Debian-facile

Bienvenue sur Debian-Facile, site d'aide pour les nouveaux utilisateurs de Debian.

Vous n'êtes pas identifié(e).


L'icône rouge permet de télécharger chaque page du wiki visitée au format PDF et la grise au format ODT → ODT PDF Export

une approche de la ligne de commande: La CLI(deuxième partie)

Introduction

Il existe déjà sur ce wiki plusieurs tutos consacrés aux commandes linux, voir:

https://debian-facile.org/doc:systeme:commandes:alphabetique

Voir aussi “les cahiers du débutant”:

https://debian-facile.org/projets:ebook-facile:lescahiersdudebutant?s[]=ligne&s[]=de&s[]=commandes

Nous allons, ici, tenté de montré, et d'expliqué si nécessaire, quelques unes des commandes de base, puis des commandes nécessaires à des applications.

Nous aborderons quelques approches, sur les groupes, les utilisateurs et les droits sous linux.

Rappel: le prompt c’est $ pour l’user et # pour root (administrateur)

Les commandes de base

la commande ls :

commande option explication
ls -l liste vos répertoires et fichiers par ordre alphabétique
ls -lha ordre alphabétique avec les droits de chaque fichiers
ls -lhaF F montre les fichiers exécutables avec le signe *
l a Le a montre les fichiers cachés
ls -r Inverse l’ordre d’affichage
ls -S affiche par taille de fichier
ls -lishaF commande assez complète
ls -i affiche le numéro d’inode du fichier ou du répertoire,
ls -m Affichage des éléments en lignes et séparés par des virgules

. . Tout fichier possède son unique inode. (aves ses infos, Type de fichier, Droits d'accès, Nombre de liens, taille, adresse, dernière connexion,lecture,modif

la commande cd:

cd Permet de se déplacer d’un répertoire à un autre
cd Documents/charles/écritures Va dans le fichier écriture

La commande mv :renomme ou déplace un fichier

commande explication
mv toto.txt titi.txt renomme le fichier toto en titi
mv toto.txt Documents/charles/écritures Déplace le fichier toto dans le dossier écriture
la commande “pwd vous indique où vous êtes
pwd /home/momo/PROGRAMMATION-LINUX/formation-bash-shell

commandes cat, tail, head, more, less: pour Lire vos fichiers :

cat fichier Lis votre fichier
cat -n fichier Affiche les numéros de ligne
cat text1.txt test2.txt test3.txt Concatène et lis les 3 fichiers
cat /etc/apt/source.list Affiche votre source.list
tail -56 fichier Affiche les 56 dernières lignes
head -56 fichier Affiche les 56 premières lignes
more fichier Lira le fichier page par page
less fichier Rendra possible la navigation dans la lecture du fichier avec les flèches
less +56 fichier Ouvrira en plaçant la ligne 56 en haut de page

- créer un fichier texte :

 touche install-nginx.txt

- effacé le fichier texte :

rm  install-nginx.txt 

- créer un répertoire WEB:

 mkdir  WEB

- créer un répertoire es ses sous-répertoires en une seule commande :

mkdir -p bibliothèque/{littérature_générale,philosophie,sociologie,histoire_sociale}/{auteur,notes}
ls -lha bibliothèque/
total 24K
drwxr-xr-x  6 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 .
drwxr-xr-x 16 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 ..
drwxr-xr-x  4 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 histoire_sociale
drwxr-xr-x  4 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 littérature_générale
drwxr-xr-x  4 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 philosophie
drwxr-xr-x  4 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 sociologie
ls -lha bibliothèque/histoire_sociale/
total 16K
drwxr-xr-x 4 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 .
drwxr-xr-x 6 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 ..
drwxr-xr-x 2 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 auteur
drwxr-xr-x 2 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 notes
ls -lha bibliothèque/philosophie/
total 16K
drwxr-xr-x 4 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 .
drwxr-xr-x 6 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 ..
drwxr-xr-x 2 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 auteur
drwxr-xr-x 2 momo momo 4,0K févr.  2 17:50 notes

la commande rf :

rm mon fichier Efface le fichier
rm -rf répertoire Efface le répertoire et tous fichiers à l’intérieur
rm -rf ./* Efface tout ce qui est dans le répertoire où vous faite la commande (prudence)
rmdir supprime un répertoire vide

Les liens symbolique :La commande ln:il faut commencer par le nom du dossier qu’on veut lier, et ensuite mettre le nom du lien.

je fais un site web sur mon serveur et je ne veux pas prendre toute la place dans /var/www/html.

Je vais donc créer et développer mon site dans un DD de 2 Terras fait pour ça. Les données seront donc stockées dans le DD et non dans html, et je fais le lien .

ln -s  /home/chemin/mon_DD/mon_site  /var/www/html/

maintenant si je fais un ls -lha /home/chemin/mon_DD/mon_site, et que mon site se nomme sitesting, je verrais le liens comme ceci

mon_DD/spidtesting -> /var/www/html/spidtesting/

alors que dans /var/www/html

ls -lha /var/www/html/
-rw-r--r--  1 root     root  11K août  24 17:27 index.html
-rw-r--r--  1 root     root   21 août  31 16:41 phpinfo.php
drwxrwxrwx 13 momo     momo 4,0K sept. 18 15:05 spidtesting

quelques commandes réseau

on trouve tous les protocoles supportés de niveau réseau dans le fichier /etc/protocols

on trouve tous les services réseau dans /etc/services, fournissant une correspondance entre: service Internet: numéro de port : protocole utilisé.

le fichier /etc/hosts: Correspondances statiques de noms d'hôtes. Il s'agit d'un fichier de texte simple qui associe les adresses IP avec les noms d'hôtes, une ligne par adresse IP. Pour chaque hôte, une unique ligne doit être présente, avec les informations suivantes : Adresse_IP Nom_officiel [Alias…]

/etc/fstab Le fichier fstab contient des informations sur les différents systèmes de fichiers. fstab est uniquement lus par les programmes, jamais écrit. Chaque système de fichier est décrit sur une ligne indépendante.

Le fichier /etc/resolv.conf se compose de deux informations importantes que sont: ``nameserver'' qui définit la machine sur laquelle devront être transmisent les requêtes DNS c'est à dire les machines permettant de transformer les adresses telles que www.rachat.fr en adresse IP.

Votre fichier network/interfaces, ĉ'est votre configuration réseau:Voir les documentations:

https://debian-facile.org/doc:reseau:interfaces

https://wiki.debian.org/fr/NetworkConfiguration

cat /etc/network/interfaces

Surveiller mon réseau Lan:

netdiscover -i enp3s0 -r 192.168.1.0/24

ou encore

iftop -i enp3s0

ping :la commande ping test la connexion de votre réseau.teste si une connexion existe entre deux machines.L'affichage donne du délai de la réponse sur votre console es si la connexion n'est pas établie, vous aurez un message.

traceroute ou mtr :outil de diagnostic des réseaux qui permet de déterminer le chemin suivi par un paquet. La commande traceroute permet de donner la liste des routeurs entre la machine sur laquelle on lance la commande et la machine cible.

