Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).


L'icône rouge permet de télécharger chaque page du wiki visitée au format PDF et la grise au format ODT → ODT PDF Export

Compiler un kernel pour debian

1 Notes avant de commencer

  • Ce tutoriel est destiné à toute personne, qui si elle le veut, devrait pouvoir presque tout faire au copier-collé excepté certaines choses comme le passage en root ou le repassage en user que nous considérons comme acquis, ou encore réfléchir un petit peu à la partie sécurité
  • Les plus expérimentés ou ceux qui veulent aller plus loin, trouveront en bas de la page des liens pour une exploitation plus poussée de la technique (par exemple pour patcher.).
  • Dans ce tutoriel, l'explication sera faite d'une manière Nous allons faire etc et vous, comme si c'était une personne réelle qui vous assistait pour que vous enregistriez au mieux les informations basiques qui seront expliquées au plus simple pour que vous n'ayez ensuite plus besoin du tutoriel pour le faire.
  • Nous allons aborder la partie sécurité au plus simple, mais elle mérite une attention certaine.
  • Si vous êtes sur ce tutoriel, c'est que vous voulez compiler un kernel : nous n'allons pas répéter les raisons de le faire, mais sachez que ce tutoriel est à appliquer à vos risques et périls ! Votre responsabilité.
  • Lisez le tutoriel dans sa totalité et respectez bien les codes en user ou root car il est préférable d'utiliser le root le moins possible : normalement le root n'est nécessaire que pour l'installation des dépendances et l'installation du kernel à la fin.

2 C'est parti! Prérequis!

2.1 Les Dépendances

Alors déjà, soyez sûr avant de commencer que vous avez suffisamment d'espace libre pour les dépendances mais aussi pour la compilation qui créera des paquets (10GB ou plus conseillés).

Il nous faudra donc installer des dépendances nécessaires à la compilation (en root)

apt install build-essential fakeroot dpkg-dev libssl-dev bc gnupg dirmngr libncurses5-dev 

2.2 Répertoire de compilation

Nous allons créer un répertoire de compilation, c'est très fortement conseillé, puis nous allons aller dedans (en user!!)

mkdir ~/compilation && cd ~/compilation

2.3 Les sources

Bien sûr, il nous faut télécharger les sources du kernel et la signature pour vérification de l'intégrité du kernel.
Nous pouvons par exemple, les télécharger chez kernel.org, le site officiel du kernel linux. (conseillé pour les moins expérimentés)
Vous devez avoir des fichiers qui ce terminent par .tar.xz et .tar.sign

Téléchargez vos sources dans votre répertoire de compilation créé juste avant!

Par simplicité dans les commandes suivantes, nous allons taper une petite commande dans un terminal (cette fois en user)
Attention! les X sont à remplacer par la version du kernel que vous avez téléchargé sur kernel.org

Si vous utilisez d'autres sources que le kernel de kernel.org, vous devez passer cette étape, mais dans des commandes futures, vous devrez remplacer linux-$kversion.tar.xz, linux-$kversion.tar.sign et linux-$kversion par les équivalent que vous avez téléchargés auparavant.

kversion=X.X.X

2.4 Vérification de l'intégrité du kernel /!\ Important pour la sécurité!

Maintenant nous allons passer à la vérification des sources, pour prouver l'intégrité des fichiers.
C'est une étape assez fastidieuse mais importante car si il y a un problème de mauvaise signature c'est mauvais signe, pour les moins expérimentés, en cas de problème vous pouvez faire un post sur la page du forum reliée à ce tutoriel (lien en haut de page).

Si vous avez utilisé les sources de kernel.org (voir la sous-étape précédente), vous n'avez qu'a copier-coller et lire une ou deux choses de retours :-)
Si vous n'avez pas utilisé les sources du kernel.org, voir l'encadré /!\ précédent.

Donc là nous allons commencer la vérification (en user)

xz -cd linux-$kversion.tar.xz | gpg --verify linux-$kversion.tar.sign -

Attention à ne pas oublier le - à la fin

Cela devrait vous retourner quelque chose ressemblant à cet exemple (même si la RSA key sera différente selon vos sources) :

gpg: Signature made mer. 03 mai 2017 17:38:11 CEST
gpg: using RSA key 647F28654894E3BD457199BE38DBBDC86092693E
gpg: Can't check signature: Pas de clef publique

Là nous pouvons voir que vous n'avez pas de clef publique et qu'il ne peut pas checker la signature.
Nous allons donc la chercher :-)

La commande qui va suivre est un exemple, nous devons retaper la RSA key trouvée par la première commande à la place ce celle de l'exemple (encore et toujours en user).

gpg --keyserver hkp://keys.gnupg.net --recv-keys 647F28654894E3BD457199BE38DBBDC86092693E

Retour toujours de l'exemple, vous devriez avoir un retour similaire.

gpg: Signature made mer. 03 mai 2017 17:38:11 CEST
gpg: using RSA key 647F28654894E3BD457199BE38DBBDC86092693E
gpg: Good signature from "Greg Kroah-Hartman (Linux kernel stable release signing key) greg@kroah.com" [unknown]
gpg: WARNING: This key is not certified with a trusted signature!
gpg: There is no indication that the signature belongs to the owner.
Primary key fingerprint: 647F 2865 4894 E3BD 4571 99BE 38DB BDC8 6092 693E

Maintenant dans ce retour et normalement dans le votre, vous devriez voir Good signature from….
Cela montre que votre signature est vérifiée. Vous pouvez passer à l'étape suivante.

Dans le cas où vous n'avez pas Good signature from…, il faut tout arrêter et contacter le créateur de vos sources et télécharger d'autres sources.

Par contre nous pouvons ignorer le WARNING.

3 Décompression et préparation des sources pour la compilation du kernel!

3.1 Décompression

Nous avons fini les prérequis, nous allons maintenant préparer nos sources pour la compilation. Nous allons commencer par décompresser nos sources (en user) puis nous allons aller dans nos sources décompressées pour l'étape suivante.

tar -xaf linux-$kversion.tar.xz && cd linux-$kversion

N'oubliez pas ce que nous avons déjà dis avant en 2.3 pour l'histoire du kversion !

3.2 Configuration et préparation des sources

Maintenant, nous allons configurer notre kernel avec nos options voulues (ici comme presque toujours, les commandes seront appliquées en user).

Pour les moins expérimentés ou ceux qui n'ont pas envie de se casser la tête vous pouvez faire la commande suivante :

make olddefconfig

Cette commande va chercher la configuration de votre kernel actuel et met toutes les nouvelles options en “par default”.

Pour les plus expérimentés, ou les personnes bidouilleuse, ou même encore les personnes qui ont besoin d'options activées en particulier, vous pouvez faire cette commande :

make menuconfig

Pour plus d'infos sur les options de configuration, les informations seront en bas de page.

Ensuite nous devons désactiver les clef du kernel car sinon nous aurons droit à une belle erreur de compilation

./scripts/config -d CONFIG_MODULE_SIG_ALL -d CONFIG_MODULE_SIG_KEY -d CONFIG_SYSTEM_TRUSTED_KEYS

Maintenant si vous êtes bourrin et que vous voulez tout créer passez en étape 4.1, sinon pour optimiser le temps de compilation continuez de lire :)

Nous allons enlever le paquet debug dbg car il ne sert en général qu'aux développeurs, cela nous permettra de compiler en moins de temps

Pour ce faire nous allons faire la commande suivante :

./scripts/config -d CONFIG_DEBUG_INFO

Voilà, nous pouvons maintenant passer à la fameuse compilation. D'autres options pour optimiser le temps de compilation seront indiquées.
Vous pouvez passer en 4.2. Nous avons commencé à optimiser le temps, nous allons continuer :-)

4 C'est parti pour la compilation! La fameuse! (toujours en user et oui!)

Il est fort possible que vous ayez des réponses à donner au moment de la compilation, tapez entrée

4.1 Pour la compilation bourin (indiquée soulignée et gras dans la partie précédente)

Nous pouvons donc nous mettre à compiler :

fakeroot make deb-pkg -j$(nproc) LOCALVERSION=-$(dpkg --print-architecture) KDEB_PKGVERSION=$(make kernelversion)-1

Maintenant, suivant la puissance de votre processeur, cela va prendre un peu de temps (10 min si vous avez un processeur très puissant genre intel core i7 overclocké ou amd ryzen, et une semaine pour un pIImmx, en tout cas dans la plupart des cas des machines actuelles, c'est environ entre 1 et 4h de compilation). Vous avez donc le temps de boire un thé ou un café, manger des Chocos-DF et d'écouter du hard-rock!!

Ensuite, passez à l'étape 4.3 si vous voulez des explications simples pour juste certaines parties de la commande
Sinon passez directement à l'étape 5

4.2 Toujours plus d'optimisation de temps en ne créant que les paquets nécessaires

Nous allons créer les paquets avec bindeb-pkg, cela ne créer que les binaires les plus utiles (certains indispensables) si vous voulez les nouvelles sources reconstruites, il vous faut faire étape 4.1

Nous pouvons nous mettre à compiler

fakeroot make bindeb-pkg -j$(nproc) LOCALVERSION=-$(dpkg --print-architecture) KDEB_PKGVERSION=$(make kernelversion)-1

Maintenant, suivant la puissance de votre processeur, cela va prendre un peu de temps (10 min si vous avez un processeur très puissant genre intel core i7 overclocké ou amd ryzen, et une semaine pour un pIImmx, en tout cas dans la plupart des cas des machines actuelles, c'est environ entre 1 et 4h de compilation). Vous avez donc le temps de boire un thé ou un café, manger des Chocos-DF et d'écouter du hard-rock!!

Ensuite, passez à l'étape suivante (4.3) si vous voulez des explications simples pour juste certaines parties de la commande
Sinon passez directement à l'étape 5

4.3 Explications basiques

  • -j$(nproc) prend le nombre de threads total de votre processeur (la compilation sera la plus rapide possible), pour les connaisseurs, vous pouvez mettre -jX en remplaçant X par le nombre de cores que vous voulez allouer dans la limite du nombre de threads maximums, c'est optionnel sans cet argument, cela n'utilisera qu'un seul thread
  • LOCALVERSION=-$(dpkg –print-architecture) cela donne le nom custom de votre architecture, vous pouvez aussi mettre un nom custom sans majuscules derrière LOCALVERSION=-, c'est un argument optionnel
  • KDEB_PKGVERSION=$(make kernelversion)-1 cet argument sert à versionner le kernel 1 (soit version 1) c'est encore optionnel mais il est conseillé

5 Installation ou désinstallation des paquets

Tout d'abord nous devons aller dans le répertoire précédent

cd ..

Ensuite, pour installer le kernel, nous devons au minimum installer l'image et les headers mais je conseille d'installer tout les .deb créés si vous ne manquez pas d'espace de stockage. (commandes suivantes faites en root)

dpkg -i *.deb

Pour Désinstaller:

dpkg -P *.deb

/!\ À bien être dans le bon répertoire /!\

Vous pouvez aussi désinstaller avec apt.

Moi, sur la plupart des machines sur lesquelles j'ai appliqué le tutoriel, j'avais ensuite un message au boot de pcspkr is already registered. Du coup, j'ai dû le blacklister :

echo blacklist pcspkr > /etc/modprobe.d/blacklist-pcspkr.conf

Avertissement

Dans /etc/kernel/postinst.d/apt-auto-removal :
# Mark as not-for-autoremoval those kernel packages that are:
#
# - the currently booted version
# - the kernel version we've been called for
# - the latest kernel version (as determined by debian version number)
# - the second-latest kernel version
#
# In the common case this results in two kernels saved (booted into the
# second-latest kernel, we install the latest kernel in an upgrade), but
# can save up to four. Kernel refers here to a distinct release, which can
# potentially be installed in multiple flavours counting as one kernel.

Ce script n'est peut-être présent que sur Stretch, pas sur Jessie FIXME

Il faut que je teste un peu plus, mais généralement, il ne reste que 2 noyaux installés.
N'installez jamais plusieurs version de noyaux sans vérifier que l'avant-dernier fonctionne, sinon…

  • désinstallez un noyau qui ne convient pas auparavant
  • ou annulez ce script

Conclusion et Sources

1) N'hésitez pas à y faire part de vos remarques, succès, améliorations ou échecs ! Tant qu'elles sont correctement justifiées (raisons valables) | Vous pouvez aussi y poser des questions!
doc/systeme/kernel/compiler.txt · Dernière modification: 13/05/2017 22:27 par naguam

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB