbox : pour cela, on va utiliser un traducteur, comme http://fr.selfhtml.org/petitsassistants/dezhex.htm. Par exemple, Fn+F6 me renvoie un keycode 160, ce qui donne en hexadécimal A0, auquel on va rajouter 0x devant : 0xA0. Faites les conversions pour toutes les touches. En cas de doute sur les caractères (confusion entre un zéro et la lettre O), sachez que la base hexadécimale n'en contient que 16 : les chiffres de 0 à 9 et les lettres de A à F.

Ensuite, on va éditer le fichier /home/utilisateur/.config/openbox/rc.xml :

   

$ nano /home/utilisateur/.config/openbox/rc.xml


Et on va rajouter ces lignes dans la section <keyboard> :

   

<keyboard>
  ...
  <keybind key="0xA0">
          <action name="Execute">
            <command>amixer -q set Master toggle</command>
          </action>
      </keybind>
  ...
</keyboard>


Vous remarquerez l'utilisation de 0xA0 comme nom de la touche, qui a comme action Execute la commande amixer -q set Master toggle. On a donc assigné à la touche Fn+F6 la commande permettant d'activer ou de désactiver le canal audio "Master". Il suffit de faire de même avec toutes les autres touches :

- Fn+Esc : sudo pm-suspend (ou sudo pm-hibernate si vous préférez)
- Fn+Bas : xbacklight -inc 25
- Fn+Haut : xbacklight -dec 25
- Fn+Gauche : amixer -q set Master 1- unmute
- Fn+Droite : amixer -q set Master 1+ unmute

On va au passage installer xbacklight pour la gestion de la luminosité, sinon ça ne fonctionnera pas :

   

# apt-get install xbacklight


Et pour la coupure du wifi et du LCD me direz-vous ? On va utiliser deux scripts que j'ai trouvé sur http://www.voria.org, initialement écrits pour Ubuntu mais qui fonctionnent très bien sous Debian (je les ai un peu modifiés pour l'occasion).

On va créer un fichier appelé lcdonoff.sh :

   

# nano /usr/sbin/lcdonoff.sh


Dans lequel on va mettre ceci :

   

#!/bin/sh
 
backlight_level=`xbacklight -get`
 
if [ $backlight_level = "0.000000" ]; then
  if [ ! -f /tmp/lcdonoff.log ]; then
    xbacklight -set 50
  else
    xbacklight -set `cat /tmp/lcdonoff.log`
  fi
else
  echo $backlight_level > /tmp/lcdonoff.log
  xbacklight -set 0
fi
 
exit 0


Puis on va le rendre éxecutable :

   

# chmod +x /usr/sbin/lcdonoff.sh


On va créer un deuxième script appelé wlonoff.sh :

   

# nano /usr/sbin/wlonoff.sh


Dans lequel on va mettre ceci :

   

#!/bin/sh
 
ME=`whoami`
if [ $ME != "root" ]; then
  echo "You need admin rights to run this script. Try with sudo."
  exit 1
fi
 
ICON=/chemin/vers/une/icone/icone.svg
 
if which notify-send > /dev/null; then
  USE_POPUP=1
else
  USE_POPUP=0
fi
 
if lsmod | grep ath5k > /dev/null; then
  modprobe -r ath5k
  if [ $USE_POPUP = 1 ]; then
    notify-send -u normal -i $ICON -t 3000 "Wifi" "Wifi désactivé"
  fi
else
  modprobe ath5k
  if [ $USE_POPUP = 1 ]; then
    notify-send -u normal -i $ICON -t 3000 "Wifi" "Wifi activé"
  fi
fi
exit 0


Puis on va également le rendre exécutable :

   

# chmod +x /usr/sbin/wlonoff.sh


On retourne dans visudo rajouter les droits utilisateurs dessus :

   

# visudo


utilisateur  ALL = NOPASSWD: /usr/sbin/lcdonoff.sh
utilisateur  ALL = NOPASSWD: /usr/sbin/wlonoff.sh


Maintenant nous pouvons rajouter ces commandes au fichier rc.xml d'Openbox :

- Fn+F5 : sudo /usr/sbin/lcdonoff.sh
- Fn+F9 : sudo /usr/sbin/wlonoff.sh

Pfiou, c'est fini !


11. DERNIERS REGLAGES ET CONCLUSION


Pour finir, j'ai désactivé la webcam (qui fonctionne par défaut mais dont je ne me sers pas) en blacklistant le module uvcvideo :

   

# nano /etc/modprobe.d/blacklist


Et rajoutez à la fin :

   

blacklist uvcvideo


J'avais également testé le bluetooth lorsque j'ai installé Debian pour la première fois et remarqué qu'il fonctionnait, mais comme je ne l'utilise pas, je n'ai pas cherché plus loin. Voilà, votre NC10 est pleinement fonctionnel avec une Debian Lenny ! Bien sûr il vous reste encore des tonnes de choses à faire et de programmes à installer mais là c'est à vous de jouer !


« Those who dream by day are cognizant of many things which escape those who dream only by night. »
- Edgar Allan Poe

Hors ligne

#2 28-04-2010 21:47:33

smolski
administrateur quasi...modo
Lieu : AIN
Distrib. : 8 (jessie) 64 bits + backports
Noyau : 4.6.0-0.bpo.1-amd64
(G)UI : gnome 3.14.1
Inscription : 21-10-2008

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

tuto de luxe mani !

Amitié, Jojo wink

"Définition d'eric besson : S'il fallait en chier des tonnes pour devenir ministre, il aurait 2 trous du cul." - JP Douillon
"L'utopie ne signifie pas l'irréalisable, mais l'irréalisée." - T Monod (source :  La zone de Siné)
"Je peux rire de tout mais pas avec n'importe qui." - P Desproges
"saque eud dun" (patois chtimi : fonce dedans)

Hors ligne

#3 29-04-2010 20:39:08

palmito
Administrateur
Lieu : Dans la boite de gâteau!
Distrib. : bah....
Noyau : heu...
(G)UI : gné?
Inscription : 28-05-2007

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

smolski a écrit :

tuto de luxe mani !

Amitié, Jojo wink


C'est le moins qu'on puisse dire.......bravo wink

Hors ligne

#4 05-05-2010 14:12:09

Clem
Membre
Lieu : Au coin du bois
Distrib. : Stable && Sid
Noyau : 3.16-2 & 3.17-1 *-amd-64
(G)UI : XMonad & Mate(?)
Inscription : 09-03-2010

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

Joli boulot.
Je me bookmark ça pour le jour ou je partirai en croisade contre l'utilisateur d'un eeepc windowsé tongue

Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée
Le sommeil de la raison ...

Hors ligne

#5 19-10-2010 18:07:17

mani
Road-Runnerus digestus
Lieu : Au bout du bout
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16.0-4-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 20-06-2007

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

Yop !

J'ai basculé mon NC10 sous Squeeze en reformattant toutes mes partitions en ext4 au passage (donc sans passer par une mise à jour Lenny > Squeeze), certaines informations du tuto deviennent obsolètes :

- Plus besoin d'installer un nouveau noyau pour la gestion du wifi (module ath5k), Squeeze fournit un 2.6.32.

- Tint2 est maintenant dans les dépôts, donc plus besoin de le compiler : apt-get install tint2.

- Les touches Fn sont reconnues par xev sans passer par le fichier bootmisc.sh.

Par contre xbacklight ne fonctionne pas si KMS est activé pour le pilote vidéo intel : il faudra choisir entre Plymouth et la gestion de la luminosité (KMS est désactivé par défaut).

« Those who dream by day are cognizant of many things which escape those who dream only by night. »
- Edgar Allan Poe

Hors ligne

#6 20-10-2010 08:31:55

Thuban
Modérateur
Distrib. : OpenBSD
Noyau : current
(G)UI : xfce ou dwm
Inscription : 09-01-2009
Site Web

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

Wahou! super boulot! J'ai survolé, et si ça t'intéresse, comme tu veux quelque chose de minimal, tu peux te passer de l'installation de mingetty. Je te renvoie ici :
http://www.debian-fr.org/autostartx-apr … 25337.html

ps : pourquoi pas dwm à la place d'openbox? tongue

YA3HGA-H

Hors ligne

#7 20-10-2010 14:22:42

mani
Road-Runnerus digestus
Lieu : Au bout du bout
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16.0-4-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 20-06-2007

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

Merci pour le lien, c'est pas mal en effet, ça permet de se passer de mingetty. Je rajoute ton lien dans le tuto ! Ceci dit je préfère avoir à rentrer mes login/mdp au démarrage (surtout pour mon netbook, on ne sait jamais), donc j'utilise slim qui répond parfaitement à mes besoins.

En tout cas, je ne sais pas si c'est Squeeze, l'ext4 ou les deux, mais le démarrage est nettement plus rapide que sous Lenny ! smile

Re-PS : Parce que je n'ai pas testé dwm (pas le temps) et qu'Openbox me convient parfaitement ! wink

« Those who dream by day are cognizant of many things which escape those who dream only by night. »
- Edgar Allan Poe

Hors ligne

#8 20-10-2010 21:09:30

Thuban
Modérateur
Distrib. : OpenBSD
Noyau : current
(G)UI : xfce ou dwm
Inscription : 09-01-2009
Site Web

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

Si tu le souhaites, tu peux améliorer ton menu d'openbox avec des pipemenus. Voici les "officiels" :
http://openbox.org/wiki/Openbox:Pipemenus

Sinon, dans le même style, j'aime beaucoup dmenu (paquet suckless-tools) pour gagner du temps, et ça reste très léger. Mais bon, ce n'est qu'une suggestion au passage, tu n'aimeras peut-être pas. J'ai quelques scripts ici qui pourraient t'inspirer.
http://www.mirorii.com/fichier/97/33353 … s-tar.html

Dernière modification par Thuban (20-10-2010 21:49:53)


YA3HGA-H

Hors ligne

#9 21-10-2010 18:49:35

mani
Road-Runnerus digestus
Lieu : Au bout du bout
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16.0-4-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 20-06-2007

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

Yep, je connais les pipemenus, mais je n'en ai pas parlé car ce n'était pas le but du tutorial : j'ai cependant mis des liens vers le wiki officiel d'Openbox, ainsi que vers des pages françaises et anglaises qui en parlent, ce qui permet aux personnes intéressées d'y trouver de plus amples informations.

Openbox est un vaste sujet, on pourrait lui consacrer des pages entières sans en avoir fait le tour (de même que dwm je suppose) ! smile

Sinon je vais jeter un coup d'oeil à l'occasion à dmenu, ça a l'air sympa et ça m'intrigue... wink

« Those who dream by day are cognizant of many things which escape those who dream only by night. »
- Edgar Allan Poe

Hors ligne

#10 21-10-2010 19:27:04

Clem
Membre
Lieu : Au coin du bois
Distrib. : Stable && Sid
Noyau : 3.16-2 & 3.17-1 *-amd-64
(G)UI : XMonad & Mate(?)
Inscription : 09-03-2010

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

Sinon je vais jeter un coup d'oeil à l'occasion à dmenu, ça a l'air sympa et ça m'intrigue... wink


Ha je te le conseil, il est vraiment pratique et customisé il est presque beau.
Je l'utilise quotidiennement et je ne pourrait plus m'en passer smile


Moi, je suis PC (x86_64) et formater windows, c'était MON idée
Le sommeil de la raison ...

Hors ligne

#11 25-10-2010 20:53:56

mani
Road-Runnerus digestus
Lieu : Au bout du bout
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16.0-4-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 20-06-2007

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

Plop,

Bon, la dernière mise à jour du pilote xserver-xorg-video-intel a besoin de KMS pour fonctionner, mais j'ai trouvé une parade pour que xbacklight fonctionne également : il faut mettre à jour le BIOS du NC10 (voir ici). Je l'ai lancée depuis XP, je n'ai pas pris le risque de passer par Wine pour ce type de mise à jour (dommage que Samsung ne fournisse pas une iso bootable à la place).

Maintenant xbacklight fonctionne, par contre l'écran ne devient plus complètement noir même en baissant la luminosité au maximum. À voir...

« Those who dream by day are cognizant of many things which escape those who dream only by night. »
- Edgar Allan Poe

Hors ligne

#12 19-11-2010 16:19:10

vishnu4030
Membre
Lieu : Liège - Belgique
Distrib. : Wheezy
Noyau : 3.2
(G)UI : Xfce
Inscription : 13-03-2010

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

Bonjour,

Très intéressant tuto. Et complet aussi.

D'habitude, je fréquente debian-facile anonymement, sans m'identifier... et je suis débutant.

J'ai pourtant une question à propos de mingetty.

Sert-il seulement à connecter automatiquement un user ? Si c'est le cas et si on utilise aussi slim, celui-ci le fait très bien avec default_user. Sinon, à quoi sert, en plus mingetty ?

Pour la doc. : http://slim.berlios.de/manual.php

Merci pour la réponse

Hors ligne

#13 19-11-2010 18:20:55

mani
Road-Runnerus digestus
Lieu : Au bout du bout
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16.0-4-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 20-06-2007

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

Bonjour et merci pour le retour !

J'utilise default_user avec slim et, à moins d'avoir manqué un paramètre, cela permet uniquement de pré-remplir le champ "Utilisateur". Il faut cependant toujours taper le mot de passe associé pour pouvoir démarrer une session.

C'est d'ailleurs l'explication du site officiel :

The default user to load when slim starts. If you put a username here you get it automatically loaded into the username field, and focus is placed on the password.


Mingetty permet de connecter automatiquement son utilisateur sans avoir à donner de mot de passe et de démarrer une session X dans la foulée. C'est là toute la dangerosité d'utiliser mingetty si la machine en question est "sensible" (données confidentielles, ordinateur portable...).


« Those who dream by day are cognizant of many things which escape those who dream only by night. »
- Edgar Allan Poe

Hors ligne

#14 20-11-2010 14:34:15

vishnu4030
Membre
Lieu : Liège - Belgique
Distrib. : Wheezy
Noyau : 3.2
(G)UI : Xfce
Inscription : 13-03-2010

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

OK merci.

Il y a 2 paramètres supplémentaires non repris dans la doc. mais bien dans slim.conf pour une connexion auto sans introduction du mot de passe pour éviter mingetty et/ou tout faire avec silm :

# default user, leave blank or remove this line
# for avoid pre-loading the username.
default_user        user

# Focus the password field on start when default_user is set
# Set to "yes" to enable this feature
focus_password      no

# Automatically login the default user (without entering
# the password. Set to "yes" to enable this feature
auto_login          yes

Hors ligne

#15 21-11-2010 20:30:36

mani
Road-Runnerus digestus
Lieu : Au bout du bout
Distrib. : Jessie
Noyau : Linux 3.16.0-4-amd64
(G)UI : Mate
Inscription : 20-06-2007

Re : [Tuto] Installation de Debian Lenny + Openbox sur un Samsung NC10

Ah, merci ! Je rajouterai ça dans le tuto quand j'aurai le temps. En tout cas merci pour l'info, j'étais effectivement passé à côté ! smile

« Those who dream by day are cognizant of many things which escape those who dream only by night. »
- Edgar Allan Poe

Hors ligne

Pied de page des forums