traceroute debian-facile.org
traceroute to debian-facile.org (151.80.145.212), 30 hops max, 60 byte packets
 1  livebox.home (192.168.1.1)  2.081 ms  3.694 ms  5.531 ms
 2  80.10.125.82 (80.10.125.82)  43.212 ms  45.642 ms  47.101 ms
 3  10.123.173.138 (10.123.173.138)  48.839 ms 10.123.173.202 (10.123.173.202)  50.480 ms  51.882 ms
 4  ae44-0.nrpoi101.Poitiers.francetelecom.net (193.252.100.50)  54.063 ms ae44-0.nrpoi102.Poitiers.francetelecom.net (193.252.100.54)  58.254 ms ae44-0.nrpoi101.Poitiers.francetelecom.net (193.252.100.50)  63.658 ms
 5  ae45-0.nridf102.Aubervilliers.francetelecom.net (193.251.126.14)  67.585 ms ae45-0.nridf101.Paris3eArrondissement.francetelecom.net (193.251.126.10)  106.527 ms  108.008 ms
 6  ae41-0.noidf001.Paris3eArrondissement.francetelecom.net (193.252.98.102)  103.730 ms ae41-0.noidf002.Aubervilliers.francetelecom.net (193.252.98.106)  52.878 ms ae41-0.noidf001.Paris3eArrondissement.francetelecom.net (193.252.98.102)  34.430 ms
 7  be100-169.th2-1-a9.fr.eu (91.121.131.193)  37.019 ms be100-101.gsw-1-a9.fr.eu (91.121.131.49)  47.701 ms  49.732 ms
 8  be102.rbx-g2-nc5.fr.eu (94.23.122.214)  123.545 ms be102.rbx-g1-nc5.fr.eu (94.23.122.146)  53.235 ms be102.rbx-g2-nc5.fr.eu (94.23.122.214)  63.250 ms
 9  * * *
10  * * *
11  * * *
12  11.ip-151-80-138.eu (151.80.138.11)  51.866 ms  53.638 ms  61.204 ms
13  * * *
14  * * *
15  * * *
16  * * *
mtr debian-facile.org
 
                                           My traceroute  [v0.92]
arthur (192.168.1.12)                                                               2020-02-06T09:14:43+0100
Keys:  Help   Display mode   Restart statistics   Order of fields   quit
                                                                    Packets               Pings
 Host                                                             Loss%   Snt   Last   Avg  Best  Wrst StDev
 1. livebox.home                                                   0.0%    19    1.3   1.3   1.2   2.1   0.2
 2. 80.10.125.82                                                   0.0%    19   22.0  20.4  19.4  22.7   0.8
 3. 10.123.173.202                                                 0.0%    19   20.4  20.3  19.7  21.4   0.5
 4. ae44-0.nrpoi101.Poitiers.francetelecom.net                     0.0%    19   25.9  26.4  25.2  27.3   0.5
 5. ae45-0.nridf101.Paris3eArrondissement.francetelecom.net        0.0%    19   30.1  30.5  29.7  31.2   0.5
 6. ae41-0.noidf001.Paris3eArrondissement.francetelecom.net        0.0%    19   35.9  32.8  30.9  38.7   2.3
 7. be100-169.th2-1-a9.fr.eu                                       0.0%    19   32.4  32.2  31.3  33.5   0.5
 8. be102.rbx-g1-nc5.fr.eu                                         0.0%    19   36.5  36.5  35.6  37.6   0.5
 9. ???
10. ???
11. ???
12. 11.ip-151-80-138.eu                                            0.0%    18   35.0  35.4  34.2  36.6   0.7
13. debian-facile.org                                              0.0%    18   41.0  35.7  34.3  41.0   1.4
voir aussi: pour obtenir que l'ip
dig debian-facile.org +trace

nslookup (de plus en plus délaissé en faveur de la commande dig) la commande nslookup (Name System Look Up) fait partie du paquet dnsutils

dig:La commande dig permet de diagnostiquer les dysfonctionnements dans la résolution de nom et de vérifier vos dns.

dig debian.fr
 
; <<>> DiG 9.11.5-P4-5.1-Debian <<>> debian.fr
;; global options: +cmd
;; Got answer:
;; ->>HEADER<<- opcode: QUERY, status: NOERROR, id: 50686
;; flags: qr rd ra; QUERY: 1, ANSWER: 1, AUTHORITY: 0, ADDITIONAL: 1
 
;; OPT PSEUDOSECTION:
; EDNS: version: 0, flags:; udp: 1460
; COOKIE: df8a695547654e75337b91255e3bd7353bf6247e2ce014e6 (good)
;; QUESTION SECTION:
;debian.fr.			IN	A
 
;; ANSWER SECTION:
debian.fr.		86400	IN	A	149.20.4.15
 
;; Query time: 74 msec
;; SERVER: 192.168.1.1#53(192.168.1.1)
;; WHEN: jeu. févr. 06 10:07:01 CET 2020
;; MSG SIZE  rcvd: 82

Si je demande l'adresse ip public de mon serveur auto-hébergé avec la commande:

dig funambule.org
;funambule.org.			IN	A
 
;; ANSWER SECTION:
funambule.org.		0	IN	A	192.168.1.15

j'obtiens l'adresse ip locale car c'est ma box qui réponds

si je demande aux services opendns j'obtiens l'ip public, j'obtiens la bonne ip. (merci du tuyau à captnfab)

dig funambule.org @208.67.222.222
;; OPT PSEUDOSECTION:
; EDNS: version: 0, flags:; udp: 4096
;; QUESTION SECTION:
;funambule.org.			IN	A
 
;; ANSWER SECTION:
funambule.org.		10800	IN	A	92.123.345.102

Pour Info OpenDNS est un service gratuit de redirection DNS. Il se consulte via deux serveurs DNS récursifs accessibles sous les IP anycast suivantes : IPv4 : 208.67.222.222 et 208.67.220.220 ; 208.67.222.220 et 208.67.220.222 ; 208.67.222.123 et 208.67.220.123 ; IPv6 (Sandbox) : 2620:0:ccc::2 et 2620:0:ccd::2.

la commande

whois -Bd  ip 
vous donnera des informations supplémentaires.

La commande ss:

Liste de tous les ports tcp en utilisant 
 
ss -at
Liste de tous les ports UDP en utilisant la commande
 
ss -ua
Liste Sockets qui sont dans un état d’attente
 
ss -l
Liste seuls ports tcp en écoute en utilisant
 
ss -lt
Liste écoute uniquement les ports UDP en utilisant
 
ss -lou
Liste seulement les ports d’écoute UNIX en utilisant la commande
 
ss -lx
 
Voir si un port est à l’écoute (exemple le port 80
ss -ln | grep 80

Voir les statistiques pour chaque protocole Voir les statistiques pour tous les ports en utilisant la commande

ss -s
 
ss -laput infos assez complète sur l’état du réseau
 
ss -ntap (voir en console ce qui entre et sort du pc)
ss – alpe ( voir si des ports bloqués)
 
Voir les statistiques pour les ports TCP et UDP (ou) en utilisant la commande
ss -er (ou)-su

Savoir rapidement quels services tournent sur votre machine : affichage des noms PID et le programme de sortie de netstat utilisant

  
<code root>  ss -p
  ss -pt
  ss -an fournit un aperçu des sockets qui sont ouvertes sur un système
  nsst -c
  ss- verbose
  ss -r
  ss -ap | grep ssh
  ss -an | grep ’ : 80’
  ss -dire
  ss -nr permet de connaître la table de routage construite par ifconfig
  ss -laputen infos assez complètes sur l’état du réseau
  ss -ntap (voir en console ce qui entre et sort du pc)
  ss -alpe ( voir si des ports sont bloqués)
  ss -tanp |grep LISTEN
  voir aussi la commande
  ss -ln

</code>

ip: les différentes ordinateurs sur le réseau sont identifiés par un code chiffré appelé «adresse IP» («IP» signifie «Internet Protocol»)

Pour connaitre votre adresse ip locale

ip addr

Pour connaître votre ip public

wget -q http://checkip.dyndns.org -O- | cut -d: -f2 | cut -d\< -f1
ou plus simplement
curl ifconfig.me

Voir aussi wput qui est un programme en ligne de commande de chargement (envoi) de fichiers sur le réseau. Il supporte le protocole FTP. :

wput monFichier ftp://login:password@serveur/
ip link list
-
ip address show
-
ip route show
-
ip route list table local
-
ip route list table main

curl: un outil qui permet de faire des requêtes à un serveur. Il télécharge vos fichiers à travers divers protocoles ( DICT, FILE, FTP, FTPS, Gopher, HTTP, HTTPS, IMAP, IMAPS, LDAP, LDAPS, POP3, POP3S, RTMP, RTSP, SCP, SFTP, SMTP, SMTPS, Telnet et TFTP).

Voir les nombreuses doc sur le net

exemple très simpliste, si je veux téléchargé cet article en cours, le -# affiche la barre de progression du téléchargement

curl -# -O https://debian-facile.org/utilisateurs:lagrenouille:tutos:votre-ordinateur-en-ligne-de-commande-deuxieme-partie#les-commandes-de-base

surveillance réseau

glances:est un outil de surveillance de votre réseau, installez le avec “apt install glances”

affichage en console avec la commande “glances”

affichage dans votre navigateur web “glances -w” vous renvoie l'url à ouvrir.

tcpdump

tcpdump est un analyseur de paquets en ligne de commande. Il permet d'obtenir le détail du trafic visible depuis une interface réseau.

affichage verbeux

tcpdump -v

Interfaces réseaux disponibles pour la capture

tcpdump -D

Affichage des adresses numériques plutôt que des adresses symboliques (DNS):

tcpdump -n

Capture du traffic d'une interface particulière:

tcpdump -i enp2s0

Capture du trafic du port ssl

tcpdump -v port https

il peut arriver qu'il y ait un problème avec le port 80, vous pourrez, par l'intermédiaire de cette commande voir l'état du port.

nc -zv localhost 80
localhost [127.0.0.1] 80 (http) open

plusieurs autres logiciels vous donneront satisfaction, selon ce que vous voulez consulté, essayez ceux là:

Moniteur de ressources système et d’activité de processus Atop est un moniteur en mode texte plein écran, similaire à la commande top, mais qui ne montre que les processus et ressources système actifs, et n’affiche que les différences depuis le dernier intervalle. À intervalle régulier, il affiche l’activité du système concernant l’utilisation du processeur en mode utilisateur et système, de l’évolution de la mémoire virtuelle et résidente, des priorités, des utilisateurs, des états et des codes de sortie. Le niveau d’activité des processus est aussi affiché pour les processus qui se sont terminés lors du dernier intervalle de temps, afin d’avoir un aperçu complet de la consommation d’éléments comme le temps CPU.

atop

la commande htop liste les processus, vous pouvez retrouver l’utilisateur qu’il l’a exécutée, le pourcentage de mémoire et de CPU qu’il utilise ainsi que la commande qui sert à l’exécuter. * F4 inversera l’ordre de trie. croissant et décroissant. * F9 permet de tuer un processus * F1 affiche de l’aide * F6 permet de choisir le trie par critère, un petit menu déroulant s’affiche pour vous permettre de choisir .

htop

bmon pour une surveillance réseau et bande passante

bmon

nmon est un outils de surveillance, permettant de monitorer les ressources physiques des machines qui sont sous Linux nmon peut générer un fichier nmon (ressemblant un peu à du CSV

nmon

Essayez par exemple de lancez nmon pour capturer les données pendant une heure en faisant une snapshot.(instantané en français) toutes les 30 secondes, en utilisant :

nmon -f -s 30 -c 120

iptraf. pour voir votre réseau, en temps réel, pour diagnostiquer et vérifier vos le trafic de votre réseau, amusez vous, le menu et ses sous-menu sont plein de petites choses sympa.

iptraf-ng

tload- représentation graphique de la charge moyenne du système

imprime un graphique de la moyenne de charge du système en cours au tty

- en haut a gauche trois valeurs du temps actif demandé au processeur

- charge moyenne depuis xtemps

- charge moyenne depuis xtemps

- harge moyenne depuis xtemps

depuis ce temps, il y a en moyenne 0,xx processus qui réclament le processeur. Votre processeur est donc actif xx % du temps.

ce nombre dépend du nombre de processeurs de votre ordinateur. Un ordinateur dual core ne sera complètement chargé que lorsque la valeur aura atteint 2. Pour un quad core (4 coeurs de processeur), la valeur maximale avant surcharge sera de 4.

 tload

Pour consulté vos logs à la demande..plus lisible :

lnav

ssh et rsync

apt install openssh-client openssh-server  rsync

Ce qui va créer un dossier .ssh et à l'interieur un fichier known_hosts . Si vous avez des clés rsa, elles seront aussi dans ce dossier, vos clés publiques se terminent par .pub.

connexion à un serveur:

ssh nom@ip 
ou
ssh nom@serveur

ou si le port est spècifique ssh -P6678 nom@serveur</code>

envoyé un fichier :

scp -P2289  monfichier.odt nom@serveur

rsync est une commande à rallonge, pleine d'options

rsync -pavz  nom@hometoto87654.1and1-data.host: /chemin/dossier/machin/

https://linux.die.net/man/1/rsync

https://man.developpez.com/man1/rsync/

commandes utiles et quelques utilitaires pratiques

commandes utiles

 uname -a
Linux arthur 4.19.0-6-amd64 #1 SMP Debian 4.19.67-2+deb10u2 (2019-11-11) x86_64 GNU/Linux
 uname -r
4.19.0-6-amd64

Le bash-complétation est installé d'office sur debian.

Avec la touche tab vous tapez le début de la commande et le reste vous sera soit proposé soit affichera la commande complète

afficher l'historique des commandes dans votre console

history

la commande ncdu affiche le repertoire courant avec le poids de chaque fichier.

ncdu
ncdu 1.13 ~ Use the arrow keys to navigate, press ? for help                                                 
--- /home/momo/WEB ------------------------------------------------------------------------------------------
    6,5 GiB [##########] /documentation-linux                                                                
    1,5 GiB [##        ] /ADMIN-chezlagrenouille.fr
  648,4 MiB [          ] /ADMIN_DEBIAN_FACILE
  315,9 MiB [          ] /Serveur-momo
  311,2 MiB [          ] /ADMIN-PMB
  268,1 MiB [          ] /archivesautonomies
  245,0 MiB [          ] /MES_SITES_WEB
  228,3 MiB [          ] /ADMIN-P.I.C
  189,4 MiB [          ] /BDD
   52,9 MiB [          ] /libreboot
   34,7 MiB [          ] /chatons
   30,3 MiB [          ] /CLICLI
   25,6 MiB [          ] /dollibar
    5,8 MiB [          ] /notes-pour-articles
    5,5 MiB [          ]  ordi_en_cli.pdf
    2,2 MiB [          ] /Heberge_GANDI
    2,0 MiB [          ] /Heberge_OVH-Doc
    1,1 MiB [          ] /garradin_doc
  436,0 KiB [          ] /ADMIN-ESCAL-clippasse
  184,0 KiB [          ] /ascasso-sources
  168,0 KiB [          ] /infos_ machine_configurations
   24,0 KiB [          ]  facture-auto-collants-bépo-FR20190177.pdf
   16,0 KiB [          ]  siteon0-38e4a.jpg
   16,0 KiB [          ] /index-anti-vol
   12,0 KiB [          ] /html
    8,0 KiB [          ] /la_chapelle
@   0,0   B [          ]  spidtesting

La commande lspci affiche la liste de votre matériel, -v ou -vv pour mode bavard

lspci

Pour voir votre carte réseau

lspci -v | grep Ethernet
02:00.0 Ethernet controller: Intel Corporation 82574L Gigabit Network Connection
03:00.0 Ethernet controller: Intel Corporation 82574L Gigabit Network Connection

Pour plus d'infos sur votre carte réseau

lshw -C network

cal vous affiche un simple calendrier, ncal aligne les jours à gauche du calendrier

cal
    Février 2020      
di lu ma me je ve sa  
                   1  
 2  3  4  5  6  7  8  
 9 10 11 12 13 14 15  
16 17 18 19 20 21 22  
23 24 25 26 27 28 29  
date
samedi 8 février 2020, 00:08:42 (UTC+0100)

les commandes ps -e, -aux, -xl et pstree:

Le processus INIT, son PID est 1, il est le père de tous les processus, on relance un processus après modif de la configuration avec /etc/init.d restart “nom du processus”

la commande ps -e liste les processus et retourne 4 colonnes soit : PID TTy TIME CMD.

la commande ps -aux ou ps auxww affiche des infos détaillées,tous les processus et leur identifiant utilisateur associé sur onze colonne, soit :

USER …PID …%CPU…%MEM…VSZ…RSS…TTY…STAT…START…TIME…COMMAND

la commande pstree affiche l’arborescence des processus :

 pstree
systemd─┬─ModemManager───2*[{ModemManager}]
        ├─NetworkManager─┬─dhclient
        │                └─2*[{NetworkManager}]
        ├─agetty
        ├─apache2───10*[apache2]
        ├─atd
        ├─atop
        ├─atopacctd
        ├─avahi-daemon───avahi-daemon
        ├─cron
        ├─dbus-daemon
        ├─exim4
        ├─fail2ban-server───2*[{fail2ban-server}]
        ├─glances
        ├─lightdm─┬─Xorg───17*[{Xorg}]
        │         ├─lightdm─┬─lightdm-gtk-gre───18*[{lightdm-gtk-gre}]
        │         │         └─2*[{lightdm}]
        │         ├─lightdm
        │         └─2*[{lightdm}]
        ├─loolwsd─┬─forkit───kit_spare_006
        │         └─4*[{loolwsd}]
        ├─mysqld───37*[{mysqld}]
        ├─php-fpm7.3───2*[php-fpm7.3]
        ├─polkitd───2*[{polkitd}]
        ├─postgres───6*[postgres]
        ├─redis-server───3*[{redis-server}]
        ├─rsyslogd───3*[{rsyslogd}]
        ├─sshd─┬─sshd───sshd───bash───tmux: client
        │      └─sshd───sshd───bash───pstree
        ├─systemd─┬─(sd-pam)
        │         ├─at-spi-bus-laun─┬─dbus-daemon
        │         │                 └─3*[{at-spi-bus-laun}]
        │         ├─at-spi2-registr───2*[{at-spi2-registr}]
        │         ├─dbus-daemon
        │         └─gvfsd───2*[{gvfsd}]
        ├─systemd───(sd-pam)
        ├─systemd-journal
        ├─systemd-logind
        ├─systemd-timesyn───{systemd-timesyn}
        ├─systemd-udevd
        ├─tmux: server───bash───weechat───{weechat}
        └─udisksd───4*[{udisksd}]

Le PID d’un processus peut se récupérer avec la commande “ps -edf | grep “processus“. Par exemple pour le processus “apache”

ps -edf | grep apache
www-data  6904 10269  0 07:41 ?        00:00:02 /usr/sbin/apache2 -k start
www-data  6905 10269  0 07:41 ?        00:00:02 /usr/sbin/apache2 -k start
www-data  6906 10269  0 07:41 ?        00:00:03 /usr/sbin/apache2 -k start
www-data  6908 10269  0 07:41 ?        00:00:04 /usr/sbin/apache2 -k start
www-data  6909 10269  0 07:41 ?        00:00:03 /usr/sbin/apache2 -k start
www-data  6915 10269  0 07:42 ?        00:00:03 /usr/sbin/apache2 -k start
www-data  6924 10269  0 07:45 ?        00:00:03 /usr/sbin/apache2 -k start
lagreno+  7112  7092  0 08:31 pts/2    00:00:00 grep apache
root     10269     1  0 févr.03 ?     00:00:10 /usr/sbin/apache2 -k start

Le PID du processus Apache est le premier numéro (2ème colonne). Nous pourrons donc spécifier ce numéro comme suivant à la commande lsof pour avoir les fichiers ouverts par apache:

lsof -p 6904
COMMAND  PID     USER   FD      TYPE DEVICE  SIZE/OFF    NODE NAME
apache2 6904 www-data  cwd       DIR    8,2      4096       2 /
apache2 6904 www-data  rtd       DIR    8,2      4096       2 /
apache2 6904 www-data  txt       REG    8,2    687944 1184619 /usr/sbin/apache2
apache2 6904 www-data  mem       REG    8,2    337024 1183204 /usr/lib/locale/aa_DJ.utf8/LC_CTYPE
apache2 6904 www-data  mem       REG    8,2    200752 1179422 /usr/lib/locale/C.UTF-8/LC_CTYPE
apache2 6904 www-data  mem       REG    8,2   1517626 1179421 /usr/lib/locale/C.UTF-8/LC_COLLATE
apache2 6904 www-data  mem       REG    8,2    282752 1178637 /usr/lib/x86_64-linux-gnu/libnss_systemd.so.2
apache2 6904 www-data  DEL       REG    0,5            972876 /dev/zero
apache2 6904 www-data  DEL       REG    0,5            972875 /dev/zero
apache2 6904 www-data  mem       REG    8,2    105672 1210245 /usr/lib/x86_64-linux-gnu/libzip.so.4.0
apache2 6904 www-data  mem       REG    8,2     67688 1183384 /usr/lib/php/20180731/zip.so
apache2 6904 www-data  mem       REG    8,2    264320 1195499 /usr/lib/x86_64-linux-gnu/libxslt.so.1.1.32

du et df: la commande df permet d’afficher à l’écran la taille de l’espace disque occupée et la taille de l’espace disque libre.

df
Sys. de fichiers blocs de 1K   Utilisé Disponible Uti% Monté sur
udev                16407620         0   16407620   0% /dev
tmpfs                3292080     42884    3249196   2% /run
/dev/sda2           28705700   8172960   19051524  31% /
tmpfs               16460396         8   16460388   1% /dev/shm
tmpfs                   5120         0       5120   0% /run/lock
tmpfs               16460396         0   16460396   0% /sys/fs/cgroup
/dev/sda4         2821372528  33837188 2644147436   2% /home
/dev/sdc          3844641608 133567900 3515706396   4% /home/malignum
/dev/sdb          3844641608 128769556 3520504740   4% /home/cumulus
tmpfs                3292076         4    3292072   1% /run/user/113
tmpfs                3292076         0    3292076   0% /run/user/1000

la commande du affichera le repertoire courant, le h dans la commande du permet d'affiché le résultat en Megas, Gigas ou en Kilo octet Pour afficher la taille d'un répertoire en kilo octets du -sB K

du -sh
33G
du -sh WEB/
11G	WEB/

who:La commande who permet d'avoir des informations sur les différents utilisateurs connectés.

who
lagrenouille pts/0        2020-02-04 17:33 (192.168.1.12)
lagrenouille pts/1        2020-02-03 12:54 (tmux(1651).%0)
lagrenouille pts/2        2020-02-04 09:39 (192.168.1.12)

la commande who -b affiche la date du dernier démarrage du système.

Certaines commandes tel que : la commande find la commande sed les commandes grep/egrep et la commande awk possendent tellement de possibilités que je me contente de les cités.. la commande awk est un véritable langage de programmation à lui seul, vous trouverez un grand nombre de doc sur le web.Ce langage est asé ou inspiré par le langage C.

Syntaxe awk [-Fs] [-v variable] [-f fichier de commandes] 'program' fichier

	-F 	Spécifie les séparateurs de champs

	-v 	Définie une variable utilisée à l'intérieur du programme.

	-f 	Les commandes sont lu à partir d'un fichier.

Je ne mettrai pas d'exemple de cette puissante commande, pour la simple raison que je la connais pas : :o) Je vous abandonne à RTFM.

Quelques exemples avec find et grep:

Supprimer une ligne selon son numéro. Attention les lignes vides sont comptées, ici les lgnes 1,4 et 7 sont supprimées Il faut utiliser l’option d. sed '1d;4d;7d' fichier.txt

Supprimer une ligne selon une REGEX (en faites une”Expressions Regulieres“)

Toujours avec l’option d : va supprimer toutes les lignes qui commencent par #

sed '/^#/d' fichier.txt

Afficher seulement les lignes commentées qui commencent par #

sed -n '/^#/p' fichier.txt

pour avoir tous les répertoires et sous répertoires

find /home -type d

nombre de fichiers et répertoires en chiffre : (en root pour tout avoir)

find ./ -type f | wc -l

nombre de dossiers :

find ./ -type d | wc -l

pour avoir le nombre de fichier en chiffres dans le répertoire courant

 find . -name \* | wc -l

de fichier en chiffres dans le répertoire WEB

find /home/momo/WEB -type d | wc -l

autres exemples avec find et grep :

rechercher tous vos fichiers .odt

find -name "*.odt" -print

cherche tous les répertoires dont le nom se termine par B

find . -type d -name "*B" -print

tous les .jpg dont le nom comporte oiseaux

find   -name "*.jpg" -print | grep oiseaux

Pour afficher tous les fichiers ayant une permission 444

find . -perm 444 -print

voir les droits de tous les fichiers dont le nom contient conf find . -type f -exec ls -lha {} \; | less | grep conf

ce grep affichera que les fichiers dont le nom se termine par conf dans /etc/apache2 ls /etc/apache2/ | grep “conf$”

utilitaires

nano: un éditeur installé d'office sur debian:Le menu s'affiche en bas de page de l’éditeur commande | explication|

Ctrl + O enregistrer le fichier (écrire)
Ctrl + X quitter Nano.
Ctrl + W rechercher dans le fichier
Ctrl + U coller la ligne de texte que vous venez de couper

Écoutez vos ziques ♪ ♫ ♪ ♬ ♩♪♫♬♩♪♫I

apt install moc
commande moc explications
mocp pour lancer l'appli
h pour l’aide
q pour quitter

dans ce répertoire

|touches dans moc | explications | |flèche BAS |Déplacer vers le bas dans le menu | |flèche UP | Déplacez-vous dans le menu | |s ou p | pour arrêter la musique | |n |lire le fichier suivant | |b | ESPACE p Pause la touche , réduit le son

la touche maj + ; augmente le son

AVEC D’AUTRES CLAVIERS

la touche > augmente le son (touche , ; pour clavier bépo)

la touche < réduit le son (touche . pour clavier bépo)

compression extraction la commande zip :

zip -r nom_du_fichier.zip nom de l'archive à zipper

exemple pour ziper le fichier blablabla.sql en blablabla.sql.zip

zip -r blablabla.sql.zip    blablabla.sql

Pour décompresser

unzip nom_du_fichier.zip

Les fichiers tar:

c : crée l’archive

x : extrait l’archive

f : utilise le fichier donné en paramètre

v : active le mode « verbeux

Créer une archive tar:

tar -cvf archive.tar  nom_dossier_à_compresser

Pour extraire un fichier tar

tar -xvf archive.tar

Compression avec gzip (.tar.gz)

tar -zcvf votre_archive.tar.gz  nom_dossier_à_compresser

Extraction

tar -zcvf votre_archive.tar.gz

archiver et compresser un dossier avec Gunzip:

tar cvzf mon_archive.tar.gz

Pour extraire une archive tar.gz

tar xf (ou xvf)mon_archive.tar.gz

pour archiver en Bzip2:

tar cvjf mon_archive.tar.bz2

decompresser

tar xvjf mon_archive.tar.bz2

compresser un fichier en 7zip:

7z a nom-de-mon-archive.7z

décompresser avec

7z x archive

Compresser en Lzma:

tar cvJf mon_archive.tar.lzma

Decompresser

tar xvJf mon_archive.tar.lzma

task

apt install  taskwarrior

choisissez votre thème en enlevant le commentaire # dans le fichier .taskrc

task calendar
       February 2020              March 2020                April 2020                 May 2020                  June 2020        

     Su Mo Tu We Th Fr Sa      Su Mo Tu We Th Fr Sa      Su Mo Tu We Th Fr Sa      Su Mo Tu We Th Fr Sa      Su Mo Tu We Th Fr Sa
   5                    1   10  1  2  3  4  5  6  7   14           1  2  3  4   18                 1  2   23     1  2  3  4  5  6
   6  2  3  4  5  6  7  8   11  8  9 10 11 12 13 14   15  5  6  7  8  9 10 11   19  3  4  5  6  7  8  9   24  7  8  9 10 11 12 13
   7  9 10 11 12 13 14 15   12 15 16 17 18 19 20 21   16 12 13 14 15 16 17 18   20 10 11 12 13 14 15 16   25 14 15 16 17 18 19 20
   8 16 17 18 19 20 21 22   13 22 23 24 25 26 27 28   17 19 20 21 22 23 24 25   21 17 18 19 20 21 22 23   26 21 22 23 24 25 26 27
   9 23 24 25 26 27 28 29   14 29 30 31               18 26 27 28 29 30         22 24 25 26 27 28 29 30   27 28 29 30
                                                                                23 31

Legend: today, due, due-today, overdue, weekend, holiday, weeknumber.

ajouté des travaux à faire:

task add installer docker

affiché avec

task long

on peut corrigé, éffaçé …supprimé la tâche 9

task delete 9 

voir le man task pour les autres options

buku

apt install buku

Pour ajouter des marques-pages a votre fichier bookmarks favoris.

buku --add https://www.leradeau.org/

Pour effacer des marques-pages

buku -d 2

Pour exporter vos favoris

buku -p --nc > bootmark.txt
et
buku -p --nc > bootmark.html

quelques commandes système

infos mémoire (ram)

free -m

Pour afficher les informations concernant le micro-processeur cat /proc/cpuinfo

 

Pour obtenir des informations sur le BIOS d’un ordinateur

biosdecode

Statistiques périodiques sur l’utilisation du CPU (commande root), cpustat doit être installé

cpustat

dstat pour savoir à chaque fois quel processus à utilisé le plus de ressources mémoire et disque,

dstat  --io --top --mem

Surveiller son disque dur avec sysstat

iostat -tmdx 1

vmstat : commande permettant d’afficher des statistiques concernant la charge du système, en particulier l’utilisation de la mémoire virtuelle. donc des statistiques de mémoire virtuelle.

Il est possible de collecter périodiquement en tâche de fond ces mesures via un script

  vous en trouverez des exemples sur le web

Ces rapports ont pour but d’aider à identifier les goulots d’ étranglement du système. Linux vmstat ne se compte pas comme un processus en cours d’exécution, process qui bouffent trop de mémoire ou qui en perdent…

exemple : avec -w 1 : une nouvelle ligne de rapport est affichée par vmstat toutes les secondes (le 1 ). le paramètre -w permet d’élargir les colonnes pour éviter un décalage des informations avec de grandes valeurs..

http://www.delafond.org/traducmanfr/man/man8/vmstat.8.html

vmstat -w 1
ou
vmstat -at

Pour récupérer des informations sur le matériel de votre -ordinateur en les collectant depuis le BIOS.

dmidecode

Pour afficher le tampon des messages du noyau

dmesg

afficher des informations détaillées sur les périphériques d'un ordinateur

lshw

Liste des périphériques usb

lsusb

apt

apt-cache show apt

Package: apt Version: 1.8.2 Installed-Size: 4064 Maintainer: APT Development Team deity@lists.debian.org Architecture: amd64 Replaces: apt-transport-https (« 1.5~alpha4~), apt-utils (« 1.3~exp2~) Provides: apt-transport-https (= 1.8.2) Depends: adduser, gpgv | gpgv2 | gpgv1, debian-archive-keyring, libapt-pkg5.0 (>= 1.7.0~alpha3~), libc6 (>= 2.15), libgcc1 (>= 1:3.0), libgnutls30 (>= 3.6.6), libseccomp2 (>= 1.0.1), libstdc++6 (>= 5.2) Recommends: ca-certificates Suggests: apt-doc, aptitude | synaptic | wajig, dpkg-dev (>= 1.17.2), gnupg | gnupg2 | gnupg1, powermgmt-base Breaks: apt-transport-https (« 1.5~alpha4~), apt-utils (« 1.3~exp2~), aptitude (« 0.8.10) Description-fr: gestionnaire de paquets en ligne de commande Ce paquet fournit des outils en ligne de commande pour la recherche, la gestion ainsi que la demande d'informations à propos de paquets, le tout grâce à un accès bas niveau aux fonctionnalités de la bibliothèque libapt-pkg. . Ces outils sont : - apt-get pour la récupération de paquets et d'informations à leur sujet depuis des sources authentifiées et pour l'installation, la mise à niveau et la suppression de paquets ainsi que leurs dépendances ; - apt-cache pour consulter les informations disponibles sur les paquets installés et installables ; - apt-cdrom pour utiliser des médias amovibles en tant que source de paquets ; - apt-config qui sert d'interface pour les réglages de configuration ; - apt-key qui sert d'interface pour gérer les clés d'authentification. Description-md5: 9fb97a88cb7383934ef963352b53b4a7 Tag: admin::package-management, devel::lang:ruby, hardware::storage, hardware::storage:cd, implemented-in::c++, implemented-in::perl, implemented-in::ruby, interface::commandline, network::client, protocol::ftp, protocol::http, protocol::ipv6, role::program, scope::application, scope::utility, suite::debian, use::downloading, use::organizing, use::playing, use::searching, works-with-format::html, works-with::audio, works-with::software:package, works-with::text Section: admin Priority: required Filename: pool/main/a/apt/apt_1.8.2_amd64.deb Size: 1418108 MD5sum: 0e80dedab6ec1e66a8f6c15f1925d2d3 SHA256: 80e9600822c4943106593ca5b0ec75d5aafa74c6130ba1071b013c42c507475e

affiché votre source.list

cat /etc/apt/sources.list

mettre les dépots à jour

apt update

mettre les paquets deb à jour

apt upgrade

mettre à jour en prenant en compte toutes les dépendances

apt full-upgrade

rechercher un paquet

apt search paquet

ou si l'on veut le paquet seul

apt search ^paquet$

connaître les dépendances et lire les suggestions

apt depends vim

Affiche les bugs à l'installatiojn du paquet

apt install apt-listbugs

installé un paquet deb

apt install vim-nox

vimcommandes de l'éditeur:

commande explication
i Passer dans le mode insertion
A Ajouter en fin de ligne
:q Quitter
:q! Quitter sans enregistrer
:w Enregistrer le fichier
:wq Enregistrer et quitter
:x Enregistrer (seulement en cas de modification) et quitter
:set paste Passer en mode “collage”
Exemples Action
u Annuler la dernière opération
<control>-r Rétablir la dernière opération annulée
. Répéter la dernière opération d'édition
yy Copier la ligne (4yy = 4 lignes)
dd Couper la ligne (4dd = 4 lignes)
p Coller après (P = insérer avant)
x Effacer le caractère
dw Effacer le texte jusqu'à la fin du mot
diw Effacer le mot sous le curseur
/ Rechercher du texte
n Rechercher l'occurence suivante
N Rechercher l'occurence précédente
cw Remplacer le texte jusqu'à la fin du mot
ciw Remplacer le mot
C Remplacer jusqu'en fin de ligne
:%s/A/B/g Remplacer tous (g) les A par des B
<control-w>-s Diviser horizontalement
<control-w>-v Diviser verticalement
<control-w>-w Passer à la fenêtre suivante
<control-w>-n Ouvrir un fichier vierge dans une nouvelle fenêtre
: tabnew nom_fichier Ouvrir le fichier nom_fichier dans un onglet
<control-w>-q Fermer la fenêtre

si un paquet est mal installé ou si l'on a un doute, on peut tenté«:

apt install --reinstall le paquet deb

supprimé un paquet et ses dépendances, sachant que vos fichiers de conf perso dans votre home ne seront pas éffaçés.

apt remove --purge paquet deb

effacer les fichiers de paquets en cache déjà installés

apt clean

conserver un cache local contenant uniquement les versions les plus récentes :

apt autoclean

apt autoremove souvent conseillé par l'installateur, permet de désinstaller les paquets indiqués avec leurs dépendances logicielles. Ceci laisse toutefois en place les fichiers de configuration de ces paquets. bien lire et faire attention à cette commande, elle peut parfois désinstallé des paquets qu'il ne faudrait pas.. à vos risques et persil :o)

Autres paquets spécifiques de apt

apt install apt-show-source 
    Afficher les informations des paquets source
 
apt-install apt-show-versions 
    afficher les versions de paquet disponibles dans la distribution 
 
apt install apt-src 
    gestionnaire des paquets source Debian
 
apt install apt-transport-https 
    transport de téléchargement https pour APT
 
apt install apt-transport-s3 
    transport APT pour les dépôts privés sur AWS S3
 
apt install apt-transport-spacewalk 
    transport APT pour communiquer avec des serveurs Spacewalk
 
apt -install apt-transport-tor 
    transport APT pour les téléchargements de paquets anonymes via Tor
 
apt install apt-utils 
    utilitaires liés à la gestion de paquets
 
apt install  apt-venv 
    environnement virtuel apt
 
apt install apt-xapian-index 
    outils de recherche et de maintenance dans un index Xapian des paquets Debian

dpkg

dpkg est le programme principal de gestion des paquets,il peut être exécuté avec beaucoup d'options, je ne mettrai ici que quelques commandes de base, pour le reste voir les man et rtff :o)

Afficher toutes les options :

dpkg --help

Affiche les paquets installés

dpkg -l
ou
dpkg -l | grep '^.i

Affiche les paquets mal installés ou mal purgés dpkg -l | grep -v ^ii

installer un paquet deb

dpkg -i  nom du paquet

Supprimer un paquet deb et ses fichiers configuration

dpkg remove --purge nom du paquet

affiche le statut d'un paquet

dpkg -s vim-nox

dpkg-reconfigure des reconfigurations sont faites à partir de dpkg

reconfigure de nouvelles locales de votre choix une boite de dialogue s'ouvre et vous donne le choix de cocher vos locales.

dpkg-reconfigure locales

Reconfigurer votre clavier

dpkg-reconfigure keyboard-configuration

Il y en à d'autres, bonne pêche..

Et n'oubliez pas de relancé les services

pdftk c'est ici

users et group

La commande ls -lha nous permet d’afficher les droits d’un fichier.caché ou pas.

rwx : read pour lecture, write pour écriture, x pour exécution

Faite un ls -lha sur votre console et vous verrez les droits affectés pour chaque fichiers.

Extrait d’une partie de cette commande :

ls -lha
drwxr-xr-x  3 lagrenouille lagrenouille 4,0K déc.  27 20:58  .cpanm
-rw-r--r--  1 lagrenouille lagrenouille    0 oct.  21 23:37  .databases
-rw-r--r--  1 lagrenouille lagrenouille  96M janv. 24 00:23 'Dinner for One - Original.mp4'
-rw-r--r--  1 lagrenouille lagrenouille   35 oct.   1 14:40  .dmrc
drwxr-xr-x  2 lagrenouille lagrenouille 4,0K sept. 30 17:52  Documents
-rw-r--r--  1 lagrenouille lagrenouille  60K déc.  18 17:37  doli2.png

Nous voyons que l’image doli2.png est modifiable par son propriétaire “rw- et “r–juste lisible pour tous les autres

Lorsque il y a un d en première lettre, cela signifie que c’est un répertoires

Les groupes sont disponibles dans le fichier /etc/group

La commande Id :retourne l’identification de l’usager, permet de lire les group où un user est attaché.

id 
uid=1000(momo) gid=1000(momo) groupes=1000(momo),24(cdrom),25(floppy),27(sudo),29(audio),30(dip),33(www-data),44(video),46(plugdev),109(netdev),114(lpadmin),115(scanner)

La commande group affiche les groupes auxquels vous appartenez.

groups
lagrenouille disk cdrom floppy sudo audio dip www-data video plugdev netdev scanner lpadmin

Nous verrons plus loin et plus en détail les explications sur les droits, les groupes et utilisateurs.

Une équipe de développeur travaillent actuellement sur un module qui permettrait de se passé de sudo, en considérant que donné tous les privilège de root avec l'identifiant 0, peut amené à l'utilisateur sudo à réalisé des installations malveillantes ou à faire des commandes malencontreuses, volontaires ou pas.

Ce nouveau programme découpera les privilèges et donnera les droits aux besoins de ces programmes et pas plus.Lors de l'utilisation d'un processus, pour réalisé une opération, le noyau du système va allé vérifié si le privilège est bien présent et peut être requis et s'il peut être requis.

Actuellement, le fichier /etc/sudoers vous dit ceci :

cat /etc/sudoers
[sudo] Mot de passe de toto : 
#
# This file MUST be edited with the 'visudo' command as root.
#
# Please consider adding local content in /etc/sudoers.d/ instead of
# directly modifying this file.
#
# See the man page for details on how to write a sudoers file.
#
Defaults	env_reset
Defaults	mail_badpass
Defaults	secure_path="/usr/local/sbin:/usr/local/bin:/usr/sbin:/usr/bin:/sbin:/bin"
 
# Host alias specification
 
# User alias specification
 
# Cmnd alias specification
 
# User privilege specification
root	ALL=(ALL:ALL) ALL
 
# Allow members of group sudo to execute any command
%sudo	ALL=(ALL:ALL) ALL

Vous pouvez aussi faire la commande:

sudo -l

quelques notions sur les identités

En gros, on a les fichiers ordinaires, les fichiers de configuration, les fichiers de données et des fichiers spéciaux

Tous les fichier se voit attribuer des droits pour 3 identités :

Les droits sont affectés en fonction de vos appartenances .

1) le propriétaire - c’est l’utilisateur qui a créé le fichier ou l’utilisateur que root a désigné comme propriétaire

2) le groupe (qui n’est pas forcément le groupe du propriétaire)

3) les autres (ceux qui ne font pas partie du groupe)

les users et les groupes

je laisserai volontairement de coté les programmes useradd et groupadd, bien que les résultats fournis soient les mêmes.

Ces commandes “adduser” et “addgroup” ajoutent des utilisateurs ou des groupes au système .

adduser est un outil en mode console permettant de créer un compte d'utilisateur de manière interactive, tout comme addgroup.

Lorsqu'il est exécuté avec un seul paramètre qui n'est pas une option et sans les options –system ou –group, adduser ajoute un utilisateur normal.Vous n'êtes pas tenu de répondre aux questions qui suivent la création et le password.

adduser toto 
Ajout de l'utilisateur « toto » 
Ajout du nouveau groupe « toto »  
Création du répertoire personnel « /home/toto »
Copie des fichiers depuis « /etc/skel »
Nouveau mot de passe: rustine
Retapez le mot de passe: rustine
passwd: password updated successfuly
Changing The user information for toto
Enter the new value, or press Enter for the default
     Full Name [] : germain letout
     room Number[]: 45678
     work Phone []: 0654348790
     Home Phone []: 7998654324
     Other []:
     Cette information est elle correcte ?[O/n] 

Pour lui attribuer le mot de passe :

passwd toto
saisir le password et le confirmé

changé les infos de l'utilisateur toto avec la commande “chfn”

chfn toto

Les options pour chfn

-f ⇒ Nom complet de l'utilisateur

-r ⇒ N° de bureau

-w ⇒ Téléphone de bureau

-h ⇒ Téléphone personnel

-o ⇒ Autre information

une fois l'utilisateur créer, vous pouvez le placé dans un groupe

adduser toto www-data
Ajout de l'utilisateur «toto» au groupe «www-data»
Adding user toto to group www-data
Fait.

Si vous faites un “cat /etc/group”, vous verrez que le groupe toto est présent.

La commande “deluser toto ” supprimera l'utilisateur avec tout ce qu'il contient.

Structure de /etc/group

Ce fichier comprend 4 champs, séparés par le symbole :

1) nom du groupe

2) x pour remplacer un mot de passe non attribué maintenant

3) numéro de groupe, c-à-d l'identifiant gid

4) la liste des membres du groupe

le systemd

Systemd est une alternative au démon init de System depuis la version Jessie (Debian 8), c'est un gestionnaire de système et de services pour Linux.

ls -lha  /lib/systemd/system

systemd est il actif ?

systemctl status systemd-journald

lister toutes les unités présentes sur le système.

systemctl list-units

vérifié si un service est actif, ici apache.

systemctl status  apache2

voir si rien n'est cassé

systemctl status

si un problème existe, failed et l’erreur seront écrits en rouge

vérification de l'erreur

systemctl --failed

les logs de démarrage (ça peut être assez long à lire)

journalctl -b

arrêter un service

systemctl stop apache2

redémarrer le service avec start ou reload

systemctl reload apache2

consulter les logs en temps réel

journalctl -f

Visualiser les erreurs dans le journal

journalctl -r -p err

les droits et les acl sous linux

chmod

Correspondances des droits en binaire/octale et leurs significations représentés par une chaîne de 9 caractères, regroupés 3 par 3 (rwx rwx rwx), définissent les droits des 3 identités (propriétaire, groupe et les autres). La commande chmod (CHangeMODe) permet de définir et de changer les droits d’accès d’un fichier ou un ensemble de fichiers.

Parmi les options de la commande chmod (qui ne sont pas nombreuses - voir man chmod) je vais en citer seulement deux :

v pour verbose (affichage sur la sortie standard STDOUT du résultat de la commande)

R traiter les répertoires de façon récursive (application de la commande à l’arborescence entière du répertoire en question)

Il y a deux modes d’utilisation de la commande chmod : de façon littérale, de façon numérique.

binaire octale droits explication
000 0 aucun droit
001 1 x exécutable
010 2 -w- écriture
011 3 -wx écrire et exécuter
100 4 r— lire
101 5 r-x lire et exécuter
110 6 rw- lire et écrire
111 7 rwx lire écrire et exécuter
Chmod -R 770 documents_administratifs/

donne tous les droits au propriétaire et au groupe, sur ce répertoire ainsi que tous les fichiers de ce répertoire

Un chmod 755 donne tous les droits au propriétaire, l’exécution et la lecture au groupe, et aux autres

Les permissions sont soit la lecture read=r, l’écriture write=w et l’exécution .

read =r write = w execute = x
symbol octale symbole octale symbole octale
5 binaire de 100 2 binaire de 10 1 binaire de 001
7 5 5
u=utilisateur g=groupe o=autres
4 + 2 + 1 = 7 4 + 1 = 5 4 + 1 = 5

444 = r–r–r– lecture pour tous

644 = rw-r—r— Lecture, écriture pour le propriétaire / Lecture pour les autres

666 = rw-rw-rw- Lecture, écriture pour tout le monde

700 =rwx—— Lecture, écriture, exécution juste pour le propriétaire

705 =rwx—r-x Le propriétaire à tous les droits / Le groupe aucun / Les autres lire et exécuter

755 =rwxr-xr-x Le propriétaire à tous les droits / Les autres lire et exécuter

764 =rwxrw-r— Tous droits pour le propriétaire / Lecture, écriture pour le groupe / Lecture seule pour les autres

774 =rwxrwxr— Tous les droits pour le propriétaire et le groupe / Lecture seule pour les autres

775 =rwxrwxr-x Tous les droits pour le propriétaire et le groupe / Lecture et exécution pour les autres

chmod utilise la notation suivante :

  u - pour le propriétaire (user) 
  
  g - pour le groupe (group)
  
  o - pour les autres (other)
  
  a - pour tous (all)

Une autre notation sera utilisée pour attribuer et/ou retirer des droits.

  + (plus) pour attribuer
  
  - (moins) pour retirer
  - 
  = (égale) pour fixer l'accès exact
  
 chmod o+r-w fichier

on attribue le droit de lecture ® mais on retire le droit d'écriture (w) pour les autres (o)

chmod u+x,og-w fichier

on attribue (+) le droit d'exécution (x) pour le propriétaire (u) et on retire (-) les droits d'écriture (w) pour les membres du groupe (g) et les autres (o).

chown

Pour changer le propriétaire d’un fichier il faut utiliser la commande chown

chown usager fichier

Votre fichier appartient à root, et vous voulez que le propriétaire appartienne www-data et au groupe de lagrenouille

chown www-data:lagrenouille /var/www/html/compta/dolibarr/

chgrp

Pour changer le groupe d’un fichier : chgrp groupe fichier . La commande « chgrp » est utilisée pour changer le groupe de fichier ou de répertoire Seul l’utilisateur de la racine peut changer les attributs/processus du fichier - R Changer l’autorisation sur tous les sous-répertoires du répertoire(et leurs fichiers) - c Changer l’autorisation pour chaque fichier

changer le groupe de ce fichier qui ne sera plus lagrenouille mais compta

chgrp -R compta var/www/html/compta/dolibarr/
ls -lha
drwxrwxr-x 33 www-data lagrenouille 4,0K janv. 15 10:00 documents
drwxrwxr-x 70 www-data lagrenouille 4,0K nov.  27 11:54 htdocs

mais

ls -lha
drwxrwxr-x 33 www-data compta 4,0K janv. 15 10:00 documents
drwxrwxr-x 70 www-data compta 4,0K nov.  27 11:54 htdocs

Les acl

Permet de mettre des droits d'accès supplémentaires, accorder des privilèges à un ou plusieurs utilisateurs (ou groupes) qui se substitueront aux droits d'accès de base, même si ils ne font pas partie du groupe du fichier.

Quand un utilisateur se connecte sur un système GNU/Linux, il détient 2 UID (UserIDentity) et 2 GID (GroupIDentity) : le réel et l'effectif.

 id
uid=1000(momo) gid=1000(momo) groupes=1000(momo)......

Pour ajouter une ACL, vous devez utiliser la commande setfacl avec l'option -m : Les préfixes disponibles sont toujours les mêmes: ainsi quel les droits rwx.

u: : Pour modifier les droits d'un utilisateur

g: : Pour modifier les droits d'un groupe

o: : Pour modifier les droits du reste du monde (other)

la syntxe est : préfixe:[utilisateurOuGroupe:]droits

donner le droits de lecture et écriture à l'utilisateur momo sur un fichier. setfacl -m u:momo:rw- mon_fichier.txt

donner les droits lecture et ecriture à momo sur tout le repertoire web ( le R est avant le m) setfacl -Rm u:momo:rw web/

pour que les sous-dossiers de web profitent de ce droit il faudra rajouter d: setfacl -m d:u:momo:rw web/

Si vous voulez que les autres bénéficient de ces droits dans web setfacl -m d:u:momo:rw,o:— web/

avec -d au début rw sera un droit par défaut pour momo et tous les autres dans le repertoire web. setfacl -dm u:momo:rw,o:— web/

pour supprimé tous les droits dans le repertoire web setfacl -b web/

On voit donc que les droits sont affiché pars une série de 9 caractères,associé 3 par 3 (rwx rwx rwx)définissent les droits des 3 identités (u,g et o).

Au lieu de donner l'accès à un fichier, on donne le droit d'accès à une commande. Le kernel (ou noyau), au moment de l'exécution de la commande endosse l'identité du propriétaire ou du groupe de la commande au lieu de celle de l'utilisateur qui a lancé la commande.

setfacl: Cette commande permet l'attribution des acl. Voici quelques explications sur son utilisation.

Spécifier des permissions pour plusieurs utilisateurs/groupes à la fois, pour cela, séparez-les par une virgule : Ici l'utilisateur momo à tous les droits, toto a le droit de lecture_écriture, mais pas d’exécution, ( ce qui peut être contradictoire)le groupe testeur le droit de lire et de listé le répertoire

setfacl -m u:momo:rwx,u:toto:rw,g:testeur:r,o:--- mutualisation

ou

momo peut modifier le fichier, toto et testeur peuvent juste lire et exécuter

setfacl -m u:momo:rwx,u:toto:rx,g:testeur:rx,o:--- mutualisation

getfacl: Cette commande permet l'affichage des acl .

avez vous accés aux acl sur votre machine ?

grep ACL /boot/config-*
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_EXT4_FS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_REISERFS_FS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_JFS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_XFS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_BTRFS_FS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_F2FS_FS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_FS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_TMPFS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_JFFS2_FS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_NFS_V3_ACL=y
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_NFSD_V2_ACL=y
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_NFSD_V3_ACL=y
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_NFS_ACL_SUPPORT=m
/boot/config-4.19.0-4-amd64:CONFIG_CEPH_FS_POSIX_ACL=y
......................................

/boot/config-4.19.0-8-amd64:CONFIG_F2FS_FS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-8-amd64:CONFIG_FS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-8-amd64:CONFIG_TMPFS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-8-amd64:CONFIG_JFFS2_FS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-8-amd64:CONFIG_NFS_V3_ACL=y
/boot/config-4.19.0-8-amd64:CONFIG_NFSD_V2_ACL=y
/boot/config-4.19.0-8-amd64:CONFIG_NFSD_V3_ACL=y
/boot/config-4.19.0-8-amd64:CONFIG_NFS_ACL_SUPPORT=m
/boot/config-4.19.0-8-amd64:CONFIG_CEPH_FS_POSIX_ACL=y
/boot/config-4.19.0-8-amd64:CONFIG_CIFS_ACL=y
/boot/config-4.19.0-8-amd64:CONFIG_9P_FS_POSIX_ACL=y

apparement, oui

le sticky bit

Donc l'accès au fichier se fait par le biais de la commande et non pas directement.

Pour placer le sticky bit, le SUID ou le SGID il faut causer en octal, c'est plus pratique.

1777 (le 777 est ici un exemple, cela peut-être 755 ou autre…)

2777

4777

Pour faire simple :

1000 correspond au sticky bit,

2000 correspond au SUID

4000 correspond au SGID.

Quand on écrit les permissions en octal, setuid, setgid et sticky bit sont représentés par une nouvelle série de 3 bits, qui se place avant les 3 autres séries: setuid=4, setgid=2, sticky=1. Ainsi, sur ma machine, le serveur de mail /usr/sbin/sendmail a les droits rwsr-sr-x (rwxr-xr-x, setuid, setgid); en octal, ça donne 6775.

le droit SUID

Son flag est la lettre s ou S qui vient remplacer le x du propriétaire.

droit d'exécution du propriétaire) qui est donc masqué par le droit SUID 's' ou 'S'

C'est un s si le droit d'exécution du propriétaire est présent, ou un S sinon —s—— ou —S——

Un fichier avec les droits

-rwxr-xr-x

auquel on ajoute le droit SUID aura donc la notation

rwsr-xr-x

Le droit SUID possède la valeur octale 4000. Exemple : - r w s r - x r - x correspond à 4755 (chmod 4755)

le droit SGID

ce droit est appliqué aux groupes

quand vous créez un fichier, normalement, vous en êtes l'utilisateur et le propriétaire. vous êtes aussi dans un ou plusieurs groupes.

Si vous créez votre fichier dans un répertoire ayant les droits SGID, il se verra automatiquement attribué le groupe de ce répertoire

le droit SGID aura donc la notation

a la place de

-rwxr—r-

vous aurez

-rwxr-Sr-

Le droit SGID possède la valeur octale 2000. (chmod 2744 répertoire)(chmod -R 2744 répertoire)

Exemple : - r w x r - S r - - correspond à 2744

le sticky bit

Dixit wikipedia:“Ce droit est utilisé pour manier de façon plus subtile les droits d'écriture d'un répertoire. En effet, le droit d'écriture signifie que l'on peut créer et supprimer les fichiers de ce répertoire. Le sticky bit permet de faire la différence entre les deux droits.”

Lorsque ce droit est positionné sur un répertoire, il interdit la suppression d'un fichier qu'il contient à tout utilisateur autre que le propriétaire du fichier

Le droit sticky bit possède la valeur octale 1000.

Exemple : - r w x r - x r - t correspond à 1755. (chmod 1755)

Son flag est le t ou T, qui vient remplacer le droit d'exécution x des autres utilisateurs que le propriétaire et ceux appartenant au groupe du fichier

chmod -R 1700 stick/

ls -lha stick/
total 16K
drwx-----T  2 momo momo 4,0K févr. 13 12:44 .
drwxr-xr-x 80 momo momo  12K févr. 13 12:44 ..
-rwx-----T  1 momo momo    0 févr. 13 12:38 lapinous.txt
utilisateurs/lagrenouille/tutos/votre-ordinateur-en-ligne-de-commande-deuxieme-partie.txt · Dernière modification: 12/08/2020 04:22 par lagrenouille

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB